Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
705 166
Membres
965 849

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pascale Robert-Diard

Auteur

126 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par
de

Biographie

Classement dans les bibliothèques

Diamant
8 lecteurs
Or
20 lecteurs
Argent
40 lecteurs
Bronze
19 lecteurs
Lu aussi
33 lecteurs
Envies
47 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
7 lecteurs
PAL
27 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.21/10
Nombre d'évaluations : 63

0 Citations 34 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pascale Robert-Diard

Sortie France/Français : 2022-08-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Kattnis 2023-03-21T13:48:08+01:00
La Petite Menteuse

Suivre tout une procédure d instruction c est très intéressant

Dommage pour la fin … nous n avons pas les plaidoiries des avocats pour obtenir une fin à cette histoire

Nous devons donc imaginer par nous mêmes ce qui va arriver à cette toute jeune fille

J éprouve beaucoup d empathie pour cette fille même si elle a menti et fait condamner un homme innocent

Il se cache tellement d écorchures dans son âme … espérons que elle soit acquittée … c est en tout cas la fin que personnellement je donne à cette histoire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BooksFan-ny 2023-04-29T01:10:44+02:00
La Petite Menteuse

Ce sont les retours des Babelpotes qui m'ont donné envie de découvrir à mon tour "La petite menteuse" de Pascale Robert-Diard. Très contente d'être tombée dessus lors de ma dernière visite à la bibliothèque (d'habitude il n'est jamais dispo), je dois quand même dire que je ne m'attendais pas à ce qu'il ait aussi peu de pages, 234 exactement mais avec une mise en page très très aérée et une police d'écriture loin d'être petite, qui doit faire à peu près l'équivalent d'un poche d'une toute petite centaine de pages (paye ton gaspillage de papier..., sans doute faut-il justifier le prix de ce livre à vingt euros...). Avant je n'aimais pas les romans où il y a si peu à lire, mais j'ai appris de mes erreurs : je suis tombée plusieurs fois sur des très bons romans courts. "La petite menteuse" en fait partie, je l'ai lu en même pas trois heures et pourtant j'ai bien aimé.

"La petite menteuse", c'est Lisa. Parce qu'elle est maintenant majeure et qu'elle veut être défendue par une femme, elle se rend au cabinet d'Alice afin que cette dernière la représente à la place de l'avocat que ses parents lui avaient choisi trois ans plus tôt. Cela fait trois ans que Marco Lange a été condamné à dix ans de prison pour viol sur la personne de Lisa, lorsqu'elle avait quinze ans. Marco a toujours clamé son innocence, c'est pour cette raison qu'il a fait appel. Et ce procès en appel a lieu dans quatre mois, d'où la démarche de Lisa. Mais comme le titre de ce roman l'indique et comme on l'apprend assez vite dans notre lecture, je ne divulgâcherai donc rien en disant que si Lisa souhaite changer d'avocat, c'est principalement parce qu'elle a menti...

Pour Alice, qui pensait prendre la défense d'une victime, il s'agit de changer de stratégie et pour ce faire, il lui faut comprendre les raisons qui ont poussé Lisa à dénoncer un viol qui n'a pas eu lieu...

S'en suit un examen des consciences passionnant, entre deux femmes à la psychologie soignée. Entre l'une qui cherche les bons arguments pour sa prochaine plaidoirie et l'autre qui livre un trop plein de souffrances, nous nous retrouvons au cœur même de cette affaire qui dérange. Ne vous leurrez pas, vous n'arriverez pas à détester Lisa, malgré tout le mal qu'elle a fait, à l'accusé pour commencer, à ses proches qui l'ont crue, à elle-même aussi.

Dans ce petit roman, même si le contexte judiciaire est assez bien développé, tout se concentre sur les deux femmes et plus particulièrement sur ce qui en découle de leur face à face. On ne saura que ce qu'il faut sur elles pour que l'histoire soit crédible et attirante. En si peu de pages de toute façon, il aurait été difficile d'approfondir le reste, et étonnamment je n'en ai pas été gênée. Ainsi, on ne sait pas où se déroulent les événements, même si on devine qu'on est pas loin de la côte atlantique (ou de La Manche peut-être), l'environnement et les décors ne sont nullement décrits. Physiquement, on ne sait pas à quoi ressemblent les protagonistes. Leurs vies privées, familiales, sont juste évoquées, sans le moindre détail. L'autrice a tout misé sur la psychologie de ses deux protagonistes principaux, et ça fonctionne bien. J'en suis d'ailleurs la première étonnée, moi qui apprécie tant d'habitude que les auteurs prennent le temps de tout implanter avant que l'histoire ne démarre vraiment.

Il est clair que cette histoire dérange, met mal à l'aise, certainement parce qu'il nous est impossible de haïr cette petite menteuse, parce que ses raisons sont justifiées, lui octroyant de ce fait des circonstances atténuantes valables, ou du moins qu'on est amené à comprendre. Certainement aussi parce que l'accusé (Marco Lange) n'est qu'un personnage secondaire à qui, a-t-on l'impression, l'autrice n'accorde que peu d'importance. Dans cette affaire, c'est en fait lui la victime, et pourtant la narration ne lui octroie aucune empathie. Trop peu souvent nous sont données les occasions d'éprouver de la pitié ou de la compassion pour ce pauvre gars qui croupit en prison depuis 1195 jours pour rien... C'est très perturbant, malaisant, et paradoxalement attrayant.

J'émets tout de même un bémol sur la fin. Je ne comprends pas pourquoi l'autrice ne nous dévoile pas le contenu de la lettre que Lisa a donné à son avocate en lui demandant de ne la lire qu'après le verdict rendu. Pourquoi l'évoquer dans ce cas ?

Globalement, j'ai passé un agréable moment de lecture, très perturbant effectivement, mais pas déplaisant du tout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kiki1744 2023-05-14T16:35:26+02:00
La Petite Menteuse

« La petite menteuse » c’est Lisa et très vite, on découvre que, plus jeune, elle a menti en affirmant avoir été violée, à l’âge de quinze ans, par Marco Lange, ouvrier du bâtiment travaillant chez sa mère.

Marco Lange a été lourdement condamné et le procès en appel doit avoir lieu. Désormais, on sait très vite que Marco Lange n’a pas violé Lisa alors que tout y concourt : sa condition sociale et familiale, son rapport aux femmes, son aspect brutal face à cette gamine fragile qui décrit le viol avec précision, avec peur, celle qui apitoie et celle qui convainc, parce que c'est elle, parce que c'est lui.

Le roman n’est pas pourtant terminé. C’est sûr qu’il n’y aura pas de rebondissements..Alors,comment l’autrice va nous maintenir en haleine ?

Le roman prend interroge d'abord sur les raisons du mensonge de Lisa puis sur la facilité déconcertante, après coup, de la condamnation de Marco Lange.

D'une plume alerte, fluide et concise l’autrice, chroniqueuse judiciaire au Monde, analyse en profondeur l’intime de la nature humaine : Lisa, les témoins, ses parents, ses copains d’enfance. Ainsi, elle réussit à transformer la victime d’un viol qui n’a jamais existé à une victime piégée par un engrenage de faits qui l’ont dépassée et fait d’elle « La petite menteuse."

Alors commence un autre procès : celui de la vérité contre la morale, des faits contre des approximations, des interrogations contre des évidences, des vacillements contre des certitudes, des tromperies contre la réalité des faits. C'est aussi le procès de l’erreur judiciaire que seule Lisa, armée d’un grand courage, va corriger presque contre l’air du temps : celui des femmes victimes de crimes sexuels.Lisa est sur un autre registre, quoique…

Avec la nouvelle avocate de Lisa, qui souhaite être défendue par une femme et non un homme, c’est le discours des femmes, victimes, qui est mis en lumière ; mais aussi, ceux qui le reçoivent,ceux qui l’écoutent et ce que chacun, surtout quand il est enseignant, gendarme, enquêteur, avocat, doit faire à l'image des jurés : penser en sortant de ses propres convictions.

Par les véritables raisons du mensonge de Lisa et son engrenage, c’est le monde de l’adolescence, du collège et des réseaux sociaux qui est questionné car au-delà des certitudes, il n’y a que des incertitudes que personne n’a ébranlées même pas l’avocat de Marco Langé.

Un roman qui nous fait entrer au sein de l’appareil judiciaire et dans le psychisme de chacun de ses personnages et montre à quel point, il est difficile de connaître la vérité, surtout quand elle sort des sentiers battus et que le mensonge est arrangeant.

Une belle prouesse pour cette chroniqueuse devenue romancière avec ce premier roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par WENDYDYDY27 2023-06-08T20:46:58+02:00
La Petite Menteuse

Le titre laisse place à aucune ambiguïté.

On est plongé dans les rouages de la justice et les dommages collatéraux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cocon 2023-10-05T16:44:01+02:00
La Petite Menteuse

« Je veux être défendue par une femme », a dit Lisa en se présentant à Alice Keridreux.

Un face-à-face commence. Ni l'une, ni l'autre ne savent jusqu'où il va les mener.

[Source : Éditions L'Iconoclaste 2022]

Afficher en entier
La Petite Menteuse

Le titre annonce la couleur, Lisa a menti lorsqu'elle a affirmé que Marco l'avait violé à 15 ans. La condamnation est de 10 ans. Mais quelques années plus tard, lors du procès en appel, Lisa est majeure, et souhaite changer d'avocat, elle veut une femme.

L'auteur a une écriture fluide et directe, ce livre m'a énormément fait réfléchir. J'ai relevé beaucoup de passage percutant.

On a la réflexion sur , pourquoi avoir menti ? Pour essayer de répondre à cette question, on va remonter dans le passé pour comprendre pourquoi, et surtout comment, Lisa en est arrivé là.

On a toutes les retomber médiatique, et les craintes pour les futur victimes de ne plus être écouté et surtout cru.

L'avocate aussi est au cœur de l'histoire, voir ses réflexions et interrogation ma tenue en haleine comme toutes l'histoire d'ailleurs.

Un livre percutant et dans l'air du temps.

Un mensonge cache toujours quelque chose, mais encore faut il arrivé à le découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne-Elisabeth 2023-11-20T22:34:24+01:00
La Petite Menteuse

Roman.

Sujet d'actualité : le viol.

L'histoire est très intéressante.

Le livre a été primé : finaliste du Goncourt des lycéens en 2022.

C'est dire : une pépite.

A lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaurenaLJ 2023-12-16T20:06:39+01:00
La Petite Menteuse

C'est un récit très intéressant, même si il manque un peu de développement par moment, et qu'il peut se révéler frustrant dans la mesure où, à mon sens, il ne pousse pas suffisamment ses réflexions. J'ai beaucoup aimé que l'on place au centre de l'histoire une jeune femme au comportement et à l'attitude ambigus, et la réaction de l'avocate face à cette situation inédite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JaneEyreBronte 2023-12-23T10:08:14+01:00
La Déposition

Un homme diabolique ce Maurice Agnelet qui, pendant 37 ans, a cru pouvoir berner les instances judiciaires.

Quel tourment pour ce fils qui a décidé de rompre le silence.

C'est en fait la trame de ce livre captivant que l'on lit comme un thriller tout en se disant que ce n'est nullement une fiction mais bien une triste réalité qui a plongé une famille dans un inextricable désarroi

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Loloduf 2023-12-28T10:08:41+01:00
La Petite Menteuse

Ce court roman jette un regard acéré sur l’ère « #MeToo », le fonctionnement de la justice et une jeunesse qui a perdu ses repères. L’auteur grâce à des chapitres courts insuffle du rythme à son histoire. Une belle découverte. A noter le beau travail éditorial des éditions « Proche ».

Afficher en entier

Dédicaces de Pascale Robert-Diard
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

L'Iconoclaste : 5 livres

Gallimard : 1 livre

Libra Diffusio : 1 livre

Collection Proche : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode