Livres
564 530
Membres
616 836

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pierre-Etienne Bram

Auteur

32 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par pebram 2017-03-19T14:08:48+01:00
de

Biographie

Pierre-Etienne Bram naît de parents musiciens en 1980 à Orléans où il passera toute son enfance et son adolescence. Une fois son diplôme d'informaticien en poche, il s'installe à Paris. Génération Internet oblige, il se familiarise très tôt avec le web 2.0 et tient à jour plusieurs blogs. C'est suite à une rupture amoureuse suivie d'une rencontre sur Internet qu'il va trouver l'inspiration pour écrire son premier manuscrit.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
12 lecteurs
Or
24 lecteurs
Argent
9 lecteurs
Bronze
6 lecteurs
Lu aussi
4 lecteurs
Envies
14 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
16 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.35/10
Nombre d'évaluations : 34

0 Citations 49 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pierre-Etienne Bram

Sortie Poche France/Français : 2017-06-20

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Fnitter 2021-01-24T12:02:07+01:00
Abyssjail

Trop de bonnes idées ?

Deux histoires en une, qui se mêlent et s'entremêlent. Entre un cataclysme à vocation post-apocalyptique (l'explosion de la caldeira de Yellowstone) et une prison sous-marine réputée inviolable.

Comme le titre de mon billet l'indique, hélas, trop de bonnes idées, nuisent aux bonnes idées. Je m'explique :

Le supervolcan de Yellowstone comme point de départ d'un road trip post-apo, parfait. C'est non seulement crédible, mais dans le domaine du possible avec cette caldeira déjà en retard dans ses cycles. (Bon sur 100.000 ans, on n'est plus à quelques milliers d'années près). Et cette touche supplémentaire humaine accélérante, brillante. du coup, je suis resté sur ma faim. L'auteur aurait pu, et je pense qu'il avait la matière sous la main, en faire un roman à part entière. le combat d'une volcanologue pour éviter l'inévitable. D'abord, le projet d'énergie verte où comment jouer avec des allumettes dans un dépôt de gaz. (Et on aurait pu oublier l'aspect secret de la réalisation pas crédible pour des travaux de cette ampleur). Aurait suivi son rôle de Cassandre et l'inévitable explosion et ses conséquences. Bien documenté, j'aurais pris mon pied.

La prison sous-marine. Là encore, ok pour le concept. S'il n'est pas neuf et a déjà été exploité en littérature (je citerais pour mémoire, ma dernière lecture sur le sujet (et la seule dont je me souvienne) : Eaux profondes de Duncan Falconer). Il y a matière. Bon dépenser autant d'argent, dans un milieu aussi risqué pour en faire une prison, je ne crois pas que cela se fera un jour (île, plateforme offshore, bateau, c'est déjà bien assez) mais dans un roman de SF, il y a moyen. D'autant que l'auteur a rajouté quelques améliorations technologiques intéressantes (robots et atmosphère hackers – cyborg – bio informatique). Et le régent (le directeur de la prison), un clin d'oeil au gouverneur de Walking Dead ?

Mais là encore, cela aurait mérité un roman à part entière pour mieux crédibiliser l'ensemble. On passera sur la profondeur (15.000 yards soit 13.000 mètres dans la fosse des caïmans qui n'en fait que 7.700). Elle aurait tout aussi efficace et bien plus facile à gérer à 300 mètres. Mais un background bien plus fouillé et plus futuriste aurait pu apporter du crédit aux trouvailles de l'auteur (je pense notamment aux robots et aux spécificités du régent).

Le style est fluide, c'est agréable à lire, mais j'ai clairement trouvé ce roman plusieurs tons en dessous de Projet Mars alpha, pourtant à peu près concomitant dans sa création.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lillys-1 2021-01-29T10:30:44+01:00
Abyssjail

MON AVIS

Salut, salut, salut,

Ne dérogeons pas à la règle et remercions l’auteur, Pierre-Etienne Bram, pour ce service presse. Je suis toujours agréablement surprise, mais aussi un peu terrifiée en lisant ses livres, non pas parce qu’ils entrent dans la catégorie horreur, mais parce qu’il y a toujours cette recherche et connaissance de sujets sensibles qui pourraient bien nous arriver, ici une éruption volcanique par exemple et ça, c’est comme les films catastrophe, ça me file toujours les jetons parce que ça pourrait bien arriver !

Bon, commençons.

Dana est volcanologue et elle a son petit fétiche, son bébé d’amour (aimer un volcan pourquoi pas XD) le volcan de Yellowstone. Personnellement, je n’ai pas de connaissances approfondies dans ce sujet, mais quelques reportages à mon actif (oui, j’aime bien les reportages, vous ne le saviez pas hein !) et je dois dire que l’auteur a déjà bossé son sujet, comme toujours. Dana est donc un personnage très cohérent qui va avoir réussi me faire flipper rapidement sur l’éminence de l’éruption de son bébé, offrant un joli petit hiver volcanique à la terre pour ne pas parler de l’enfer qui va s’abattre sur plusieurs états autour de beau bébé endormi.

Mais voilà, alors qu’elle tente d’avertir le gouverneur qu’il fait que du caca (euh oui, on ne dit pas ça à un gouverneur, lui veut juste garder son siège) et que ça va très bientôt péter suivis d’une jolie fête pas très enthousiasmante pour la planète, elle se retrouve elle-même dans la mouise !

Son ami et amant, Brian, un écrivain génial qui vient de recevoir un prix pour son roman Abyssjail (oh jolie coïncidence) va tout faire pour l’aider, au prix de sa propre liberté.

Le gouverneur (pour changer) décide de jouer un petit jeu malsain en envoyant Brian dans la prison qui a été le sujet phare de son roman et qui n’est plus un projet gouvernemental, mais une réalité.

Bon je n’en dis pas plus, je ne veux pas vous spoiler.

Premier gros point positif : le rythme ! Il ne s’essouffle jamais et nous embarque tout du long dans une course effrénée pour leur survie. On n’a pas de répit et on adore ça, enfin quand je dis ON, je veux moi hein.

Que ce soit aux côtés de Dana et de sa fille (j’adore cette gamine qui n’est plus trop une gamine !) ou encore de Brian et de ses compagnons de cellule.

J’avoue à un moment m’être sentie un peu dépaysée, je me disais il manque quelque chose, une information, un lien qui lisserait un peu ce déroulement particulier, surtout dans la prison où les choses sont plus proches de la science-fiction. Mais parce qu’il y a bien un mais, le tout est expliqué à la fin et là on se dit : « ohhhhhhhhhhh, je comprends mieux » et là tout le livre prend un nouveau sens ce qui juste trop classe !

J’aurais presque aimé de pousser un peu plus le côté anticipation et surtout post-apo que l’on peut vivre aux côtés de Dana, mais en fait, j’en viens à me dire que plus, ça aurait été sûrement trop et que, au final, c’est juste comme il faut.

Pour conclure, je dirais qu’il est difficile de lâcher le livre tellement on est pris dedans. Je n’aime pas tant que ça le terme Page-Turner c’est pourtant le terme que je vais utiliser !

Ce Page-turner haletant m’a conquise, comme tous les livres de l’auteur pour le moment alors je ne peux que vous recommander de vous lancer sans filet.

Merci encore Pierre-Etienne Bram.

Afficher en entier
L'interphone ne fonctionne toujours pas

Retour sur ma lecture « l’interphone ne fonctionne toujours pas » de @pierreetiennebram

Résumé :

« Il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous », me répétait Célia, la femme dont j’avais toujours rêvé. Un site de rencontres, quelques échanges et puis un premier e-mail : voilà comment elle était entrée dans ma vie. Son passé était compliqué, mon présent n'était pas simple et le hasard semblait prendre un malin plaisir à nous éloigner l'un de l'autre alors que nous n'aspirions qu'à une chose : nous voir enfin.

Cependant, au fil des semaines j'étais devenu, bien malgré moi, le héros romantique d'une histoire qui ne parvenait pas à s'écrire, une histoire à laquelle je croyais plus que tout sans tenir compte des railleries et des mises en garde de mes proches.

Pourtant...

Mon avis :

La plume de l’auteur pour ce roman m’a beaucoup plue et est très intéressante. Un dialogue 2.0 qui permet une fluidité de la lecture.

J’avoue avoir été partagée dans ce roman entre empathie de l’amour que porte Pierre à Célia et que lui seul peut comprendre et accepter, et la colère et l’envie de le secouer en lui disant Stop ouvre les yeux!

Et cette Célia qui m’a tant agacée aussi, que j’avais juste envie de gifler! Le lecteur se torture en essayant de comprendre son manège. Moi j’ai réussi à deviner avant pierre lui-même environ à la moitié du livre.

Ce roman étant une autobiographie il en est encore plus touchant et authentique à travers les sentiments de Pierre.

Une histoire passionnelle, le sujet de la perversion narcissique que je trouve très intéressante.

Un auteur que je vous recommande!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lakoko19 2021-03-01T19:21:20+01:00
Deux degrés et demi

C'est vraiment une très belle dystopie centrée sur l'écologie. L'intrigue est très bien construite, et ce, avec de nombreux rebondissements, le rythme est super, j'aime assez les personnages. Et bien évidemment, cet ouvrage est inquiétant car réaliste. Franchement, je le recommande à 100% !

Ma chronique : https://misslaliebook.skyrock.com/3340130064-Chronique-de-Deux-Degres-et-Demi-de-Pierre-Etienne-Bram.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CorinneBS 2021-03-11T13:37:19+01:00
Deux degrés et demi

Je suis allée à contre-courant dans ma lecture des romans de Pierre-Etienne Bram puisque j’ai commencé par le dernier, Abyssjail, puis par Projet Mars Alpha. L’auteur m’a d’ailleurs dit « ce n’est habituel de les lire dans cet ordre, j’espère que vous ne serez pas déçue ».

L’écriture est un peu moins affirmée que dans Abyssjail , mais c’est normal. Entre temps, l’auteur a pris confiance en lui. Le sujet est classique, mais Pierre-Etienne a su y apporter sa touche personnelle et les rebondissements ne manquent pas. Donc non, je ne suis pas déçue, loin de là !

Pour moi, il y a deux parties dans ce roman. Un « avant » dans lequel sont posés contexte et personnages et un après, qui commence à la mise en hibernation. Je ne vous dirai rien de plus sur la partie 2, si ce n’est qu’elle est très rythmée et que vous serez surpris par ce qu'il se passe…

Un thriller qui reste sans temps mort et les pages se tournent presque toutes seules. J’ai aimé ma lecture, j’ai dévoré ce livre et j’espère que vous y prendrez autant de plaisir que moi.

Les personnages sont réalistes. J’ai une petite préférence pour Léo. On ressent tout l’amour qu’il porte à Mathilde et Cléa, à qui il veut donner une chance de survie. Mais on sent aussi qu’il est réellement impliqué dans ce « sauvetage écologique » et que ce n’est pas pour lui simplement une façon d’engranger des points.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tanguy06 2021-03-11T16:20:33+01:00
Deux degrés et demi

2028 : Le réchauffement climatique a dépassé la zone critique. Un entrepreneur propose un programme drastique pour sauver ce qui peut l'être encore : un barème très précis permet à chaque être humain d'engranger des points lorsque que son comportement est bon pour la planète. Au bout de deux ans, les personnes ayant obtenu le meilleur score partiront vers une autre planète pour vivre une vie meilleure. Léo est bien décidé à ce que sa famille fasse partie du voyage, il s'engage donc pour une mission des plus pénibles à bord d'un bateau dépollueur. Ses efforts seront-ils récompensés ? C'est toute la question de la première partie de ce roman, très documenté, tellement réaliste, parfois effrayant. Et puis, tout bascule, et l'histoire prend un tour très inattendu... mais impossible de lâcher avant la fin !

Afficher en entier
L'interphone ne fonctionne toujours pas

Pour retrouver mon avis complet ainsi qu’un extrait audio, c’est par ici :

https://lillyunlivre.home.blog/2021/03/19/%f0%9f%a6%8bavis-romance-suspense-linterphone-ne-fonctionne-toujours-pas-de-pierre-etienne-bram/

Afficher en entier
Avant j'avais des principes maintenant je suis papa

Avis : https://surlesailesdunlivre.forumactif.com/t2381-avant-j-avais-des-principes-maintenant-je-suis-papa-de-pierre-etienne-bram#20667

Je tiens à remercier l'auteur Pierre-Etienne Bram pour m'avoir fait confiance à nouveau en me confiant ce service presse via la plate-forme Simplement.

C'est un témoignage très intimiste que nous propose l'auteur à travers son roman.

De l'accouchement jusqu'à la première bougie de son fils avec franchise et humour il retrace les premiers mois de sa nouvelle vie de papa rythmée par l'angoisse, la tendresse, la peur, la joie mais aussi et surtout la fatigue.

J'ai souhaité découvrir ce livre pour deux raisons : tout d'abord parce que je connais l'écriture de PEB grâce à son roman L'INTERPHONE NE FONCTIONNE TOUJOURS PAS

Mais aussi parce que j'étais curieuse de découvrir le ressenti d'un Papa sur le début de la paternité autre que ceux de mon cher et tendre qui n'a qu'une devise : Tant qu'il pleure c'est qu'il vit !

C'est donc avec nostalgie (ou pas selon les moments... ) que j'ai lu son histoire de papa primipare. Les joies des nuits courtes (parfois très très courtes pour notre auteur), les coliques, les couches … mais également les premiers gazouillis de bébé, les premiers déplacements allant jusqu'aux premiers pas et le plus attendrissant le premier Papa.

J'ai aimé les dessins à chaque début de chapitre qui retracent avec humour les différents moments avec bébé. PEB (comme beaucoup de monde) avait beaucoup de principes avant de devenir père mais il a vite compris que tous ne sont pas applicables surtout avec un bébé « très éveillé »

En bref : Un moment agréable avec le point de vue d'un papa angoissé qui témoigne avec humour et sans langue de bois sa première année dans le rôle de Papa.

Afficher en entier
L'interphone ne fonctionne toujours pas

Vu de l’extérieur, il est facile de dire « mais bon sang, ne reste pas comme ça nom d’une pipe ! », de se demander pourquoi il n’a pas réagit plus tôt. Mais tout se fait insidieusement, petit à petit. Célia tisse une toile, patiemment, tant et si bien que Pierre ne se rend compte de rien.

C’est là que la façon dont le livre est écrit prend de l’importance. En effet, il est « semi-épistolaire ». Non seulement l’auteur raconte (donc narration à la première personne) ; mais en plus il intercale certains échanges, mails ou SMS, comme si le lecteur était à côté de lui et pouvait lire sur son téléphone. L’histoire n’en est que plus vivante et « immergeante ». Certes, on a des difficultés à se mettre à sa place, du moins à le comprendre, parce que nous n’avons pas vécu la même chose que lui, mais ces échanges retranscrits montrent ce qu’il traverse et combien Célia est destructrice et « entortillante ».

On ne peut pas dire que c’est un livre qui fourmille d’action et de rebondissements. Pourtant la lecture s’avère addictive. Cela pourrait sembler répétitif, mais il n’en est rien. J’étais sans cesse en train de me demander ce que Célia allait bien pouvoir inventer comme excuse. Parce que tout y passe ! Le téléphone qui ne capte pas, ou qui n’a plus de batterie, la grand-mère qui se fait opérer de la hanche, un voyage pour le boulot, une hospitalisation etc. Et ce pauvre Pierre gobe tout. Même si parfois il fait preuve d’un peu de lucidité, il veut croire en elle. Je voulais aussi savoir quel serait l’élément déclencheur qui lui ferait ouvrir les yeux pour de bon, qui lui permettrait de se libérer d’une emprise malsaine. Donc j’avançais dans l’histoire presque malgré moi.

L’auteur se livre et cela n’a pas du être facile pour lui. Ce qui est arrivé parait tellement incroyable, presque surréaliste. On pourrait croire que seuls les naïfs se laissent prendre à ce genre « d’arnaque ». Mais c’est loin d’être le cas …

Ce type d’histoire n’est pourtant à la base mon genre de prédilection, mais oui, j’ai vraiment apprécié cette lecture, j’en ai presque été étonnée d’ailleurs. Comme quoi parfois il est bon de sortir de ses habitudes et de tenter autre chose.

Faites-en autant et laissez-vous tenter. Vous verrez que la fin a de quoi surprendre…

Je vous souhaite une bonne lecture

Afficher en entier
L'interphone ne fonctionne toujours pas

Quand j’ai lu le résumé de ce roman pour la première fois, je me suis posé beaucoup de questions, alors quand l’auteur m’a gentiment proposé de le découvrir je ne pouvais qu’accepter.

Lors de la lecture de ce roman, plusieurs avis ont émergé en moi jusqu’à arriver à un avis global positif mais avec quelques points négatifs.

J’ai trouvé que l’histoire avait beaucoup de qualités. Le fait que 90% soit autobiographique m’a impressionné et m’a intéressé. Malheureusement c’est une histoire un petit peu redondant ce qui fait que la lecture peut paraître un peu longue. L’histoire est terriblement déroutante et elle m’a brisé le cœur, je ne sais pas comment personnellement j’aurais réagi à une telle « aventure ».

J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur. J’ai apprécié la retranscription qu’il à faite de cette épreuve un peu sombre pour en dénoncer les dangers d’internet et la manipulation psychologique.

Je mets la note de 4/5, une lecture très intéressante que je vous recommande malgré quelques longueurs qui sont nécessaires à l’histoire 🙂

Afficher en entier

Dédicaces de Pierre-Etienne Bram
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Auto-Edition : 3 livres

Books On Demand : 2 livres

Rebelle Editions : 1 livre

Independently published : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array