Livres
477 743
Membres
458 695

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Matz

93 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par x-Key 2014-11-26T08:36:25+01:00

Biographie

Matz est né à Rouen en Normandie en 1967 mais grandit sous le soleil des Antilles, à la Martinique. Amateur de bande dessinée depuis tout petit, il craque pour Franquin (Lagaffe, Spirou et Fantasio), Lucky Luke, Blueberry ou Gotlib. Après une licence de droit, il délaisse les amphithéâtres de l'université de Droit et les conférences de Sciences Po pour se lancer dans l'écriture et les petits boulots. Grâce à ses rencontres déterminantes avec Jean-Christophe Chauzy, Étienne Robial et Jean-Pierre Mougin, il commence sa carrière. Matz revendique des influences multiples et très différentes qu'il tire aussi bien de la littérature (de Kafka et Cervantès à Chandler et James Lee Burke) que du cinéma (John Ford et Sergio Leone) ou même la musique, aussi bien de personnages fictifs que réels. Il a notamment deux albums puisés aux sources du blues (dont Peines perdues) nommé à Angoulême en 1993 dans les catégories Meilleur Album et Prix du Public. Ce qu'il attend d'une bande dessinée, c'est qu'elle ait une histoire bien ficelée, originale et divertissante, qu'elle propose un certain regard, souligné par des dessins personnels et de bonne qualité. Il estime que si on réunit ces éléments, on peut faire de la bande dessinée un médium à part entière, qui peut apporter à ses lecteurs une expérience comparable à celle qu'offre un bon roman, un bon film ou un bon jeu vidéo. Son premier scénario, Bayou Joey, réalisé avec Jean-Christophe Chauzy, est publié en 1990 aux éditions Futuropolis. Avec déjà deux séries très connues à son actif que sont Le Tueur en collaboration avec Jacamon et Du plomb dans la tête en collaboration avec Wilson aux éditions Casterman, il sort aujourd'hui aux éditions Delcourt le premier tome Shandy, "Un Anglais dans l'Empire", en collaboration avec le dessinateur Dominique Bertail. Inspiré de la littérature romantique - surtout du premier mouvement allemand et anglais - gothique (fin XVIIIème - début XIXème), leur travail est un hommage aux grands auteurs (de Kleist à Radcliffe, en passant par Walpole et Dumas, Goethe et Pouchkine) et aux peintres de l'époque (Friedrich).

Textes © Delcourt et Casterman

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
10 lecteurs
Or
58 lecteurs
Argent
47 lecteurs
Bronze
71 lecteurs
Lu aussi
34 lecteurs
Envies
33 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
3 lecteurs
PAL
6 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.45/10
Nombre d'évaluations : 84

0 Citations 47 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Matz

Sortie France/Français : 2019-09-27

Les derniers commentaires sur ses livres

Le Tueur, Tome 5 : La mort dans l'âme

Voilà un cinquième tome qui vient conclure le premier cycle de cette série et nous dévoile un tueur qui n'est plus le personnage solitaire des débuts. Il s'est découvert des amis mais aussi la souffrance que ça fait quand on les blesse. Il reste tout de même un personnage froid, cynique et d'une certaine façon attachant. L'intrigue est toujours aussi soignée et travaillée nous offrant un final efficace le tout bien porté par des graphismes réussis et prenants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vritra 2019-08-10T20:38:28+02:00
Le Tueur, Tome 6 : Modus vivendi

Qu'il est bon de retrouver ce personnage, parfois un peu cynique mais tellement dans le vrai, encore plus dans cet épisode !

C'est délicieux, et il semblerait que ce ne soit pas terminé vu comme les affaires semblent reprendre...

Afficher en entier
Le Tueur, Tome 7 : Le Commun des mortels

Dès les premières pages, les auteurs, à travers le monologue du héros, nous brosse un portrait réaliste et tout à la fois stéréotypé du pays de Castro.

Un long monologue, dense. On l'écoute et on acquièsce, souvent. le tueur qui se veut hermétique aux sentiments serait-il "humain"?

Afficher en entier
Le Tueur, Tome 8 : L'ordre naturel des choses

Il est prêt à tout pour protéger les siens. le graphisme et la mise en scène sont toujours soignés et agréables.

L'imbroglio qu'est désormais devenu sa vie, nous tient en haleine et nous donne envie de lire la suite.

Afficher en entier
Le Tueur, Tome 9 : Concurrence déloyale

Nous assistons à une nouvelle évolution du personnage. De simple pion exécutant, le voici désireux d'être acteur dans sa vie professionnelle.

Nous nous éloignons encore un peu plus de l'aspect purement tueur à gages, pour pénétrer plus avant dans le monde des cartels, du pouvoir et de l'association de malfaiteurs.

Maître Matz a choisi de ne pas s'arrêter là. Fini les atermoiements entre misanthropie assumée et élans philanthropiques hésitants. le Tueur se voit désormais affublé d'une âme et de préoccupations pour lesquelles il ne se serait jamais cru capable du moindre intérêt. Et ça change la donne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vritra 2019-08-11T00:14:43+02:00
Le Tueur, Tome 10 : Le coeur à l'ouvrage

Nous nous éloignons un peu plus du tueur solitaire des premiers albums, mais la série évolue et les auteurs ont certainement encore plein de projets pour notre anti-héros.

Le dessin conserve ce trait froid et impersonnel qui caractérise la série et apporte tant à l'ambiance du récit. On notera une amélioration des couleurs, plus chaudes, plus marquées que dans les volumes précédents.

Nul doute que nous le reverrons très bientôt.

Afficher en entier
Le Tueur, Tome 11 : La suite dans les idées

Un anti-héros à qui on donne la parole comme c’est rarement le cas pour un personnage de BD. Encore un tome à ne pas manquer, et une série à posséder obligatoirement.

Afficher en entier
Le Tueur, Tome 12 : La main qui nourrit

Plus philosophe que jamais, notre Tueur disserte cette fois sur les mérites de la corrida, sur les trop nombreux censeurs et apôtres du politiquement correct de notre époque, sur le pillage de la planète et la destruction de la faune mais également sur les choses vraiment importantes, celles à préserver parce que la vie est courte : sa famille principalement. Et pour la mettre à l'abri et en même temps remplir ses obligations le plus « proprement », c'est-à-dire en étant le plus en accord possible avec sa conception toute personnelle de l'existence, le Tueur devra peut-être bien recourir à des méthodes que certains qualifieraient d'extrêmes. Lui pas : c'est la loi de la jungle tout simplement. Et il aime ça.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vritra 2019-08-11T01:44:03+02:00
Le Tueur, Tome 13 : Lignes de fuite

Luc Jacamon se surpasse dans cet album d'adieu, tant dans son dessin que dans ses découpages, et c'est en beauté que l'on salue ce personnage que l'on apprécie mais dont on n'a aucune envie de croiser la route.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lireetsortir 2019-08-28T22:12:42+02:00
Le Spécimen

Le spécimen

Scénario original de Walter Hill, adaptation et traduction de Matz, dessin et couleurs de Julen Ribas.

Irina Danko est directrice adjointe au département neurophysiologie chez Becker Pharmaceuticals, une grosse compagnie pharmaceutique transnationale où elle fait des recherches et des expériences pour le gouvernement russe.

Elle côtoie les détenus les plus dangereux, condamnés à mort, en les supprimant des effectifs, devenant ainsi des cobayes d’expérimentations.

Le prisonnier Islom Japarov (reconnu coupable de meurtres, viols, enlèvements, tuant plus de 30 personnes) est le prochain sur la liste.

Irina ne souhaitant pas participer à l’exécution, elle est partie avant. Lorsqu’elle revient au centre Rynpeski, le complexe expérimental ultra moderne et ultra sécurisé, le docteur Konstantine cherche après elle.

Il y a eu un gros problème pendant l’opération … Ce n’est plus le même homme que la veille, et il a désormais les pupilles complètement blanches…

Pourtant Japarov était attaché à la table quand elle est partie … Son coeur ne s’est pas arrêté immédiatement après la première dose, une seconde a du lui être administrée… Que s’est-il passé ?

On dirait bien un black-out … d’ailleurs plus aucune machine ne fonctionne …

Et l’homme se met étrangement à ressusciter, réclamant Irina et seulement Irina…

Il évoque les rêves qu’elle fait, les cauchemars, en doutant de leur véracité (et si c’était la réalité et non son imagination? ), et le père d’Irina décédé …

Comment peut-il le savoir ? Qui est cet homme qui contrôle l’ensemble du personnel par télépathie?

Pourquoi ne veut-il se confier qu’à elle ? Et que sont ses cauchemars qui la hantent, jour après jour ?

Edité le 23 janvier 2019, Rue de Sèvres

18 €

Afficher en entier

Les gens aiment aussi

Dédicaces de Matz
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Casterman : 26 livres

Rue de Sèvres : 5 livres

Glénat : 4 livres

Le lombard : 2 livres

BD Must : 2 livres

Librairie Grangier - Ediconcept : 1 livre

Delcourt : 1 livre

Dargaud : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array