Livres
528 512
Membres
548 598

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Madame De la Fayette

Auteur

3 200 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par panda 2009-11-21T17:10:59+01:00

Biographie

Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette (ou Lafayette), plus connue sous le nom de Madame de Lafayette, est une femme de lettres française. Elle est née le 18 mars 1634 à Paris, et est décédée le 25 mai 1693.

Marie-Madeleine Pioche de La Vergne est née dans une famille aisée de petite noblesse, qui gravite dans l’entourage du cardinal de Richelieu. Sa mère, fille d’un médecin du roi, est au service de la duchesse Marie-Madeleine d'Aiguillon, qui l'est depuis sa naissance. Son père, Marc Pioche de la Vergne, écuyer du roi, meurt d'une balle dans le torse alors qu’elle n’a que quinze ans. L’année suivante, elle devient dame d’honneur de la reine Anne d'Autriche et commence à acquérir une éducation littéraire avec Ménage qui lui enseigne l’italien et le latin. Ce dernier l’introduit alors dans les salons littéraires en vogue de Catherine de Rambouillet, de la Marquise du Plessis-Bellière et de Madeleine de Scudéry.

En 1650, sa mère se remarie avec Renaud de Sévigné, l’oncle de Marie de Sévigné ; les deux femmes deviendront « les plus chères amies du monde » pour toujours. En 1655, elle épouse, à l’âge de 21 ans, un Auvergnat de dix-huit ans son aîné, François Motier, comte de La Fayette dont elle aura deux fils. Elle l’accompagne dans ses domaines familiaux en Auvergne et dans le Bourbonnais bien qu’elle retourne fréquemment à Paris où elle commence à s’introduire dans la haute société de la Cour et à ouvrir avec succès son propre salon. Leur bonheur conjugal semble avoir sombré après quelques années de mariage, après la naissance de leurs fils, date à partir de laquelle François de La Fayette se fait tellement discret qu'il semble avoir littéralement disparu (ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle qu'un document trouvé dans les archives de la Trémoille indique que ce mari silencieux avait vécu jusqu'au 26 juin 1683) . La Bruyère a résumé ainsi cette étrange situation : « Nous trouvons à présent une femme qui a tellement éclipsé son mari, que nous ne savons pas s’il est mort ou en vie… »

On compte, parmi les connaissances de Marie-Madeleine de La Fayette, Henriette d'Angleterre, future duchesse d’Orléans, qui lui a demandé d’être sa biographe; le Grand Arnauld et Huet dont le Traité de l'origine des romans sera publié en préface de son Zaïde. Au tout début de la Fronde, elle a également été proche du cardinal de Retz.

Établie de façon définitive à Paris en 1659, elle fait paraître anonymement La Princesse de Montpensier en 1662. De 1655 à 1680, elle sera étroitement liée avec La Rochefoucauld (l’auteur des Maximes), dont elle dira : « M. de La Rochefoucauld m’a donné de l’esprit, mais j’ai réformé son cœur. » La Rochefoucauld présente Marie-Madeleine de La Fayette à beaucoup de grands esprits littéraires du temps, y compris Racine et Boileau. 1669 voit la publication du premier tome de Zaïde, un roman hispano-mauresque édité sous la signature de Segrais mais presque certainement dû à La Fayette. Le deuxième volume paraît en 1671. Zaïde fut l’objet de rééditions et de traductions, notamment grâce à la préface de Huet.

L'oeuvre la plus célèbre de Marie-Madeleine de La Fayette est La Princesse de Clèves, d’abord éditée par un de ses amis en mars 1678. Cette œuvre, dont le succès fut immense, passe souvent pour être un prototype du roman d'analyse psychologique.

La mort de La Rochefoucauld en 1680 puis du comte de La Fayette en 1683 la conduit à mener une vie sociale moins active dans ses dernières années. Elle s'est clairement retirée de la vie mondaine, afin de se préparer à la mort.

Trois de ses ouvrages ont été édités à titre posthume : La Comtesse de Tende (1718), Histoire d’Henriette d’Angleterre (1720) et Mémoires de la Cour de France (1731).

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
139 lecteurs
Or
359 lecteurs
Argent
557 lecteurs
Bronze
617 lecteurs
Lu aussi
1 541 lecteurs
Envies
411 lecteurs
En train de lire
45 lecteurs
Pas apprécié
331 lecteurs
PAL
631 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.52/10
Nombre d'évaluations : 882

0 Citations 443 Commentaires sur ses livres

Alias et noms de plume

  • Marie-Madeleine Pioche de La Vergne La Fayette
  • Mme de La Fayette

Dernier livre
de Madame De la Fayette

Sortie Poche France/Français : 2014-05-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Hope-S 2020-09-21T19:01:07+02:00
La Princesse de Montpensier

Un livre dans lequel il est difficile de rentrer (le début est très technique) mais qui se lit très vite une fois le passage compliqué dépassé. Je l'ai trouvé moins bon que la princesse de Clèves, mais peut-être ne remplit-il pas le même but. J'ai hâte de l'étudier en cours afin de pouvoir mieux saisir tout son intérêt.

Afficher en entier
La Princesse de Clèves

Un classique ! Une lecture à avoir dévoré au moins une fois dans sa vie !

Afficher en entier
La Princesse de Clèves

Malgré son âge avancé et ses valeurs aujourd'hui désuètes, ce roman réussit encore à captiver, preuve évidente d'un chef-d'œuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jeannon 2020-10-10T09:10:19+02:00
La Princesse de Clèves

J'ai lu ce livre pour mes cours de français au lycée. Je n'ai vraiment pas beaucoup de souvenirs de cette lecture (comme pour la plupart des livre qu'on doit lire au lycée)...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Medora 2020-10-17T17:41:04+02:00
La Princesse de Clèves

J’ai eu un peu de mal avec ce livre, notamment par les longues descriptions, que je trouve peu intéressantes, des histoires passées. Le style n’est pas très prononcé et le livre est un peu ennuyeux, mais il a le mérite d’être assez court et facilement abordable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Medora 2020-10-17T17:42:46+02:00
La Princesse de Clèves

J’ai eu un peu de mal avec ce livre, notamment par les longues descriptions, que je trouve peu intéressantes, des histoires passées. Le style n’est pas très prononcé et le livre est un peu ennuyeux, mais il a le mérite d’être assez court et facilement abordable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DeadlySin 2020-11-01T08:20:50+01:00
La Princesse de Clèves

Très bon livre, témoin de son époque et d'une pensée qui n'est certes plus la nôtre... mais il est toujours pertinent de s'y intéresser aujourd'hui.

L'écriture est parfaite et l'analyse des personnages dans leurs sentiments captivante.

Toutefois, il faut reconnaître que les premières pages peuvent rebuter car l'auteur nous cite des dizaines de noms des membres de la Cour. Certainement pour mieux nous situer les évènements. Cependant, vu que plus de la moitié d'entre eux resteront en arrière-plan, on aurait pu se passer d'un tel exposé. Une fois ces pages passées, la lecture est bien plus agréable et on se laisse emporter par le récit.

Autre petit bémol, je regrette l'absence d'arbre généalogique en début ou fin de livre pour nous aider à nous retrouver dans certaines relations de famille. J'ai lu l'édition Folio classique... peut-être que pour d'autres éditions il n'y a pas ce problème.

Afficher en entier
La Princesse de Clèves

Comment ne pas lire ce livre ? Il est oblogé à lire au lycée, il est malheureusement important.

Je le trouve cependant affreux à lire, il est plat ennuyeux sans de morale, sans rien. Il représente cependant la société de l'époque.

Les personnage sont plats l'histoire est trop longue, et la fin est très décevante.

Bref un passage obloigé dans la vie d'un lycéen mais un passage très long et ennuyeux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lise770 2020-11-09T10:53:55+01:00
La Princesse de Clèves

Un grand classique pourtant il ne m'a pas inspiré grand sentiment.

Je l'ai lu froidement un peu contrainte et forcée et même si je ne le regrette parce que pour l'époque il est très bien je n'y ais pas trouvé mon compte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maelle27 2020-11-17T17:41:04+01:00
La Princesse de Clèves

Assez bonne lecture.

J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire au début, du fait d'une abondance de prénoms et d'histoires à retenir. Malgré tout, l'intrigue est intéressante.

Afficher en entier

Dédicaces de Madame De la Fayette
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 6 livres

Pocket : 3 livres

Larousse : 3 livres

Folio : 3 livres

Flammarion : 3 livres

Hugo Poche : 2 livres

LGF - Le Livre de Poche : 2 livres

Hatier : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array