Livres
472 724
Membres
445 663

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Martha Wells

37 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par sookie69 2011-04-08T22:00:47+02:00
de

Biographie

Nationalité : États-Unis

Né(e) à : Fort Worth, Texas , 1964

Diplômée de la Texas A&M University, avec un Bachelor of Arts en anthropologie, Martha Wells publia son premier livre, le Feu Primordial, en 1993, immédiatement remarqué par les critiques, tant américaines qu'étrangères.

Elle a ensuite continué à écrire : City of Bones en 1995, La Mort du Nécromant en 1998 (nominé aux Imaginales 2002). La Traque aux Magiciens publié en 2003 (juin 2006 chez l’Atalante) ouvre une trilogie dans le monde d’Ile-Rien, l’univers où se déroulaient également ces deux autres titres traduits en français.

Elle a également écrit des novélisations de Stargate Atlantis.

Elle est mariée avec Troyce Wilson et vit dans la ville de College Station.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
14 lecteurs
Or
31 lecteurs
Argent
15 lecteurs
Bronze
10 lecteurs
Lu aussi
3 lecteurs
Envies
59 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
38 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.34/10
Nombre d'évaluations : 15

0 Citations 12 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Martha Wells

Sortie France/Français : 2019-08-22

Sortie France/English : 2018-08-14

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Miney 2014-06-06T09:33:03+02:00
La mort du Nécromant

J'ai relu ce livre plusieurs fois, à quelques temps de distance, toujours pour la même raison : essayer de m'en rappeler. Il ne me reste jamais rien d'autre que de vagues impressions. Autant dire, donc, que ce n'est pas une lecture mémorable.

Pourtant, ce n'est pas un mauvais livre. L'écriture est agréable et l'histoire, bien qu'un peu déjà-vu, a l'air de tenir debout. Mais il manque le petit quelque chose qui en fait une bonne lecture.

Afficher en entier
Journal d'un AssaSynth, Tome 1 : Défaillances systèmes

http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/11/the-murderbot-diaries-book-1-all.html

Une novella que j'ai vraiment bien apprécié, surtout grâce au personnage principal qui m'a tout de suite plu et fait sourire.

Je dois avouer que dés les premières pages j'étais séduite.

L'histoire commence sur une planète nouvellement découverte ou une équipe scientifique fait des fouilles. Le personnage principal est leur robot de sécurité ou SecUnit. Une mission de routine pour l'équipe ou la sécurité est plus la pour rassurer les humains que parce qu'elle est vraiment nécessaire.

Murderbot tel qu'il se nome lui même est un robot, ou plutôt un androïde car il a tout d'un humain physiquement, incluant un cerveau organique issu du clonage et plein d'améliorations synthétiques qui lui permettent notamment de se régénérer quasiment à l'infini si il subit des blessures. En fait cette novella est son journal.

L'équipe est donc en train de faire des recherches de ressources exploitables lors que des incidents commencent à arriver. Le premier inclut des menaces réelles de la faune sur place alors qu'aucun des rapports ne le signalent, et quand ils s'aperçoivent que la carte a aussi été modifiée et qu'il en manque des bouts, ils commencent à se douter qu'il y a quelque chose de louche et qu'ils devraient commencer à faire un peu plus attention ...

Mais plus que l'histoire elle même, qui a son intérêt bien sur, le point intéressant est surtout Murderbot lui même.

On pourrait croire en lisant "Murderbot" qu'il s'agit d'un assassin ou un modèle pour tuer ... mais en fait non pas du tout. Il se donne ce nom suite à un incident arrivé avant que je ne vous dévoilerais pas pour ne pas spoiler.

Et donc il c'est piraté lui même, empêchant les commandes extérieures de lui imposer des actions, en gros il est devenu libre. Mais au lieu d'en profiter pour faire sa vie ou tout ce qu'on pourrait imaginer, en fait il continue son boulot comme si de rien n'était, perdu dans sa routine, sa seule concession étant le fait de passer toutes ses heures de repos à regarder des films, séries et tout ce qu'il est possible de faire pour se distraire en ligne.

J'ai adoré ce personnage, parce qu'il est toujours relaxé et décontracté tout en étant blasé et sarcastique. En fait il s'ennuie à mort dans sa mission, et n'attend à chaque fois qu'une chose : avoir fini pour retrouver sa séries tv préférée dont il est en train de regarder le 500ième épisode ...

Il n'a jamais eu d’interaction avec les humains avant et donc il déteste ça et fait tout pour les éviter. Ça ne veut pas dire qu'il les déteste eux-même en fait. Ni ce qu'ils lui ont fait ou ce qu'ils lui imposent. Et ça c'est un point que j'ai vraiment apprécié. Il n'est pas rancunier ni violent, il est réaliste et comprend très bien la situation, le fait que se sont les compagnies qui ont tout les pouvoirs et pas les simples humains qu'il est forcé de protéger.

En fait il est vraiment ultra timide et ces passages la étaient super touchant j'ai trouvé.

Du coup ça donne des conversations et des scènes vraiment super drôles qui m'ont totalement séduites.

En fait j'ai trouvé que ce personnage faisait vrai parce qu'on s'imagine bien à quel point ce genre de taches répétitives peut être ennuyante, et il était limite plus humain que les autres humains de l'histoire. C'est vrai qu'on ne les suis pas et du coup on n'arrive pas du tout à s'attacher à eux, se sont comme des étrangers pour nous (et pour Murderbot). Mais c'est logique et donc ça ne m'a pas choqué ni ennuyé.

J'ai vraiment bien aimé l'évolution des relations (ou non-relations) entre Murderbot et les autres personnages secondaire.

Après en dehors du coté touchant et marrant du personnage, j'ai aussi surtout trouvé que les thèmes abordés étaient sérieux. Le fait d'utiliser le clonage pour créer des semi robots et leur faire croire qu'ils ne sont pas humain est terrible quand on y pense avec toutes les conséquences qu'il est possible d'imaginer par derrière.

Au final vous l'aurez compris, j'ai vraiment bien accroché à ce texte court. Et si l'histoire, bien qu’intéressante n'est pas inoubliable, j'ai surtout trouvé le personnage principal excellent et les relations vraiment bien imaginées.

J'ai passé un super moment et j'ai hâte de voir arriver les suites !

17/20

Afficher en entier
Journal d'un AssaSynth, Tome 1 : Défaillances systèmes

Un livre vraiment surprenant ! Il y a un air de deja vu avec les settings à la Alien mais les personnages sont vraiments cool, ça evite tous les clichers. C'est un livre court et il y a une bonne fin !

Franchement, un bonne lecture qui se lit dans la journée !

Afficher en entier
Journal d'un AssaSynth, Tome 2 : Schémas artificiels

Cette suite à All System Red était vraiment totalement dans le même esprit, avec le même humour sarcastique mais plus d'action et une intrigue bien plus intéressante et centrale que dans le précédent.

Murderbot retourne sur les lieux de la catastrophe qui a tout débuté pour lui. Le lieu ou il a hacké son programme la première fois et celui ou il c'est donné ce surnom. Il essaye de savoir ce qu'il c'est vraiment passé à l'époque de l’évènement. Sur son chemin il va bien sur se mettre dans encore plus de problèmes que précédemment parce qu'il fait la rencontre d'une AI de vaisseau bien trop intelligente pour son propre bien (ART) et décide de se fondre dans la masse en faisant semblant d'être l'agent de sécurité d'un groupe de chercheurs en conflit avec leur ancien employeur ...

Comme pour le précédent je désigne Murderbot par le pronom "il" mais en fait ça n'est pas représentatif du personnage qui ne se donne aucun genre en particulier.

En fait le but de Murderbot à se moment la est de déterminer si c'est la folie meurtrière qui c'est déclenché à se moment la qui l'a obligé à se hacker pour résister, ou si c'est l'inverse, le fait de s'être hacké qui l'a rendu fou et provoqué le désastre. Parce que si il a une vision très flou des événements eux mêmes vu qu'on a effacé sa mémoire, il sait qu'il en est le seul survivant.

Avant de pouvoir enfin commencer une vie normale ou essayer d'en avoir une, il doit savoir si il est dangereux sans même sans rendre compte ou pas.

Les évènements du tome précédent l'ont rendu un peu moins asocial, enfin surtout de donner l'impression qu'il l'est moins, d'autant plus qu'il passe pas mal de temps à essayer d'imiter les humains pour se cacher car il est en fuite, ce qui lui fait prendre conscience de tout un tas de détails les concernant. Bien sur il est toujours aussi sarcastique, il analyse tout et se sent toujours aussi déplacé au milieu d'une foule. Décidément, j'adore toujours autant ce personnage.

Au niveau de l'intrigue ce tome est à mon avis bien meilleur que le précédent, ce qui tombe bien vu que c'était le point faible de celui ci. En fait quand on y pense en comparaison de ce qu'il se passe ici, All System Red était vraiment l'introduction, l'élément déclencheur, et fait pâle figure en terme d'intrigue finalement une fois que les évènements se mettent en place.

Le rythme est aussi mieux maitrisé, on n'a moins de moments (trop) calmes, les évènements importants s'enchaînent de façon très rythmée tout du long de la novella.

L'amitié avec ART est aussi très touchante, l'AI devenant vraiment un personnage à part entière avec une vrai personnalité et tout aussi inconfortable en position sociale que Murderbot. Il a aussi un esprit bien plus analytique et logique que lui et va l'aider dans sa mission autant qu'il le peut en lui donnant parfois des conseils (bien marrants d'ailleurs).

En fait si je lui met la même note que le premier alors que je viens de dire que pour moi c'était même mieux c'est juste parce que le premier bénéficiait de l'effet de surprise qui m'a fait me dire "waou" et qui a bien entendu disparu ici vu que c'est vraiment le même schéma.

En fait on reprend vraiment les éléments qui faisaient la réussite du premier, avec son personnage touchant et asocial qui se pose des tonnes de questions sur les humains et son propre passé. Le tout dans une intrigue plus rythmée et plus importante pour la suite que celle du premier tome. Pour moi c'est vraiment une réussite, j'adore toujours autant cette série.

17/20

http://delivreenlivres.blogspot.com/2018/07/the-murderbot-diaries-book-2-artificial.html

Afficher en entier
Journal d'un AssaSynth, Tome 2 : Schémas artificiels

Le seul reproche que j'aurais, c'est qu'il est un peu cher pour un bouquin qu'on lit dans la journée.

Ceci dit, c'est très divertissant sans pour autant laisser l'intelligence en arrière (le meilleur du blockbuster en somme)

Afficher en entier
Journal d'un AssaSynth, Tome 3 : Cheval de Troie

Un épisode un peu plus centré sur l'action et le mystère que sur les problèmes relationnels de murderbot mais qui m'a tout de même vraiment bien plu.

Après avoir résolu ses problèmes personnels dans le tome précédent, Murderbot décide d'aller enquêter sur GrayCris, la société chez qui il était embauché dans le premier tome et qui avait tenté de le faire assassiner. Il se rend donc sur Milu ou il sait que la compagnie cache toujours ses recherches illégales sur les extraterrestres. Il s'infiltre dans une station de terraformation récemment abandonné en espérant tomber sur des preuves de leurs activités illégales...

Évidemment sur place il tombe sur des employés d'une autre compagnie qui étaient chargés de faire l'état des lieux et ne se doutaient pas que GrayCris avait mit plein de pièges sur leur passage. Il doit à nouveau s'impliquer pour les sauver tout en tentant de mener sa mission à bien.

On est donc plus ou moins dans la même situation que le premier épisode mais en bien plus actif et dynamique. La situation devient très rapidement complexe et il va falloir que nos héros trouvent un moyen de se sauver.

La formule de Murderbot est toujours aussi réussie. Le personnage reste touchant quelque soient ses décisions et malgré le fait qu'il préfèrerait être en train de regarder des séries tv quelque part que d'aider des humains. Malgré ses envies personnelles il se sent toujours obligé de faire "son devoir", ce qu'il faisait avant de prendre sa liberté.

J'ai adoré aussi l’interaction entre Murderbot et Mikki qui est son exacte opposé à savoir un robot très amical, très social et qui adore les humains. Le contraste entre les deux est énorme et met bien en avant la particularité de Murderbot même par rapport à ses semblables. Et puis leurs relation est limite hilarante à certains moments.

J'ai trouvé cet épisode vraiment bien équilibré au final. Il est tout ce qu'aurait pu être le tout premier bien que moins centré sur les considérations internes de Murderbot. Une réussite.

17/20

http://delivreenlivres.blogspot.com/2018/09/the-murderbot-diaries-book-3-rogue.html

Afficher en entier
The Murderbot Diaries, Tome 4: Exit Strategy

Cette quatrième et dernière novella conclut la série à merveille. Toujours dans le même esprit elle ne m'a pas déçue et m'a fait passer un excellent moment.

(Je vais désigner Murderbot par le pronom "Il" dans cette chronique pour plus de simplicité, même si le personnage n'a pas de genre, étant un robot. Il a physiquement l’apparence d'un homme et robot est un nom masculin, donc c'est ce qui me semblait le plus logique).

Quand Murderbot rencontre le Dr. Mensah il est à un moment critique de sa vie, celui ou il prend sa propre liberté en main en hackant son module de contrôle, ne l'obligeant ainsi plus à obéir aux ordres.. Ils découvrent ensemble les agissements de GrayCris, une corporation qui ne fait pas les choses dans les règles et qui tente de se débarrasser d'eux pour ne pas qu'ils en soient témoins.

Un fois libre la première chose que fait Murderbot est d'aller fouiller dans son propre passé pour combler les trous de sa mémoire qui a été effacée et comprendre pourquoi il en est arrivé la. Puis, dans le but d'aider le Dr Mensah il enquête pour découvrir des preuves qui pourraient accabler durablement GrayCris. Une fois cet objectif rempli il faut rentrer voir le Dr pour lui communiquer les preuves et établir une stratégie contre la corporation.

Mais ce qu'il ne sait pas c'est que GrayCris est en alerte, elle est sur les traces du Dr Mensah car elle pense que c'est elle qui a infiltré ses secrets et souhaite plus que tout s'en débarrasser une bonne fois pour toutes avant d'avoir de plus gros ennuis.

Murderbot arrivera-t’il sur place à temps pour éviter la catastrophe?

****

Cet épisode était plus concentré en action que les précédents. Du début à la fin on se demande comment tout ça va bien pouvoir finir, les éléments s'enchainent et la situation change d'une page sur l'autre.

Bien sur le principal intérêt de l'ensemble de la série est le personnage de Murderbot.

Son évolution est radicale entre le premier tome et celui ci et c'est ici qu'on s'en rend compte.

Au début de la série il est libre mais il reste centré sur ses habitudes, répondant aux ordres parce qu'il ne sait rien faire d'autre. Il faudra l'intervention de GrayCris et du Dr Mensah et de son équipe pour le secouer et le faire sortir de son mode.

Il ne sait pas du tout comment réagir face aux humains et finalement les deux tomes intermédiaires lui permettent d’acquérir cette expérience la, de savoir que faire dans quelle situation. Même si il reste toujours asocial et cynique quand à la réalité des choses, il est donc devenu bien plus ouvert dans ce tome qu'il ne l'était au début.

Mais, chose importante, il c'est surtout rendu compte qu'il avait un but, celui d'aider les gens qu'il rencontrait. Et pas parce qu'on lui ordonne ou parce que c'est programmé en lui : juste parce que c'est dans sa nature.

Il a envie d'être utile, de mettre ses capacités au service notamment du Dr Mensah. De faire pour elle tout ce qu'elle ne pourrait pas accomplir elle même.

Au final on pourrait dire qu'il a grandit. Il est passé d'enfant obéissant à celui d'une personne plus âgée qui a enfin trouvé ce qu'elle voulait faire dans la vie.

Heureusement cette évolution ne lui a pas retiré son caractère. Ses remarques déplacées, cyniques, souvent hilarantes, et pourtant tellement réalistes, sur lui et sur les autres émaillent toujours le récit, pour mon plus grand plaisir.

Finalement cette série est très introspective. L'action est la, surtout dans ce tome, mais ce n'est pas l’intérêt principal. Tout ne sert que de support pour les personnages (surtout Murderbot, bien entendu). On n'est pas sur de la science-fiction pleine de révélations, avec un "sense of wonder", beaucoup de technologie et de découvertes, pas du tout.

Même si il y a plus de rebondissements dans ce tome, vu que c'est le final, la série reste fidèle à elle même.

17/20

https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/03/the-murderbot-diaries-book-4-exit.html

Afficher en entier
Journal d'un AssaSynth, Tome 1 : Défaillances systèmes

L'Atalante éditions nous prouve encore une fois qu'elles ont l'art et la manière de sortir d'excellents livres de l'imaginaire, ici, le pari fait encore mouche, ce livre est très bon. Si je regrette une seule chose, c'est qu'il soit sorti sous forme de série (trilogie de 120 pages par tome dont "Défaillances systèmes" est le premier volume), j'aurai bien lu toute l'histoire d'un coup. En dehors de cela, c'est parfait.

L'histoire contée dans ces pages suit un androïde de sécurité défaillant qui aime passer son temps à regarder des séries TV dans sa capsule de régénération. Il n'aime pas les humains, ou du moins les considère comme des êtres viles et inintéressants. Un événement va changer les choses et donner une raison à l'auteure "Martha Wells" de nous proposer une vraie réflexion sur le libre arbitre des possibles futures entités dotées d'intelligence artificielle ou augmentée. C'est très intéressant et tout l'intérêt de l'histoire réside ici.

Les personnages sont eux assez classiques en dehors de notre androïde mais c'est bien décrit et les caractères sont proches de la réalité, pas de super héros, pas de personnages trop désagréables. Le personnage principal, lui, est très attachant au final. J'ai bien aimé également le nouvel "article" de genre qui apparaît ici pour désigner un être ni mâle ni femelle, le "iel" (contraction de il et elle).

Les décors sont attirants, une planète en pleine exploration scientifique, des bases avancées, une action qui se déroule entre locaux futuristes, navettes de transport et paysages luxuriants tels que la jungle tropicale, la montagne ou encore les grandes plaines.

Un petit roman de SF à lire absolument si vous accrochez aux histoires traitant d'intelligence artificielle, il va être difficile d'attendre pour avoir les deux autres tomes à sortir cette année.

Sur le blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/06/journal-dun-assasynth-tome-1.html

Afficher en entier
Journal d'un AssaSynth, Tome 1 : Défaillances systèmes

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2019/07/10/journal-dun-assasynth-1-defaillances-systemes-martha-wells/

Pour résumer, Défaillances Systèmes est un divertissement de science-fiction qui se lit vite (ce qui est un bon point pour les lecteurs pressés) mais manque d’enjeux. Il donne la parole à un androïde asexué s’éveillant à la conscience et qui doit composer avec des humains, pour son plus grand malheur. Si l’intrigue reste classique et trop rapide à mon goût, le ton tout en ironie ne manque pas de saveur et parviendra à séduire de nombreux lecteurs. Je vous le recommande si vous cherchez un roman de science-fiction sans prise de tête.

Afficher en entier
Journal d'un AssaSynth, Tome 2 : Schémas artificiels

Schémas artificiels nous plonge directement dans le vif du sujet au coté de notre Assasynth préféré qui fait copain copain avec une "IA" et devient son compagnon de voyage.

De nouveaux personnages font leur entrée dans ce tome 2, ceux du tome 1 ne sont pas présents à part l'Assasynth mais nous sommes tout de même dans une suite directe. Les nouveaux personnages sont moins mis en avant cette fois, l'accent est mis sur la relation entre l'Assasynth et L'IA.

Il y a tout de même de l'action, une histoire de terrorisme et de tentative de meurtre, l'enquête peut commencer.

Visuellement on reste dans du classique, vaisseaux, planète minière, astroport etc... c'est assez sympa même si j'avais bien aimé la verdure du premier tome.

Je conseille donc ce livre ainsi que les autres tomes de la série à tout amateur de SF et d'intelligence artificielle et même de Space Opéra.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/08/journal-dun-assasynth-tome-2-schemas.html

Afficher en entier

Dédicaces de Martha Wells
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

L'Atalante : 8 livres

Points : 2 livres

Tor Books : 2 livres

St Martin's Press : 1 livre

St. Martin's Press : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode