Livres
494 722
Membres
493 141

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mark Zellweger

16 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par juliendu08000 2015-03-22T17:27:02+01:00
de

Biographie

Mark Zellweger est un universitaire spécialisé en stratégie et en marketing, diplômé de grandes Business School. Il a fait une partie de sa carrière dans l'industrie à des postes de direction dans les domaines de stratégie et de marketing, bien entendu. Par la suite, il a créé un cabinet de consulting. En parallèle, il a été approché par des agences de renseignements bien connues et il a accepté de devenir conseiller stratégique, notamment auprès de divisions action.

Fidèle à ses principes d'éthique, il veut rester discret et en aucun cas ne veut s'exprimer sur son passé. L'expérience de Mark Zellweger auprès de services de renseignements n'a d'intérêt pour lui que dans la mesure où il connaît le fonctionnement de l'intérieur. Ce qui lui donne une vision critique. Ses romans ne veulent en aucun cas être des brûlots ou des documentaires. Il utilise son expérience pour camper des personnages, des situations qui pourraient être réels et sont toujours réalistes.

Mark Zellweger a pris le parti d'écrire dans un style nord-américain, fluide et sans s'attarder sur des détails ou des théories, afin que la lecture soit plus aisée. Les romans de Mark Zellweger n'ont pas vocation à avancer des théories, ou montrer l'état de ses connaissances, mais bien à divertir le grand public.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 lecteurs
Or
7 lecteurs
Argent
4 lecteurs
Bronze
5 lecteurs
Lu aussi
5 lecteurs
Envies
3 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
2 lecteurs
PAL
5 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.4/10
Nombre d'évaluations : 5

0 Citations 11 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Mark Zellweger

Sortie Poche France/Français : 2018-06-15

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Poljack 2016-11-15T18:46:14+01:00
Panique au Vatican

Mon avis :

Après L’envol des Faucons, ce n’est pas sans me réjouir que j’ai renoué avec l’équipe du Sword plus qu’au grand complet, puisqu’on apprend dès l’ouverture de ce roman que les Faucons ont recruté de nouveaux collaborateurs, tout aussi efficaces que les membres de la formation initiale.

C’est également avec plaisir que j’ai retrouvé cette recette qui m’avait séduit dans le premier volume : un roman de pure fiction collé sur une actualité géopolitique bien réelle et brûlante. Et encore une fois, ça fonctionne. Le titre, Panique au Vatican, est un peu trompeur, dans le sens où l’on s’attend à passer de longs moments dans la Ville Éternelle, et bien que le pape soit au cœur de cette histoire de complot international, c’est surtout du côté de l’Asie que Mark Zellweger nous entraîne. Il faut dire que ce nouveau chef de l’Église catholique est chinois… Ça, c’est pour le côté fiction. Parce qu’évidemment, à travers ce personnage, l’auteur pose la question de l’avenir de la chine sur l’échiquier international. Cet immense pays qui commence à peine à s’ouvrir au reste du monde par l’économie est toujours dominé par l’un des régimes les plus répressifs de la planète, et la façon dont il va évoluer au cours des prochaines décennies devra forcément être prise en compte par l’ensemble des nations.

Comme dans le premier opus, on sent que l’auteur maîtrise son sujet. Rien n’est laissé au hasard et chaque situation paraît terriblement crédible, ce qui rend l’ensemble captivant. Certains membres du Sword se découvrent un peu plus, et les détails les rendent plus attachants, mais les gens qu’ils combattent sont nombreux et, peut-être à cause de ce nombre, les « méchants » manquent d’épaisseur, de présence (au sens que l’on emploierait pour un acteur). Les différents adversaires en deviennent de fait une espèce d’entité ennemie traitée de manière un peu globale, et même si des meneurs se révèlent, j’aurais aimé leur trouver plus de consistances. Cela ne nuit pas réellement à la narration, le récit reste prenant d’un bout à l’autre, passant avec fluidité des scènes d’actions aux moments de réflexion ou aux conversations stratégiques ou plus intimes. Un épisode de tension entre deux des personnages principaux ajoute encore une dimension dramatique dans le récit, ce qui amène un nouvel éclairage sur ses acteurs, de même que l’évolution des relations entre Mark, le patron du Sword, et son amie Anook, que l’auteur laisse en suspens et attise par là-même notre envie de découvrir le prochain opus.

Si je notais mes lectures, Panique au Vatican n’obtiendrait pas de ma part le maximum, mais il n’en serait pas loin, pour le plaisir de lecture et l’intelligence des arguments développés dans la construction de l’histoire. Le récit est bien rythmé et l’écriture n’appelle que peu de critiques, si ce n’est ces « émoticônes linguistiques » déjà dénoncées pour le précédent volume.

En bref, un bon roman d’espionnage que je conseillerais volontiers à nos abonnés s’il était dans les rayons de notre petite bibliothèque municipale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Poljack 2016-12-19T10:51:41+01:00
Double jeu

Mon avis :

Troisième opus de la série Réseau Ambassador, Double jeu, sorti en 2016, est sans doute le plus dérangeant. Du moins, l’ai-je ressenti comme tel ! La raison ? Les deux premiers, tout en collant de près à la réalité géopolitique mondiale, gardent une certaine distance en nous projetant dans une histoire qu’on n’a pas de mal à reconnaître comme fictive… Même si, dans les romans de Mark Zellweger, la fiction n’est jamais loin de la réalité ! Dans celui-ci, si la trame centrale (la partie qui se déroule en R.D.C.) garde cet aspect « roman », ce qui concerne les crises en Syrie et en Ukraine change la donne. Ce n’est pas tant le fait d’en parler, qui est dérangeant, mais bien le fait que ces crises soient toujours en cours et loin d’être résolues… Or, dans ce roman, le Sword trouve des solutions, et les applique ! Attention ! Je ne juge pas ces propositions, Mark Zellweger, par son parcours et sa formation, est certainement plus apte que moi à imaginer des stratégies à l’échelle internationale. Simplement, et encore une fois, c’est un ressenti qui n’engage que moi, le fait qu’on me présente comme résolues des crises majeures encore en cours me gêne un peu aux entournures… Ça, c’est de l’ordre émotionnel.

D’un point de vue plus « technique », on découvre l’évolution du Sword et de ses membres avec intérêt. Après le départ en retraite de Ralph Walpen, le père de Mark, un nouveau personnage, Barbara Apfelbaum, fait son apparition. On devine que le rôle de celui-ci va encore s’étoffer dans les prochains opus… Encore une fois, l’auteur alterne brillamment les scènes d’action et les moments d’analyse, sans oublier d’y glisser des moments plus centrés sur le côté émotif des personnages. Comme pour les deux précédents, on suit l’histoire avec beaucoup de plaisir, sans aucun moment de décrochage. Le petit plus : les « émoticônes verbales » dont l’auteur avait commencé à se débarrasser dans Panique au Vatican ont enfin totalement disparu. Et c’est bien mieux comme ça !

Le petit moins : ce troisième tome a-t-il été relu par moins de personnes ? Par d’autres personnes ? Je l’ignore, mais le fait est que j’y ai relevé un certain nombre de coquilles, voire de petits défauts qui auraient dû être supprimés à la relecture…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par roxanne31 2017-04-08T17:31:44+02:00
Xtrème préjudice

Xtrème Préjudice de mark Mark Zellwegerr est un coup de coeur comme tous les autres livres de cet auteur.

Dans ce livre on suit toujours le Sword avec les faucons, une agnce de renseignement hors gouvernemental. Dance tome en plus des conflit Géopolitique le Sword et surtout son patron, Mark Walpen, est victime d'une tragédie car on a enlevé ses enfants.

Ce tome mêle avec brio action, stratégie et l'actualité géopolitique. Ce que j'aime c'est qu'on est dans un contexte réel ce passant à notre époque et que les conflits pourraient très bien exister aujourd'hui. Encore une réussite et une série a essayer même pour ceux qui ne sont pas amateur du genre de l'espionnage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chrissy 2017-05-31T11:35:35+02:00
L'Envol des Faucons

Sous les conseils avisés de Mark je me suis lancée en premier lieu dans ma lecture de l’envol des faucons dans lequel nous suivons une équipe de choc se nommant « les faucons ». Les faucons agissent dans l’ombre du monde et des médias sur des affaires étrangères de haute importance dont, comme ici par exemple, des attentats. Les faucons dirigés par Mark Walpen agissent en double avec un plus gros ensemble sous dirigé par son père Ralf Walpen s’intitulant le SWORD. Le SWORD est un service de renseignements indépendant qui a pour principale fonction de gérer les différentes crises que peuvent rencontrer un pays.

L’auteur, qui signe ses oeuvres sous un pseudonyme, nous présente un univers bien rôdé et qui semble plausible sur tous les points. Premièrement, nous sentons de l’expérience ainsi que du vécu dans ses écrits. Ce livre est un « livre intelligent » comme j’aime à le dire, dans le sens où forcément à la fermeture de l’ouvrage, nous y avons appris des choses intéressantes. Mark, par le biais de ses écrits nous livre certainement une partie de sa vie, presque incroyable, puisqu’il a été « Spécialiste de stratégie marketing dans l’industrie internationale et de géostratégie auprès de différents services secrets pendant plusieurs années ». C’est un réel partage de nous faire entrevoir le monde souterrain de la politique/des agences secrètes, de voir comment se forment/se déforment les relations entre les pays. Bien plus qu’un livre, c’est presque un témoignage sous forme narrativisée. Nous entrevoyons par ce biais les ficelles « du métier ». J’avais presque envie de croire en l’existence de ce SWORD et de ces faucons car réellement, cette trame tient la route et est menée d’une main de maître.

Il m’est difficile de vous faire un résumé détaillé et concis sans vous spoiler, ni même vous assommer de détails. En réalité, c’est une affaire dans laquelle il faut vous embarquer pour savourer pleinement les tenants et les aboutissants. C’est un livre qui s’inscrit parfaitement bien dans notre société actuelle puisqu’il est question de multiples attentats et qui garde tout de même un certain aspect neutre nous éloignant d’un jugement trop hâtif. J’ai vraiment été étonnée d’apprécier autant ce genre d’ouvrage. J’avais une immense appréhension concernant ce livre pour plusieurs raisons. 1) le thème tourne autour de la géo-politique, j’avais extrêmement peur de ne pas arriver à comprendre réellement l’histoire 2) c’est une belle petite brique, je craignais de m’ennuyer. Or, étonnement, j’y ai découvert une lecture très plaisante. L’écriture de l’auteur bien qu’un peu surprenante voire déroutante de prime abord (Espèce de dialogues du théâtre avec des didascalies de type « -sourire » « -rire de la part de X »…) s’avère être finalement très fluide, véritablement prenante, simpliste mais à la fois pleine de « délicatesse » (plusieurs citations ont retenues mon attention!). Cette écriture qui est finalement loin de celle des écrivains dont j’ai l’habitude de lire (très poétique, très « littéraire », dans le phrasé) dénote de ce côté lourd/grave/sévère que révèle la trame de l’histoire. Et,du coup, cela forme un duo plutôt inattendu,entre relâchement au niveau de l’écriture/sensation de gravité au niveau de l’intrigue, qui tient la route. L’écriture fait naître à l’histoire ce quelque chose de plausible, cette sensation de réel que j’ai beaucoup aimé. Pour ma part, il me manquait peut-être un petit peu plus d’action vers la fin puisque mon côté sadique n’a visiblement pas été rassasié (mais bon, cette frustration ne vient que de moi même!) et souhaitait d’autant plus de drame, d’hémoglobine… Non, je ne crois pas un jour pouvoir intégrer le SWORD/les faucons qui prônent la préservation de « l’humain » et qui se mettent en quatre pour ne pas faire de victimes inutiles…

Seul petit bémol selon moi c’est certainement au niveau des sentiments entre lecteurs/personnages. J’apprécie généralement lors d’une lecture me trouver un référent, un personnage type qui me ressembles voire carrément un chouchou. Ici, les personnages principaux qui composent le SWORD et les faucons ne m’ont pas réellement paru si attachants que ça par manque évident de descriptions physiques. Cela dit, je ne me fais aucun souci quant à la suite des aventures de nos héros. En effet, après « l’envol des faucons » je vais pouvoir retrouver les même protagonistes dans « panique au vatican » « double jeu » où (j’espère) apprendre à mieux les connaître.

En sommes, c’est une très belle aventure qui nous fait voyager dans les plus beaux endroits du monde (dont notamment les émirats arabes). Une histoire qui pourrait être très plausible, qui s’inscrit dans notre société actuelle connaissant de multiples attentats en ses terres. Un roman hors du commun, que nous n’avons pas l’habitude de lire et qui nous laisse un fort goût agréable à sa fermeture.

Lien : HTTPS://LIBREADDICTION.WORDPRESS.COM

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granny-1 2018-04-03T07:13:51+02:00
Les espionnes du Salève

Bonjour les lecteurs ...

Voici un livre qui m'a déçue..

Bon, soit, je ne savais pas que ce livre est en fait le premier d'une série et sert certainement de mise en place des personnages.

Cela se passe durant la 2° guerre mondiale et évoque le rôle de la Suisse ( pays neutre ) durant l'occupation et notamment celui des espionnes travaillant pour Genève et la résistance.

Les chapitres sont court ce qui fait que la lecture est entrainante mais il y a un nombre incalculable de protagonistes et d'informations ce qui fait que l'ensemble est assez brouillon et on s'y perd ( enfin moi !!!).

En plus , suis-je la seule à avoir remarqué une mise en page " spéciale " s'agit-il d'un défaut d'impression ou est-ce voulu?

Je suis malheureusement obligée de dire que je n'ai pas du tout été séduite par ce premier tome et ne lirai pas la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manou60 2018-04-03T12:19:57+02:00
Les espionnes du Salève

Tout d’abord, je remercie l’auteur, Mark Zellweger, de m’avoir permis de lire son roman en service presse et pour sa confiance.

1940, année charnière de la Seconde Guerre Mondiale : la Pologne est envahie, la France a signé l’Armistice.. Alors que le pays est coupé en deux zones plus ou moins libres, la Suisse, pays neutre, abrite de nombreux services de renseignements qui mettent tout en œuvre pour lutter contre les nazis. Des filières se mettent en place afin d’aider les réfugiés et les résistants et c’est ainsi que naît l’idée de constituer un groupe d’espionnes qui œuvrera partout en Europe : les espionnes du Salève.

Lorsque j’ai lu le résumé de ce roman, j’ai trouvé l’idée vraiment originale.. En effet, traiter de ce conflit en mettant en avant des femmes et la Suisse n’est pas banal car ce ne sont pas les thèmes les plus développés dans les romans traitant de ce sujet. C’est pourquoi j’avais hâte d’attaquer ma lecture.

J’ai été plutôt déstabilisée dans un premier temps.. En effet, la première partie du livre met en place l’action donc l’auteur nous livre de très nombreuses informations historiques mais aussi des noms, les fonctions des personnages.. ce qui m’a donné plus l’impression de lire un documentaire qu’un roman. J’ai eu un peu de mal à tout intégrer car dans cette première partie il y a finalement très peu d’action ou d’histoire à proprement parler. On fait connaissance avec un personnage on en apprend un peu sur lui puis on passe au suivant.

La seconde partie du roman s’est avérée bien plus captivante car l’histoire des espionnes commencent réellement avec leurs premières missions. A partir de là j’ai beaucoup aimé l’histoire car on découvre vraiment les difficultés, les pièges qui se dressent devant Hannah Leibowitz et ses compagnes. Elles font leur possible pour aider les réfugiés mais également pour obtenir des renseignements vitaux malgré les dangers encourus. Elles font preuve de beaucoup de courage et de détermination.

La suite de ma chronique : https://ettulisencoreemma.wordpress.com/2018/04/03/les-espionnes-du-saleve-lenvers-du-miroir-par-mark-zellweger/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par silencejelis 2018-08-13T17:17:15+02:00
Les espionnes du Salève

La couverture de ce roman donne clairement le ton de son contenu. Mark Zellweger nous emmène dans les années 40 derrière le rideau de cette Suisse qui a joué un rôle important dans le domaine de l'espionnage durant cette terrible deuxième guerre mondiale.

Ce livre est super bien documenté et j'ai appris un tas de choses dont je ne soupçonnais pas l'existence ce qui a motivé ma lecture malgré moi car d'habitude l'espionnage n'est pas un genre que j'affectionne. Mais le côté historique et le fait que cela se déroule en grande partie en Suisse ont su alimenter ma curiosité et m'embarquer dans l'histoire sous la plume bien maîtrisée de l'auteur.

En conclusion un très bon moment de lecture instructif et passionnant aux côtés de personnages bien courageux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par yvgheem 2019-02-26T11:57:23+01:00
Les espionnes du Salève

Le sujet est intéressant et, de ma part, peu connu: la Résistance et les service de renseignements en Suisse durant la Première guerre... Mais... L'écriture est d'une platitude rare, les personnages n'ont pas de profondeur, sujets à des changements d'humeurs trop brusques, sans nuance, sans gradation,... Peu ou pas de description... le scenario est d'un côté extrêmement confus (on lance plein de petites histoires qui peinent à ce rejoindre, voire ne se rejoignent pas du tout) et d'un autre côté sans surprise. Je trouve la préface de Christian Rossé est de loin la partie la plus intéressante de l'ouvrage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LOANDRE 2019-03-14T20:16:45+01:00
Les espionnes du Salève

J'ai bien aimé ce roman. Il faut dire que la seconde guerre mondiale, est une partie de l'Histoire que j'affectionne particulièrement. J'avais déjà lu sur l'espionnage féminin durant cette période, mais la différence ici est que l'on parle de la Suisse. Un pays officiellement neutre, mais qui officiait activement à repousser l'ennemi et aider les alliés.La première partie de ce premier tome met en place l'ensemble des protagonistes (il y en a beaucoup) et les différentes organisations militaires et gouvernementales. La deuxième partie est plus mouvementée et nous suivons avec angoisse les actions de ces espionnes d'une détermination et d'un courage sans faille. J'ai hâte de connaitre la suite de leurs aventures. Un bon moment de lecture fort instructive.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LOANDRE 2019-11-24T20:49:05+01:00
L'Envol des Faucons

Je vous invite vivement à rencontrer cet auteur qui est passionnant, et lorsqu'il parle d'espionnage, comme dans ce premier opus, il sait de quoi il parle. Pour ma part, le thème de l'espionnage et la géopolitique de l’Extrême Orient, me faisait un peu peur, je craignais de ne pas tout comprendre. Mais l'auteur m'a rassurée en m'expliquant qu'il écrivait des romans d'espionnage pour "les nuls". Effectivement, ce roman est dense en renseignements et enseignements, mais le tout est bien mené, bien rythmé, l'action est omniprésente et la partie que j'appréhendais me fut totalement compréhensible. Nous faisons la connaissances de Mark Walpen et de son équipe redoutablement efficace des "Faucons". Des hommes et des femmes de terrain, entourés d'une équipe de conseillers et d'organisateurs très professionnels. Si vous ne connaissez pas encore ce style de roman, n'hésitez pas, même si cela va vous demander un peu de concentration et de réflexion, il nous aide à mieux comprendre les objectifs et les convictions des uns et des autres.

Afficher en entier

Dédicaces de Mark Zellweger
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Eaux Troubles : 7 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array