Livres
557 988
Membres
605 861

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Margaret Weis

Auteur

575 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par katou6464 2010-08-24T14:07:18+02:00

Biographie

Margaret Baldwin Weis (1948 à Independence, Missouri - ) est un écrivain de fantasy et une journaliste américaine. Elle est surtout connue pour avoir développé, avec Tracy Hickman, la série Lancedragon, inspirée du jeu de rôle Donjons et dragons.

Elle s'inscrit à l'Université du Missouri dans la ville de Columbia en 1970, où elle est obtient un diplôme en littérature. Par la suite, elle travaille pendant presque treize ans pour le journal Herald Publishing House à Independence, où elle commença comme relectrice, et finit comme rédactrice en chef du service de la presse commerciale.

Son premier livre, une biographie de Frank et Jesse James, fut publié en 1981.

En 1983, elle déménage à Lake Geneva (Wisconsin), pour occuper le poste de rédactrice chez TSR Inc., éditeur du jeu de rôle Donjons & Dragons. Elle devient membre de l'équipe d'auteurs responsables de l'univers de Lancedragon.

Avec Tracy Hickman, elle écrit les premiers romans de la série Chroniques de Lancedragon, qui fut vendue à plus de vingt millions d'exemplaires à travers le monde.

Par la suite, elle continue sa collaboration avec Hickman sur d'autres romans dont la quadrilogie de L'Épée Noire, le cycle Les Portes de la Mort, la trilogie de La Rose du Prophète ainsi que la trilogie de La Pierre Souveraine.

Elle a part ailleurs écrit une trilogie propre, Dragonvarld. Ses œuvres de science-fantasy comprennent la série inachevée Starshield, sa propre série, Star of the Guardian, et la série dérivée Mag Force 7 écrite avec son ex-époux Don Perrin. Elle avait par ailleurs commencé une série avec son fils, aujourd'hui décédé.

Weis est propriétaire de Sovereign Press, la maison d'édition du jeu de rôle Sovereign Stone, et de Margaret Weis Production, qui publie désormais les nouveaux suppléments D20 Dragonlance sous license, Wizards of the Coast. Elle est co-auteur du livre de règles Dragonlance (Wizards of the Coast, 2003) et co-auteur du livre Dragonlance Age of Mortals édité par Sovereign Press en 2003.

Le premier livre de Weis de sa nouvelle série pour Tor Books, Mistress of Dragons, sortit en mai 2003, et fut acclamé par la critique. Dans cette série ont suivi Dragon's Son (2004) et Master of Dragons (2005).

Weis continue son travail sur Dragonlance avec une nouvelle série de romans pour Wizards of the Coast intitulée Dark Disciple (qui suit le développement du personnage de Mina après la trilogie de la Guerre des âmes) et avec Tracy Hickman, elle poursuit la série des Chroniques perdues. Des contrats de films sont en discussion pour plusieurs de ses romans, notamment pour les Chroniques qui seront finalement réalisées en dessin animé, après être parues en "comics" depuis 2004-2005.

* Margaret Weis a eu deux enfants : Elizabeth et David Baldwin, qui est décédé. Après s'être divorcée du père de ses enfants, elle s'est mariée avec Don Perrin (en:Don Perrin), avec qui elle a coécrit plusieurs oeuvres, avant de divorcer à nouveau.

* Elle a survécu à un cancer du sein et participe aux campagnes de luttes contre ce cancer et pour son diagnostic précoce.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
702 lecteurs
Or
1 041 lecteurs
Argent
626 lecteurs
Bronze
389 lecteurs
Lu aussi
529 lecteurs
Envies
890 lecteurs
En train de lire
22 lecteurs
Pas apprécié
12 lecteurs
PAL
846 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.97/10
Nombre d'évaluations : 515

0 Citations 147 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Margaret Weis

Sortie France/Français : 2017-04-14

Les derniers commentaires sur ses livres

Légendes de Dragonlance, Tome 2 : La Guerre des jumeaux

Une fantasy classique mais bien écrite . Tome deux d'une trilogie elle même insérée dans une saga globalement de bonne facture.Un livre au scénario solide et facile à lire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par al61 2020-01-10T21:06:03+01:00
La Quête du Roi

Un pied de nez à la Guerre des étoiles pour un scénario inversé. Sinon l'auteur comme à son habitude nous livre un solde ouvrage où rien ne manque. A lire

Afficher en entier
Légendes de Dragonlance, Tome 1 : Le Temps des jumeaux

Le début d'une série s'inscrivant dans une autre série !. Une légère chute qualitative malgré une histoire de bonne facture. Le tout reste agréable à lire. Je suis toujours inquiet de voir une histoire s'allonger, j'ai peur qu'elle se dégrade !

Afficher en entier
Chroniques de Dragonlance, Tome 1 : Dragons d'un crépuscule d'automne

Kitiara, 12 ans,

Super histoire d'amour et d'amitié!!! Les personnages sont très attachants et marrants.

Une ombre se repent..... et des créatures diaboliques (des draconiens) veulent conquérir tout le pays mais cette petite bande d'amis ne se laisse pas faire: Raistlin un magicien, Tanis demi elfe, Caramon frère jumeau de Raistlin est un géant, Flint un nain, et Sturm un chevalier de solace vont tout faire pour sauver le pays.....

Afficher en entier
La légende de l'épée noire, Tome 1 : La naissance de l'épée

J'ai eu du mal à accrocher avec cette histoire qui est pourtant très bien écrite. Mon principal problème est que j'ai vraiment eu du mal à accrocher au personnage de Joram, auquel je ne m'identifie pas, étant très froid et distant.

La suite me donnera peut-être tord et envie de continuer cette aventure.

Afficher en entier
Les Portes de la Mort, tome 1 : L'aile du dragon

C'est avec la serie de livres "Les portes de la mort" que je me suis remise à lire voilà environ 10 ans... Depuis j'ai lu plein d'autres livres, mais essentiellement de la Fantasy

Afficher en entier
La légende de l'épée noire, Tome 2 : La malédiction de l'épée

Joram a tué le sorcier Blacloch infiltré parmi les rebelles et à la solde de l’évêque Vanya. Ce dernier veut que Saryon le catalyste le lui ramène ainsi que l'épée noires pour mettre fin à la prophétie qui annonce un danger pour le monde créé par les magiciens. Pour fuir les gardes de feu le sorcier les quatre hommes fuient dans le Nulle Part mais Joram, au grand dam de Saryon, veut à tout prix se rendre à Merilon pour réclamer son héritage.

L'univers se développe un peu avec la découverte de la capitale créée de toute pièce par la magie. A l'instar du premier tome ce second opus ne nous livre aucune information sur le passé ni sur les technologies avancées qui y étaient employées.

Le récit s'avère un peu plus sombre et met bien en place les enjeux. Les points d'interrogation pour le lecteur commencent à s’éclaircir. La première partie du récit se centre essentiellement sur les personnages. Joram ne transparaît qu'au travers des autres personnages par la manière dont ils le perçoivent. Saryon quand à lui il est déchiré entre son devoir envers l’Église et son attachement à Joram et aux Arts Noirs. Hormis l’Évêque Vanya, le grand méchant qui n'a pas encore révélé tous ses secrets, les autres personnages sont moins mis en valeur.

Encore une fois le manque d'action et d'événements rend le style des autrices un peu lourd. Malgré des passages humoristiques dus à Simkin, et un peu plus de dialogues la dynamique de lecture est encore assez lente.

Au final une fantaisie intéressante mais qui a plutôt mal vieillie.

Afficher en entier
Les Portes de la Mort, tome 1 : L'aile du dragon

Bon livre, j'ai l’intention de lire la suite.

J'ai été absolument conquise par le cadre de l'histoire : le monde d'Arianus, avec ses îles flottantes en coralite, ses nefs et ses dragons, est très bien pensé, l'un des plus originaux que j'ai vu jusqu'à présent, et les cartes au début du livre m'ont tout de suite mise dans l'ambiance. Franchement ça me donne envie de terminer la série juste pour voir à quoi ressemblent les autres mondes.

Concernant l'histoire et l'intrigue : tout démarre assez lentement, on en apprend petit à petit sur Arianus et son histoire (principalement vis à vis des Sartans et des Patryns) au fil du livre. Le tout vient progressivement, on n'est pas assommé par une masse d'information, du coup ça facilite la lecture : on a le temps de retenir les informations, et en même temps, on en veut plus ! La série s'étalant sur 7 tomes, on ne voit probablement que le début de l'intrigue dans ce tome 1, mais les enjeux évoqués, comme la gestion des ressources en eau, très rares et à l'origine de guerres entre les humains et les elfes, sont déjà très intéressants et réfléchis. Par contre, j'ai repéré quelques points que je ne comprends pas sur la fin Spoiler(cliquez pour révéler) dans la partie sur les mystériarques : pourquoi Sinistrad veut-il qu'Iridal reste à ses côtés ? Il dit avoir besoin de l'appui des autres mystériarques, mais ils sont déjà tous sous son contrôle ! De plus, les mystériarques sont censés avoir disparu depuis longtemps du Mi-Royaume, alors comment Sinistrad a-t-il pu s y rendre (étant donné qu'il faut avoir déjà visité un endroit pour se dématérialiser) ? .

Concernant les personnages : tous aussi mystérieux les uns que les autres, et surtout, imprévisibles ! Certains personnages m'ont fait ouvrir grand les yeux tellement j'étais surprise. Certes, je n'ai pas eu de coup de coeur, et je n'ai pas versé de larmes pour eux, et pour autant, je pense que je m'en souviendrai bien. En même temps, avec ses quelques 400 pages, impossible d'approfondir les personnages comme pour un livre de 700 pages ! Malgré tout, ils ont tous un passé qui les a influencé, les actions de chacun me semblent logiques au vu de leurs caractères (sauf peut-être à la fin pour certains). En tout cas, je les ai appréciés, Hugh et Tourment particulièrement, et je serai contente de les retrouver dans la suite (si ils reviennent). Et le chien aussi. Tout de même, j'étais assez triste, à la fin, pour Lambic et Hugh.

Malheureusement, sur la fin, j'ai un sentiment d'inachevé : Spoiler(cliquez pour révéler)le livre s'achève brutalement, on ne voit pas la fin des événements sur Arianus, ni ce que deviennent certains personnages restés là-bas.

Une chose que je ne comprends pas après avoir fini ce premier tome, c'est son titre. L'Aile du Dragon. Spoiler(cliquez pour révéler)On voit à peine les dragons. La nef de Hugh ne fait pas long feu. Est-ce alors une référence à l'expression « chevaucher l'aile du dragon » = « toute entreprise risquée mais profitable », qui ferait référence à une sorte de pari ? Qui serait alors le parieur ? Haplo ? Hugh ? Alfred ?

En tout cas, je finis ce premier tomes avec beaucoup de questions: sur les personnages, sur la guerre entre Sartans et Patryns, sur le devenir des Sartans, sur le maître d'Haplo...

En bref, un bon début de série, qui me donne envie de lire la suite, malgré quelques incohérences que je ne comprends pas.

Afficher en entier
Les Portes de la Mort, tome 1 : L'aile du dragon

À la suite d'un conflit entre deux races de magiciens, le monde tel que nous le connaissons a été divisé selon les quatre éléments.

Ce premier tome de la série se passe des années plus tard, alors que ces événements sont relégués au statut de légende lointaine, dans Arianus, le monde de l'air.

Il s'agit d'un roman de fantasy avec une construction du monde très originale. On est loin du classique roman qui se passe dans un monde pseudo-médiéval avec de la magie en plus. le monde de l'air est constitué d'îles qui flottent dans le vide, et l'eau y est une ressource rare et précieuse. Les personnages sont également bien construits, ils ne sont pas caricaturaux, leur histoire est cohérente avec leurs actes et ils nous surprennent régulièrement.

Ce livre est un très bon premier tome à une saga de sept livres.

Afficher en entier
Les Portes de la Mort, tome 2 : L'étoile des elfes

Encore une fois, j'ai été séduite par le monde très original dans lequel l'histoire prend place : complètement différent du monde de l'aire d'Arianus, le monde du feu de Pryan est une gigantesque jungle, perpétuellement ensoleillée. Végétation et eau en abondance... et pourtant c'est un véritable enfer. Les habitants de Pryan, hormis les nains, vivent dans les arbres. Jusqu'à ce que... Suspens !

Le suspens, c'est pour moi une composante majeure de ce deuxième tome. Il y a bien plus d'action que dans le tome 1, bien plus d'angoisse, et à chaque chapitre on se demande si quelqu'un ne va pas y rester.

J'avais préféré les personnages de L'Aile du Dragon, et si Arianus semble être un monde beaucoup plus original et créatif que Pryan, les derniers chapitres m'ont fait changer d'avis. Encore une fois, on découvre les créations des Sartans sous un jour positif, puis au fur et à mesure de la lecture, on se rend compte qu'encore une fois, ils se sont laissés dépasser. Pryan, par sa géographie et son histoire, est vraiment original, et c'est un monde imaginaire dont je me souviendrai longtemps.

Dans le tome 1, la thématique de la rareté des ressources naturelles et des guerres faisant rage pour se les accaparer étaient au centre de l'histoire. Le racisme y était abordé, mais brièvement. Dans ce tome 2, c'est le coeur du roman. Les elfes, les nains et les humains, malgré l'adversité, s'entêtent à camper sur leurs positions. Ajouter à cela un Patryn bien connu et...

Il y a 2 nouveaux personnages qui ont fortement retenu mon attention et que j'espère revoir : Spoiler(cliquez pour révéler)Zifnab et son dragon, et quel numéro ces deux là ! De très bons comédiens, vraiment.

J'ai bien apprécié les nombreuses références au Seigneur des Anneaux et au monde moderne, mais cela m'amène du coup à me demander comment se positionne l'univers des Portes de la Mort par rapport au notre. Il se pourrait bien que notre monde connu, réel, ait été détruit lors de la guerre entre les Patryns et les Sartans, où alors ce ne sont que des allusions provenant d'un vieux fou visant à amuser le lecteur et je m'imagine des choses.

Un deuxième tome riche en émotions, à moi le tome 3 !

Remarque : j'ai eu beaucoup de mal à me procurer le livre, ainsi que sa suite. Une ré-édition serait bienvenue (et au passage la correction de quelques fautes d'orthographe aussi), d'autant que c'est une série de high fantasy qui démarre très bien et à mon avis beaucoup de gens prendraient plaisir à la lire.

Afficher en entier

Dédicaces de Margaret Weis
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Milady : 28 livres

Pocket : 19 livres

Fleuve Noir : 8 livres

Bragelonne : 8 livres

Milady Graphics : 3 livres

Presses pocket : 2 livres

HarperCollins : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array