Livres
377 595
Comms
1 314 973
Membres
260 352

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Livres - Bibliographie

Monique Enckell


Tous les livres de Monique Enckell

Quatrième de couverture

C’est le soir de Noël. Petit homme a dessiné sa maison sur le trottoir. Il est fatigué, il a faim, il a froid, il ne veut plus grandir. Gardienne des Lieux l’aperçoit et lui ordonne de déguerpir. Il fait le mort. Rien ni personne, pas même des tambourins dans la nuit, pas même les forces de gendarmerie n’auront raison de lui. Si, une voix, celle de Demoiselle Sylvie. En tutu, dans la nuit, elle danse. Est-ce un ange ? Est-ce une fée ?

Max, éternel étudiant, traîne avec lui, en moto, son copain Roméo, plus âgé et infirme, ancien ouvrier, qui a perdu ses jambes dans un accident de travail. Max veut récupérer l héritage de ses tantes qui viennent de mourir. Dans un quartier voué à la démolition, des concierges espagnols organisent l enterrement et attendent en vain l héritier. Les locataires qui préparaient dans l insouciance leur démé¬nagement, disparaissent ou meurent les uns après les autres et d étranges tribus affamées attaquent un car de touristes...

Pendant les vacances de noël, cyril est allé en mauritanie avec sa mère.

Iil a dit, il n'a pas dit. Qu'il a glissé, glissé, glissé sur le sable. il s'est perdu dans le désert, le désert du sahara. alors sont venus à lui scarabée noir, ely le voyageur, hérisson chanteur la gazelle aïcha. quelle histoire ! que faire du petit cyril égaré ? comment retrouver sa mère ? grand juge cadi, qui siège sur la plus haute dune, est seul à pouvoir en juger.

1 notes
1 lecteurs

Souvenirs secs. Vagues de sable au loin. Caillasse. Touffes de jonc. Pierre. J’ai versé les dernières gouttes d’eau sur ma langue mon front ; l’eau ensanglantée s’est évaporée en moins de deux. La terre est rouge. Terre d’Afrique, « Sol d’airain qu’un ciel brûlant calcine ». Dans une autre vie j’ai lu Victor Hugo. J’ai chaud. J’ai bien fait mes révisions, je connais mon sujet, lutte contre le trachome la maladie qui aveugle, la maladie qui ronge les yeux jusqu’au trou noir.

- Tu es la Toubiba, ma fille ?

L’indolente femme voilée de noir s'est penchée, accroupie, relevée au ralenti. De lourds bracelets d’argent prennent ses chevilles, se heurtent entre eux, marquent le pas. Trace et poussière.

J'ai fermé les yeux pour que les oreilles se souviennent.Un vent du sud a soufflé sur Paris déposant durant la nuit une fine poussière de sable sur les carreaux des fenêtres, les trottoirs, les capots des voitures. J'ai ramassé un grain de sable…

Toute la mémoire du monde est dans un grain de sable

Edmond Jabès

1972. Alger, le quartier dit « Madame l'Afrique » qui entoure l'église consacrée à la Vierge noire. Slimane, amoureux de Leïla, contre la volonté de la famille de celle-ci, est assassiné. Trente ans ont passé. L'auteur se souvient de cette tragédie. Elle mène une enquête, en interrogeant, de loin, les survivants, mais surtout en creusant ses souvenirs. Elle vivait alors, elle aussi, à Alger, elle fréquentait le milieu des poètes et des dramaturges, elle était comédienne. Et tout resurgit, intact. L'espoir de ces années là a été déçu. Il reste la vibration de la mémoire et l'élan généreux vers un peuple que l'Histoire a malmené. Une histoire d'amour mythique, mais aussi une réflexion poétique et politique sur l'Algérie par un témoin intérieur qui rend hommage aux écrivains qui furent ses amis, en tout cas ses admirations les plus profondes.

Quatrième de couverture

Cyril se réveille en pyjama dans le ventre d'une tortue géante, un livre à la main. Il est en Mauritanie, là où vivent les pêcheurs Imraguen, sur un îlot extraordinaire : le banc d'Arguin. Une voix surgit soudain, et Cyril effrayé se cache dans la tortue. Cette voix, c'est celle d'Ahmadou, un vieux, très vieux pêcheur. Stupéfait, Cyril le reconnaît: il est le héros de son livre.

Des enfants maltraités, des parents qui frappent leurs enfants, on voit ça tous les jours.

Saloperies de grands, ils ont été petits. " On ne guérit jamais d'une enfance blessée. Quand Mouna a quinze ans, sa vie de " sauvageon " prend fin, elle veut mourir, elle va mourir, elle ne meurt pas. J'ai cherché le tourbillon, la force, l'énergie qui mènent cette gamine. Les mots sont venus comme des coups, un flot de mots, un flot de sang. J'ai couru avec Mouna pour échapper à la mère, tenir en échec la cruauté...

Renaître un jour, peut-être ailleurs.

Ça pue. Ça pollue. C'est foutu,

chante le choeur des rats.

Chiffon, poupée abandonnée dans une poubelle,

la nuit de Noël, va ressusciter.

Emportée par l'Oiseau Bleu messager,

elle lancera des S.O.S. à tous les enfants de la Terre :

"Alerte ! Alerte ! Sauvons la planète !"

Un combat est imaginé ici,

entre l'Oiseau Bleu, symbole de vie,

et Faiseuse de désastres, pollueuse publique.

Faiseuse de désastres, piégée, sera précipitée dans la poubelle aux mille poisons,

petit mélange bien fumant goudron gaz d'échappement.

Étudiant ébloui, amoureux de Chiffon, a-t-il rêvé ?

Vive la vie en vert et bleu !