Livres
477 740
Membres
458 679

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Maxime Gillio

785 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lili-Prune 2015-07-22T12:25:33+02:00
de

Biographie

Maxime Gillio est un brin fatigant. Cet ancien prof de français reconverti dans l’édition est un sale gamin qui soigne sa schizophrénie dans des romans aux univers différents, passant du noir sordide au loufoque déjanté. Ça tombe bien, l’Embaumeur est une série à la fois sordide ET loufoque. Sinon, il déteste la cannelle et porte toujours des pulls hideux quand il écrit.

(Source : http://www.atelier-mosesu.com)

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
229 lecteurs
Or
264 lecteurs
Argent
196 lecteurs
Bronze
108 lecteurs
Lu aussi
96 lecteurs
Envies
476 lecteurs
En train de lire
10 lecteurs
Pas apprécié
15 lecteurs
PAL
315 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.85/10
Nombre d'évaluations : 319

0 Citations 160 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Maxime Gillio

Sortie France/Français : 2018-03-28

Sortie Poche France/Français : 2019-10-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Felicity Atcock, Tome 3 ½ : Les anges ont la mort aux trousses

Un très bon tome, une nouvelle qui est bien écrite.

À lire pour passer un bon moment

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Snaga78 2019-08-02T22:57:25+02:00
Manhattan Carnage

Comme beaucoup j'ai fait la connaissance d'Orcus au travers de la saga de Felicity. La gouaille de Maxime est très sympathique.

A lire pour passer un agréable moment

Afficher en entier
Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres

Un récit pour aujourd'hui : Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres.

Maxime désirait deux choses plus que tout au monde : avoir une fille, et qu’elle ne soit pas handicapée.

Il a eu une fille Gabrielle, tout allait « bien », « normalement », jusqu’à ce qu’elle ait deux ans. Gabrielle est autiste.

Bouleversant. Humain. Triste. Poignant.

https://www.lireetsortir.com/recit

Aux Éditions Pygmalion – avec Maxime Gillio et Éditions Pygmalion.

Afficher en entier
Super-Héros, Épisode 1 : Origines

https://revesurpapier.blog4ever.com/super-heros-de-maxime-gillio-tome-1

Alors que Sam est bousculé par les brutes de son collège, deux adolescents lui viennent en aide de façon tout à fait inattendue. Ce jour-là, le garçon ne s'attendait pas à ce qu'on lui propose de rejoindre le Repaire, une école très spéciale pour les ados très spéciaux, comme lui. A travers des dessins très précis, Sam prédit l'avenir mais c'est un talent qu'il ne sait pas maîtriser. Peut-être trouvera t-il sa place dans cette école pas comme les autres?

C'est dans un lieu reculé et particulièrement impressionnant que Sam met les pieds. Il n'est pas très rassuré, mais il y a de quoi être fasciné par la découverte. Il fait vite la rencontre d'adolescents uniques, doté de pouvoirs tous plus spectaculaires les uns que les autres. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé découvrir de quoi chaque personnage était capable au fil des pages, même si on a un petit avant-goût au tout début du roman dans les quelques illustrations, façon planche de BD/comics.

Si Sam est d'abord ce garçon muet, moqué par ses anciens camarades, on découvre vite un ado sympathique, qui a bon cœur et qui s'affirme peu à peu. On le laisse donc prendre ses repères, pendant qu'on se familiarise avec les différents pouvoirs, les différentes personnalités. Si Sam ne se pose pour le moment pas trop de questions sur ce qui lui arrive, on s'en charge pour lui. Plusieurs éléments nous intrigue et nous donne envie d'en savoir toujours plus.

La directrice de cette école pas comme les autres semble attendre beaucoup de notre héros et en même temps elle reste en retrait, mystérieuse. On ne sait donc vraiment pas ce qui nous attend, on ne sait pas non plus si on doit se méfier de cette école. Les pages se tournent facilement, jusqu'à laisser place à l'action et au danger dans la seconde moitié de la lecture. On termine ce premier tome sur un mystère et plusieurs questions restent sans réponses. Cette fin pousse nos héros à se questionner pour de bon et elle nous donne envie de découvrir la suite de leurs aventures. A suivre donc ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-rz 2019-09-28T18:12:54+02:00
Thérapie du crime

Encore une réussite pour Sophie Jomain, je découvre Maxime Gillio mais du peu que j’en ai vu j’ai beaucoup aimé. Ma lecture a était fluide, rapide avec des personnages attachants et marrants le tout sous une enquête policière et une romance, bref tout est réuni pour nous faire un très beau mélange qui m’a beaucoup plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manon-46 2019-10-06T00:57:32+02:00
Thérapie du crime

J'ai passé un agréable moment en compagnie de Xavier et Alice.

J'aime beaucoup ce côté policier/romance, l'un ne prend pas le dessus sur l'autre, c'est parfaitement dosé et c'est vraiment plaisant.

Les échanges entre les personnages m'ont fait sourire et j'avais hâte de voir la confrontation qui allait suivre entre eux.

Cette fin, me laisse un peu sur ma faim par contre, j'espère découvrir une nouvelle enquête au côté de notre sexy chicken et notre psy/sexologue préférés!

Afficher en entier
Felicity Atcock, Tome 3 ½ : Les anges ont la mort aux trousses

Très très drôle ! J'adore Orcus!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AnnaN 2019-10-31T19:15:31+01:00
Thérapie du crime

J'ai aimé ce livre du début à la fin

Malgré le côté prévisible de l'enquête les rebondissements étaient juste wahou

Bon par contre la fin me laisse beaucoup sur ma faim mais j'espère qu'ils ne s'arrêteront pas à cette histoire pck je veux voir notre psychologue ajouter une dernière annotation à sa plaque...

Afficher en entier
Super-Héros, Épisode 1 : Origines

Je remercie la maison d'éditions Flammarion pour ce nouveau partenariat. Un format qui plaît, une couverture lisse et des illustrations de début du livre qui nous montrent les pouvoirs des personnages que nous allons côtoyer durant quelque 240 pages.

Sam, 13 ans, est muet depuis que ses parents sont morts. Il vit chez sa tante et son oncle depuis, quelque peu reclus, aimant le dessin. Il a un don, pas de celui qui pourrait le mettre en haut d'une affiche, mais plutôt celui qui lui montre l'avenir en dessinant. Un jour, alors qu'il rentre tranquillement chez lui, des petites frappes le maltraitent afin qu'il dessine pour eux. Le chef est loin d'être bête et a vu ce dont Sam est capable. Deux adolescents viennent à son secours, Victor et Zoé. S'ensuit une nouvelle vie, un nouvel avenir, une nouvelle destinée pour Sam.

L'avis de Corentin :

J'ai adoré ! Ils ont des super pouvoirs comme les adultes. Ils ont de la chance, car ils vont développer leur don et se faire des copains. Il ne reste plus que le manoir qui les garde le temps de leurs études ressemble à celui de Poudlard serait parfait. Il adore le pouvoir de Zoé qui peut modifier son physique à volonté en touchant n'importe quelle matière, il suffit qu'elle la porte sur elle et en se contrôlant, le tour est joué. Le fait que Sam dessine parfaitement ce qui va se passer dans un futur proche l'a impressionné.

Que ce soit des adolescents comme lui qui sont capables de partir pour sauver l'un des siens, digne d'un James Bond, lui a beaucoup plu. J'entendais des "oh" et des "yes" durant sa propre lecture. J'ai de la chance, il aime découvrir les histoires comme moi, ce qui est un avantage certain. Grâce à cela, il réduit les jeux vidéos pour finalement se prendre pour l'un de ses futurs super-héros. Son passage préféré est celui au réfectoire, avec les repas et le fait que Sam reçoive du poisson au lieu de saucisse. J'en ai entendu parler pendant... un sacré moment. Je pense que tout le monde a compris que Sam Et Zoé sont ses préférés, pas de doute là-dessus.

Il a trouvé Victor méchant avec ses vilains mots et ses attitudes provocantes. Il s'est pris pour Sam défendant Antoine. Il a fallu que je lise pour mieux comprendre son point de vue. Théa est, selon ses propres mots, chiante à ne pas vouloir faire comme les autres, Shugon est trop bizarre et pour Farès, c'est trop cool sauf quand il commence à devenir trop animal. L'histoire va vite, les ennuis aussi et il n'a pas compris la façon dont la directrice, madame Smith, réagissait par moment.

Mon avis :

Le livre est adapté au 10/13 ans sans aucun problème. L'histoire est entraînante. Elle démarre vite avec le jeune Sam qui voit de nouveaux arrivants lui sauver la mise. Sa vie est triste, il a perdu ses parents très jeune, vit chez son oncle et sa tante depuis et ne se sent vivant que lorsqu'il tient un crayon et une feuille de papier entre les mains. Il sait qu'il a un don, celui de voir l'avenir en le dessinant. Il ne sait pas si sa famille le sait, mais lui le cache. La peur de ne pas être comme les autres, d'être seul, nous pouvons la ressentir dans ses débuts. Et puis il rencontre Victor et Zoé qui seront une aide précieuse, s'il veut ne pas prendre de coups. Alors qu'il est emmené loin des siens, il se retrouve dans une école pour surdoués (un brin Xmen sur les bords tout de même) afin qu'ils puissent apprendre à vivre normalement.

Normalement est un bien grand mot. La raison première de cette école est d'aider tous ceux qui sont dans le cas de Sam à apprendre à vivre avec son don. Ce pouvoir qui diffère les uns des autres et qui n'est pas si simple à contrôler. Sam ne se sent plus seul, il existe d'autres personnes comme lui, plus ou moins. Chacun doit faire face à ses propres peurs, de ne pas blesser les autres, de ne pas se faire mal, d'être capable de se contrôler totalement. L'école m'a énormément fait penser aux X-men (je suis une grande fan) sans professeurs. L'originalité dans le récit est le fait que les cours sont donnés sans avoir recours à un adulte, ou un enfant, peu importe. Il n'y a que la directrice et son adjoint qui sont présents. La magie, l'évolution futuriste aide également au besoin des élèves et de l'école.

L'origine ou les origines. Je pensais qu'il s'agissait de la manière dont les pouvoirs sont apparus chez chacun d'entre eux, je n'en suis plus trop certaine à ce jour. Les origines, du bien, du mal, des dons, de l'école, du pourquoi... Il y a beaucoup d'éléments qui peuvent correspondre à ce simple sous-titre. Les super-héros... Cela plaît assurément au plus jeune. Comment devenir un super-héros, avec ou sans pouvoir, car c'est le cas de certains adolescents dans le livre qui vont démontrer qu'il n'y a pas besoin d'en avoir pour faire partie de la bande. Ils sont nombreux, Sam, Zoé, Victor, Shugon, Julie, Farès, Théa, Antoine, même si le dernier est à part. Ils ont peur du regard des autres, de ceux qui sont sans dons, mais entre eux, il y a des différences qui sont soutenues par la directrice. Ce personnage, je ne l'ai pas trop compris dans le sens où elle a des réactions particulières. Est-elle bonne ou non ? Est-ce qu'elle est vraiment là pour les protéger tous, à moins qu'elle ne pense se servir d'eux d'une manière ou d'une autre ? Madame Smith reste un mystère entier, je n'ai pas réussi à la décrypter. J'ai hâte de savoir ce qu'il va se passer dans la suite de leurs aventures.

L'histoire est peuplée de rebondissements, d'actions et de questionnements. En tant qu'adulte, il y a un point qui m'a fait tiquer : les ados partent en guerre avec un seul adulte pour sauver l'un des siens ? Je reste sceptique sur ce sujet. Nous découvrons les personnages les uns après les autres dans des situations parfois cocasses, parfois non. Il y a du mouvement perpétuel facile à suivre. Il y a beaucoup de surprises qui se suivent. Le fait que la directrice et une autre personne ont fondé cette école et la divergence entre les deux m'a rappelé de nouveau Charles-Xavier ! Les illustrations du début donnent le ton et j'avoue qu'il y en aurait eu dans le livre en plus nous aurions apprécié encore plus. Le vocabulaire est bien fourni pour les lecteurs de cet âge et la taille de police me plaît. (Avec mes yeux tout pourris, c'est la taille parfaite pour lire)

L'auteur nous démontre que les personnages se complètent à plusieurs reprises. Ils ont des dons, oui, mais pas que. Ce sont des adolescents qui ont des besoins, des envies et une certaine forme de jalousie parce que le pouvoir d'un autre semble trop bien ! Finalement ils sont comme tous les ados à vouloir ce qu'ils n'ont pas et à croire qu'ils sont nuls. Heureusement les événements surviennent et chacun va comprendre qu'ils sont doués dans leur domaine. Il y a un méchant qui est mis en avant, mais est-ce vraiment ce personnage ? Et si il y avait anguille sous roche ? Les caractères s'affirment, des jeux se dévoilent et le mystère s'épaissit une fois le point final posé.

En conclusion, un premier épisode de super-héros miniature, pas si petits que cela. Des personnages attachants, des dons qui doivent encore se développer, de l'action et du mystère à découvrir. Une première mission qui a porté ses fruits et nous attendons la suite avec impatience !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/super-heros-tome-1-origines-maxime-gillio-a175342554

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2019-11-01T10:17:35+01:00
Manhattan Carnage

Pour ceux qui apprécient la littérature zombie, ce roman sort vraiment de l’ordinaire et mérite franchement le détour.

Le scénario est pour le moins original et n’a rien à voir avec la situation post-apocalyptique classique bien connue désormais.

Les scènes de carnage sont hyper gores, et les personnages composant cette œuvre sanglante où volent membres et boyaux sont carrément déjantés.

Quand s’allient humour et zombie, j’avoue ne pas trop accrocher et plutôt passer mon chemin ; mais là j’ai carrément eu des fous rires !

Bon, faut quand même faire attention, le roman n’est pas à mettre devant tous les yeux, car à tout cela s’ajoutent des scènes de sexe particulièrement trash et très explicites. Donc à réserver à un public averti, prêt à passer de bons moments où tripes, humour et cynisme participent à ce cocktail détonant.

En principe il est prévu une suite, mais ce roman écrit par on ne sait qui d’ailleurs (Orcus Morrigan lui-même ? Le traducteur dont le côté déjanté est apparemment connu ?) date de 2014, et rien n’apparaît lorsque l’on effectue des recherches sur Internet. Dommage si cela s’arrête là.

Afficher en entier

On parle de Maxime Gillio ici :

[Challenge] Personnel 2016
2016-10-17T21:29:15+02:00

Dédicaces de Maxime Gillio
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Ravet-Anceau : 4 livres

Pygmalion : 2 livres

l'Atelier Mosésu : 2 livres

Sirius/GECEP Editions : 1 livre

In Octavo : 1 livre

Atelier Mosésu : 1 livre

Ombres Noires : 1 livre

Flammarion : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array