Livres
454 703
Membres
403 196

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Olivier Liron

32 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.63/10
Nombre d'évaluations : 16

0 Citations 8 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Olivier Liron

Sortie France/Français : 2018-09-06

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par JessSwann 2016-05-22T18:53:35+02:00
Danse d'atomes d'or

Une réécriture contemporaine du mythe d'Orphée et d'Eurydice, très pensée et intellectualisée. L'écriture est un peu hachée, comme si les pensées du narrateur (Orphée/O.) papillonnaient sans cesse, emportées par la passion.

Le personnage de Loren/Eurydice est solaire mais, au final, appartient pour de bon aux enfers. J'ai apprécié le rappel au mythe ( comme le personnage de Victor Cerbère que O croise dans sa quête de sa Reina).

Leur histoire d'amour est aussi brève que passionnée et tragique. J'aime le fait qu'au final, O ne se souvienne pas toujours de tous les détails (parce que quand on vit, on ne pense pas à tout noter dans un carnet, les moments se gravent dans la mémoire en fonction de nos ressentis). Le journal de Loren est la part la plus émouvante, comme la lettre qu'elle lui envoie et qui permet de comprendre un peu mieux la première partie ( je n'ai pas accroché au style décousu de l'auteur même si j'en apprécie la pertinence dans le contexte).

Ce que j'aime : Une réécriture originale du mythe. Un vocabulaire soigné. Loren : mystérieuse et attachante

Ce que j'aime moins : je n'ai pas accroché au style de l'auteur, sans doute parce que je n'ai jamais vu le ballet de Pina Bausch

En bref : Une réécriture poétique et passionnée du mythe d'Orphée et d'Eurydice qui devrait plaire aux amateurs de Pina Bausch et d'amours torturées

Ma note

5,5/10

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SakuraTales 2018-10-09T11:21:49+02:00
Einstein, le sexe et moi

Une lecture que j'ai trouvé agréable, et assez percutante. Olivier Liron raconte chapitre après chapitre son ascension dans Question pour un champion, et chaque phase est un prétexte pour parler de lui, de certaines étapes de sa vie.

L'écriture est assez orale, fluide et cela donne un impact plus important au texte. Je l'ai trouvé très intéressant sur la façon dont il parle de son autisme, comment il ressent finalement le monde, et surtout son traitement à l'école. C'est, je pense, le chapitre le plus fort du livre.

Le reste se lit facilement, c'est assez gai et frais, et c'est un roman facile d'accès que je conseillerai sans problème !

Une jolie découverte pour parler peut-être plus aisément de l'autisme à ceux qui ne le comprennent pas.

Afficher en entier
Einstein, le sexe et moi

https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2018/10/24/einstein-le-sexe-et-moi-olivier-liron/

Instagram, c’est la tentation pour les lecteurs. On y voit passer des tas de livres sur lesquels on ne se serait pas forcément arrêté dans une librairie. Mais à force de les voir en photos, accompagnés de cœurs, de « génial », de « wahou » et autres « formidables », on se dit que ce serait quand même couillon de passer à côté. Et c’est pour cela que Einstein, le sexe et moi d’Olivier Liron est arrivé sur ma wish list, alors que je savais même pas de quoi il parlait (non, mais franchement, je n’ai aucune volonté…). Chanceuse que je suis, j’ai pu le lire, grâce au comité de lecture de Cultura de Chambray-lès-Tours. Et c’est en rentrant chez moi que j’ai découvert de quoi parlait ce livre et que je me suis dit « wahou ».

L’autisme est un sujet qui m’intéresse beaucoup. D’ailleurs, j’ai récemment lu L’enfermement de Florence Henry, un témoignage poignant sur le sujet. Et là, avec Einstein, le sexe et moi, romance télévisuelle avec mésanges, j’avais entre les mains un second témoignage. Olivier Liron est atteint du syndrome d’Asperger. Il a participé à Questions pour un champion. Et a été rappelé pour participer à Questions pour un super champion.

Le livre, qui n’est donc pas un roman, raconte cette émission et toutes les étapes qu’Olivier Liron a dû passer pour accéder au face-à-face final. C’est tellement bien fichu que j’ai eu l’impression d’avoir un page-turner entre les mains. Presque un thriller !

Mais Einstein, le sexe et moi ne raconte pas que l’émission, il raconte aussi Olivier. Sa tendresse pour Julien Lepers, sa difficulté à comprendre les autres, le calcul mental, la botanique, le fonctionnement de son cerveau, les madeleines trempées dans le coca, ses maladresses, la violence à l’école, l’indifférence des adultes…

C’est un livre qui touche, qui remue, qui fait rire, sourire et donne envie de pleurer devant la méchanceté et la bêtise de ceux qui ne supportent pas la différence. J’avais encore le témoignage de Florence Henry en tête et j’y ai trouvé la même violence, la même méchanceté. Et ça me fout en l’air de me dire que certains peuvent être aussi cons.

En tout cas, je suis ravie d’avoir lu ce livre et je comprends l’engouement des lecteurs, parce que moi aussi j’ai envie de le mettre entre les mains de tout le monde. Il est sélectionné pour le prix Fémina et je vais croiser les doigts pour Olivier Liron. Maintenant, j’ai très envie de lire son premier roman Danse d’atomes d’or qui, paraît-il, est un petit bijou. Et je veux bien le croire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par achille49 2018-11-09T21:24:48+01:00
Einstein, le sexe et moi

Décidément cette nouvelle édition des 68 Premières Fois me réserve bien des pépites de lecture et un nouvel auteur diablement proche de ses lecteurs, sincére et attachant comme irrésistible dans sa communication.

Cela partait pourtant mal quand, avant de le lire, je découvre que cela se passe sur fond de Questions pour un champion sous la férule de Julien Lepers (dont j'appréciais peu ses prestations lol) mais heureusement ce ne fut qu'au tout début du livre.... et c'est le choc du mode de narration à la première personne d'un être un peu perdu, sensible mais si volontaire face aux travers de l'autisme.

Diablement percutant comme style, chaque étape de son évolution dans les étapes finales de ce jeu est l'occasion pour Olivier d'établir des passerelles sur ses propres souvenirs intimes, d'enfance comme d'étudiant avec humour et sans aucun pathos (il n'y a pas lieu d'en avoir du reste...) et de dresser les portraits cocasses de ses adversaires, des coulisses du jeu comme des travers de nos propres préjugés sur l'autisme. Il n'y a aucune volonté de susciter chez ses lecteurs une quelconque forme de pitié mais de le faire lire et de mieux cerner cette forme d'Autisme.

Style fluide, clair, pétillant et d'une grande clarté.

Il faut lire, relire ce roman et le diffuser le plus largement possible, cet auteur on ne peut avoir que l'envie de le rencontrer, d'échanger et de s'en faire un ami.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Root 2018-11-28T18:30:06+01:00
Einstein, le sexe et moi

Coup de ♥ de l’année

Olivier Liron est autiste Asperger. Il est très attaché à ses habitudes et éprouve parfois des difficultés à se lier avec les autres. Il est aussi plus intelligent que la moyenne et a une mémoire incroyable. Ce qui l’a mené sur le plateau de Questions pour un champion, à plusieurs reprises. Olivier Liron ne fait pas les choses à moitié et le voilà aujourd’hui à Questions pour un super champion. Entre deux de tours de jeu, coincé entre ses adversaires, il se raconte. S’indigne. Se confie. Sur les difficultés de son intégration sociale et scolaire, la méchanceté des gamins qui l’ont persécuté, la violence de l’indifférence du personnel éducatif. Tandis que l’ambiance bat son plein et que l’angoisse le dispute à l’excitation, il évoque l’amour (sa déclaration, à la fin du chapitre 16, vaut à elle seule qu’on relise le bouquin trois fois), des femmes, de l’Homme, de l’art. Autrefois mécompris, moqué, brimé, fustigé, il brille par sa candeur, belle comme chez Stendhal, et fait de la différence qu’on lui a reprochée une force éblouissante.

La grande différence que je vois, chez Olivier Liron, c’est qu’il a compris plus de choses sur la nature humaine que bien des autoproclamés penseurs du monde. Il met plus de poésie dans un paragraphe que beaucoup n’en mettront jamais dans une vie entière. Il passe, avec une habileté déconcertante, du lyrisme le plus pur à un humour décapant (les descriptions des candidats sont hilarantes, comment diable un érudit de sa trempe peut-il faire rire comme ça ?).

Ode à l’acceptation, de soi, de l’autre, invitation à vivre sans mode d’emploi, Einstein, le sexe et moi doit être lu. Grand bien t’a pris, Olivier, d’écrire ce bouquin. Ils ont ça d’exceptionnel, les gens exceptionnels : tout à leur humilité, ils ignorent souvent qu’ils le sont. Il faut saisir la chance de ces rencontres, lorsqu’une personne exceptionnelle vous dit « Je vais vous parler de moi. » Je me suis émue de ta sincérité, j’ai vibré de ta ferveur, le temps de 200 pages, et j’en reste imprégnée. Alors je me lève, et je te salue. Avec la même envie que tous, après t’avoir lu : te faire un gros câlin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LillyOrenda 2018-11-30T16:33:50+01:00
Einstein, le sexe et moi

Une lecture coup de coeur, un vrai petit bijou littéraire.

Olivier Liron manie avec justesse et humour ce récit biographique, avec la profondeur d une réflexion pleine et entière sur la différence.

Tantôt drôle tantôt tragique, l auteur raconte son histoire brute en utilisant un fil rouge qui est cette fameuse émission télévisuelle, lui permettant d exprimer ses souvenirs par "rebonds", une arborescence de sa vie.

C est brillant, intelligent, jamais ennuyeux et riche de culture.

Ses mots m ont beaucoup parlé et touchée... m ont aidée dans mon cheminement personnel.

Einstein le sexe et moi remue ce monde nauséabond de la normalité, et ça, c est jubilatoire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tayokiero 2019-01-22T14:31:30+01:00
Einstein, le sexe et moi

Livre rafraîchissant. L'écriture est fluide et très bien rythmée. L'histoire autobiographique est agréable à lire mais je n'ai pas forcément apprécié le dernier chapitre que j'ai trouvé "bâclé".

Les passages sur la scolarité sont effrayants de réalisme. C'était un très bon moment de lecture peut être un peu trop court!

Afficher en entier

Dédicaces de Olivier Liron
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Alma : 1 livre

Alma Editeur : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode