Livres
463 830
Membres
423 435

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Patrick Rambaud

141 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par anonyme 2012-11-24T22:52:37+01:00

Biographie

Nationalité : France

Né(e) à : Paris , le 21/04/1946

Biographie :

Avec Michel-Antoine Burnier, Patrick Rambaud a écrit une quarantaine de pastiches, allant du texte court au véritable livre - tels le Roland Barthes sans peine, Le tronc et l'écorce (François Mitterrand), La farce des choses (Simone de Beauvoir) ou Un navire dans tes yeux (Françoise Sagan). Parmi les autres victimes du tandem : Louis Aragon, Charles de Gaulle, Philippe Sollers, André Malraux.

Les deux auteurs ont également publié Le Journalisme sans peine (éditions Plon, 1997), relevé sous forme de manuel des tics journalistiques (métaphores boîteuses, typographie engendrant la confusion, etc.). Ils y relevaient notamment la montée de la « novlangue » : « aujourd'hui, les mots qui heurtent par trop de réalisme doivent être adoucis. On ne parlera plus de mort mais de non-vie, d'aveugle mais de non-voyant. La non-volonté du gouvernement marque mieux en douceur un refus. Mal-comprenant passe mieux que con. »

Sous le pseudonyme de Marguerite Duraille, Patrick Rambaud a parodié Marguerite Duras à deux reprises : Virginie Q. en 1988 et Mururoa mon amour en 1996.

Il est, par ailleurs, l'un des journalistes emblématiques du magazine Actuel. Patrick Rambaud a également écrit des livres que d'autres ont signé (nègre d'écrivain).

Avec La Bataille, Il neigeait, l'Absent et le Chat botté, il raconte de manière romancée des épisodes historiques napoléoniens. l'Idiot du village reprend le thème de l'immersion dans le passé. Il explique que c'est pour lutter contre la dépression qu'a causée en lui l'élection du nouveau président de la république, qu'il a écrit Chronique du règne de Nicolas Ier.

En 1997, il a obtenu le prix Goncourt ainsi que le Grand prix du roman de l'Académie française pour son roman "La bataille".

Il est élu membre de l'Académie Goncourt en 2008, remplaçant Daniel Boulanger démissionnaire.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
17 lecteurs
Or
73 lecteurs
Argent
37 lecteurs
Bronze
25 lecteurs
Lu aussi
50 lecteurs
Envies
50 lecteurs
En train de lire
4 lecteurs
Pas apprécié
4 lecteurs
PAL
126 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.73/10
Nombre d'évaluations : 31

0 Citations 18 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Patrick Rambaud

Sortie France/Français : 2019-01-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Chronique du règne de Nicolas 1er

beaucoup d'humour,vraiment très drôle,j'ai pris beaucoup de plaisir en le lisant!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Bernard 2013-07-05T23:30:45+02:00
La Bataille

On y est, on est dedans... ça sent la poudre, les balles fusent. On a chaud dans leurs uniformes qui grattent... Il y a des époques où il ne fait pas bon vivre, notamment quand on est blessé, ça se terminait par une amputation, septicémie et tout le bataclan... Ce récit/ roman est effrayant de réalisme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fpatrick 2015-02-28T19:56:58+01:00
La Bataille

Une description époustouflante de la bataille d'Essling ! Certes ce n'était pas une victoire mais était-ce une défaite ? Après tout si les armées Napoléonienne n'ont pas avancé, elles n'ont pas vraiment reculé ! Bref une boucherie pour rien et ce n'était qu'un début ! Wagram allait suivre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par heleniah 2015-05-19T18:14:54+02:00
Le Maître

Ce livre n’est pas la quête initiatique d’un jeune homme qui cherche gloire et sagesse; mais le roman d’une vie qui tend vers l’apprentissage de la sagesse. Tchouang-Tseu a vécu en Chine il y a fort longtemps, mais il n’y a pas aussi longtemps que Confucius qu’il a étudié. C’était une époque troublée, de nombreuses guerres ont agité le pays, mais pas beaucoup ce drôle de personnage qui deviendra le premier romancier important et célèbre de Chine.

Tchouang-Tseu a été un peu porté par les événements de sa vie, comme une feuille par la tempête et comme la feuille, il s’est laissé allé au gré des événements, sans chercher ni la gloire, ni l’argent, ni les situations confortables. l’un des exemples les plus remarquables de sa vie, est le suivant. Envoyé en ambassade, on attente à sa vie. Sauvé in-extremis, on place un cadavre à sa place qui est renvoyé dans son royaume, près de sa famille et de son seigneur. Tchouang-Tseu rentre tranquillement chez lui. Il apprend que tout le monde le croit mort et se satisfait de la situation, plus de compte à rendre à personne ! Il récupère néanmoins son épouse qu’il semble aimer tendrement, et repart vivre dans la campagne sans demander son reste.

J’ai bien aimé ce roman plein de sagesse orientale, même si d’après moi il manquait un peu de profondeur du côté des personnages secondaires et de l’attachement de Tchouang-Tseu pour eux (comme pour son épouse, on ne sait quasiment rien d’elle; elle n’intervient jamais dans le récit, on l’oublie régulièrement, pourtant, Tchouang-Tseu semble l’avoir aimé réellement. J’aurais aimé un peu plus de profondeur au sujet des sentiments qu’il lui porte…)

Une jolie biographie romancée, pleine de poésie, de gourmandise (à condition d’aimer les poussins et autres délicats mets orientaux), de nature sauvage et reposante et de philosophie de vie !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ShawThaynara 2015-06-20T23:32:00+02:00
L'idiot du village

Certains passages sont très bons, mais je reste sur ma faim.

La vieillesse et le retour à l'enfance sous forme de roman...l'idée est bonne, mais ça ne restera hélas, qu'une bonne idée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2015-08-01T21:03:09+02:00
L'Absent

Dernier volet du cycle consacré par Rambaud à Napoléon avec la fin du règne et l'exil sur l'île d'Elbe. La solitude, l'ennui, mais aussi l'espoir d'un retour chevillé au corps. Un Napoléon plus intime aussi, qui fait d'Elbe son nouveau royaume, à la grande surprise des Elbois. Mais plane aussi la menace d'un complot pour le tuer et l'on aperçoit déjà une autre île, à l'horizon : Sainte-Hélène.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2015/08/que-va-t-il-rester-de-nous-monsieur.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MacFoye 2016-06-13T14:30:34+02:00
Il neigeait

Superbe ! Passionnant ! Vous plongez totalement dans cette période et les batailles Napoléoniennes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SuperNova 2017-03-30T08:45:12+02:00
Chronique d'une fin de règne

Sur le bandeau du livre « François le Petit », Hollande se tenait assis fièrement et souriant sur son cheval blanc, sur celui de « Chronique d’une fin de règne », on le retrouve par terre, sans son casque et ayant perdu son sourire…

« Rois », « princes », « ducs », « barons », « marquis », « comtes »… tous y passent, en sont quittes pour quelques présentations musclées.

Ce ne sont pas les surnoms qui manquent pour ridiculiser nos dirigeants politiques. Chaque surnom traduit un trait de caractère de l’homme (ou de la femme) politique visé, et ils sont nombreux, sans cesse renouvelés.

Le ton est moqueur, l’esprit caustique, pour revenir sur les attitudes, calculs, mensonges de nos dirigeants face aux événements politiques et sociaux qui ont fait l’actualité ces derniers temps.

Patrick Rambaud revient sur les événements tragiques qui ont marqué la France principalement. Il aborde des sujets qui touchent à la guerre des partis, l’antisémitisme, l’islamisme radical, les attentats, le terrorisme, les problèmes dans les banlieues, le chômage, les migrants, l’éducation nationale, le drame au Bataclan, le port du burkini etc. etc. et même Lucette...

Si l’expression prête à sourire, l’actualité elle n’est pas réjouissante mais plutôt dramatique, le fond traduit un profond malaise. Nos hommes politiques ne ressortent pas grandis de cette peinture politique. Tous sont ridiculisés et ne s’en tirent pas à bon compte. La plume est acerbe, le ton ironique.

Chronique d’une fin de règne, peut-être, sans doute même, mais en politique, on prend les mêmes et on continue, c’est un éternel recommencement...

Afficher en entier
Les complots de la Liberté (1832)

J'ai lu ce livre il y a longtemps mais j'en ai gardé un excellent souvenir. A relire à l'occasion.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rayonnante 2018-01-30T21:37:27+01:00
La grammaire en s'amusant

Je garde un bon souvenir de ce livre qui est à la fois plaisant et amusant et très didactique puisqu'il aborde les règles grammaticales en les "dédiabolisant" de manière romancée à l'aide de personnifications et autres procédés stylistiques.

C'est un livre trop peu connu malgré son intérêt et que je recommande.

Afficher en entier

Dédicaces de Patrick Rambaud
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Grasset : 15 livres

LGF - Le Livre de Poche : 8 livres

Dupuis : 3 livres

Gallimard : 1 livre

CHIFLET : 1 livre

Michel Lafon : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode