Livres
594 436
Membres
671 891

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tous les livres de Marie-Sabine Roger

Germain Chazes, 45 ans, 110 kilos de muscles, tête en friche et narrateur de ce roman, se méfie des mots et de ceux qui parlent 'tout en guirlande et poils de cul'. Il vit dans une caravane au fond du jardin de sa mère et passe son temps entre le bistrot et le jardin public. Lui-même reconnaît qu'il est assez intelligent pour voir à quel point il est bête. Sur un banc du jardin public, il rencontre Marguerite, une toute petite vieille dame de 86 ans. Elle s'échappe souvent de sa maison de retraite pour observer les pigeons. Cette vieille dame réservée et cultivée l'émeut et le fait rire, ne fait pas la fière et l'appelle 'Monsieur'. Il suffit de quelques jours pour qu'ils deviennent 'complices', un mot qui n'appartenait pas jusqu'alors au vocabulaire de Germain. Auprès de Marguerite, Germain va découvrir un nouveau monde, celui des mots et des livres. Marguerite aime faire la lecture à voix haute, et voilà Germain, le presque illettré, embarqué au côté d'elle dans 'La Peste' de Camus. De lectures en lectures, c'est le pouvoir des livres qu'il explore, qui ouvrent en lui un monde nouveau. Et sa vie en est bouleversée. Avec Annette, sa copine, maintenant 'il ne baise plus', 'il fait l'amour.' Et à fréquenter les bibliothèques, même ses conversations de comptoir prennent un tour inattendu et souvent hilarant...

Cette nuit, la Vomille est revenue. Maman m'a regardé de son regard Je-t'aime. Elle a posé la couverture sur moi pour me refaire un radeau neuf, avec des draps qui sentent bon le large. Puis Melchior Lescale s'est assis sur mon lit. C'est mon voisin. Avant, il était pirate !

J'apprends à lire avec les images Des premières histoires pour apprendre à lire en s'amusant ! Des mots illustrés par des petites images facilitent l'apprentissage de la lecture. Dans son château, le roi Merlin est en colère. Un dragon vient de s'installer au pied de ses remparts, juste sous ses fenêtres ! Il lui faut un chevalier pour zigouiller ce dragon. Justement, voilà Nino qui sort de ]'école. Un dragon à zigouiller ? Quelle bonne idée !

Pour midi, Kakely a décidé de pêcher un requin. Un requin ? Ha, ha ! se moquent les pêcheurs Il te gobera comme une cacahuète ! Kakely s'en fiche, il n'a même pas peur ! Et avec sa pirogue, il part sur la mer !

Qui est donc Esteban, le nouveau si étrange dont toute l'école se moque ? Quel est donc son secret, si lourd à porter qu'il ne peut le partager avec personne ? C'est ce que Robin voudrait bien comprendre...

Adil va souvent se réfugier dans «son domaine», un blockhaus situé à un endroit désert de la plage, loin, loin, là où jamais personne ne vient. Or, voilà qu'un beau jour il aperçoit une fille, dans l'eau, qui le regarde... Une version lumineuse et magique de La petite sirène !

Un vieil ogre solitaire qui a fait peur toute sa vie, terrifiant ses victimes, dévorant ses proies. Mais aujourd’hui, dans son repaire au coeur de la ville, même si l’oeil est toujours de braise, le coeur n’y est plus : l’ogre est courbatu, mité, fatigué, et pour tout dire son domaine menace ruine. Comment diable, sans déchoir,continuer à tenir son rang ? Faudra-t-il donc, pour toute perspective de salut,laisser s’approcher cette vieille grand-mère percluse et flétrie, plus sèche qu’un hareng ? Chut, ne révélons pas comment s’achève cette malicieuse histoire à chute, et rendons grâces à Marie-Sabine Roger et Frédérique Bertrand, par la beauté du texte et la magie des images, d’avoir su encore nous enchanter.

Arthur a entendu un bruit de chagrin. Mais où? Mais qui? Là! Sur le trottoir, écharpe autour du cou, une jolie petite souris grise pleure. Bonjour, je m'appelle Arthur, j'ai cinq ans. Et toi? Je m'appelle Ratoune et je suis la Souris-des-Dents...

Matteo est le petit cheval à bascule de Kevin et Lætitia.

Quand les enfants sont à l'école, Matteo ne s'ennuie jamais : il est bien trop occupé... à rêver ! Et dans ses rêves, cheval indien ou cheval de shérif, Matteo est un héros !

C'est la rentrée des farfadets et dans la minuscule école, derrière un buisson, c'est l'agitation. Derrière les grilles, les parents ont le coeur serré de quitter leurs enfants... Une histoire avec des mots remplacés par des images pour faciliter l'apprentissage de la lecture.

On pourrait croire que Killian est un simple garçon qui va à l'école, son cartable sur le dos. Non, non, non ! Lourde erreur ! Killian est un pirate, une vraie terreur ! Des histoires simples pour apprendre à lire en s'amusant ! Des mots illustrés par des petites images qui facilitent l'apprentissage de la lecture. Une histoire qui oscille entre imaginaire et réel. Marie-Sabine Roger prend un immense plaisir à écrire les textes de cette collection. Toujours vivants, bourrés d'humour et de trouvailles, ces histoires sont un pur moment de bonheur. Une collection pleine de joie de vivre qui saura donner le goût de la lecture aux apprentis lecteurs ! Les illustrations pleine de vie et d' humour d Olivier Huette enrichissent le texte de milles petits détails drôles et étranges.

Laurence a fui un compagnon qui commençait à devenir violent avec elle et avec son fils Bruno. Elle se retrouve à la rue et finit par loger dans un grand carton de réfrigérateur sur un quai, non loin de la gare de triage. Et là, elle va croiser Nel, un jeune aveugle, Cécile amoureuse de Nel, Lucas qui travaille au café de la gare, Geneviève qui lui donne l'adresse d'une association d'entraide.

Le banquet des Choux-Gras est, avec la Grande Festoirie de Mai, l'une des dates les plus importantes dans la vie des gnomes. Au cours de cette fête, Tarquin Bedaine, le chef des Murmoussus, ne manque pas un seul repas, bien décidé à conserver sont titre de Grand Officier Panseur. Suite à un pari stupide de Dakil, Tarquin Bedaine est entre la vie et la mort, la panse distendue.

Dakil Nez-Fin, le gnome du clan des Murmoussus, prépare des pièges pour les voyageurs qui traversent l'épaisse forêt d'Abandor. Mais lorsque le voyageur est un chevalier d'Edrya, monté sur une licorne blanche, l'affaire se complique. Dakil se trouve embarqué dans une aventure à travers monts et plaines, affrontant de terribles dragons

La Grande Festoirie des gnomes approche.

Lors de ce banquet et après force bombances, le peuple gnomique devra choisir son nouveau roi ! Hélas, la guerre gronde entre les quatre clans, depuis l'année passée. Tarquin Bedaine, le chef des Murmoussus, caresse l'espoir de réconcilier les tribus... afin d'être sacré Gnomarque. Mais, foutraille ! Pourquoi ne pas confier une mission aussi délicate à cette tranche de courge de Dakil ?

Le petit Tom s'occupe du jardin que lui a confié son père avec de curieux outils : le ratepioche, la biclette, l'épeluchoir à fourmis. Il entretient ainsi le grand Caillé Aspiral, avec ses feuilles à petits carreaux, le verger des Tartinomiels, le bel Arbrizou et l'arbre à Kadabras.

Une nouvelle aventure de Carolin, le lapin qui volait être un lion ! On le retrouve râleur, boudeur, avec un caractère toujours aussi déterminé.

Aujourd'hui, Carolin ne veut plus être un lapin. C'est décidé, il sera un lion qui rugit et qui fait peur à tout le monde !

Tu es mon père et je te crains. " Il faut ". " On doit ". " On ne peut pas "... Ta religion ne sait se décliner qu'en interdits. Tu ne nous éduques pas, tu nous dresses. Tu ne nous élèves pas. Tu nous rabaisses. Je suis petite et Dieu est grand. Maman parle de moins en moins. Elle a des silences de douleur, qui nouent le ventre à peine on la regarde. Mais moi je grandis, et mes questions grandissent avec moi. Quel est ce Dieu de foudre et de colère, qui aime aussi peu ses enfants ? II me fait peur. Je n'en veux pas. La foi, entre les mains d'un homme Comme toi, c'est une arme de poing. Je voudrais m'enfuir au plus vite. Je comprends que partir est nécessaire. Je veux vivre.

Les garçons, ça joue pas à la dînette, ça fait pas de la danse, ça saute pas à la corde et surtout, ça pleure jamais. Les filles, ça joue pas au foot, c'est pas bricoleur, ça peut pas piloter des avions et bien sûr, ça fait pas la guerre. Une série de photos pieds de nez cachées sous des rabats démontre avec humour et réalisme l'absurdité des idées reçues qui dictent dès le plus jeune âge nos comportements.

Indispensable et rafraîchissant, dès 3 ans !

Il lui a donné la moitié gauche de la lune, parce que c'est le côté du coeur. Elle lui a offert l'océan Pacifique, pour le bleu qui ressemble à ses yeux. Lui, il s'appelle Loïc. Elle, c'est Fanny. Pour le retrouver, elle est partie, sans rien dire à personne. Parce que Loïc et elle, c'est vraiment de l'amour. Même si elle a quinze ans et demi. Même s'il n'en a que dix-sept...

Un soir d'hiver, au fond d'une impasse, un homme va la coincer contre un mur dans le noir. Elle a douze ans. Elle grandit, ça la suit comme une ombre. Ça lui colle à la peau.

Aujourd'hui, elle n'a pas de but, pas d'espoir. Elle a bien mieux que ça : la rage. La vraie rage, comme les bêtes, à vouloir mordre au sang, au plus vif de la chair. A vouloir déchirer le premier qui la cherche, ou la trouve. Ou la touche.

Un matin, le père de Pablo est enlevé, sous ses yeux, par des soldats. Son seul crime : éditer de la poésie révolutionnaire. Mais dans ce pays d'Amérique du Sud, écrasé par une dictature, il n'y a plus de place pour la liberté d'opinion. Pour Pablo, la révélation est brutale. Il prend enfin conscience de ce qui se passe autour de lui. Avec l'aide d'un réseau de résistants, il va tenter de retrouver son père, détenu et torturé dans la sinistre prison de San Marcos. Il verra les bourreaux à l'œuvre, et comprendra alors toute l'importance des textes que son père imprimait, jour après jour, pour lutter contre l'oppression.

Il y a cette mamie qui se réjouit de la venue de ses enfants et petits-enfants et leur prépare un bon repas. Cette brave dame qui travaille en maison de retraite et donne de temps en temps des claques aux plus récalcitrants, aux plus capricieuses. Ce vieux monsieur qui se perd parfois en se promenant, et qu'on retrouve plongé dans la contemplation d'un rosier. Cette centenaire dont l'anniversaire est célébré en grande pompe entre un député pressé et une équipe télé avide...

Ils vivent seuls ou en maison de retraite ; ils discutent avec leur animal de compagnie ou au téléphone - la plupart n'ont plus grand monde à qui parler. Ils ont en commun leur grand âge, une santé chancelante, et un terrible sentiment d'inutilité. Marie-Sabine Roger les évoque avec tendresse, sans épargner les plus acrimonieux mais surtout ceux qui sont autour : les égoïstes, les profiteurs et les indifférents. Pleines d'humanité et de fraîcheur, de férocité aussi, ces nouvelles rappellent que les vieilles personnes sont avant tout des personnes, tout simplement.

Dans une petite ville de province, trois trentenaires paumés vont se rencontrer et prendre en charge un jeune homme handicapé physique et mental, considéré par tous comme un monstre. Un roman chaleureux, drôle et d’une justesse rare sur notre époque. Dans la lignée de La Tête en friche.

(Source : Actes Sud)

"Magali recule jusqu'au mur, on se met en cercle autour d'elle. Le jeu, c'est qu'on lui dit rien. Même pas grosse nulle-chouchoute-je vais te tuer la tête. C'est ça, le jeu. On lui dit rien et on la touche pas non plus. Le premier qu'y dit ou qu'y touche, il a perdu." Parce qu'il fait beaucoup de bêtises, comme de s'amuser à terroriser Magali pendant la récréation, Nicolas, cinq ans, est souvent puni. Quand la maîtresse l'envoie au coin, il en profite pour discuter avec ses amis secrets, Petit Toiseau et Fourmisseau. Le papa de Petit Toiseau est souvent très en colère. Comme celui de Fourmisseau, et comme celui de Nicolas.

Sauvé d'une chute dans la Seine, un sexagénaire misanthrope se retrouve immobilisé sur un lit d'hôpital pendant un mois et demi - le temps pour lui de revisiter sa vie, ses bons et mauvais côtés, et surtout de rencontrer des personnes inattendues, lui qui n’espérait plus beaucoup de surprises de l’existence… Bon rétablissement a été adapté au cinéma par Jean Becker en septembre 2014 avec Gérard Lanvin, Jean-Pierre Darroussin et Fred Testot.

Quand le soleil se couche, la petite fée des nuits s'éveille.

Dans son appartement sous les toits, au dernier étage avant les nuages, elle se prépare à s'envoler vers le ciel de nuit...

" Kalem eut envie de bondir, son arc au poing, et de tuer. Tuer ces monstres, jusqu'à ce que l'un d'entre eux le tue à son tour, et que ce cauchemar finisse enfin. "

Kalem a perdu tous les siens. La gorge nouée par la colère, il erre à la recherche du responsable du massacre. Il découvre cependant que son peuple n'a pas été complètement anéanti. Il reste des Kashken vivants !

Et c'est lui qui est leur Oukal, leur chef spirituel. Mais avant de détruire la Bête, le Mal suprême, le garçon doit être instruit sur sa destinée. Alors, seulement, il pourra tarir les Sources du Mal...

A la maison, les filles font tout, les garçons rien.

Céline, la grande sœur, se rebelle : elle veut sortir le soir, porter une minijupe, laisser son frère Yoan faire la vaisselle… Le père s’y oppose, la mère n’ose rien dire.

Et la petite dernière regarde ces scènes, se pose des questions auxquelles sa sœur et son père n’apportent pas les mêmes réponses.

Je suis plein d’autres aussi. Juliette-Mabikette est une gamine aux moeurs étranges, ballotée entre le foyer des Bleuets et sa famille d’accueil. Elle vit dans son monde intérieur, un univers où les mots des adultes sont réinventés, ne pouvant l’atteindre. Un lieu imaginaire peuplé de lapins amis et de voix secrètes. Et puis il y a cette mamy, qui fait drôlement pas peur, bien décidée à lire des histoires à Juju.

La Théorie du chien perché. Que reste-t-il à Etienne, le simple d’esprit, une fois que son frère Jean a quitté le foyer sordide et que maman-Lilette n’est plus là pour préparer la soupe ? Il y a bien la vieille Calamine, à l’abri dans sa niche, mère de fortune pour le jeune garçon qui peu à peu prend goût à la vie de chien et se rêve une existence de cabot perché dans les arbres. Marie-Sabine Roger donne à lire deux visions du monde, celles d’êtres à part.

Juliette est dite folle et Etienne benêt, tous deux partagent un même sens de l’invention délirante, qui affecte surtout le langage des adultes. Les mots deviennent leur refuge et leur échappatoire. Dans ces nouvelles, la peur trouille et les petits garçons se métamorphosent en chiomme avant de se siester sous le soleil. Et seule une vieille dame mutique ou une chienne crasseuse semblent à même de comprendre ces presque parias.

L’auteur explore leurs univers intimes par le truchement d’un style méandreux, où le parler enfantin, faussement naïf, souvent brutal, fait mouche. Les destins de Juliette et Etienne touchent autant qu’ils interrogent. Comment dire la solitude d’un enfant ? Comment donner la parole à ceux dont on ignore qu’ils peuvent produire du sens ? Par une écriture du sensible, qui mêle des impressions tactiles à une langue bouleversée, Marie-Sabine Roger livre deux portraits généreux et émouvants, bien au-delà du bizarre ou du pathos.

Pourquoi tu l'as démoli, ton château de sable ? J'aime pas qu'on me regarde, quand je travaille.

Anne l'écoutait étrangement captivée. Elle lui demanda simplement : Je peux rester là ? Pierre pensa " plutôt crever ! " Mais il répondit : Si tu veux... Lila ne disait jamais rien. Rien ne l'empêchait de parler, pourtant : elle aurait pu. Quand elle était petite, elle avait su. Mais un jour, elle était devenue muette. On savait bien pourquoi, aucun mystère : c'était à cause d'une peur.

On ne se mélange pas : filles contre garçons, banlieue contre centre-ville. Les clichés enferment, autant que les ghettos. La religion et les différences culturelles définissent, mais séparent quand elles sont brandies comme des étendards... Comment mieux vivre ensemble ? Neuf auteurs, neuf nouvelles. Cri de rage, conte, récit drôle ou sarcastique, tendre ou amer... Chaque auteur, avec sa voix propre, évoque la notion de mixité.

De nombreux contes tous en rapport avec Noël, l'hiver et la neige.

Le quotidien d’hommes et de femmes seuls ou en couple, jeunes ou moins jeunes, en ville, à la campagne, en France, à Madagascar… Dix nouvelles, un ton tour à tour humoristique, léger et grave, des chutes inattendues, par l’auteur de La Tête en friche.

(Source : Actes Sud)

Le Grand-père du narrateur est parti en voyage à la découverte des Apalants. Il va apprendre à vivre à leur rythme...

Elle a échoué à l'hôtel de la Plage comme portée par la dernière marée. Et le ressac l'a laissée là, coquille vide. Souffrir, c'est vivre encore, peut-être. Cette vie là, elle n'en veut plus. Partir sur une dernière peine de cœur, prisonnière de ses non-dits, de ses pudeurs. Mais voilà qu'un gamin la surprend dans sa dernière intimité. Tout est à refaire. Chaque jour, il revient, ce Petit Prince qui l'apprivoise. Ses questions l'obligent, malgré elle, à revisiter sa vie. Et avec lui, passe l'envie. Ou plutôt, revient. L'envie de peindre un soleil couchant sur la surface même de l'océan. L'envie du bonheur...

Édition revue et corrigée par l'auteur.

(Source : Pocket)

De son enfance, elle ne se souvient de rien, ou presque. Juste d'avoir été "la fille du pauvre Jean-Paul". Mais son père n'est même pas mort, bien pire, il a disparu, tout lâché. Il les a abandonnées, du jour au lendemain, sa mère et elle. Alors, son enfance après l'attente : grisaille et rancœur jamais résolue. Sa mère qui s'enferre dans la rancune, le chagrin qui les sépare au lieu de les rapprocher. Le dessin, la sculpture va la sauver. Dans son nouveau lycée, un ancien monastère, un jardin dont l'accès est condamné, va lui servir de refuge, d'atelier secret...

Un grand album signé Marie-Sabine Roger et Aline Bureau. L’illustratrice donne ici tout son talent, sur double page, dans une atmosphère à la fois féerique et colorée. Depuis que sa mère lui à lu l’histoire du petit roi de Rêvolie, le jeune Hortense n’en démord pas : chaque soir, durant son sommeil, il devient le maître du royaume. Un royaume minuscule, mais un royaume extraordinaire, remplis de jeux de mots, où l’on croise les Dredons (qui sortent en hiver), les Bouloches (qui volent en l’air)les sauvages Tirouars ou les Grinces. Un univers de rêves où tous les objets quotidiens s’animent et se répondent. Une belle émotion, un vrai voyage au pays de la lecture et des mots. Un album certainement à retenir.

Rikimini n'a pas d'ami!

Rikimini est trop petit!

Trop petit, et trop rikiki!

Le roi sans terre s'arrêtait sur une place de village, dans le murmure des fontaines et les cris d'oiseaux des enfants. Il contemplait, de ses grands yeux couleur de ciel, la vie bruissante et incessante qui palpitait autour de lui. Il regardait longtemps, se demandant si, dans ce lieu, pourrait se bâtir sa maison. Et toujours il répondait non.

Dans une vallée tranquille, les maisons, les coeurs et les esprits restent largement ouverts et chacun vit heureux. Un jour, le terrible effaceur arrive. Armé de sa terrible gomme magique, il impose sa loi, efface les rires, la joie et les couleurs, et on ne respire plus que tout bas. Mais une enfant se rebelle alors que les adultes se taisent et son sourire lumineux vient à bout de la fureur du tyran. Les enfants ont ce pouvoir-là.

Ce conte rédigé comme une poésie, à la manière si particulière de Marie-Sabine Roger, est une ode à la résistance.

Comme chaque été, Marie passe ses vacances chez ses grands-parents. Bientôt, ce sera la rentrée : ses parents viendront la chercher et ils rentreront à la maison. Mais cette année, rien ne se passe comme d'habitude. Ses grands-parents sont tristes. Marion ne sait pas qu'ils cachent la vérité : ses parents et son frère sont morts dans un terrible accident de voiture.

Pendant des années, Marie va l'ignorer et attendre leur retour. Des secrets, il y en a souvent dans les familles. Certaines, lorsqu'ils sont révélés prêtent plutôt à sourire, mais d'autres sont terrifiants. Si terrifiants que l'on n'ose surtout pas en parler aux enfants

. Marie, l'héroïne de ce roman, a vécu plusieurs années sans savoir la vérité sur sa famille. Devant ce silence, elle a été obligée de s'inventer des histoires. Un roman sur le lourd secret d'une famille.

Le vent souffle dans la forêt de Tournenrond. Soudain, fatalistrophe ! La tempête a brisé toutes les vitres de la serre : le Croquetier a perdu toutes ses croquettes ! Rominet est furieux ! Comment se débarrasser de ce grand vent violent ? !

Trois romans de Marie-Sabine Roger réunis et qui, à travers trois destins d'adolescents, font résonner avec force différentes réalités d'un même idéal : la liberté.

Le quatrième soupirail

C’est parce que son père est emprisonné pour avoir publié de la poésie subversive que Pablo s’introduit dans la prison pour lui murmurer, jour après jour, les vers de la survie.

Et tu te soumettras à la loi de ton père

Dans une famille en apparence normale, un père terrorise femme et enfants, et les oblige à vivre dans la crainte du Seigneur. Pour ce père, Dieu n’est pas amour, mais devoir. Alors que sa mère sombre dans la dépression muette, la narratrice choisit la vie.

Une poignée d’argile:

De son enfance, elle ne se souvient de rien, ou presque. Son père n’est même pas mort, bien pire, il a disparu, les a abandonnées, sa mère et elle. Le dessin, la sculpture vont la sauver.

Prune et Merlin ont quitté la vie citadine pour une vieille ferme pleine de promesses et de travaux à faire, perdue dans la campagne. Auteur de bandes dessinées et aquarelliste animalier, Merlin pense accéder enfin au bonheur absolu. Mais son meilleur ami meurt, celui qui lui a inspiré son héros préféré et lui a apporté la gloire... Que va devenir l'univers de Merlin?

Marie-Sabine, auteur de "La tête en friche", donne naissance à une tribu de personnages attachants et inattendus, et nous entraîne à sa suite dans l'imaginaire d'un artiste aux prises avec sa création.

Comptines, devinettes et petites histoires d'animaux pour rêver, s'amuser et lire.

Fleur et Harmonie : les prénoms des deux héroïnes du roman de Marie-Sabine Roger sont, disons… un peu trompeurs. Car Fleur, âgée de 76 ans, est une dame obèse et phobique sociale. Et Harmonie, 26 ans, est atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette. En clair, son langage est ordurier et elle ne peut retenir des gestes amples et violents. Bientôt rejointes par une bande de « bras cassés » émouvants et drôles, elles vont nous entraîner dans une série d'aventures. Ce roman profondément humaniste donne une vision positive de la différence, refusant le regard excluant et prônant la chaleur du collectif. Un « feel good book » réjouissant.

La révolte gronde en Kalem : les Barkash ont saccagé son village. Guidé par le malicieux Mn'hau, Kalem entame un voyage jusqu'aux Sources du Mal.

C'est l'histoire d'un vieux loup, maigrichon et solitaire, qui n'aime rien d'autre que sa tranquillité. C'est l'histoire une chevrette, bagarreuse et aventurière, bien décidée à découvrir le monde sans se laisser croquer. Il aurait mieux valu pour ces deux-là ne jamais se croiser ! Une réécriture savoureuse de La chèvre de monsieur Seguin.

Mortimer s'est préparé à mourir le jour de ses trente-six ans, puisque tous ses ascendants mâles sont décédés à cet âge-là. Il a quitté son travail, rendu son appartement et vendu sa voiture… mais la malédiction ne s'abat pas sur lui. Que reste-t-il à faire, lorsque la mort attendue ne vient pas ? Une belle réflexion sur le sens de la vie par l'auteur de «La Tête en friche».

(Source : Actes Sud)

Miss Tresses veut devenir danseuse étoile. Les pantoufles du petit frère comme ballerines, le maillot de bain de maman pour justaucorps, le napperon du salon pour faire le tutu, quelques entrechats et voilà, Miss Tresses est prête !

Papillote la souris gourmande, adore les beignets de gogottes. Mais qu'est-ce qu'une gogotte ? Un fruit délicieux, qui hélas, pousse sur le gogottier, un arbre très grand et très haut.

Heureusement, Rominet a inventé une échelle pour cueillir les gogottes sans se fatiguer...

C'est le premier jour d'école de César, et il aimerait bien emmener tous ses doudous avec lui. Mais catastrophe, il ne peut pas tous les mettre dans son cartable... César va devoir choisir. A moins que... César a une idée !

Manolo raconte à son fidèle doudou lapin, Pépin-les-Oreilles, comment il a mis un monstre à la poubelle : Tu sais que, des fois, il y a des monstres qui attaquent les enfants et qui les mangent ? Qui c'est qui te l'a dit ? Personne. Je le sais, parce que moi, une fois, je me suis fait attaquer. Et tu t'es fait manger, aussi ?

Ben oui. J'étais tranquille sous la table, et alors un monstre est arrivé. Par là. Oh ! là, là ! Ta maman était pas là ? Ni ma maman ni mon papa. Ils étaient partis acheter des frites et des éclairs au chocolat...

Manolo est un petit garçon qui adore raconter des histoires extraordinaires dont il est le héros, et Pépin-les-Oreilles est son doudou très attentif. Manolo en rajoute toujours un peu... et Pépin marche complètement dans son jeu ! Une série dont les héros, attachants et décalés, abordent les thèmes sur lesquels les enfants aiment s'inventer des histoires.

Ici, Manolo imagine comment il a réussi à battre une vilaine bête. Le monstre poilu et griffu l'a mangé tout cru, mais Manolo a réussi à lui sortir du bidou en passant par son nombril. Ensuite, il n'a plus eu qu'à mettre le monstre tout dégonflé à la poubelle.

Aussi simple que ça !

Marie-Sabine Roger reproduit à merveille la façon dont les enfants se racontent des histoires, avec un vocabulaire et un ton pleins d'humour.

Elsa Fouquier donne une personnalité forte aux deux petits héros, avec ses images simples, graphiques et colorées.

Manolo raconte à son fidèle doudou lapin, Pépin-les-Oreilles, comment il est né dans un champ de carottes : Ben moi, quand j'étais bébé, une fois, on m'a trouvé. Trouvé où ça ? Dans un champ de carottes. Un champ de carottes grand comme ça.

Mamaaaaa, ça fait grand ! Comment t'es sorti du champ ? Un jour, le paysan est venu sur son choppecarottes. C'est la machine qui ramasse toutes les carottes en faisant chop ! chop !...

Manolo est un petit garçon qui adore raconter des histoires extraordinaires dont il est le héros, et Pépin-les-Oreilles est son doudou très attentif. Manolo en rajoute toujours un peu...

et Pépin marche complètement dans son jeu ! Une série dont les héros, attachants et décalés, abordent les thèmes sur lesquels les enfants aiment s'inventer des histoires.

Ici, Manolo imagine sa naissance, s'invente des origines. Il explique qu'il est né dans un champ de carottes et que le carottier l'a mis en vente au marché, à un milliard ! Et sa maman l'a trouvé tellement joli qu'elle l'a acheté !

Aussi simple que ça !

Marie-Sabine Roger reproduit à merveille la façon dont les enfants se racontent des histoires, avec un vocabulaire et un ton plein d'humour.

Elsa Fouquier donne une personnalité forte aux deux petits héros, avec ses images simples, graphiques et colorées.

Le soir du 24 décembre, sur le bord de la route, un vieux monsieur avec une barbe blanche fait du stop...

Il était fait de bois, de fer et d'or ; c'était un grand et beau manège. Autrefois il tournait, majestueux, sans hâte, sur des airs de boîte à musique.

Et l'on voyait valser, lentement, les sept montures magnifiques licorne, mouton, vache et lion, zèbre, dragon et cochon rose.

Lequel d'entre eux souleva le premier une patte ? Peu importe.

Toujours est-il qu'un beau matin, le soleil se leva sur un manège vide.

Face à la décision de son père, Mickaël un petit garçon va devoir protéger son chien secret.

Sur un brouillon froissé, ramassé dans le caniveau, Barnabé réussit à déchiffrer les mots " meurtre, poison, enterrée ".

Horreur ! Un de ses voisins est un assassin !

Barnabé a une idée diaboliquement simple pour découvrir la vérité...

Bien sûr, Zibeline Dandelet est toute petite et l'ogre très très grand. Mais Zibeline est maligne...

Un livre spécialement conçu pour le lecteur débutant. 5-6 ans.

Un recueil d'histoires à lire le soir, pour commencer à déchiffrer le texte, seul ou accompagné, en s'aidant des mots illustrés.

Trois thématiques fortes : Les petits aventuriers Les petites sportives Les familles magiques Des premières histoires pour apprendre à lire en s'amusant !

Des mots illustrés par des petites images facilitent l'apprentissage de la lecture.

Une collection pleine de joie de vivre qui saura donner le goût de la lecture aux apprentis lecteurs !

Marie-Sabine Roger a pris un immense plaisir à écrire les textes de cet album.

Toujours vivants et bourrés d'humour et de trouvailles, ils sont un pur moment de bonheur.

Les illustrations, à la fois claires et réjouissantes, créent un univers différent autour de chaque histoire !

« Des problèmes, moi, j'en ai plus. Périf a disparu. La Caddy est en prison. Mon copain Mourad est un assassin. Alors je m'en fous, si je meurs. J'ai même pas mal. »

Le jour où Ludo a rencontré la Caddy, la vieille SDF, il ne se doutait pas de ce qui allait suivre. Maintenant il sait ce qu'elle cache, au fond de son chariot...

Un tout petit secret qu'il faut protéger à tout prix. Même si pour cela Mourad et lui doivent dévaliser le Petiprix...

Et voilà comment, pour rendre service, on devient un voleur, et même un assassin!

Fertabelle porte de jolies robes et des chaussures à talons et roule en carrosse. Fertamaline, elle, porte des bottes en cuir, des salopettes et roule à moto !

Les deux cousines ont l'air bien différentes, et pourtant.

Tout le monde est stupéfait : Philomène sait-elle lire dans les pensées ? Marcelin dit que c'est impossible... Mais dans la classe, on commence à se méfier.

Une fille qui veut devenir sorcière n'est-elle pas capable de tout ? La sorcière a encore frappé !

Tous les après-midi, Pierre descend dans sa crique et bâtit un château de sable magnifique, immuablement détruit par l'Océan. Mais un jour, catastrophe, deux intrus débarquent sur son territoire ! Une fille et une femme, en plus.

Et la fille s'intéresse à lui et à ses châteaux.

J'apprends à lire avec les images - Des premières histoires pour apprendre à lire en s'amusant ! Des mots illustrés par des petites images facilitent l'apprentissage de la lecture.

Ce soir, le petit roi Minuscule quitte son château de cartes et part pour un grand voyage ! Zou ! En route vers les étoiles...

Au cœur des bois noirs vit un arbre sorcier aux étranges pouvoirs. Un soir, une renarde et son petit trouvent refuge au creux de ses racines. La renarde est blessée, et le chasseur approche...

Prince Mi, un jour, tu seras roi. Alors tiens-toi droit sur ton trône et mets bien ta couronne sur ta tête ! Mais prince Mi ne veut pas devenir roi, il veut être clown ! Un peu comme prince Moi...

Tanguy l'Azur se promène à pas lents sur la plage, ses yeux bleus comme la mer fixés sur le sable.

Soudain , au détour d'une dune, son chemin croise celui d'un vieux capitaine, qui va lui apprendre un étonnant secret : les coquillages ont un langage !

Pour entendre leurs histoires magiques, il suffit d'écouter...

Dès 4 ans, la nîmoise Marie-Sabine Roger dicte des poèmes à sa mère où elle invente des mots pour le plaisir. Un « mauvais penchant » qu’elle développe à l’école puis au lycée, sans toujours rencontrer l’adhésion de ses enseignants… et auquel elle s’adonne avec bonheur, sans plus de retenue, depuis qu’elle publie. Avec plus de soixante-dix livres à son actif, elle bâtit du merveilleux en montant et démontant les mots dans un délicieux jeu de construction.

Philippe Goosens est né à Bruxelles. Il a suivi les cours de l'Institut Saint-Luc. Il a publié en France et dans divers pays d'Europe. Il illustre également des albums pour enfants.

Le chapeau à lapins. Y'a des dragons plein l'autobus. Le festin de madame Grelinche.

Approchez, approchez ! Ce soir le grand cirque Dugazon donne une représentation ! Pour l'occasion, les bébêtes du jardin se sont réunies.

Que le spectacle commence !

Un magicien mystérieux, maître tailleur à ses heures, récolte sous le lit des enfants les « fariboles », ces pelures de songeries tombées là durant leur sommeil.

Il en fait des coussins et des draperies multicolores, pour réchauffer les cœurs « tristouilleux » et enluminer le béton triste et nu.

L’univers onirique de Marie-Sabine Roger rencontre pour la première fois celui d’Arno, lui-même magicien des couleurs – et grand maître du patchwork !

La quatrième de couverture ne contient pas de description de l'éditeur mais renvoie à son site. Voici la copie des indications qu'on y trouve:

Une petite exploratrice vive et curieuse, qui n’a pas les yeux dans sa poche ni l’imagination dans un tiroir, part à la découverte du monde merveilleux des « petits papis en gris ». Tout remplis d’anniversaires, ces petits papis mutins, entre colibris et papillons de nuit, vaquent à leurs occupations bucoliques. Munis de leurs sacs à découvrailles, ils sirotent le fond de l’air, butinent de fleur en fleur, puis disparaissent au matin, sans un bruit.

Dès 4 ans, la nîmoise Marie-Sabine Roger dicte des poèmes à sa mère où elle invente des mots pour le plaisir. Un « mauvais penchant » qu’elle développe à l’école puis au lycée, sans toujours rencontrer l’adhésion de ses enseignants… et auquel elle s’adonne avec bonheur, sans plus de retenue, depuis qu’elle publie. Avec plus de soixante-dix livres à son actif, elle bâtit du merveilleux en montant et démontant les mots dans un délicieux jeu de construction.

Aline Bureau est née en 1971. Elle a étudié le graphisme à l'école Estienne, puis la gravure aux Arts décoratifs à Paris. Elle s'est lancée dans l'illustration en travaillant d'abord pour la presse et la publicité, puis pour l'édition jeunesse. Elle a déjà illustré les couvertures de la série « Les Colombes du Roi-Soleil » chez Flammarion. Elle vit à Paris.

Paul-Eustache Griseux est un vieux monsieur grincheux qui n'aime ni les enfants, ni les animaux, ni ses voisins, ni dire bonjour. Mais ce qu'il déteste par-dessus tout, ce sont les fées...

Décidé à s'en débarrasser une bonne fois pour toute, M. Griseux découvre dans un vieux grimoire une terrible formule magique...

A la fin de la semaine, Zoucaribou fait sa valise pour aller chez son papa, puis le dimanche soir, il retourne chez sa maman. Il ne doit rien oublier : l'écharpe de maman, la casquette de papa, et le bisou au départ comme à l'arrivée.

Il y a longtemps de cela, bien avant d’être la femme libre qu’elle est devenue, Tanah se souvient avoir été l’enfant d’un roi, la fille du souverain déchu et exilé d’un éblouissant archipel, Loin-Confins, dans les immensités bleues de l’océan Frénétique. Et comme tous ceux qui ont une île en eux, elle est capable de refaire le voyage vers l’année de ses neuf ans, lorsque tout bascula, et d’y retrouver son père. Il lui a transmis les semences du rêve mais c’est auprès de lui qu’elle a aussi appris la force destructrice des songes.

Dans ce beau et grave roman qui joue amoureusement avec les mots et les géographies, Marie-Sabine Roger revient à ce combat perdu qu’on nomme l’enfance et nous raconte l’attachement sans bornes d’une petite fille pour un père qui n’était pas comme les autres.

(Source : Éditions du Rouergue)

Un récit bouleversant sur un sujet sensible qui nous concerne tous un jour ou l'autre : l'accompagnement d'un parent en fin de vie.

La lettre d'une fille à sa mère. Pendant deux ans et demi, Marie-Sabine Roger a visité sa mère placée en Ehpad, avant qu'elle ne décède, à 94 ans, quelques semaines avant le confinement. Très vite, la vieille dame est rendue incontinente et grabataire, faute de personnel à ses côtés. Les mains n'obéissent plus, la mémoire s'évapore, la dépression s'installe. On l'infantilise, on la médicamente pour qu'elle ne crie plus sa solitude. Bientôt, elle ne sera plus que silence. Jusqu'à la fin, cependant, sa fille cherche à renouer les liens avec cette mère qui fut toujours distante et peu chaleureuse. Elle s'interroge : a-t-elle jamais été aimée par cette femme-enfant capricieuse ? Peut-on se dire ce qu'on ne s'est jamais dit à la fin du jour ?

Un sujet universel le grand âge, les conditions d'accueil en Ehpad, les rapports qui s'instaurent Avec les parents dépendants, et en écho notre propre vieillissement : autant de sujets traités ici qui nous touchent directement.

Un cri d'alarme " Si vieillir est inéluctable, vieillir mal n'est pas obligé ", conclut Marie-Sabine Roger, qui en appelle dans ce livre humaniste à un accompagnement digne des personnes âgées. Il fallait son écriture à l'os pour rendre l'émotion aussi poignante, et donner toute sa portée à ce récit.

Noé est furieux ! Son père n'est pas venu le voir jouer au hockey malgré sa promesse. De rage, Noé s'est battu comme un lion et il a gagné le match. Mais sa colère retombe brutalement quand il apprend ce qui est arrivé à son père...

Et là, c'est un combat d'une tout autre nature qui l'attend.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode