Livres
495 462
Membres
494 553

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pierre Brulhet

61 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Stephanelefort 2017-08-22T11:08:28+02:00

Biographie

Pierre Brulhet est né en 1971. Architecte, il vit et travaille à Paris. Après 14 ans d'une enfance africaine, il revient en France terminer ses études.

Il est l'auteur d’un conte gothique « L'Enfant du Cimetière » (2010 - Prix littérature jeunesse de la ville de Somain / coup de cœur des libraires FNAC), d’un roman fantastique « Le Manoir aux Esprits » (2011), de « Magma » (2013) un roman de Dark Fantasy aux éditions Juste Pour Lire, de « DarKrün » (2014) un recueil de 15 nouvelles fantastiques aux éditions La Clef d’Argent, et de « Incursion » (2015) un polar S-F saupoudré de fantastique aux éditions La Madolière.

Sites de l’auteur :

www.pierre-brulhet.com www.archi-espace.com

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
8 lecteurs
Or
26 lecteurs
Argent
16 lecteurs
Bronze
17 lecteurs
Lu aussi
11 lecteurs
Envies
36 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
2 lecteurs
PAL
23 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.47/10
Nombre d'évaluations : 38

0 Citations 34 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pierre Brulhet

Sortie France/Français : 2019-09-13

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Waterlyly 2019-10-03T01:09:52+02:00
L'Enfant du Cimetière

Un jour, une femme va abandonner son nourrisson dans un cimetière. Le petit sera recueilli par les Esprits résidant dans ce lieu. C’est George, le fleuriste, qui le trouvera en premier et grâce au bracelet que le petit porte au poignet, il découvrira qu’il s’appelle Yoann. Dès lors, Yoann fera partie de cette grande famille des Esprits et évoluera dans ce microcosme bien réglé, avec ses codes, ses devoirs mais également ses joies et les découvertes en tout genre.

Il faut tout d’abord que je fasse une mention spéciale en référence à cette magnifique couverture. J’avoue rarement craquer pour ce genre de détail et ici, force m’est de reconnaître que je l’ai tout simplement trouvée magnifique.

Cette lecture m’a plu dans son ensemble, mais j’ai la sensation que j’en attendais tellement plus. Plusieurs éléments m’ont empêchée d’apprécier totalement ce récit que j’ai pourtant trouvé fort original.

L’auteur a su créer un univers unique et est parti d’un postulat des plus originaux : un enfant qui va se faire élever par des Esprits dans un cimetière. Cela partait très bien. D’autant plus que Pierre Brulhet a su m’embarquer dès les premières lignes, allant droit à l’essentiel et ne s’encombrant pas de descriptions inutiles. Et c’est peut-être cela qui a causé défaut pour ma part. J’aurais aimé plus d’épaisseur à cet univers, une peinture plus dessinée des caractères.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Yoann mais j’ai trouvé que les autres personnages restent trop en retrait. Comme si l’histoire était seulement portée par Yoann, ce qui est loin d’être le cas. J’ai eu quelques soucis quant au réalisme de certaines réactions des personnages proposés par Pierre Brulhet. Je ne les ai pas toujours trouvés crédibles. Je pense notamment à Yoann et Ora. Je n’en dirai pas plus pour ne surtout pas spoiler.

La plume est parfaite. L’écriture est soignée et délicate et il ne faut pas oublier que ce texte s’adresse avant tout aux plus jeunes, ce qui fait qu’elle est en totale adéquation avec le récit proposé. Les pages ont défilé.

Malgré une petite déception quant à la profondeur de l’univers que j’aurais voulu plus abouti, ce fut une très belle découverte. Je suis très curieuse de lire la suite des aventures de Yoann.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Senrys 2019-10-05T17:51:23+02:00
L'Enfant du Cimetière

Pierre Brulhet nous offre là un véritable roman rempli d'espoir, d'amour et d'aventures !

Alors qu'un enfant est abandonné par sa mère lors d'une nuit pluvieuse, celle-ci le cachera dans un mausolée jusqu'à ce qu'un habitant du cimetière le trouve. S'en suivra alors le début des aventures de ce petit nourrisson. Peut-il rester auprès des morts au sein du cimetière ? Doit-il retourner chez les "Vivants" ? Pour cela, les habitants à temps plein du cimetière devront voter. Quel sera le résultat ?

Le personnage de Yoan est très attachant et espiègle, nous pourrons le voir grandir au fil des pages, nouer des amitiés peu communes ainsi que faire des rencontres pour le moins .. surprenantes.

Mais sa nouvelle vie ne sera pas de tout repos, bien loin de là !

Pour ma part, j'ai totalement adhéré et adoré la partie concernant la "vie" au cimetière. La façon dont celui-ci est géré par les deux maires, les habitants et leurs "habitudes" de tous les jours, un véritable petit village pour les morts, avec ses règles et ses consignes.

C'était véritablement inattendu, mais je trouve que tout cela donne bien plus d'importance à ce lieu, élément clé du roman, car nous allons apprendre au fil des pages les sombres secrets de ce cimetière !

Nous pourrons également faire la connaissance de pas mal de personnages, qu'ils soient morts ou vivants d'ailleurs, voir .. aucun des deux, qui sait ?

L'intrigue est bien menée, je n'ai pas réussi à quitter le livre avant de tomber sur un moment qui me permettait de souffler un peu, car les rebondissements ne manquent pas, l'action non plus, notre pauvre protagoniste va être confronté à de véritables embûches qui, au final, vont certainement l'aider à grandir et mûrir.

La plume de l'auteur peut être à la fois très douce et poétique, mais elle peut être aussi assez incisive. C'est d'ailleurs ce qui donne un rythme très agréable à ce roman, la lecture n'en est que meilleure !

Les sentiments que nous pouvons ressentir lors de ce premier tome sont très forts, les liens qui unissent ou uniront certains des personnages auront la magie de nous faire sourire et rêver.

La suite de ce premier tome, Catacombes Ville, sortira le 07 octobre 2019, c'est-à-dire dans ... très peu de jours !

Alors foncez, vraiment !

Ce roman peut être lu par les plus jeunes tout comme par les lecteurs adultes, je suis sûre que, peu importe l'âge de la personne qui tiendra ce roman entre ses mains, elle passera un très agréable moment au côté de Yoan et ses comparses !

À très bientôt pour le second tome qui paraîtra également chez Séma éditions pour la collection Séma'gique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marjoriie24 2019-10-06T13:02:31+02:00
Catacombes Ville

LECTEURS SI TU N'A PAS LU LE TOME 1 , JE T'INVITE A NE PAS LIRE CE QUI SUIT !

Dans ce second volet nous retrouvons Yohan 20 ans plus tard , il est aujourd'hui marié et père d'une petite fille qu'il a prénommé ORA comme sa bien aimée Ora , son amour du cimetière .

Sa fille Ora fait des rêves étrange du cimetière et en témoigne après de son père , qui prend l'alerte au sérieux et décide de se rendre au cimetière aider ses anciens amies .

Pour cela il devra affronter une ville souterraine remplies de mauvaises ombres .

C'est un gros coup de cœur pour ce roman fantastique . J'adore l'univers fantôme , esprits et cimetière et la je suis servi . Les scènes sont parfaitement bien décrites , l'univers est très bien imaginé et l'auteur arrive a nous embarquer avec lui dans cet univers imaginaire a la fois magique et un peu inquiétant .

Voila donc la suite tant attendu du tome 1 que j'avais beaucoup aimer , il me tarder de connaitre la suite des aventures de Yohan et de ses amies du cimetière , Le tome 1 m'avais laissé sur ma faim . Le tome 2 confirme donc mon coup de cœur pour duologie enfantine (D'ailleurs lecteurs attend toi a un tome 3) .

Dans ce second volet nous ne sommes pas a la surface entouré d'humains mais bel et bien dans les tréfonds d'une ville souterraine remplies de... Fantômes bien sur ! ou plus communément des esprits plus ou moins gentils , Yohan fera face a des épreuves plus sombres et des méchants encore plus méchants que dans le tome 1 .

J'ai l'impression que ces romans monte crescendo , a quoi va t'on s'attendre pour le futur tome 3 ?

Si vous avez aimer le tome 1 , je pense que ce tome 2 sera de même , et je dirai bien plus encore , l'auteur nous emmène dans un univers qui nous glace mais qui en même temps nous hypnose .

Je conseille ce roman a partir d'une dizaine d'années , il plaira au petits comme au grands .

Le + : Un roman fantastique tout mignon , une histoire prenante et des personnages attachants .

Le - : Un coté moins enfantin que dans le précédent tome qui peut ne pas plaire a tout le monde .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Senrys 2019-10-08T12:05:34+02:00
Catacombes Ville

Attention, cette chronique va comporter des spoils du premier tome ! Donc si vous ne l'avez pas encore lu, attention en lisant la suite, je vais faire attention, mais sait-on jamais !

Quel plaisir de retrouver Yoan et la suite de ses aventures !

Le voici maintenant adulte, marié, et avec une petite fille portant le même nom que son amour spectral, Ora.

Tout semble aller pour le mieux, il a sauvé le cimetière, ses amis Esprits peuvent se reposer pour l'éternité en toute tranquillité ... mais ça, c'était sans compter sur un terrible malheur qui va soudainement s'abattre sur le cimetière !

Les Esprits disparaissent !

Ora, son amour de jeunesse, parviendra à lui transmettre via sa fille, un dernier message, un appel à l'aide. S'en suivra alors une nouvelle aventure ou le temps est compté pour les Esprits ... mais aussi pour les Vivants !

Pour ma part, j'ai vraiment adoré ce second tome !

Il est dans la lignée du premier, poétique, tendre, mais aussi rempli de rebondissements. Nous découvrons ... et redécouvrons par la même occasion des personnages phares du premier tome, ceux qui nous accompagner pendant les nombreux chapitres de "l'Enfant du Cimetière".

Mais nous en découvrons également de nouveaux, mais là, je vous laisse la surprise ! Car je dois l'avouer, concernant l'un deux, je suis restée bouche-bée !

La plume de l'auteur est toujours aussi agréable, telle une longue mélodie, elle nous conte comment Yoan doit venir en aide à ses précieux amis Esprits, et par la même occasion se confronter à de nouvelles embûches.

Je réitère mon conseil, ce livre s'adresse aussi bien aux jeunes enfants qu'aux adultes ! L'histoire est tellement belle qu'elle ferait, sans aucun doute, un livre idéal pour passer un bon moment en famille.

Le suspense, les rebondissements, l'addiction de ce second tome m'ont fait dévorer les 188 pages en seulement deux jours. Il m'a été très difficile de stopper ma lecture tant, les fins de chapitres étaient captivantes. Je voulais en savoir plus, je voulais comprendre, découvrir, et apprécier les péripéties de notre jeune garçon !

La couverture est également magnifique, tout autant que celle du premier tome. J'apprécie beaucoup de pouvoir mettre une image sur le visage de la jeune Ora, la fille de Yoan cette fois-ci. Et puis cette mystérieuse tour en fond ... qui semble être entourée par des fantômes ... elle m'a tout de suite tapé dans l’œil. A quoi sert-elle ? Quel est son rôle dans l'histoire ?

Et puis ... pourquoi avoir mis les deux Ora en couverture cette fois-ci, et non Yoan ? Cette couverture soulève tout un tas de questions qui trouveront leurs réponses au fil des pages !

N'hésitez pas à découvrir Catacombes Ville, chez Sema Éditions, qui sortira le 07 octobre 2019 pour notre plus grand plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zamy 2019-10-23T11:09:46+02:00
Démons japonais

Une excellente anthologie qui s’adresse à tous, fans du Japon et autres « novices » comme moi qui ne connaissais rien aux yokais.

Chaque nouvelle est accompagnée d’une à deux pages documentaires sur le yokai ou sur un aspect de la vie au Japon (les carpes, le kabuki, le culte des poupées…). Très enrichissant ! J’ai appris beaucoup de choses.

Parmi mes nouvelles préférées :

- Les Fruits du jinmenju, de Pierre Brulhet : un personnage très attachant et une belle fin. (Yokai : l’arbre jinmenju.)

- Lysandre, d’Yvan Barbedette : une narration peu courante puisque l’on suit l’histoire à travers des enregistrements audio. Bien construite. Il faut attendre les dernières pages pour connaître le fin mot de l’histoire. (Yokai : le tenjo-kudari.)

- La Pêche à la carpe, d’Audrey Salles : inquiétante à souhait avec une fin plutôt gore. (Yokai : le nukekubi.)

- En attendant le baveux, de Johann Vigneron : de l’humour, un scénario rocambolesque, des disputes à foison… à cause d’une salle de bains et de son étrange habitant. (Yokai : l’akaname.)

- Jusqu’à la poussière, de Natacha Rousseau : narrée à la deuxième personne, cette histoire très belle et très triste procure beaucoup d’émotion et est racontée par le yokai lui-même qui n’est autre qu’un kimono hanté. (Yokai : le kosode no te.)

Et beaucoup d’autres que je ne développerai pas ici, et qui nous présentent bien d’autres yokais : le jorogumo (une femme-araignée), le bakekujira (une baleine morte-vivante), teke-teke (une jeune fille morte-vivante)…

En un mot, jetez-vous sur cette anthologie, vous ne le regretterez pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anne58 2019-11-25T13:27:23+01:00
Sombres Félins

Je ne suis pas vraiment adepte des recueil de nouvelles, trop frustrant de par la longueur, ne permettant généralement pas de bien approfondir ni les personnages ni l'intrigue...

Au niveau des nouvelles on va de la super vraiment bien, à toi je te lis pas ta première page m'a déjà perdu, autant dire que l'éventail est large. Plusieurs m'ont vraiment vraiment perdu dans l'horreur mais certaines ne manquent pas d'humour (mention spéciale à celle ou nous suivons Hitler réincarné en chaton et qui relance ses ambitions différemment.).

Ce n'est pas transcendant et je ne relirai pas à priori ce livre mais j'ai passé quelques bons moment

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anne58 2019-11-30T14:30:57+01:00
Démons japonais

J'ai lu ces 17 nouvelles fantastiques avec beaucoup de plaisir finalement. En personnages principaux on retrouve sans surprise des démons issus de la mythologie japonaise. J'ai bien aimé l'ensemble, même si certaines étaient trop dures pour moi (et pas forcément les plus gores ) Il se peut que je ne regarde plus jamais les chats de la même façon... Je suis très contente de ne pas en avoir chez moi, car au travers des nouvelles ces petites bêtes à poil paraissent bien dangereuses!

J’avoue ne pas avoir trop retenu les petites conclusions de chaque nouvelle qui donnent une explication au démon concerné. Même si j'ai bien aimé l'ensemble je n'ai pas pu lire autrement que chaque nouvelle bien séparément et il n'y aura pas de 2éme lecture a priori....

Une lecture sympa sans plus mais qui devrait être plus apprécié par les amateurs ou connaisseur d'horreur, de culture nippone ou de nouvelle...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JessSwann 2019-12-09T11:49:23+01:00
Démons japonais

Un recueil très très complet et intéressant, constitué de magnifiques illustrations mais aussi d'articles présentant les yokai mis en scène dans les nouvelles.

Comme toujours dès lors qu'il est question de nouvelles, je vais vous parler de chacune d'entre elles avant de donner mon avis global.

* La malédiction du peintre d'Annabelle Blangier : Une nouvelle qui nous plonge tout de suite dans l'ambiance. Certes, le mythe du tableau qui prend vie ou qui ouvre la porte entre deux mondes est un classique mais j'ai beaucoup apprécié le rythme de ce récit et les mesures prises par le héros pour sauver sa famille et ainsi échapper à la malédiction qu'il a involontairement déclenchée. J'ai beaucoup apprécié l'illustration du yokai qui est d'ailleurs celle que j'ai demandé en cadeau.

Ma note : 8,5/10

* Les fruits du jinmenju de Pierre Brulhet : Une histoire de harcèlement scolaire et de "vengeance" bien trouvée. J'ai beaucoup apprécié la manière dont les événements s'enchainent et je dois reconnaitre que ce qui arrive aux petits caids de l'école est finalement bien fait ! En ce qui concerne le yokai mis en scène, c'est l'un des rares que je connaissais.

Ma note : 7,5/10

* Lysandre de Yann Barbedette : Je suis plus réservée en ce qui concerne cette nouvelle. Certes le format des journaux audio est original mais j'avoue avoir passer la majorité de la nouvelle à me demander ce qui se passait au juste et surtout pourquoi un tel manque d'intervention de la part de Julia. La fin apporte des éclaircissements mais, même si j'ai aimé le yokai, je n'ai pas été à 100% convaincue

Ma note : 6/10

* La pêche à la carpe d'Audrey Salles : Vraiment très étrange cette nouvelle... Le postulat de départ, le fait de vouloir gouter la chair humaine et du coup de partir à la pêche au poisson esprit (parce que le gout de sa chair est le même que celle des enfants) m'a surprise dans son côté subversif et morbide. Cette partie était très réussie mais j'avoue que j'aurais apprécié que le personnage de la mère soit un peu plus présent et développé dans l'histoire. D'autant plus que l'explication sur le yokai qui suit la nouvelle m'avait vraiment envie d'en savoir plus. Du coup, la nouvelle m'a un peu frustrée.

Ma note : 6,5/10

* Jeune génération de Philippe Deniel : Avec cette nouvelle nous abordons le thème de la légende urbaine avec cette histoire sanglante (mais efficace) de démon hantant les couloirs du métro. Certes, c'est du déjà vu mais l'auteur a su instillé l'angoisse et j'ai adoré l'illustration

Ma note : 7/10

* Le chant de la baleine de Lazarii : Une nouvelle très poétique qui mêle présent et histoire. J'ai beaucoup apprécié le rapport qu'elle fait avec la tradition de la chasse à la baleine des japonais et la façon dont ils sont punis de cette sur pêche. Le personnage de la jeune fille totalement sous le charme de son modèle m'a vraiment convaincue

Ma note : 7,5/10

* Affamée de Noémie Wiorek : Encore beaucoup de poésie avec cette histoire d'anorexie mais aussi d'esclavage d'un yokai. La violence fait brutalement irruption dans ce monde et j'ai aimé les aller retours entre notre société contemporaine et le passé féodal japonais

Ma note : 7,5/10

* Les chats à longue queue d'Anne Goulard : Moi qui adore les chats je n'avais jamais entendu parlé de cette légende les concernant ! J'ai vraiment adoré cette nouvelle tout comme le fait de voir les chats parler (en plus maintenant je comprends mieux pourquoi tant d'illustrations présentent des chats vêtus de kimono qui boivent du thé). L'angoisse est bien menée et j'ai apprécié le fait que le fonctionnaire songe aux vieilles légendes de yokai avant de les repousser.

Ma note : 8/10

* En attendant le baveux de Johann Vigneron : Un yokai plus amusant que dangereux (même si...) dans cette nouvelle qui apporte un peu de fraicheur au recueil. Le récit de l'héroïne est vivant et on sourit plusieurs fois durant ce dernier. J'aime beaucoup l'idée qu'un yokai se nourrisse de la crasse et même si la fin laisse présager le pire, le ton humoristique de la nouvelle m'a beaucoup plu.

Ma note : 7,5/10

* La sécheresse des ventres de Tino H Charroux : Encore une nouvelle bien barrée. J'ai apprécié l'histoire du protocole qui instille la frayeur à mesure que les jours passent mais j'avoue que la fin m'a laissée un peu perplexe. J'ai mieux compris grâce au petit texte explicatif sur le yokai (heureusement qu'il était là !)

Ma note : 6,5/10

* Jusqu'à la poussière de Natacha Rousseau : J'ai mis un peu de temps à comprendre la nature de la chose qui accompagnait le héros mais j'avoue que je me suis laissée emportée par le drame vécu par le jeune héros. La fin est aussi tragique que jolie

Ma note : 7/10

* Le fond des casseroles de Juliette Bas : Une nouvelle qui commence avec un complexe d'adolescente et une jalousie larvée et qui se poursuit par une quête absolue de beauté. L'héroïne est touchante et l'on comprend qu'elle ait envie de faire appel au yokai. La fin est particulièrement cruelle et j'ajoute une mention spéciale au côté particulièrement ragoutant des descriptions

Ma note : 8/10

* Le syndrome de Bakusen de Frank Stevens : J'ai apprécié le baku ( le mange cauchemar) et l'ambiance générale de la nouvelle (une clinique isolée du monde par la neige, des règles strictes) propre à installer l'angoisse et la peur. Je suis plus réservée sur le déroulement général de l'histoire. J'ai souvent été un peu perdue et je ne suis pas certaine d'avoir compris la fin.

Ma note : 6,5/10

* Dernière partie de Morgane Scheinmeer : Ou comment le fait de jouer à des jeux de rôles peut s'avérer mortel. J'ai apprécié les avertissements qui émaillent le récit et la fin, déconseillée aux arachnophobes. L'explication sur le yokai m'a permise de vraiment comprendre la nouvelle

Ma note : 6,5/10

* 1945 d'Aaron Judas : Ah j'ai vraiment aimé cette nouvelle où la technologie moderne (par le biais du jeu vidéo) rejoint les croyances. Certes, l'histoire est un peu dans la même veine que celle de Ring mais j'ai vraiment aimé la manière dont l'auteur a construit sa nouvelle. La fin est somptueuse tout comme l'illustration du yokai que j'ai trouvée particulièrement réussie

Ma note : 8,5/10

* L'ombre de kabuki de Caroline Blineau : Cette nouvelle m'a permis de mieux comprendre le principe du kabuki et ses codes mais l'histoire ne m'a pas transportée. Je ne suis pas certaine de bien avoir compris l'histoire et j'avoue que la fin m'a laissée de marbre

Ma note : 5,5/10

* Du cœur jusqu'à l'os d'Alexandra Fiordelli : Beaucoup de poésie dans cette nouvelle qui nous parle d'amour et d'impossible renoncement. L'érotisme monstrueux de la scène observée par Anna prend vie sous la plume de l'auteure et j'ai beaucoup aimé le mélancolisme ambiant de cette tragédie. L'auteure a pris le temps d'installer ses personnages dans la nouvelle ce qui les rend plus attachants.

Ma note : 8,5/10

Avis Global

Ce que j'aime : le livre en lui même est un bijou d'esthétisme, je n'en ai pas beaucoup parlé mais j'ai adoré les illustrations et l'unicité chromatique faite de noir, blanc et rouge du recueil. Les petits encarts présentant les yokai sont bienvenus et permettent d'en apprendre plus. Le style différent des nouvelles permet de varier les plaisirs à chaque changement d'univers

Ce que j'aime moins : j'avoue que certaines nouvelles m'ont frustrées et je pense qu'elles auraient mérité d'être plus développées pour la compréhension du lecteur.

Pour résumer

Un recueil à l'esthétisme soigné qui nous permet une immersion dans la culture japonaise et ses yokai. Intéressant d'un point de vue culturel et divertissant grâce aux différentes nouvelles et illustrations

Ma note

7,5/10

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elo-Dit 2020-02-26T14:01:22+01:00
Catacombes Ville

Catacombes Ville, c'est une suite totalement à la hauteur, qui parvient à prendre le relais idéal entre l'enfance et l'âge adulte, nous faisant vivre un voyage palpitant, dans un univers aussi lyrique, que fantastique !

Avis complet : http://elo-dit.over-blog.fr/2020/02/catacombes-ville-pierre-brulhet.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Meline-13 2020-03-18T17:11:10+01:00
L'Enfant du Cimetière

Au départ, le récit me semblait étrange, je m’attendais à un roman macabre et complexe.

Je suis finalement tombée dans un univers à la Tim Burton, un univers que j’adore. Certaines choses ne sont pas claires pour nous imposer un mystère, on nous donne l’impression qu’il fait nuit sur toute la longueur de l’histoire.

C’est l’histoire d’un enfant abandonné à la naissance dans un cimetière et qui grandi parmi les esprits. Yoann de son prénom, découvre la vie, l’amitié et tombe même amoureux. Cependant, un « vivant » le découvre et l’emmène à l’orphelinat alors que le cimetière est sur le point de subir des extensions.

En restant sur ma première impression, j’ai trouvé quelques incohérences où manque d’explications. J’aurais voulu en savoir plus sur la mère. Qui la poursuivait ? Est-ce que son esprit le retrouvera ? En suite, l’enfant n’a que douze ans et sa petite histoire d’amour avec l’esprit nommé « Ora » me laissait dérangée et perplexe. Et troisième chose, lorsque Yoann est amené à l’orphelinat, son ressenti face au confort du lit n’est pas précisé alors qu’il a toujours dormi sur une dalle de pierre. Ce qui est précisé à la suite lorsqu’il se retrouve au cachot et que le non confort de cet endroit ne lui fait ni chaud ni froid.

Après quelques réflexions, j’ai trouvé à répondre de mes manques et questions. La mère est morte et ce n’est pas le centre de l’histoire, mais peut-être y’aura-t-il une suite? L’histoire d’amour est amplifiée jusqu’à finir en mariage, ce qui ressemblait clairement à une histoire enfantine où les petits copient les adultes. Ce qui est très mignon. Enfin, Yoann ne parle pas du confort du lit puisque à ce moment-là il est plus inquiet pour ses amis que pour lui-même. Nous ne manquerons pas de préciser qu’il est étonné par le décor des murs de l’orphelinat.

En effet, c’est en réalité un conte gothique destiné à une lecture enfant que j’ai trouvé très doux, très poétique en somme. Une histoire très originale, j’ai beaucoup aimé les passages dans le marais.

J’ai aussi apprécié la toute fin et Yoann qui a prénommé sa fille comme son amour de jeunesse

Même si je ne m’étais pas bien orientée au début, et que mon aventure n’a pas été aussi palpitante que Yoann, j’ai apprécié ce petit moment de lecture. Il est très fluide à lire et simplement écrit pour les enfants.

Je suis curieuse de savoir ce que nous réserve le tome 2 et de voir les éventuelles réponses aux différentes intrigues amenées dans le conte!

Afficher en entier

Dédicaces de Pierre Brulhet
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Editions Luciférines : 2 livres

L'ivre-Book : 2 livres

Lulu.com : 2 livres

juste pour lire : 2 livres

Séma Editions : 2 livres

editions du riez : 1 livre

Lune Écarlate Editions : 1 livre

La CLEF D'ARGENT : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array