Livres
472 784
Membres
445 795

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Nathalie Kuperman

147 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2010-08-30T19:14:45+02:00

Biographie

Ecrivain française

[Littérature française]

Auteur de nombreux livres de jeunesse, Nathalie Kuperman s'adresse une première fois à un public adulte en 1999 avec 'Le Contretemps'. Suivent 'Rue Jean-Dolent' et 'Tu me trouves comment ?' qui lui vaut le prix Attention Talent Fnac. En 2005, 'J' ai renvoyé Martha' est très bien accueilli par la critique et est sélectionné pour le prix Médicis et le prix du Livre Inter. Trois ans plus tard, elle publie son cinquième roman, 'Petit déjeuner avec Mick Jagger'. Si Nathalie Kuperman a réussi séduire les grands, elle n'en oublie pas pour autant son jeune public et continue entre deux romans à lui vouer sa plume.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
9 lecteurs
Or
16 lecteurs
Argent
16 lecteurs
Bronze
34 lecteurs
Lu aussi
62 lecteurs
Envies
39 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
4 lecteurs
PAL
21 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.52/10
Nombre d'évaluations : 42

0 Citations 26 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Nathalie Kuperman

Sortie France/Français : 2018-03-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par CHAPITRE 2013-09-04T16:23:19+02:00
L'Heure bleue

Histoire troublante sur la réalité d'une enfance qui doit grandir sans Maman. Ce livre est sensible et bourré d'amour dans un style d'écriture tout entier. Grosse émotion de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chachouw 2013-09-18T16:05:05+02:00
Caroline et Cornélia

Caroline, 10 ans, se réveille dans son lit, seulement elle a grandit... C’est une adulte !

Ses parents, affolés, pensent que la jeune femme n’est qu’une kidnappeuse, et certainement pas leur petite fille ! Caroline court alors se réfugier chez sa meilleure amie, Alexandra. Celle-ci, d’abord étonnée, va lui apporter son aide.

Par un curieux stratagème, et, le temps de trouver une solution, Caroline se voit renommer Cornélia, et va devenir la maitresse remplaçante de sa propre classe de CM2…

Lorsque Guillaume, l’un de ses camarades (et accessoirement son élève le temps d’une journée) va lire Ida la sorcière, Caroline va se souvenir qu’elle a lu ce même livre la veille au soir et que la formule magique qui se trouve à l’intérieur à fonctionnée…

A elle maintenant de finir le livre et de se délivrer de ce sort.

L’on se demande si Caroline rêve, ou si nous sommes dans un roman fantastique… Comment va-t-elle faire pour échapper à la police qui l’a prend pour une voleuse d’enfants ?

J’ai apprécié cette lecture, assez divertissante. L’écriture est simple et agréable, le roman très court. Ce livre conviendra aux jeunes de 8 à 12 ans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cinou13 2013-10-21T13:13:28+02:00
Le contretemps

sans plus, j'ai eu du mal à accrocher

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dadotiste 2015-06-29T11:53:34+02:00
L'Heure bleue

J'ai été très déçue par ce roman.

En effet, je l'ai trouvé assez plat et plutôt mal écrit.

J'attendais plus d'émotions, plus de sentiments. La fin est carrément bâclée, au moment où cela commençait à devenir intéressant.

Le titre du livre, « L'Heure bleue » est certes un parfum de chez Guerlain mais également une sorte d'absence de temps, « L'Heure suspendue » comme la définissait le parfumeur. J'ai trouvé extrêmement dommage que cela ne soit pas clairement explicité dans le livre, alors que c'est précisément ce qui arrive à Mary, d'être bloquée, sans pouvoir avancer.

En conclusion, j'ai vu beaucoup mieux dans le genre, même pour les enfants.

Je ne recommande donc pas : sans intérêt.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Helena2a 2015-08-31T17:42:30+02:00
J'ai renvoyé Marta

Peut-être que je suis trop jeune, mais je n'ai pas compris le message de l'auteur, ni même compris ses sentiments vis-à-vis de la femme de ménage

Afficher en entier
Commentaire ajouté par isa54500 2015-10-12T16:11:32+02:00
Les raisons de mon crime

J'ai découvert Nathalie Kuperman dans le cadre d'une rencontre littéraire organisée dans la médiathèque de ma ville. La rencontre fut très appréciable, l'auteur étant une femme très sympathique, ouverte au dialogue. Elle a passé une heure à nous raconter l'histoire de ce roman, sa passion pour son métier, les raisons qui la poussent à écrire ainsi que sa façon de travailler.

Ce fut donc une rencontre très enrichissante, qui m'a permis de découvrir une auteure dont j'ignorais jusque là l'existence mais également son travail.

Les raisons de mon crime est un roman inspiré de la propre histoire de Nathalie Kuperman puisque l'idée même de l'écriture lui est venue exactement dans les mêmes circonstances qui poussent la narratrice à raconter l'histoire de sa cousine (Nathalie Kuperman a d'ailleurs dédicacé son roman à sa véritable cousine, Sylvie, qui lui a inspiré le personnage de Martine).

En retrouvant des années plus tard une cousine perdue de vue, la narratrice se trouve plongée dans un univers qui l'effraie et la fascine jusqu'au vertige. Les personnages sont impressionnants de brutalité, presque de sauvagerie, et pourtant bouleversants de franchise, d'humanité blessée. Ce roman nous plonge dans l'univers de l'alcoolisme, de la solitude, des relations familiales... Le rôle des femmes y a une importance capitale puisqu'y est ici relaté la vie des femmes (et principalement leurs relations aux autres) d'une même famille sur pas moins de quatre générations.

Un bon roman qui m'a donné envie d'en acheter deux autres de l'auteur, qui attendent sagement dans ma pile à lire que je trouve le temps de m'y plonger.

Afficher en entier
Le cauchemar qui voulait devenir pianiste

J'ai lu quand j'avais sept ans... Et j'aime toujours autant !

Ça peut paraître enfantin mais ce livre est intéressant par rapport aux préjugés qui concernent Élodie, la petite pianiste surentraînée par sa mère, et Groguimar, le petit cauchemar.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adel89 2017-10-11T18:02:36+02:00
Les raisons de mon crime

Je ne pensais pas que ça m'arriverait un jour, mais j'ai tellement détesté ce livre que je me suis arrêtée avant la fin...

Ca n'a absolument ni queue, ni tête, les dialogues sont incompréhensibles, on ne sait pas qui parle, rien à voir avec le résumé de la 4ème de couverture, bref, un flop complet!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bouboule 2018-08-05T09:25:30+02:00
Je suis le genre de fille

C'est un livre assez difficile à commenter, j'ai trouvé l'écriture assez agréable, mais il me manquait un petit fil conducteur durant la lecture, une pointe de suspense. La narratrice nous explique sa vie, quelques situations, le quotidien. Elle est un peu pathétique à certains moments, avec les hommes, touchante à d'autres, avec sa fille ou dans son ressenti vis à vis de sa mère, globalement elle a du mal à comprendre ses relations avec les autres, ce qu'ils veulent/attendent/pensent d'elle. Difficile d'en dire plus sans tout dévoiler, j'ai passé un bon moment à le lire sans qu'il me laisse une marque indélébile.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lesparolesenvolent 2019-06-29T07:49:50+02:00
L'Heure bleue

Mark et Louise Henderson vivent dans un petit pavillon d’une banlieue anglaise, avec leurs enfants Harriet, Margery, et leur dernier-né Michael. Celui-ci, à force ne jamais dormir la nuit, épuise ses parents de ses pleurs et surtout d’un manque de sommeil incommensurable. Ainsi, va s’installer une tension croissante dans le couple et dans la famille. Pour épargner son mari qui doit assumer son travail, Louise a élaboré un subterfuge pour éloigner les bruits des pleurs nocturnes.

Néanmoins, la situation leur aliène un voisinage bienveillant, en la personne de Mme Philips, une vieille fille acariâtre qui se plaint ouvertement des chahuts du bébé. Ils l’incommodent, à l’instar du comportement « inconvenant » des aînées, des petites filles vives qui s’amusent.

Louise, encaisse tous ces reproches sans mot-dire, malgré ses efforts pour tenter de pallier les tohu-bohus des enfants et aplanir les tensions de toutes parts. En bonne mère de famille, elle reste digne : « Une femme qui devait elle-même interpréter ce personnage efficace et maternel, toujours prêt à nettoyer, arranger, apaiser. »

Et un jour, candidate chez les Henderson pour louer leur débarras tout juste aménagé à cet effet, Vera Brandon. La démarche déstabilise Louise, obligée de s’accommoder de cette professeur, célibataire, malgré ses réticences devant l’aplomb de sa locataire.

Mais Mark apprécie vite cette femme pour sa culture littéraire, tandis que Louise, elle, reste circonspecte sur son jugement. Déjà, Vera Brandon lui procure en effet une bizarre sensation de « déjà vu ». De plus, son comportement l’intrigue, et sa présence lui inspire un malaise perceptible. Mais difficile de confier ses impressions à qui que ce soit, sans paraître jalouse. Alors, obstinée, elle va se donner les moyens néanmoins à en savoir plus sur Vera. En effet, quoique coincée dans ses obligations maternelles, Louise veut mettre au jour le mystère caché par Vera, quitte à faire montre d’un comportement anormal aux yeux des autres. La fatigue aidant, elle n’est pas loin de passer pour folle…

Qui va croire qu’elle ne déraisonne pas ? Que cache Vera Brandon ?

MON AVIS

Tous mes remerciements s’adressent au site Netgalley, ainsi qu’aux éditions Le Masque pour la découverte de l’auteure injustement méconnue. Je le considère comme mon coup de cœur du moment. Sa biographie illustre son talent d’écrivain et cet ouvrage l’atteste.

Celia Fremlin (1914–2009) est née dans le Kent en Angleterre et a étudié à l’université d’Oxford. Son premier roman, « heure bleue » est paru en 1958 et a remporté le prix Edgar du meilleur roman. Depuis, Celia Fremlin a publié dix-huit ouvrages et est devenue membre du Detection Club –association prestigieuse d’auteurs britanniques de romans policiers qui comptaient Agatha Christie et Dorothy Sayers parmi ses membres. L’heure bleue n’a été publiée en langue française pour la première fois qu’en 1996 par Le Masque redécouvert en 2017 par l’éditeur britannique Faber & Faber, ce grand classique de littérature policière est lauréat du prix du Masque de l’année étranger 2019.

J’ai apprécié le style d’écriture de grande qualité de ce roman avec une intrigue addictive. Les thèmes encore actuels, l’ambiance d’une intrigante qui pénètre dans un foyer sont universels et intemporels. Le scénario et le dénouement m’ont étonnée d’avoir été élaborés au siècle dernier : le roman a si bien vieilli que l’imaginais volontiers porté à l’écran dans une version contemporaine ! Ce roman à suspens autour des préoccupations quotidiennes de la femme au foyer devient un véritable thriller "domestique". De nombreux personnages agrémentent l’intrigue, et assurent un rythme soutenu. Plus de détails sur le blog :https://lesparolesenvolent.com/lheure-bleue-de-celia-fremlin/

Afficher en entier

Les gens aiment aussi

Dédicaces de Nathalie Kuperman
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

L'Ecole des loisirs : 16 livres

Gallimard : 8 livres

Flammarion : 1 livre

Play Bac : 1 livre

Points : 1 livre

Editions de l'Olivier : 1 livre

Gallimard Jeunesse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode