Livres
469 605
Membres
437 112

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Livres - Bibliographie

Nicolas Rey


Ajouter un livre manquant

Tous les livres de Nicolas Rey

3 notes
18 lecteurs

Frank, Vincent, Jean, Marc et Louis, tous trentenaires, courent après leur jeunesse. Certains, plus que d'autres, courent après les femmes, fuient l'engagement et la routine conjugale : mais où se dirigent-ils?. Empêtrés dans leurs déboires amoureux, ils s'interrogent sur le couple, la fidélité, les enfants, l'amitié... Des interrogations fortes, qui les conduisent parfois à se séparer, à changer de vie, à perdre la raison. Dans ce roman, Nicolas Rey décrit avec lucidité une génération d'hommes en quête d'identité.

1 notes
2 lecteurs

Sacrificion, Honduras. D'ordinaire la vie est paisible, dans ce village où cohabitent Indiens et Noirs " garifunas ". Et puis, tout 's'emballe. Miguel Angel, mercenaire, crashe son avion bourré de coke dans la jungle. Sergio, un petit Indien de douze ans, découvre le trésor, qui devient l'objet de toutes les convoitises. Sur la ligne de départ : deux tueurs aussi bêtes que méchants, un ex-shaman ne jurant que par le dieu Alcool, et le redoutable El Negrito,chef de gang local. Sans oublier Roxana, la Bomba Latina. Et si en plus, les morts s'en mêlent !

1 notes
4 lecteurs

Nicols Rey a commis un plagiat. Il est malade et les médecins ne sont guère optimistes. Cette fois dos au mur, il décide de tout raconter pour se libérer de ses crimes. Et de ne plus mentir. Car il mentait. Depuis longtemps, à tous et toutes. Voilà donc enfin sa grande catharsis, sa confession, voilà son grand roman rédempteur sur le mensonge. Enfin, il avoue tout et dit la vérité, toute la vérité.

Sur tout : maladie, argent, drogues, inspiration et pannes, plagiat, infidélité, lâcheté masculine, amour et tromperies, travail, amis, famille....On reconnaîtra bien des protagonistes et on s'amusera à découvrir les autres. On rira beaucoup, on sera ému aux larmes. Si le roman c'est le mentir-vrai, Nicolas Rey écrit une désopilante fiction du réel, dans laquelle la vérité devient fiction. Mais de sa vie à ses relations avec les éditeurs, c'est aussi l'envers du décor et la condition d'un auteur du vingt-et-unième siècle qu'on lit.

6 notes
26 lecteurs

« J’avais mis des digues un peu partout. J’avais même verrouillé chaque parcelle d’inattendu. Et puis, Maud a débarqué. » Après le Léger passage à vide que l’on sait et l’héroïque victoire de notre héros sur les addictions liquides, chimiques et médicamenteuses, l’amour, qui semblait avoir enfin déserté sa vie, a pourtant frappé par surprise en la personne de Maud. Mais l’amour n’est-il pas la plus dangereuse des addictions et le plus périlleux des chemins ?Du feuilleton diffusé sur France Inter, Nicolas Rey a donc gardé l’amour.

« Qu'importe la tenue, pourvu d’avoir le geste. Le geste, c’est autre chose. La beauté du geste. À savoir, l’inverse de la perfection. »

Des débuts cultes à Zurban en 2000, aux années France Inter dans l’émission Comme on nous parle auprès de Pascale « the voice » Clarke, Nicolas Rey rassemble ici cinquante chroniques sur des événements ou personnalités, petits et grands, réels ou imaginaires, qui ont marqué la décennie passée jusqu’à l’élection de François Hollande.

Avec une désarmante impertinence et un art irrésistible de la digression inattendue qui fait mouche à tout coup, il déploie dans ce best of l’art de faire court et juste qui lui est propre.

Grâce de dandy infernal et généreux, lucidité sans fard, élégance du désespoir… on admire l’audace, mais aussi l’impertinence et la liberté de ton, la liberté tout court qui confère à ces chroniques, au-delà de leur fantaisie et de leur drôlerie, un effet salvateur, celui du grand air et du panache.

Gabriel, alcoolique abstinent depuis trois mois, s'enferme chez lui et refuse de mettre un pied dehors. Jusqu'à ce qu'Audrey, une jeune fille à la recherche de son téléphone portable, réussisse à forcer Alcatraz. Ils font connaissance, s'entendent comme une évidence mais, aussi incapables l'un que l'autre d'entreprendre quoi que ce soit de sérieux, ils décident de vivre toute leur histoire d'amour en une seule nuit.

1 notes
4 lecteurs

Elle s’est rapprochée. Elle a reniflé son cou, sa nuque et ses oreilles. Ses lèvres se sont placées à quelques millimètres des siennes. Elle a chuchoté : «Tu savais que la lubricité est l’invention d’un bourgeois très à droite. Les gens de gauche échangent tellement de théories, qu’ils en oublient de baiser». Gabriel, écrivain quadra précaire épuisé par l’amour et la vie, tombe amoureux de Catherine, institutrice de son fils et membre du Parti National… Toute la grâce et l’impertinence de Nicolas Rey pour ce portrait d’un romantique désenchanté, plus actuel que jamais.

2 notes
17 lecteurs

Je suis revenu nickel, enfin libre, aérien presque. J'ai jeté un œil autour de la table avec nonchalance. J'ai refusé le trou normand que l'on me proposait. La Normandie commençait à me courir pas mal. Je voulais Paris et mon appartement sur la Butte. Un bar sombre et une touriste hollandaise. Je suis ainsi, une sorte de vautour, le genre de type capable au travers d'une chemise de nuit d'un aller simple pour le reste du monde. " Gabriel, 31 ans, se marie et, dans quinze jours, s'installe avec sa nouvelle femme, Sophie. Ce qui signifie : quitter l'appartement de l'avenue Junot et les retours au petit matin, ralentir la dope, l'alcool, et les conquêtes... Mourir un peu, en somme. Alors Gabriel s'enivre, tombe vaguement amoureux et, dans un bel élan de lâcheté, refuse toujours de grandir. Soutenu par une écriture fluide, Mémoire courte jette un éclairage cru, émouvant et drôle sur un anti-héros férocement contemporain

3 notes
3 lecteurs

De grands auteurs se prêtent au jeu de la nouvelle polar en laissant libre cours à leur plume, dans un recueil inédit présenté dans un élégant coffret.

Jaloux, psychopathes, crimes passionnels ou vengeurs, des nouvelles délicieusement atroces sont réunies dans un coffret luxueux pour garantir un été de frisons.

De grands auteurs contemporains, à l'écriture originale et talentueuse, nous entraînent dans des histoires criminelles inédites, tour à tour sanglantes, drôles, absurdes ou terrifiantes...

Ils signent un ouvrage dédié au polar composé de douze nouvelles intrigantes et déroutantes.

3 notes
12 lecteurs

Treize minutes, c'est le temps dont va bénéficier Simon pour rater sa vie au sein d'une chambre à l'accueillante obscurité.

Auparavant, le jeune homme aura zappé son avenir professionnel, trinqué à l'horreur économique et navigué en plein mensonge jusqu'au dernier naufrage. Entre une amitié excessive, quelques déviances et lâchetés sans excuse, Simon, déjà fatigué de vieillir, regardera sa chute s'effectuer comme d'autres jettent un oeil sur un film de série B.

3 notes
10 lecteurs

Un jour, tu comprendras. Le frigo des filles et tout ça. Celles qui accumulent les Diet Coke, celles qui collectionnent les jus d'orange survitaminés. Tu comprendras les crèmes épilatoires, les salles de bains avec ou sans baignoire, le sérum physiologique pour les lentilles de contact, le petit fil blanc ou bleu qui dépasse quelques jours par mois. Et le frigo des filles, la façon dont elles rangent et cartonnent au jeu des sept familles, jamais, jamais tu m'entends, en six ans de vie commune, je n'ai vu une plaquette de beurre à côté d'une bière ouverte ou d'une confiture périmée dans un frigo. Je vais te dire Henry, dans un frigo de fille, la nonchalance n'existe pas.

11 notes
49 lecteurs

Camarade lecteur, amie lectrice, heureux de te retrouver. Franchement, si on m'avait dit que l'on se reverrait un jour, toi et moi. Bon, tu sais comment les choses se passent. Je ne vais rien t'apprendre. Entre notre date de naissance et notre date de décès, il y a quelques moments dingues, des mauvaises passes et puis tout le reste. J'ai retiré tout le reste pour t'offrir rien que des moments dingues et des mauvaises passes. Et des moments dingues, aussi. Et des mauvaises passes. Et ainsi de suite. Bien à toi.

1 notes
8 lecteurs

Tout commence par une femme et tout s'achève par elle : Arianne Backer. Ce n'est pas tant sa beauté qui la rend différente mais sa maladresse de toxicomane amoureuse, les hommes qu'elle collectionne et qu'elle n'aime pas, celui qu'elle aime en vain et qui n'est pas tout à fait son genre. Le temps d'un été qui n'en finit pas de mourir, sur une plage de la Côte d'Azur éternellement frelatée, festival de Cannes et bronzages mazoutés, estivants et parasols, le cercle des prétendants va se refermer autour d'Arianne : le narrateur, Frank Bastide, garçon de restaurant volontiers neurasthénique, n'a rien d'autre à faire de son existence que penser au bonheur d'Arianne. Il partage cette occupation avec un major fort en gueule, un médecin à la chemise bariolée, un emploi-jeune de la SNCF reconverti en plagiste.

2 lecteurs

De Limoges à Hô Chi Minh-Ville, de la place de la République à la Thaïlande, du Père-Lachaise à Babylone... dans ce recueil, Paris est un prétexte à l'écriture d'histoires universelles, à l'esquisse de personnages inattendus.

Ce sont deux vieux camarades qui s'organisent, en l'honneur de leur lointaine jeunesse, une somptueuse fête sur les toits de Paris. Une jeune provinciale qui rencontre sa voisine centenaire, ou encore deux amies de toujours que cette ville sépare.

Neuf acteurs de talent se prêtent ici à autant de variations sur ce thème. Avec humour, tendresse, nostalgie parfois, ils évoquent des instants fugaces et des émotions éternelles où se mêlent habilement passions, désillusions et rêves éveillés.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode