Livres
515 772
Membres
529 621

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pierre Efratas

42 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2010-03-07T20:59:20+01:00

Biographie

Pierre Efratas, né à Uccle (Région de Bruxelles-Capitale) en Belgique le 3 mars 1951, est un écrivain de langue française d'origine belge. Il se partage entre sa ville natale et Victot-Pontfol dans le Pays d'Auge en Calvados. Il écrit des ouvrages historiques, de la fantasy, des chroniques, des fables et des sagas.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
4 lecteurs
Or
13 lecteurs
Argent
23 lecteurs
Bronze
9 lecteurs
Lu aussi
5 lecteurs
Envies
56 lecteurs
En train de lire
2 lecteurs
Pas apprécié
6 lecteurs
PAL
62 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.44/10
Nombre d'évaluations : 18

0 Citations 13 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pierre Efratas

Sortie France/Français : 2019-11-16

Les derniers commentaires sur ses livres

Sagas des neuf mondes, Tome 1 : Les Larmes de Freyja

Je dois dire que la couverture de cet ouvrage avait attiré mon attention, et le synopsis avait fini par attiser ma curiosité. Aussi, quand j'ai reçu cet eBook, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que cette histoire ne comportait que 25 pages ! J'ai même cru à un moment que ma liseuse buggait, que le fichier était corrompu, mais non, il s'agissait en fait d'une nouvelle !

A peine décontenancée par cette découverte, je me suis donc plongée dans cette histoire où, d'entrée, de jeu, le lecteur est directement interpelé par le narrateur, qui n'est autre que Bjarni Olofsson, un scalde (entendez barde) du roi Halfdan. Ce procédé est totalement immersif, car on a l'impression de faire partie de cette cour royale où s'est pressée une foule avide de beaux contes...

Ce premier volet s'attache donc aux mésaventures de la déesse Frejya qui aime un peu trop l'amour et les beaux bijoux, et qui va être punie de ses péchés de la plus cruelle des manières.

Cette punition se déroule en deux temps : tout d'abord le moyen dégradant qu'elle est obligée d'employer auprès des quatre nains pour obtenir le Brísingamen, ce collier que la dextérité de leur race en matière d'orfèvrerie a rendu parfait; ensuite, le sacrifice qu'elle est obligée de consentir pour pouvoir le garder...

Pierre Efratas nous invite à une tragédie digne des grandes mythologies, où dieux et déesses souffrent des pires défauts : jalousie, convoitise, fourberie, malveillance, libertinage, trahison... Bien sûr, les humains sont les premières victimes des désirs égoïstes de ces divinités qui entraînent souffrance et mort sur la terre des hommes, le Midgard...

Le style de l'auteur est vivant et pétillant, parsemé de touches d'humour, convenant au type de narration. Mais le récit n'échappe pas à certains défauts inhérents au genre : bien que les descriptions de Pierre Efratas soient très évocatrices, on se sent parfois frustré que certains passages ne soient pas plus développés, mais ce fut une lecture très agréable, d'autant qu'elle m'a permis d'approfondir un peu plus mes connaissances imparfaites sur la mythologie nordique ...

Afficher en entier
Sagas des Neuf Mondes, Intégrale

J'ai beaucoup aimé ce recueil. On apprend beaucoup de choses sur la mythologie nordique sans s'en rendre réellement compte. Le style est très poétique, et c'est un livre parfait à lire lors d'un après midi pluvieux.

Afficher en entier
Sagas des Neuf Mondes, Intégrale

Tout d'abord, j'ai particulièrement apprécié l'ambiance dans laquelle nous plonge le scalde, en s'adressant directement au lecteur comme s'il faisait partie de son public. Le lecteur devient alors auditeur et peut aisément se représenter le banquet dans le château.

Les histoires qui nous sont contées sont captivantes, avec un suspens savamment dosé et teintées de cette poésie qui fait tout le charme des récits mythologiques et que je voulais retrouver dans ce livre.

Les chansons du scalde sont belles et ne manquent pas de poésie non plus.

Le style est vraiment soigné, les mots sonnent comme une musique. Le vocabulaire est très riche, ce qui bien sûr peut "effrayer" certaines personnes, mais je trouve au contraire que cela donne un plus et renforce l'impression de se trouver dans une autre époque.

Les personnages ne manquent pas de profondeur et sont souvent attachants. Personnellement, j'ai un méchant faible pour Loki, mais c'est peut-être mon côté obscur qui parle !

En résumé, le livre tient ses promesses : il fait rêver, donne un aperçu de la culture scandinave et l'envie d'en apprendre davantage.

Afficher en entier
Sagas des Neuf Mondes, Intégrale

Ce recueil de nouvelles a frôlé le coup de coeur !

J'ai aimé toutes les histoires, chacune racontant une légende de la mythologie nordique. Et un point qui mérite d'être soulevé, c'est qu'aucune nouvelle n'est en-dessous de l'autre, toutes sont de qualités.

De plus, la narration façon scalde (=conteur) qui s'adresse à nous comme si nous faisions partie de son auditoire amène un rythme très entraînant aux différentes intrigues.

Et pour finir : Loki s'érige en vedette à chaque nouvelle, il m'a fait beaucoup rire !

Afficher en entier
Sagas des Mers Grises, tome 1 : Le Sabot de Sleipnir

S’il y a bien un petit fantasme qui trotte dans la tête des plus aventureux et friands des époques médiévales ou antérieures, c’est peut-être celui de s’installer autour d’un bon feu, une écuelle de ragoût dans les paumes, sous d’opulents manteaux de fourrure pour mieux tendre l’oreille à de vieilles légendes ou d’anciens contes. Quoi de mieux encore qu’une voix passionnée, érudite et talentueuse pour donner corps aux récits ?

C’est cette ambiance-là que nous propose l’auteur Pierre Efratas pour ce premier tome d’une saga viking, forte de draugr, épopées maritimes, guerriers aussi vifs de la hache que de la langue, dieux nordiques pour la plupart aussi indisciplinés et orgueilleux que les humains… Oui, les férus de l’époque Vikings y trouveront leur compte.

Genovefa est la femme qui nous accueille au IXème siècle (si nous ne nous trompons pas) avec un brin de cynisme sans être désagréable. Agacée par un destin qu’on lui souhaite sans que cela la tente pour autant, de fil en aiguille, elle se met à évoquer la légende du « grand Ingvarr. » C’est ainsi que nous nous retrouvons à faire un bond en Norvège, à l’époque d’Invgarr, jeune jarl de Dybdall pour découvrir son destin étroitement lié à la mythologie scandinave et sa grande épopée.

Une chose est sûre, nous pouvons être admiratifs du travail de recherches de Pierre Efratas, le tout soutenu par une écriture soignée, authentique, qui nous immerge un peu plus dans cet univers des Vikings, avec un fort écho à la plume de J.R.R Tolkien – les lecteurs d’héroïc-fantasy adeptes de cet auteur devenu légendaire (ou presque ?) seront très heureux de retrouver cet esprit propre avec Le Sabot de Sleipnir. Un petit regret peut-être serait de ne pouvoir accéder facilement aux différentes traductions ou annotations concernant les termes en langue scandinave. Si la lecture suit son cours, après un temps d’adaptation pour plonger, on peut parfois (souvent) buter sur ces mots dont le sens nous échappe, ce qui est tout à fait normal ; nous aimerions alors pouvoir accéder rapidement à la définition/traduction pour pouvoir continuer sans être coupés. Nous vous invitons néanmoins à vous prêter au jeu en vérifiant régulièrement les termes pour ne pas vous y perdre !

[Pour lire toute la chronique : http://marmiteauxplumes.com/t-1-sagas-des-mers-grises-le-sabot-de-sleipnir-de-pierre-efratas/]

Afficher en entier
Sagas des Mers Grises, tome 1 : Le Sabot de Sleipnir

J’avais découvert la plume de Pierre Efratas l’an dernier, grâce à « Sagas des neuf mondes », que j’avais apprécié. « Sagas des mers grises » emploie le même type de narration, car l’histoire nous est relatée par une conteuse.

S’il est par moment déroutant de lire un récit oral au style emphatique, il faut se rappeler qu’il ne s’agit pas d’un roman, mais d’une saga (récit scandinave), pour laquelle ce type de narration se justifie. Toutefois, j’ai trouvé que de trop nombreuses digressions et descriptions ralentissaient un peu trop le rythme du récit. Mais l’humour, omniprésent, permet de redonner le piquant nécessaire.

L’histoire est assez classique, basée sur le modèle de la quête : un évènement précipite les héros dans une aventure.

Les personnages m’ont paru un peu ternes, pas assez profonds pour bien cerner leur psychologie ; mais, là encore, je pense que c’est le genre (non romanesque) qui veut ça.

L’univers est le point fort du récit. Il est décrit avec précision, dans des termes spécifiques (expliqués dans un glossaire), ce qui permet de bien se représenter la société, les mœurs et la mythologie scandinave. On sent que l’auteur connaît bien le sujet et qu’il prend un plaisir manifeste à nous transmettre son savoir, ce qui est vraiment appréciable.

Une épopée scandinave qui ravira les amateurs du genre, et permettra aux autres de se familiariser avec ce type de récit.

Afficher en entier
Sagas des Mers Grises, tome 1 : Le Sabot de Sleipnir

La couverture est très belle. On y découvre un drakkar en pleine mer. Les couleurs utilisées mettent en valeur la voilure rouge et blanche. Même quelqu'un qui ne connait rien à la littérature nordique ne peut s'y tromper. J'aime beaucoup la typographie utilisée pour le titre et le sous-titre. Personnellement, je sais qui est Sleipnir (cheval merveilleux à huit pattes qui se déplace sur les mers) aussi, je me demande quel est le lien entre cette créature merveilleuse et ce récit...

Le résumé reste assez énigmatique. On ignore qui parle. Homme ? Femme ? Toujours est-il que le lecteur est invité à écouter le récit des aventures d'Ingvarr Ce personnage est donc le héros de cette épopée. On évoque ici les Nornes, des déesses du Destin. Les déités interviennent-elles dans ce récit ? Voilà qui ne serait pas pour me déplaire...

Asseyez-vous, prenez place près d'un bon feu (ou enroulé dans un plaid si vous voulez) et écoutez Genovefa vous narrer cette aventure. Celle d'Ingvarr le Réprouvé. Voilà ce que nous apprend le prologue. La narratrice qui se trouve dans un pitoyable état et se révolte contre un destin qu'on souhaite lui voir embrasser, entreprend de raconter, avec un brin de cynisme, au lecteur la raison de son ivresse par le biais de l'histoire d'Ingvarr Dagfinnsson, dix-neuf ans, le jeune jarl (chef de village) de Dydball, fils de deux Vikings respectés et morts à cause de la traîtrise de l'un des leurs.

Un récit prenant...

Le roman est court et les informations sont donc condensées pour un premier tome. Les personnages sont donc peu approfondis ce que je trouve un peu dommage. Ils n'en demeurent pas moins attachants (pas tous !). Les Vikings sont décrits sans fioritures dans un cadre qui rend leur existence tangible. Certains dialogues sont savoureux par l'humour utilisé. Certains personnages hauts en couleur se détache du lot.

On touche aussi du doigt la mythologie nordique avec son panthéon de dieux guerriers (Odin, Loki...) Ces personnages étant à la mode en ce moment avec une certaine franchise cinématographique, des lecteurs n'ayant jamais étudié cette religion peuvent très bien s'en sortir. La touche de fantastique apportée a comblé mon âme en recherche de merveilleux. En ce qui concerne l'histoire, on reste ici dans la trame classique de la high fantasy : une quête oblige le héros à quitter son chez-lui pour affronter un sombre danger. Des questions demeurent encore à la fin de cette lecture pour connaître le rôle de certains personnages, leurs implications...

Une immersion totale...

Outre l'histoire, la force de ce récit est également due à la plume de l'auteur qui permet de partager les aventures décrites comme si nous participions avec eux à cette quête. Le vocabulaire utilisé est adapté. Le glossaire à la fin permet de s'y retrouver. On sent que l'auteur a étudié les hiérarchies et l'époque dans laquelle évolue ce fier peuple.

Néanmoins, c'est un texte sur lequel il faut rester concentré sous peine de perdre le fil. En effet, la narratrice prend parfois des chemins détournés pour parvenir à ses fins en incluant des bribes de légende ou autre court récit avant de revenir à son sujet principal. Ces digressions peuvent être déstabilisantes par moments. Elles sont tout à fait représentatives du conte oral par lequel les Anciens transmettaient aux jeunes générations leurs histoires, parfois avec emphase. Nul doute que les lecteurs qui recherchent ce type d'ambiance ne seront pas en reste. Tout est fait pour que l'on s'y trouve projeté par le biais des descriptions ou des termes employés. Il faut un peu s'accrocher pour décrypter les prénoms ou les mieux propres à cette époque, mais une fois retenus, la lecture ne pose plus de problème. Les descriptions sont ici nécessaires et bien introduites afin de poser le cadre de ce récit. Certaines longueurs me semblent justifiées et, même si je n'en suis pas une adepte, elles ne m'ont pas dérangées.

Pour clore cet avis, je dirais que nous sommes en présence d'un premier tome prometteur bien que trop court.

Je me réjouis de découvrir le suivant afin d'en apprendre plus...

Afficher en entier
Sagas des Neuf Mondes, Intégrale

Un joli recueil sur la mythologie nordique qui nous fait découvrir la facettes des Dieux.

Un style charmant.

Afficher en entier
Sagas des Mers Grises, tome 1 : Le Sabot de Sleipnir

Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/sagas-des-mers-grises-tome-1-le-sabot-de-sleipnir-de-pierre-efratas/

Embarquez pour des aventures vikings de la Norvège à l’Islande…

Dans ce roman, nous sommes directement happés par Dame Genovefa qui va nous raconter le récit des aventures du jarl Ingvarr le réprouvé. Tout au long du roman, Dame Genovefa va directement s’adresser au lecteur, ce qui permet de davantage capter notre attention.

Dans ce récit, on va découvrir un peuple viking captivant, qui rêve de conquêtes, de terres inconnues et de trésors. On va aussi avoir affaire aux divinités vikings, notamment le puissant Odin ou encore le facétieux Loki, et c’est vraiment quelque chose qui m’a beaucoup plu.

Il s’agit là d’un récit très court et pas si simple à appréhender dès les premières lignes. En effet, à l’instar des autres publications de la maison d’édition, les mots sont choisis avec minutie et le langage reste soutenu, ajoutant même plusieurs mots à votre vocabulaire au passage concernant les vikings (avec un petit glossaire à la fin, on se rassure !).

J’ai beaucoup apprécié cette histoire même si j’aurais aimé qu’elle soit plus longue.

Enfin, j’avoue que la carte intégrée au roman et la couverture sont vraiment magnifiques, assez pour être de sérieux atouts nous attirant irrémédiablement vers ce roman !

Un récit qui nous emmène au cœur des aventures de vikings dont la vie se retrouve grandement influencée par leurs divinités. Un récit malheureusement trop court, assez plaisant pour que l’on en demande encore davantage !

Afficher en entier
Sagas des Mers Grises, tome 1 : Le Sabot de Sleipnir

Je n’ai pas assez de livres parlant des Vikings dans ma bibliothèque alors que j’adore ça ! En voilà donc un de plus avec lequel j’ai passé un très bon moment.

Nous suivons un jarl qui cherche à emmener son peuple vers l’aventure et pourquoi pas, en passant, vers la vengeance.

J’ai apprécié l’histoire, que ce soit au niveau des personnages ou encore des descriptions. L’auteur, grâce à sa plume agréable arrive tout à fait à nous transporter entre les fjords nordiques.

Mention spéciale pour le lexique à la fin du roman.

Une lecture courte mais rafraîchissante en ces mois de chaleur !

Afficher en entier

Dédicaces de Pierre Efratas
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Noir d'Absinthe : 5 livres

Flammèche éditions : 2 livres

éditions Charles Corlet : 1 livre

Cheminements : 1 livre

Orep : 1 livre

Zinedi : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array