Livres
432 727
Membres
354 742

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pascal Dessaint

48 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par anonyme 2014-01-09T20:29:45+01:00

Biographie

Né à Dunkerque, Pascal Dessaint s'installe au début des années quatre-vingt à Toulouse où il situe la plupart de ses romans. Sixième enfant d'une famille modeste, il mène ses études jusqu'à un D.E.A. d'histoire contemporaine consacré à la Chine avant d'exercer des métiers tels que veilleur de nuit, gardien de musée ou animateur radio.

Pascal Dessaint ne dédaigne ni les outrances du néo-réalisme ni le fantastique quotidien. À 36 ans, il est l'auteur de deux recueils de nouvelles, d'une aventure du Poulpe, Les Pis Rennais, et de sept autres romans dont La Vie n'Est pas une Punition, Bouche d'Ombre (prix mystère de la critique 1997), À Trop Courber l'Échine et Du Bruit Sous le Silence (grand prix de littérature policière 1999).

Autoportrait

Je suis né dans une famille ouvrière du Nord. J'ai vécu vingt ans à Coudekerque-Branche. Papa est descendu dans la mine à quatorze ans, il a trimé dur toute sa vie, il dit que j'écris des mensonges, il a raison ! Maman a élevé six enfants. Quand j'étais petit, elle disait que lire rendait moins bête. À l'exception du mercredi, je n'avais pas le droit de regarder la télévision. Je lisais donc beaucoup. Cela m'a peut-être rendu moins bête ! Je dois le plaisir des mots à mon frère Eusèbe, qui est un superbe poète, et puis à des auteurs comme Bukowski, Miller, Selby, Cendrars... Je suis né en 1964. J'obtiens laborieusement un bac C - on ne peut pas écrire un roman et se consacrer sérieusement aux mathématiques ! À dix-neuf ans, je vais à Paris, je fais le tour des éditeurs, je dépose des manuscrits un peu partout, ils seront refusés, je patienterai dix ans avant de publier mon premier roman. En attendant, je pars vivre à Toulouse, on est en 1984, je fais des études d'histoire, j'écris des livres, je dirige une revue consacrée à l'Asie, je suis veilleur de nuit, animateur radio, je dors très très peu. J'obtiens un DEA d'histoire contemporaine en 1989, mais je n'en peux plus d'avoir le cul entre deux chaises, je prends un risque énorme et pas toujours très bien compris, j'abandonne mes études, je me mets à écrire assidûment. En 1991, j'accompagne pendant deux mois le peintre naturaliste Eric Alibert dans les Alpes, nous traversons tous les grands massifs, de la France à la Slovénie. Grâce à cette expérience, je me découvre la passion de la montagne, j'y cours désormais dès que ça m'est possible, dans le Couserans en Ariège, j'y trouve mon équilibre. Ma démence est récompensée en 1992 quand mon premier livre paraît

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.69/10
Nombre d'évaluations : 13

0 Citations 7 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pascal Dessaint

Sortie France/Français : 2017-09-27

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par fantadesaga32 2011-04-26T12:00:20+02:00

Très bon livre, l'histoire est correct .. je le conseille ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na09 2016-10-20T22:49:30+02:00

Un roman plus que touchant qui donne à réfléchir sur pas de choses dans la société. Le point de vue des deux personnages sont très bien écrit ce qui permet de voir deux ressentis différents de l'histoire. C'est vraiment triste qu'un homme telle qu'il soit puisse laisser des ouvriers travaillés dans conditions pareil c'est immoral !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PhoenixSolenne 2016-11-16T20:14:47+01:00

J'ai lu ce livre pour le prix du Polar aux nuits noires. Je ne l'aurait sûrement pas lu de moi même. Et franchement je suis contente de l'avoir lu. C'est un très bon livres qui donne à réfléchir sur la société. Je le recommande :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lau19 2016-12-03T18:01:53+01:00

Très bon livre. Un bon scénario. Je le recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fizwizbiz96 2017-05-28T09:33:00+02:00

Premier roman que je lis de Pascal Dessaint.

Très agréable et facile à lire, aucun passage "de trop" qui ferait qu'on ait envie de s'arrêter à mi-chemin par ennui, le livre m'a paru toutefois survoler trop de choses, à vouloir dépeindre, sur un nombre de pages si court, le caractère d'un nombre de personnages si élevé. Surtout qu'il ne s'agit pas d'un polar mais bien de la narration d'un instant T qui aura son impact propre sur chacun.

Bien que réaliste, j'aurais aimé plus de profondeur, de rebondissement, de détail.

Rapide à lire, mais on n'en ressort pas époustouflé ou changé, comme certaines critiques ont pu le dire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Poljack 2018-07-07T10:53:29+02:00

Mon avis :

Si vous cherchez du polar pur et dur, vous pourriez être légèrement déçu. Il y a bien meurtre, dès les premières pages, et de ce meurtre découle bien une enquête… mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’est pas traitée de manière conventionnelle. D’ailleurs, le véritable sujet de ce roman choral n’est pas tant la mort de l’un des personnages, que le devenir de notre planète. Et si ce livre est sorti il y a déjà quinze ans, on constatera à quel point il est encore d’actualité, au moment où monsieur Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, révèle le peu d’effet de tous nos « plans climat » et autres « bonnes volontés écologiques » face au monde de la finance et au modèle économique qui prédomine dans le monde.

Bien sûr, avec le capitaine Félix Dutrey, on démêle lentement l’écheveau de cette histoire dont le fil se perd dans un passé plus ou moins proche, mais ce sont surtout les voix des amis de la victime, Jéromine Gartner, qui vont nous conduire au cœur de cette histoire où passions et engagements, amitiés et petits mensonges façonnent les vies et les relations. Derrière cette camaraderie forgée autour d’une volonté commune de lutter pour sauvegarder la biodiversité, il y a des êtres qui sont peut-être finalement terriblement seuls…

Pascal Dessaint n’a pas écrit un roman sur un sujet dont on parle, il nous parle d’un sujet qui lui tient à cœur. Et ça fait toute la différence. La sincérité sublime ces lignes et transparaît à chaque instant. On se retrouve soudain assis autour d’un feu de bois, sous un ciel d’été, à partager nos doutes et nos espoirs avec les membres de cette tribu que formaient les amis de Jéromine. On les découvre, avec leurs forces et leurs faiblesses, on les aime ou on les déteste à cause de ça, mais quoi qu’il en soit, maintenant on les connaît, maintenant ils font partie de la famille et on ne peut plus être indifférent. C’est là la grande force de l’auteur : nous faire presque oublier qu’il s’agit d’un polar, pour mieux nous parler des catastrophes qui se préparent, et de l’impuissance de ceux qui lancent des signaux d’alerte que le monde refuse d’entendre. Et il le fait avec subtilité, sans jouer les émeutiers ni les donneurs de leçons. Même si le fil rouge de l’enquête policière est parfois caché par la trame, il est solide et c’est bien lui qui tire le récit vers son dénouement.

Traversé d’une lumineuse noirceur, ce récit à quatre voix met en perspective les faiblesses individuelles et celles de notre société. La mort de Jéromine, c’est son baisser de rideau, et pour comprendre ce qui a amené ce dernier acte, il faut connaître les précédents, avec tous les protagonistes. Car au fond, quelles qu’en soient les circonstances, une mort révèle toujours une vie, par le biais des souvenirs qui, comme les gaz libérés de la vase, remontent percer la surface. Et parfois, ça éclabousse !

Afficher en entier

On parle de Pascal Dessaint ici :

Quelques uns de mes dessins
2016-12-28T01:42:37+01:00

Les gens aiment aussi

Dédicaces de Pascal Dessaint
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Rivages : 23 livres

Librio : 1 livre

Baleine : 1 livre

6 pieds sous terre : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode