Livres
559 327
Membres
608 221

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mary Shelley

Auteur

Royaume-Uni Né(e) le 1797-08-30
Royaume-Uni 1851-02-01 ( 53 ans )
1 964 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par panda 2010-02-14T19:51:52+01:00

Biographie

Mary Shelley (née Mary Wollstonecraft Godwin) est une femme de lettres anglaise, romancière, nouvelliste, dramaturge, essayiste, biographe et auteur de récits de voyage. Née le 30 août 1797 à Somers Town, petit faubourg londonien situé au sud de Camden Town, elle est surtout connue pour son roman Frankenstein ou le Prométhée moderne, publié en 1818, alors qu'elle n'a que 21 ans.

Fille de la philosophe féministe Mary Wollstonecraft et de l'essayiste et écrivain politique William Godwin, elle épouse en 1816 le poète Percy Bysshe Shelley, dont la première femme venait de se suicider. Elle collabore avec lui et fait beaucoup pour faire connaître son œuvre.

Sa mère meurt alors qu'elle-même n'est âgée que de onze jours ; par la suite, sa demi-sœur, Fanny Imlay, et elle sont élevées par son père. Lorsque Mary atteint quatre ans, Godwin épouse sa voisine, Mary Jane Clairmont. Godwin offre à sa fille une éducation riche, bien qu'irrégulière, et l'encourage à adhérer à ses théories politiques libérales. En 1814, Mary Godwin entame une relation romanesque avec un des partisans de son père, Percy Bysshe Shelley, alors marié. Avec la belle-sœur de Mary, Claire Clairmont, ils partent pour la France et voyagent à travers l'Europe ; lorsqu'ils reviennent en Angleterre, Mary est enceinte de Shelley. Au cours des deux années qui suivent, ils affrontent tous les deux l'ostracisme, un endettement permanent et la mort de leur fille, née prématurée. Ils se marient à la fin de 1816, après le suicide d'Harriet, la première épouse de Shelley.

En 1816, le couple passe un été — resté dans les annales — avec Lord Byron, John William Polidori, et Claire Clairmont près de Genève, en Suisse ; c'est là que vient à Mary Shelley l'idée de son roman Frankenstein. En 1818, les Shelley quittent la Grande-Bretagne pour l'Italie, où meurent leur deuxième et leur troisième enfants, avant que Mary Shelley ne donne naissance à son fils, Percy Florence Shelley, qui seul survivra, En 1822, son mari se noie dans le golfe de la Spezia, lorsque son voilier sombre pendant une tempête. Un an plus tard, Mary Shelley retourne en Angleterre et, dès lors, se consacre entièrement à l'éducation de son fils et à sa carrière d'auteur. Les dix dernières années de sa vie sont marquées par la maladie, probablement causée par la tumeur du cerveau qui l'emportera à l'âge de 53 ans.

Jusqu'aux années 1970, Mary Shelley est surtout connue pour les efforts qu'elle a mis à faire publier les œuvres de son mari et pour son propre roman Frankenstein, qui continue à attirer les lecteurs et a inspiré de nombreuses adaptations, tant au théâtre qu'au cinéma. Les études récentes ont permis une vision plus complète de son œuvre. Les spécialistes ont montré un intérêt croissant pour sa production littéraire, en particulier ses romans, au rang desquels on compte les romans historiques Valperga (1823) et The Fortunes of Perkin Warbeck (La destinée de Perkin Warbeck) (1830), son roman apocalyptique The Last Man (Le dernier homme) (1826) et ses deux derniers romans, Lodore (1835) et Falkner (1837). L'étude de ses œuvres moins connues, comme le carnet de voyage Rambles in Germany and Italy (Errances en Allemagne et en Italie) (1844) et les articles biographiques pour le Cabinet Cyclopaedia de Dionysius Lardner (1829–1846) justifie l'idée croissante que Mary Shelley est restée toute sa vie une radicale sur le plan politique. Ses livres soutiennent souvent que la coopération et la solidarité — comme les pratiquent tout naturellement les femmes au sein de leur famille — sont la voie qui permet de réformer la société civile. Cette idée est une remise en cause directe de l'approche individualiste et romantique prônée par Percy Shelley et des théories politiques du siècle des Lumières explicitées par son père, William Godwin.

Mary Shelley est décédée d'une tumeur du cerveau le 1er février 1851 à Belgravia, à Londres. Elle repose auprès de ses parents, au cimetière de Saint Peters à Bournemouth, sur la côte sud de l'Angleterre.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
215 lecteurs
Or
435 lecteurs
Argent
397 lecteurs
Bronze
358 lecteurs
Lu aussi
519 lecteurs
Envies
570 lecteurs
En train de lire
60 lecteurs
Pas apprécié
60 lecteurs
PAL
607 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.43/10
Nombre d'évaluations : 590

3 Citations 284 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Mary Shelley

Sortie France/Français : 2016-11-16

Les derniers commentaires sur ses livres

Frankenstein ou le Prométhée moderne

Une belle découverte horrifique, touchante et monstrueuse qui permet de nous poser des questions sur la condition des hommes. La plume entrainante permet de mettre en avant la tension et l'univers fantastique qui englobe l'intrigue.

Afficher en entier
Frankenstein ou le Prométhée moderne

Mon classique préféré de tous les temps. Une plume enlevée, des personnages complexes et fascinants, une réflexion poussée et intelligente sur le rapport entre avancées scientifiques et spiritualité... Bref, un pur chef-d'oeuvre.

Afficher en entier
Frankenstein ou le Prométhée moderne

Enfin, j'ai terminé ce classique ! Bien que je pensais qu'il allait s'agir d'une très bonne lecture, ça n'a pas tout à fait été le cas pour ma part.

J'ai adoré la plume de l'autrice/du traducteur que j'ai trouvé élaborée, précise et élégante ainsi que toutes les réflexions dû au sujet même du livre : les implications de cette volonté de l'homme de se prendre pour Dieu en voulant dompter la Mort.

Cette critique est très intéressante et très bien menée mais j'avoue avoir eu du mal avec les pérégrinations et la psychologie de Frankenstein bien que cela soit sans doute voulu. Je ressens bien plus d'empathie pour son infortunée créature que pour cet homme qui ne se remet en question que bien trop tard.

Je pense malgré tout que ce livre en vaut la peine. Je ne l'ai pas adoré comme je l'espérais mais j'en ressors grandi c'est indéniable.

Afficher en entier
Frankenstein ou le Prométhée moderne

Je suis vraiment heureuse d'avoir enfin lu ce classique ! Il trainait sur ma PAL depuis des années ... j'avais peur de ne pas l'apprécier, et finalement !

La plume de Mary Shelley est très agréable ; l'histoire est très bien menée, dans le style de l'époque - et c'est assez génial d'assister à l'invention d'un genre !

C'est surtout incroyable de se rendre compte seulement avec la lecture que Spoiler(cliquez pour révéler)le monstre est en fait le docteur ... je ne sais pas si c'est vraiment un spoiler, mais on ne sait jamais!

Il ne s'agit pas que d'une histoire d'horreur, d'autres thèmes sont abordés avec beaucoup de délicatesse - le deuil, par exemple (enfin, j'ai été émue face à plusieurs passages), des questionnements sur la science et la nature, etc.

Bref, vraiment un récit à lire ! Juste parce qu'on aime Mary Shelley.

Afficher en entier
Frankenstein ou le Prométhée moderne

Une écriture magnifique et si juste.

Ce grand classique est à vrai dire indescriptible. Les sentiments y sont décrits avec perfection, les personnages reflètent l'humanité et la monstruosité avec tellement de réalisme.

La frontière entre le bien et le mal si mince est franchie avec facilité.

Ce livre est un hymne à l'amour, à l'affection et à l'humanité. Rien n'est tout blanc ou tout noir, mais l'acceptation semble finalement être la seule solution. Mary Shelley nous livre une description magistrale du prix de la transgression des lois de l'univers, de la souffrance que cause la solitude qui mène elle même à la colère et à la souffrance. Le cercle vicieux dans lequel se trouve les Frankenstein est empreint à la fois de réalisme et de fantastique.

Une lecture bouleversante, qui m'a fait prendre conscience de la mauvaise qualité des adaptions cinématographiques et ma méconnaissance du monstre Frankenstein, mais est-il un monstre par son aspect ou pas ses actes ?

Afficher en entier
Frankenstein ou le Prométhée moderne

Après avoir vu le film Mary Shelley, j'avais très envie de relire Frankenstein. Je l'ai lu dans ma jeunesse, à l'époque je l'ai adoré et la souffrance du monstre m'avait assez marquée, j'en ai donc un souvenir assez précis et je me suis dit qu'il serait intéressant de le relire avec les informations du films en plus et que ça pouvait m'apporter quelque chose en plus, assez intéressant, non ?

Sauf que je me suis aperçue que je n'avais pas lu la version intégrale et que les souvenirs qui étaient en moi n'étaient pas tout à fait juste. Un conseil : ne vous fiez pas non plus aux films que vous auriez pu voir sur Franckenstein ce n'est absolument pas le reflet du livre. Le monstre est un autodidacte et est érudit par contre Victor Frankenstein, le créateur de monstre n'est pas diabolique ou encore méchant mais plutôt dépressif et effrayé.

Je me suis rassurée en voyant que je n'avais pas inventée la souffrance de ce monstre que tout le monde rejette et c'est la seule chose qui m'ait touchée dans cette histoire. Il voulait juste vivre comme tout être humain et ne pas être seul. Nous le savons tous surtout en ce moment, vivre isolé est plus difficile que jamais et quelle vie avoir sans compagnie ? Absolument aucune.

J'ai vraiment dû persévérer dans ma lecture mais je voulais vraiment aller jusqu'au bout, le temps de ces derniers jours m'a amplement aidée à le lire et à me mettre dans cette ambiance froide, bien que beaucoup de choses m'ont ennuyée et exaspérée mais j'ai tenu bon et je suis contente de l'avoir fait sauf que je n'ai vraiment pas le même ressenti avec mon moi de l'époque et celui de maintenant. Voilà pourquoi je redoute tant de relire un livre, ne plus avoir le même ressenti est terrible ! On sent beaucoup de tristesse dans ce roman. Ce fait est sûrement lié à sa vie personnelle du moment.

Je retiens que ce livre dénonce certains préjugés, je pense que tout le monde en souffre enfin surtout moi et c'est sûrement pour cette raison que c'est ce que j'ai retenu de cette histoire !

Afficher en entier
Frankenstein ou le Prométhée moderne

Un de mes classiques préférés!

Si vous n'avez pas lu ce livre, alors il est fort probable que vous ne connaissiez pas réellement l'histoire du docteur Frankenstein et de sa créature.

Il est difficile d'expliquer, sans spoil, pourquoi j'ai tellement aimé cette histoire. Je ne peux que recommander de le lire pour comprendre, et ajouter ce petit indice : le narrateur n'a pas toujours raison…

Afficher en entier
Frankenstein ou le Prométhée moderne

C'est un bon livre mais en milieu de lecture, le rythme très lent m'a fait décroché.

Afficher en entier
Frankenstein ou le Prométhée moderne

On ne compte plus les adaptations du mythe de Frankenstein... Et ce sont justement ces adaptations qui m'ont induites en erreur ! Je m'attendais à découvrir un savant (totalement) fou, dans un château lugubre et sombre, alors qu'en réalité, Victor Frankenstein n'était qu'un étudiant un peu trop épris de sciences. Je ne vais pas m'attarder sur le style d'écriture qui, bien que beau, m'a parfois laissé indifférente. La deuxième partie du titre "ou le Prométhée moderne" a passablement perturbé ma lecture, j'étais convaincue qu'il s'agissait davantage d'un "Pygmalion moderne". Ce n'est qu'à la fin que j'ai compris le titre : Victor Frankenstein souhaitait, en créant cette créature, réhabiliter la mémoire des scientifiques qu'il adorait et, surtout, amener la connaissance aux hommes. Rien de bien fou dans ses ambitions, si ce n'est un petit ego surdimensionné. Autre surprise dans cette lecture épistolaire : qui ment, qui dit vrai, entre Victor et sa créature? Qui a souffert le plus, le créateur ou sa création, abhorrée par tous les hommes ? Plutôt que Victor, et cela se ressent dans la formulation de mes questions, c'est sa créature que j'ai pris en pitié. Je conclurai cette critique par une citation d'un autre et qui, pour moi, prend tout son sens ici : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme".

Afficher en entier
Frankenstein ou le Prométhée moderne

La force de ce livre, ce sont ses personnages. Leurs émotions, leur état d'esprit sont si bien décrits ! Frankenstein n'est rien d'autre que détestable. Il prend mauvaise décision après mauvaise décision et n'a aucune compassion envers sa créature. Il a créé un être qu'il hait sans même le connaitre. Et il se blâme constamment (à juste titre) mais pour les mauvaises raisons. S'il n'avait pas abandonné ni haï sa créature au premier regard, rien de cela ne serait arrivé, personne ne serait mort.

J'ai de la compassion pour la créature. Il est né bon parce que c'est ainsi que l'a voulu Frankenstein. Mais la haine et le rejet l'ont poussé à haïr et rejeter. Si Frankenstein ne l'avait pas mis de côté, il serait resté bon.

Afficher en entier

On parle de Mary Shelley ici :

Dédicaces de Mary Shelley
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Marabout-Gérard : 9 livres

Gallimard : 8 livres

Gallimard Jeunesse : 5 livres

Flammarion : 5 livres

LGF - Le Livre de Poche : 5 livres

J'ai lu : 4 livres

Pocket : 4 livres

Editions du Rocher : 3 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array