Livres
472 648
Membres
445 519

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Nicolas Mitric

136 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

En 2015, il fonde le studio d'écriture transmédia "Termites Factory" avec Olivier Peru, Rémi Guérin et Sylvain Dos Santos.

En novembre de la même année, ils lancent leur premier grand projet (éditer le roman Darryl Ouvremonde) via une campagne de crowdfunding sur Ulule.com et réussissent le second meilleur démarrage de tous les temps : ils atteignent leur premier objectif de collecte de 10 000 euros en seulement 13 minutes et 20 secondes.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
83 lecteurs
Or
106 lecteurs
Argent
110 lecteurs
Bronze
61 lecteurs
Lu aussi
132 lecteurs
Envies
88 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
3 lecteurs
PAL
41 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.4/10
Nombre d'évaluations : 32

1 Citations 37 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Nicolas Mitric

Sortie France/Français : 2017-10-26

Les derniers commentaires sur ses livres

Tessa Agent Intergalactique, Tome 1: Sidéral Killer

Au dessin, Louis a un style très proche de celui de Mitric. Beaucoup de scènes d'actions dont il ne se sort pas trop mal. Il abuse par contre un peu des perspectives. Swidz est un compagnon assez original et la galerie des personnages extraterrestres à exploiter mais c'est un bon début. Quant à Tessa, elle a un visage souvent un peu trop allongé je trouve. Les couleurs de Lamirand sont dignes de ce qu'on trouve chez Soleil...

Afficher en entier
Tessa Agent Intergalactique, Tome 2: Les Dix Dalles du labyrinthe

Un deuxième album déjà beaucoup mieux que le premier.

Bien que Mitric veuille absolument nous débuter chaque album avec la vie inintéressante de Tessa sur Terre, ce passage obligé est ici expédié rapidement et nous plongeons rapidement dans l’aventure interstellaire de Tessa.

Afficher en entier
Tessa Agent Intergalactique, Tome 4: Cosmolympiades

Et voilà le nouvel opus de cette bonne série qu’est Tessa.

Bon, je dois avouer que l’affaire s’engageait mal car je n’étais pas trop fan du visuel de la couverture, un peu surchargée à mon goût… Mais il ne fallait présager de rien puisque l’intérieur m’a totalement ravi !

Afficher en entier
Ultime voyage en Alchimie, tome 1 : Adrian

Monsieur Nicolas, à quand le tome 2 ???? Bravo pour ce 1er volume. Hâte de connaître la suite ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ukko-Ukko 2017-10-24T12:44:18+02:00
Sept, tome 12 : Sept dragons

C'est bavard, beaucoup trop bavard (je ne suis même pas parvenu à lire la dernière page) à la limite du pompeux. Les personnages sont tous aussi prétentieux les uns que les autres et pas du tout sympathiques. En plus, la thématique n'est même pas vraiment respectée. Oui, il y a sept dragons, mais les sept guerriers annoncés sont cinq pendant les trois-quart de la quête, et il y a en fait deux héros, les autres sont des accessit. Les dessins ne sont pas terribles. Un des moins bons albums de la série malgré une thématique alléchante (sans doute un peu trop à la mode)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elyza 2017-12-12T13:07:16+01:00
Darryl Ouvremonde

Dire que j'attendais impatiemment de lire ce livre est un bel euphémisme. J'avais en effet adoré le livre Martyrs également écrit par Oliver Peru dont j'avais salué à l'époque la plume et le talent. C'est une lecture que j'avais faite en 2015 et en dépit du temps passé, j'ai encore tous les détails en tête ou presque, c'est dire à quel point ce livre m'a marqué. Darryl Ouvremonde me semblait être dans la même veine: un récit de fantasy un brin médiéval et assez sombre et je remercie la maison d'édition Michel Lafon de m'avoir permis cette lecture.

Darryl est un adolescent qui jongle entre deux vies. Il est tantôt un lycéen comme les autres qui s'amuse de tout et de rien avec les autres jeunes de son âge et il est tantôt apprenti journalyste dans un monde parallèle. Sous la houlette de Tortup, un éminent journalyste qui a pris Darryl sous son aile, le garçon parcourt l'Ouvremonde en quête de bonnes histoires qui lui permettront de rédiger des articles qui sauront intéresser le plus grand nombre. Tortup et Darryl découvrent que les habitants d'un village ont disparu en une nuit et vont décider de mener l'enquête, persuadés qu'ils tiennent là un tout nouveau sujet d'article. Hélas, cette enquête va se révéler bien dangereuse ...

Avant de commencer à évoquer avec vous mes impressions de lecture, laissez-moi vous parler de l'objet livre. Le récit est ponctué de nombreuses illustrations qui viennent égayer par leur simple présence l'ensemble et ont été réalisées par une dizaine d'artistes. Visuellement, le livre est donc particulièrement réussi mais qu'en est-il maintenant du contenu ?

Malheureusement je me dois de vous dire que je ne vais pas avoir le même son de cloche pour l'histoire. J'ai pourtant été conquise par le début, particulièrement prometteur et accrocheur. J'ai aimé le nouvel univers proposé par Oliver Peru et la richesse de son récit. L'auteur explore la symbolique des couleurs, les notions de bien et de mal et joue avec les différents genres littéraires. J'ai toutefois commencé à moins apprécier cette lecture vers la moitié avant de commencer à franchement m'en désintéresser. 

On suit tour à tour Darryl qui est le plus souvent en Ouvremonde mais aussi Dean, un fantôme coincé dans notre dimension après sa mort. Ces deux adolescents possèdent tous les deux un petit quelque chose qui me les a immédiatement rendu sympathiques et m'ont donné envie de m'intéresser à eux même si j'ai préféré suivre les tribulations de Darryl qui m'ont permis de me familiariser avec Ouvremonde et ses habitants.

Là où le bât blesse ce sont les longueurs qui viennent alourdir la trame principale de l'histoire. Je me suis retrouvée à plusieurs reprises à devoir reprendre la lecture de ma page en réalisant que je n'avais absolument pas prêté attention à ce que je venais de lire. J'ai hélas décroché du récit à de  nombreuses reprises et ce qui m'a également déplu c'est l'ambiance trop sombre et morbide du récit. Les adversaires que vont devoir affronter Darryl et Dean sont particulièrement retorses et malfaisants à un point qui m'a parfois mise mal à l'aise.

J'ai ainsi peiné à terminer le roman et j'avoue ne pas avoir été fâchée d'en venir à bout. Je me sens vraiment malheureuse et frustrée d'avoir un tel ressenti après avoir autant apprécié Martyrs mais je laisserai à nouveau sa chance à Oliver Peru puisque j'ai dans ma PAL le préquel de la saga Les Haut conteurs à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zaphrinamakichan 2018-05-03T07:49:12+02:00
Darryl Ouvremonde

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2018/05/darryl-ouvremonde-de-olivier-peru.html

L'objet livre est magnifique. Les entêtes de chapitres sont vraiment très jolies. À cela s'ajoute des illustrations somptueuses qui nous plongent un peu plus dans l'univers de l'Ouvremonde. Elles sont vraiment très réussies.

Le style d'écriture est simple et efficace. Elle est surtout très vivante. On a l'impression de circuler dans les rues de Kaelatt au côté de Darryl. On découvre un monde complexe avec une ambiance atypique et une population possédant différentes appellations (poulpiquet par exemple).

Les personnages sont tous très intéressants. Darryl est attachant et possède une personnalité riche. Il est têtu et a tendance à désobéir à son maître Tortup. Ce dernier est très à cheval sur les règles mais n'hésite pas à pousser Darryl à s'affranchir de ces même règles. Tortup se montre grincheux mais dans le fond il adore son apprenti. Autour de ce duo, on trouve d'autres personnages.

J'ai adoré Languetordu dont j'aurai aimé en apprendre plus. Lyko est une jeune femme comme je les aime dans les livres. Une personnalité affirmée et possédant un esprit très calme. Enfin, Dean m'a profondément surprise tout au long des pages qui lui sont consacrées. En effet, ce roman est polyphonique. On alterne les points de vue de Darryl et de Dean. Il reste encore Sam, le frère de Darryl. J'avoue avoir été moyennement surprise le concernant. Je ne peux pas expliquer sous peine de spoiler.

Ce roman parle des légendes. Surtout, il montre qu'on ne peut pas séparer le bien et le mal. Tout est plus complexe qu'il n'y parait. On montre aussi l'art de manipuler l'histoire, l'importance de l'amitié et de la famille. J'ai adoré les passages sur les légendes de l'Ouvremonde et surtout le passé du Bouc Roy, le grand méchant de l'histoire.

En bref, j'ai passé un bon moment en compagnie de Darryl et de ses amis. L'histoire est vraiment belle. N'hésitez pas à essayer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par YamiShadow 2018-05-08T20:56:09+02:00
Darryl Ouvremonde

Lien de l'avis : http://www.shadowbooks.fr/roman/darryl-ouvremonde-olivier-peru/

Olivier Peru est un auteur que j’ai pu commencer à connaitre grâce à son roman Druide. Je dis commencé par je n’ai malheureusement jamais eu le temps de finir cette histoire à mon grand regret. Il reste depuis maintenant plusieurs mois dans mes livres en cours faute de temps. Un début qui m’avait bien plus et que je souhaite toujours lire, mais en le reprennent à zéro depuis le temps. Ses autres œuvres Martyr ou encore Les Haut-Conteurs sont aussi dans ma pile à lire. Et pourtant c’est sa dernière œuvre, à savoir Darryl Ouvremonde qui m’a pleinement lancé dans son univers. Un récit que j’ai pu découvrir durant sa campagne Ulule, mais faute de pouvoir y participer, c’est avec grand plaisir que j’ai vu le titre arriver dans le catalogue de l’éditeur Michel Lafon. Une sublime couverture, un résumé attrayant et un très bon souvenir du début de Druide m’ont poussé à vouloir plonger dans l’Ouvremonde.

Le jeune Daryl est une personne assez spéciale. Bien qu’il vive dans notre monde, aussi appeler « Monde Gris », il possède un don assez rare. Il est un transfuge, c’est-à-dire une personne capable de voir les Glyphes magiques qui permettent de passer du monde gris au monde blanc, communément appeler Ouvremonde. À la cachette de son grand frère Sam, le jeune homme vit donc une double vie, ou il est un apprenti journalyste au côté de son maitre Tortup. Ce dernier lui enseigne l’art de bien séance dans ce nouveau monde et l’entraine a la quête de la vérité accompagnée par son fidèle vifbyrd Ocelot, un oiseau appareil photo partage un lien télépathique avec Darryl. Notre Duo va rapidement partir sur les traces d’un nouveau mystère : la disparition de nombreuses personnes.

Pendant ce temps, un autre être foule le sol du monde gris : Dean. Un jeune adolescent de quinze ans tout ce qu’il y a de plus normal. Il possède deux meilleurs amis, semble être un bon élève en classe. Une belle et agréable vie, et pourtant Dean est invisibles aux yeux de tout le monde depuis sa mort l’année passée. Son quotidien va grandement changer avec l’arrivée de Julianne, une nouvelle qui voit notre fantôme…

Que vont découvrir Darryl et Tortup ? Pourquoi Dean foule-t-il encore le monde des hommes ? Comment la jeune fille peut-elle voir l’adolescent ?

Certains l’ont peut-être déjà remarqué grâce à un terme utilisé un peu plus haut : « Journalyste ». Le monde blanc aime bien remplacer les i par des y en hommage au sorcier Merlynn. Ce n’est donc pas une faute d’orthographe, mais tout simplement l’une des particularités de ce monde. Un monde paisible aux averses permanentes. Un monde ou la magie semble exister sauf aux yeux des nombreux sceptiques. C’est dans ce nouveau monde que plonge presque chaque soir Darryl, et franchement il donne envie d’y aller.

Globalement l’histoire est découpée en trois parties qui alterne entre deux duos : D’un côté Darryl et Tortup qui arpente le monde blanc, et de l’autre Dean et Julianne qui foule eux la ville de Salem a la recherche d’une solution pour sortir le jeune homme de son état de fantôme.

À mon sens, la première partie montre un Dean gagnant avec une grande part d’action alors que Darryl s’efforce de nous peintre un magnifique paysage de l’Outremonde. Tout semble paisible pour lui alors que le monde de Dean est totalement sombre. La seconde partie quant à elle rééquilibre les deux personnages quand à la dernière elle offre la part belle à Darryl sans pour autant laisser Dean dans l’ombre. Les deux personnages masculins sont totalement complémentaires. Darryl fuit son monde pour partir à l’aventure avec son maitre, alors que Dean souhaiterait pouvoir vivre comme ses camarades. De par mon affinité, je me suis bien plus reconnu dans le personnage de Dean que dans celui de Darryl, qui n’est pas pour me déplaire non plus !

Bien qu’ils soient les deux protagonistes principaux, l’histoire n’oublie pas de nous présenter tout un ensemble de personnages tous aussi attachants les uns que les autres. Que cela passe par le groupe d’amis de Dean qui sont de classiques adolescents, a Tortup un maitre journalyste grincheux, Languetordue un poulpiquet qui ne sait pas prononcer un mot sans l’écorcher, Lyko une jeune femme qui semble être au cœur de nombres de secrets et d’ennuis, et bien sûr Ocelet, l’oiseau qui tout le monde fan de fantasy aimerait avoir à ses côtés. De nombreux personnages qui permettent de créer un univers propre et qui donnent tout simplement envie de toucher soit même une Glyphe en Y pour franchir la porte de l’Ouvremonde.

Et comment ne pas parler du livre en lui-même ? Grâce aux contreparties offertes durant les paliers du crowfunding sur Ulule, le livre a été garni par de nombreuses illustrations couleur plus belles les unes que les autres. En plus de renfermer une histoire magnifique orchestrée d’une plume de maitre par Olivier Peru, l’objet livre ne fait qu’embellir le tout !

En conclusion, Darryl est un véritable coup de cœur. C’est même peut-être la meilleure lecture que j’ai lue depuis ce début d’année. Il y a des livres que l’on dévore d’une seule traite, et d’autres que l’on traine à lire par peur de voir les dernières pages arriver et ainsi dire au revoir a tout l’univers mis en place. Darryl fait partie pour moi de cette seconde catégorie de récit. C’est avec une grosse pointe de regret que j’achève ce récit et une part de moi espère pouvoir retourner dans l’Ouvremonde rapidement ! En attendant, c’est avec hâte que je vais me tourner vers « Druide » ou l’un des autres livres d’Olivier Peru pour avoir le plaisir de lire sa plume qui m’a envoûté !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Strialia 2018-05-14T18:17:56+02:00
Darryl Ouvremonde

Un très beau et très gros livre illustré.

J'ai beaucoup aimé l'atmosphère particulière qui s'en dégage, assez sombre & fantastique. Mention spéciale à l'originalité des personnages et de l'histoire en général, ainsi qu'aux superbes illustrations ! Ce roman nous fait voyager dans un monde de rêves et de cauchemars, à l'univers très riche (peut-être un peu trop parfois, le risque étant de se perdre dans certains lieux ou personnages). Toutefois, une merveilleuse aventure dont le genre tend vers le steampunk.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathlie93100 2018-11-26T14:42:55+01:00
Darryl Ouvremonde

https://reveuseeveillee.blogspot.com/2018/01/darryl-ouvremonde-doliver-peru.html

J'avais suivi ce roman depuis sa campagne Ulule, à laquelle je n'avais malheureusement pas pu participer, et quand j'ai découvert que les éditions Michel Lafon allaient le publier je n'ai pas hésité une seule seconde !

La première chose qui m'a tout de suite sauté aux yeux a été le magnifique travail éditorial qui a été fait autour de l'objet-livre. Mais aussi dans les diverses collaborations de l'auteur avec des illustrateurs qui nous offrent ici de magnifiques illustrations !

En ce qui concerne l'histoire, on suit le personnage de Darryl, qui vit avec son grand-frère Sam depuis le décès de leurs parents. Darryl est aussi capable de voyager dans l'Ouvremonde : un monde complètement déjanté à mi-chemin entre le médieval et le steampunk. Il y aura une fonction de photographe (journaliste) chez Le Veilleur, un des journaux les plus influents de l'Ouvremonde.

Darryl et Tortup, son maître, vont enquêter sur la disparition mystérieuse de la population d'un village, Sombre-Lac.

D'un autre côté, on suit aussi l'histoire de Dean, un jeune homme de 14 ans décédé dans des circonstances étranges. Julianne, jeune fille fraîchement débarquée à Salem, est la seule à pouvoir le voir.

On suit donc deux histoires en parallèle : celle de Darryl et celle de Dean. J'avoue avoir eu une préférence pour l'histoire de Dean bien que la plongée dans l'Ouvremonde avec Darryl a été géniale. Il faut dire que l'univers est très détaillé et fait rêver.

Et oui, j'ose apposer une mention spéciale pour Languetordue, qui m'aura beaucoup fait rire avec ses expressions étranges.

Avant de terminer cette chronique, je dois tout de même te prévenir qu'il peut être un peu difficile d'entrer dans l'intrigue. J'ai bien du mettre une centaine de pages avant d'être véritablement plongée dedans. Avant ça, j'ai bien failli abandonner ma lecture mais heureusement que je me suis accrochée car une fois qu'on entre dans l'intrigue il est impossible de lâcher le roman (je l'ai lu en un après-midi !).

Darryl Ouvremonde, malgré un début un peu difficile a été une excellente découverte qui véhicule une jolie morale et beaucoup de messages importants que je vous laisse le plaisir de découvrir. Ce roman est d'autant plus beau qu'il prend la forme d'un hommage à un frère décédé trop tôt. J'ai été très agréablement surprise par cette découverte !

Afficher en entier

Dédicaces de Nicolas Mitric
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Soleil Productions : 27 livres

Michel Lafon : 1 livre

Delcourt : 1 livre

Glénat : 1 livre

Termites Factory : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode