Livres
464 125
Membres
424 340

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Maria Vale

120 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Bookyneuse 2019-03-20T08:47:54+01:00
de

Biographie

Maria Vale is the author of The Last Wolf (An Amazon and Library Journal Best Book of 2018) and A Wolf Apart (A Publishers Weekly Best Book of 2018). A logophile, bibliovore and worrier about the world, she lives in New York with her husband, two sons and a long line of dead plants. No one will let her have a pet. For more information go to MariaVale.com

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
15 lecteurs
Or
39 lecteurs
Argent
34 lecteurs
Bronze
30 lecteurs
Lu aussi
17 lecteurs
Envies
257 lecteurs
En train de lire
6 lecteurs
Pas apprécié
4 lecteurs
PAL
81 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.19/10
Nombre d'évaluations : 54

0 Citations 32 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Maria Vale

Sortie France/Français : 2019-09-18

Sortie USA/English : 2019-03-26

Dernier livre
de Maria Vale

Sortie France/Français : 2019-06-19

Sortie USA/English : 2018-07-31

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par tishatish 2019-06-24T09:37:53+02:00
Sauvages, Tome 1 : Le Dernier Loup

Olalallalalala!!!!

je viens de finir cette pépite d'une seule traite!!

Que dire??

C'est un univers qui sort de l'ordinaire, dans lequel nous sommes embarqués tout doucement ; Un univers inversé dans ce sens où le Loup est le personnage dominant si je puis dire quand au côté humain il est secondaire et n'a qu'un aspect util et surtout d'aparences.

Un livre original, rafraichissant, une lecture fluide,simple qui nous fait voyager dans le grand nord avec Silver et Tiberius.

Sil,notre héroine est douce mais forte,elle a cette soif de vivre de ne pas laisser le poids de sa condition ni meme sa nature l'empecher de se réaliser.Cette soif c'est aussi sa faiblesse qui va la mettre en relation avec Tiberius.

Tiberius si mystérieux si humain avec sa part cachée !! j'en suis fan, il va se révèler au fil des pages comme on effeuille une pétale.

Une romance qui prend place progressivement, l'auteur nous laisse le temps de nous familiariser avec cette vie, ces personnages , les us et coutumes. On se croirait un peu dans l'univers des Meg Corbyn le sexe en plus lol ce qui n'est pas de refus .

L'intrigue se forme par petits bouts et prend son envol vers la fin. A ma grande surprise elle est arrivée inopinement cette coquine lol et je ne l'ai pas vu venir de cette facçon.

Cependnat petit bémol, c'est au niveau de la narration, bien que fluide j'ai eu du mal avec les sauts temporels. Des fois je me retrouvais perdue dans ma lecture n'ayant pas eu de signe révelateur de changement d'espace ou de temps et ça m'a un peu destabilisé.

Qand à la fin, bien que belle et touchante à l'image du récit, je suis restée sur ma faim; j'en voulais un peu plus surtout concernant silver et sa situation; J'espere que dans le prochain tome il y aura des allusions mentionnées.

C'est pourquoi je ne peux pas dire que c'est un coup de coeur, le tome 2 peut éventuellement l'être vu le personnage qui sera mis en avant.

Toutefois c'est UNE TRES BELLE HISTOIRE que je recommande vivement, à LIRE.

Afficher en entier
Sauvages, Tome 2 : La Cité des loups

http://www.virtuellementvotre.fr/2019/06/sauvages-2-la-cite-des-loups-maria-vale/

Sauvages n’est pas le premier livre que je lis mettant en lumière des loups, des métamorphes et des humains. Toutefois, c’est le premier que je découvre sous cette forme et je suis particulièrement séduite par cette narration directe et cette place faite à la vraie nature du héros.

Je m’explique. Si le récit est dirigé par le point de vue de Elijah, nous sommes loin des textes habituels qui se concentrent sur l’aspect humain de la personnalité de ses protagonistes, qui essaient bien souvent de rentrer dans la « normalité ». Ici c’est même tout le contraire, car c’est bien la nature sauvage de cet homme qui est mise au centre de l’histoire et j’ai vraiment adoré parcourir ces pages à la recherche de sa place dans la meute malgré son statut déjà établi au sein de son échelon.

Comme souvent, je vais commencer par vous dire ce qui m’a un poil embêté durant cette lecture. Car si j’ai aimé le contexte, le caractère des personnages et leur évolution, j’ai détesté les rappels de marques de vêtements ou de meubles qui indiffèrent royalement, mais qui font forcément tiquer lorsque l’on est pris dans l’action. J’ai eu l’impression d’un placement de produits incessant qui m’a clairement rebuté plus que fait rêver.

Outre ce petit bémol, j’ai pris énormément de plaisir avec l’ensemble de ce roman. Tout d’abord parce que Thea et Elijah ont chacun leur particularité et qu’ils placent toujours le bien être de l’autre au centre de leur priorité. L’honnêteté et la sincérité sont de mises avec ce couple hors normes et s’il est des secrets qui ne peuvent être révélés, ils sont cachés pour protéger pas pour se dérober.

De plus, la lutte que mène Elijah entre son cœur et sa raison est très intéressante. De par ce conflit qui le déroute, de par sa difficulté à faire la part des choses, on se rend compte de sa souffrance à l’égard des siens et de cette femme qui a su pulvériser ses défenses.

Seulement, voilà, les loups sont menacés, les temps sont compliqués pour la meute, affaiblie par plusieurs événements successifs et il faut prendre soin de chacun envers et contre tout. L’autrice ne s’est d’ailleurs pas arrêtée là puisqu’elle dresse devant eux un adversaire puissant qui menace leur survie et qu’il va falloir affronter toutes griffes dehors. Il me tarde de savoir comment cela va se passer et dans quelles circonstances ils parviendront à le faire tomber.

« La cité des loups » est le seul tome de la saga que j’ai lue, mais il me donne envie à la fois de découvrir le précédent, mais surtout les suivants. Le contexte proposé par Maria Vale est tellement rafraîchissant que j’ai d’ores et déjà envie de retrouver ce clan et cette façon bien à elle qu’elle a d’immerger le lecteur dans son récit. Il faudra malgré tout attendre la rentrée pour que l’histoire de Varya et Eyulf se dévoile. Rendez-vous donc le 18 septembre !

À lire si vous aimez les univers marqués et les personnalités affirmées.

Afficher en entier
Sauvages, Tome 2 : La Cité des loups

Bon le tome 2 est pire avec les "incohérences " laborieux pour moi au niveau lecture.

Un tome trop porté sur le sexe je trouve...j'ai cherche la douceur du premier tome ..je me suis réconciliée tant bien que mal vers les derniers chapitres mais mon favori reste le tome 1.

Et puis il y avait tellement de potentiel gâché, cettes on a eu aspect sombre, plus froid mais il yva un truc qui m'a manqué...trop de redondance dans l'apitoiement de Elijah, sur ses multiples conquêtes..bref un peu déçue, je n'ai pas tourné la dernière page en ayant un manque plutôt un bof ..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par IsaR 2019-06-27T15:26:02+02:00
Sauvages, Tome 2 : La Cité des loups

Un peu déçue par ce tome, par rapport au premier. j'avais apprécié l'ambiance de la forêt sauvage du nord, or ici nous sommes presque toujours en ville, et la romance qui se développe entre Elijah et théa pourrait être une histoire homme riche / fille pauvre. Ce n'est qu'à la fin qu'elle le découvre sous sa forme de loup et qu'on se raccroche à l'intrigue du tome 1 (qui veut chasser les loups de leur territoire?) C'est quand même une très bonne fin, et comme j'ai déjà lu le tome 3 en VO je peux dire que celui-ci sera très bien, donc j'encouragerais à lire toute la série, même si ce tome 2 est le moins réussi des 3 et que sa couverture française est selon moi particulièrement ratée !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par IsaR 2019-06-27T15:30:10+02:00
Sauvages, Tome 3 : Le Chant du loup

(lu en VO) Un tome qui revient dans la forêt du grand nord et ressemble plus au premier qu'au deuxième. On suit une louve que je n'avais pas repérée, un personnage très secondaire. Elle est en patrouille quand elle repère l'odeur d'un loup inconnu sur le territoire. Au lieu de le chasser / tuer, elle le sauve, car il est le premier specimen qu'elle voit de sa race (loups arctiques?) On apprend ensuite plus de choses sur leur passé respectif, on voit comment elle lutte entre son amour pour lui et son devoir envers la meute… La fin est très émouvante et inattendue. On a aussi l'affrontement final qui se prépare depuis le tome 1 avec le père de Ti et ses hommes, mais j'ai moins aimé cet aspect.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cyn79 2019-06-28T11:51:44+02:00
Sauvages, Tome 2 : La Cité des loups

J'ai beaucoup aimé retrouver cet univers si particulier de l'auteur. Toujours aussi orignal dans la vision des loups mais ce tome est un ton en dessous du premier pour moi. L'action est un peu longue à se mettre en route et surtout il y a trop de descriptions sur ce que porte Elijah. A la fin, j'en avais mare.

Heureusement, les personnages sont attachants et atypiques. On comprend tout le mal-être d'Elijah dans sa peau d'humain et son besoin de ne pas se perdre parmi eux. Quant à Théa, elle est loin de toutes ces humaines artificielles et nombrilistes. Elle est très naturelle, franche, sans compromis. Ils se sont bien trouvés. Toutefois, leur histoire ne va pas se faire sans difficultés. J'ai eu peur pour eux à la fin. Heureusement, Tibérius et Silver sont là pour les aider. J'ai adoré les revoir.

Vivement la suite!

Afficher en entier
Sauvages, Tome 2 : La Cité des loups

Un livre tres original, riche, addictif et tres bien écrit.

Un second tome a la hauteur du premier, qui vous emmene au confin du monde sauvage et naturel avec toutes ses merveilles et toutes ses vérités brutales.

Afficher en entier
Sauvages, Tome 2 : La Cité des loups

Elijah Sorensson est un loup de la Meute de Grand Nord. Alpha de son échelon, il fait parti des membres qui vivent hors terre, c'est à dire qu'il oeuvre pour la meute mais dans le monde humain. Mais ce mode de vie lui a été imposé. Ayant des capacités d'adaptations, il a fait des études, et il est devenu un avocat renommé ainsi il défend les intérêts de la meute. Mais cela lui pèse de plus en plus. Bien intégré dans la vie new yorkaise, il se languit, tous les mois, de pouvoir retourner chez lui et recouvrir sa vraie nature. Et quand il est sur le point de tout lâcher, Thea Villalobos croise son chemin. La jeune femme va faire vibrer l'homme et le loup avec son caractère indépendant et sauvage... Mais même si elle arrive à apprivoiser le grand avocat épris de liberté, aura t elle les épaules pour affronter l'alpha du neuvième échelon de la Meute du Grand Nord ?

J'ai découvert l'univers original de Maria Vale, avec le premier tome de la série et je suis très rapidement tombée sous le charme de ces loups.... sauvages. Dans ce précédent opus nous avions entendu parlé d'Elijah, l'avocat de la meute, qui vit hors terre, et qui est concerné ici. Le récit débute quasiment là où nous l'avions laissé... Les derniers événements, suite à l'arrivée de Tiberius dans la meute, ont laissé de profondes blessures et celle ci est fragilisée... Elijah vit à New York la majeure partie de l'année, il est associé dans un cabinet d'avocats et entre deux affaires, défend les intérêts de la meute. En apparence, Elijah a la belle vie : il vit dans un bel appartement, est habillé de grandes marques, et collectionne les histoires sans lendemain. Mais en réalité, Elijah dépérit. Il supporte de moins en moins tout le cérémonial qui entoure son existence : les humains l'agacent, la nourriture le dégoûte, tout comme ses conquêtes faciles qui ne l'excitent même plus... Sa seule motivation est les trois jours de lune de fer. Tous les mois, toute la meute se retrouve lors de la pleine lune car se sont les seuls jours où leur nature sauvage reprend le dessus. Il se pose de plus en plus de question sur le bien fondé de sa vie dans le monde humain ainsi que sur son retour définitif dans la meute du Grand Nord. Alors qu'il est en plein doute, il va faire une rencontre qui risque de faire changer pas mal de chose. Thea Villalobos n'a rien en commun avec les femmes qu'Elijah fréquente habituellement et c'est cela qui va l'interpeller, elle a un côté sauvage qui fait écho au sien. La jeune femme l'attire comme il ne l'a jamais été Qui est elle ? Est ce que lui, l'alpha du neuvième échelon, peut il envisager passer sa vie avec une humaine ? Et braver ainsi les lois de la meute ? Thea décèle le mal être d'Elijah mais qu'arrivera t il quand elle connaîtra sa vraie nature ?

Alors que j'avais à peine tourner l'ultime page du "Dernier loup", j'avais déjà envie de retrouver l'univers et la plume de Maria Vale. J'avais hâte de connaitre la suite. L'autrice nous plonge directement dans la vie d'Elijah et très rapidement nous ressentons le sentiment de solitude et de déracinement qu'éprouve le loup. Par petites touches, Maria Vale nous rappelle les faits précédents, ceux qui ont déstabilisé la meute, et arrive ainsi à parfaitement faire le lien entre les deux histoires. Ce récit est vraiment différent du premier : la majeure partie du temps, nous assistons plus à l'introspection d'Elijah, la romance va venir se greffer dessus et donc compliquer un peu les choses. L'autrice va mettre en avant le mal être de son loup hors terre, et pour se faire elle va insister sur certains points de son mode de vie afin de montrer le contraste entre son quotidien à New York (comme ses vêtements hors de prix par exemple) et celui qu'il aimerait avoir dans la meute. Alors j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs mais, grâce à cela, nous pouvons tenter de nous mettre à sa place. J'ai aimé les différents rebondissements que Maria Vale va mettre sur le chemin d'Elijah, que se soit à New York comme dans la meute. Elle lie le tout avec subtilité et dévoile son intrigue au fur et à mesure... C'est addictif ! La romance entre Thea et Elijah n'est pas la priorité du récit mais elle n'est pas moins intense. Au premier abord, les deux jeunes gens semblent à l'opposé l'un de l'autre mais c'est parce qu'Elijah cache bien son jeu. J'ai aimé que les rôles soient inversés, que l'humaine soit sauvage et qu'elle est besoin d'être apprivoisée par le grand méchant loup...

Thea est une jeune femme a part. Elle est loin des clichés qui peuplent le quotidien d'Elijah. Thea n'a pas eu la vie facile, elle s'est créée une bulle protectrice et ne laisse pas les gens l'approcher. Pour tenter de la conquérir, le loup va devoir montrer patte blanche ? J'ai aimé son côté indépendant et naturel. Thea est franche et va à l'essentiel, sans fioriture. J'ai beaucoup aimé son personnage.

Elijah ne va pas bien et cela se ressent. Sa vie ne lui convient pas mais il doit se faire violence. Il a un sens du devoir aigu, tout ce qu'il fait c'est pour le bien de la meute. Son rôle d'Alpha est primordial pour lui, c'est son essence et son moteur dans la vie. Sa rencontre avec Thea va remettre beaucoup de chose en question. J'ai aimé les efforts (surhumain) qu'il va faire pour plaire à sa belle...

Nous retrouvons les membres de la meute du Grand Nord précédemment rencontré. J'ai adoré revoir Silver et Tiberius, mais également Evie et tous les autres...

Ce second tome me conforte dans ma position, je suis accro à l'univers de Maria Vale, j'adore ce monde qui oscille entre douceur et brutalité ; civilité et sauvagerie... Certains comportements bizarres sont mis en lumière, des questions restent en suspend, j'ai hâte d'en savoir plus ... Vivement la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lianne80 2019-07-11T13:43:51+02:00
Sauvages, Tome 1 : Le Dernier Loup

J'ai bien apprécié ce premier tome, on est loin des romances paranormales habituelles.

Le personnage principal, Silver, est une louve née prématurée arrachée au ventre de sa mère quand des chasseurs l'ont abattu. Elle souffre de ce que sa meute considère comme des "difformités". Elle est toute petite et lors de sa transformation en loup sa hanche se disloque et ne se reforme pas bien, lui donnant une patte infirme. De même quand elle est en "forme humaine" elle ne peux pas transformer toutes ses dents, qui restent longues et n'ont rien d'humain, et ses cheveux restent de la couleur de sa fourrure : argentés.

Elle est de toute façon bien plus loup qu'humain, ne se transformant qu'en cas de nécessite (besoin de pousses opposables).

De ce fait elle a toujours été un peu à part. Elle est la dernière des dernières dans la meute, le loup gamma du dernier échelon, le 14ième. Elle ne peut pas vraiment participer aux chasses, ni même aider la meute en allant dans le monde des humains. En gros elle survit à peine.

Sa cérémonie de passage à l'age adulte était en plein en train de se réaliser alors qu'un intrus arrive dans la zone. Il s'agit une homme d'une espèce détestée par les loups : un métamorphe.

Les métamorphes sont l'inverse des loups. Ce sont des humains qui peuvent se transformer en loup. Ils ne sont pas soumis à la pleine lune comme les loups et très souvent quand la trahison arrive, menant à la perte de meutes entières, c'est un métamorphe qui en est à l'origine.

Le métamorphe en question est grièvement blessé et ne pourra rester sur place que si il est recueilli par un membre de la meute. Silver y voit la un moyen de commencer à vivre vraiment. Car une fois à l'age adulte, si elle même n'est pas protégée elle sera condamnée à un rôle de servante des alphas de son échelon.

Elle saute sur l'occasion et se propose pour aider le nouveau.

Celui ci, Tiberius, est bien plus humain que loup, cela fait des années qu'il ne c'est pas transformé. Il ne sait ni chasser, ni même marcher comme un loup même transformé. En plus son histoire est trouble, peut-on lui faire confiance? Il est pourtant la seule chance de Silver pour avoir une vrai place dans la meute.

Mais entre les deux personnes si différentes car opposée, l'entente est-elle possible?

Dans un sens ça m'a rappelé les Meg Corbyn, car le coté loup est finalement plus important pour la meute que le coté humain. On y retrouve le même type d'humour avec les personnages qui tentent de comprendre les coutumes humaines sans vraiment y arriver, et qui apprennent à respecter des règles avec grande difficulté et de façon maladroite.

Dans l'ensemble j'ai bien apprécié. La romance n'était pas gnangnan, on partait plus sur un espèce de partenariat de survie entre Silver et Tiberius. Ils vont devoir affronter les épreuves ensemble pour s'en sortir. L'entente entre les deux met vraiment du temps à se manifester, ça n'arrive pas d'un coup. Les traditions de la meute sont vraiment gravés dans la peau de Silver et il lui faudra du temps pour surmonter ses préjugés et voir qu'elle vaut plus que ce qu'elle imagine.

C'est vrai que le résultat est assez intense et sauvage, dans ce sens la série porte bien son nom.

Je suis donc très agréablement surprise de cette lecture. J'avoue que je partais sans grand espoir et sans attentes donc ça a été une bonne surprise !

16/20

https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/07/sauvages-tome-1-le-dernier-loup-de.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Feyre 2019-07-14T22:16:43+02:00
Sauvages, Tome 2 : La Cité des loups

Ce livre est très bien écrit, avec un point de vu et un style très agréable. L'histoire est assez simple mais efficace avec une intrigue bien formulée. Vraiment un bon moment de lecture.

Afficher en entier

Dédicaces de Maria Vale
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Milady : 5 livres

Sourcebooks Casablanca : 5 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode