Livres
472 474
Membres
445 047

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Paul Éluard

875 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2009-09-13T21:00:55+02:00

Biographie

Poète français

[Poésie]

Né à Saint-Denis le 14 décembre 1895

Décédé à Paris le 18 novembre 1952

Avec un père comptable aux affaires prospères, le jeune Eugène Grindel multiplie les voyages et étudie dans des établissements de renom. Lorsque sa santé se fait précaire, il rallie le sanatorium de Davos, où il fait la rencontre de Helena Dimitrievnia Diakonova, dite Gala, qui deviendra son épouse. Source d'inspiration intarissable, Eugène Grindel compose alors ses premiers poèmes. Il emprunte dès lors le nom de sa grand-mère maternelle, s'appelant désormais Paul Eluard, un nom plus évocateur, semble-t-il. C'est alors que les rencontres foisonnent : Breton, Aragon, Ernst, Man Ray, Magritte... S'ensuit l'adhésion au mouvement artistique dadaïste avant que ne vienne le temps du surréalisme, mouvement artistique initié en compagnie de son ami André Breton. Paul Eluard se voue à une lutte inlassable contre le conformisme, donne naissance à quelques jeux de langage, milite surtout. Chantre et activiste de la Résistance, il ne cessera par la suite de s'engager dans des causes sociales. Ses oeuvres fascinent, teintées d'amour et de souffrance, le tout bercé par des images énigmatiques. Lorsque Gala le quitte pour Dali, la rupture lui est douloureuse. Mais le poète s'évertue à utiliser ses déboires amoureux pour parfaire son art et s'adonner de plus belle à la poésie. Artiste majeur, les poèmes de Paul Eluard sont considérés comme de véritables chefs-d' oeuvre.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
130 lecteurs
Or
197 lecteurs
Argent
129 lecteurs
Bronze
144 lecteurs
Lu aussi
385 lecteurs
Envies
169 lecteurs
En train de lire
25 lecteurs
Pas apprécié
67 lecteurs
PAL
77 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.88/10
Nombre d'évaluations : 175

13 Citations 113 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Paul Éluard

Sortie Poche France/Français : 2012-04-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Jaunetop 2018-08-01T20:35:29+02:00
Derniers poèmes d'amour

Un style superbe pour décrire les sentiments et l'amour. Enivrant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par deograce 2018-09-16T21:06:01+02:00
Capitale de la douleur

je comprends pas bien cette oeuvre

Afficher en entier
Commentaire ajouté par deograce 2018-09-16T21:15:29+02:00
Capitale de la douleur

s'il vous plait expliquez moi les poemes de paul eluard

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rayonnante 2018-10-05T20:31:49+02:00
Les Mains libres

J'ai bien apprécié ce livre qui apporte un regard singulier et relativement novateur sur la poésie. Les illustrations qui accompagnent les textes permettent également de réfléchir sur l'art et les différentes formes qu'il peut prendre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adelaide-1 2018-10-06T15:26:49+02:00
Capitale de la douleur

J'ai lu ce livre par obligation de mes cours de français et je ne regrette clairement pas d'avoir lu ce recueil. La poésie n'est vraiment le genre littéraire que j'aime lire, mais, j'ai été agréablement surprise d'apprécier cette lecture!

Tout d'abord, lors de ma première lecture, lorsque je ne connaissais rien à la vie de Paul Eluard (poète de ce recueil), ni qui il était, je n'ai rien compris à ses poèmes. Mais lorsque je me suis intéressée à sa vie, ses amours et à quel point il était un poète engagé, tout a changé à mes yeux. Ses poèmes étaient vraiment significatifs pour moi, et je me suis bien retrouvée dedans; notamment dans "Sans musique"; "L'égalité des sexes" et "Volontairement.

Pour apprécier cette lecture je pense qu'il faut vraiment prendre le temps de s'intéresser au poète, à sa vie et analyser les poèmes. Chaque vers signifie quelque chose de profond.

C'est également en lisant ce recueil qu'on comprend la douleur et la souffrance qu'éprouvait Paul Eluard à cette époque; d'où le nom du recueil ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par estelle_brl 2018-10-23T09:05:10+02:00
Paris sera toujours une fête

Très beau petit livre regroupant de nombreux auteurs pour célébrer notre belle capitale. Cela fait du bien de la visiter d'une autre manière : par la littérature.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ReadByMoonlight 2018-10-23T18:07:38+02:00
Capitale de la douleur

Un bon recueil très intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CloB 2018-11-04T17:34:17+01:00
Les Mains libres

Je n'ai pas particulièrement aimé ce livre, il n'a pas revêtu un grand intérêt et son sens profond m'échappe totalement. De plus les dessins n'avaient pas toujours de lien direct avec le poème associé à mon sens.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesRosesDeTrianon 2019-05-28T08:49:56+02:00
Capitale de la douleur

Très beau recueil, avec deux trois poèmes marquants, mais un peu incompréhensibles tout de même...

Afficher en entier
Au rendez-vous allemand

Une lecture pas désagréable.

 

Je garde un avis assez mitigé sur ce recueil, comme une impression... d'inachevé. D'aucun me trouvera bien présomptueux de juger ainsi le grand Eluard, mais il s'agit ici, avant tout et surtout, d'exprimer un ressenti, une réflexion, d'exprimer une lecture, tout simplement. Mais bref.

Cette impression d'inachevé procède de deux facteurs que j'ai identifiés. D'une part, la brièveté du recueil : moins d'une centaine de pages pour, en réalité, deux groupements de textes (Au rendez-vous allemand & Poésie et vérité 1942). Dès lors, il peut être plus difficile de rentrer dans la logique poétique de l'auteur, de s'imprégner de son esthétique. D'autre part — et c'est là que mon propos devient très discutable —, j'ai la tenace impression d'un inachèvement du geste poétique. À l'exception de rares poèmes, rien de saillant, rien de marquant, seulement un fond diffus de poésie, non pas un brouhaha mais une discrète mélopée, sans que jamais vraiment cette Poésie ne prenne la parole. Et on se retrouve avec un recueil qui se lit de manière très fluide et agréable, indolente péniche qui glisse le long d'un fleuve calme, mais sans réel remous, pas de torrent, pas de cataracte, pas de cascade qui fasse monter en nous cette adrénaline poétique que d'autres poètes ont su si bien instiller dans leurs textes.

 

Une lecture qui ne m'a pas brouillé avec Eluard et qui m'incite à me pencher vers ses oeuvres majeures, dans l'espoir d'une poésie plus consistante !

 

P.-S. : Je serais ravi que quelqu'un me démontre le contraire — je préfère découvrir des chefs-d'oeuvre que des livres seulement "agréables".

Afficher en entier

Dédicaces de Paul Éluard
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 14 livres

José Corti : 2 livres

Seghers : 2 livres

Editions Seghers : 2 livres

Editions surréalistes : 1 livre

Exact Change : 1 livre

Edition Sirene : 1 livre

Éditions Pierre Seghers : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode