Livres
464 305
Membres
424 751

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pierre J. B. Benichou

29 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par laylani 2014-03-03T15:00:56+01:00
de

Biographie

Pierre JB Benichou est né en 1952. Il a été nègre littéraire comme son héros, organisateur de festivals de film, distributeur, réalisateur et producteur. Après avoir passé quatre ans à New York, il vit désormais à Tel Aviv où il se consacre entièrement à l’écriture. La Tentation barbare est le premier roman qu’il écrit sous son nom.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
13 lecteurs
Or
9 lecteurs
Argent
2 lecteurs
Bronze
9 lecteurs
Lu aussi
5 lecteurs
Envies
120 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
26 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.95/10
Nombre d'évaluations : 15

0 Citations 20 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pierre J. B. Benichou

Sortie France/Français : 2017-02-02

Interview

Vidéo ajoutée par Addikt 2017-09-18T08:39:30+02:00

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par SIFRIA 2017-08-08T21:20:44+02:00
La tentation barbare

Dans les sillons d’une écriture fluide, l’auteur aborde l’amnésie et le lot de souffrances et d’incertitudes qui en découle. D’autant plus douloureuse, quand elle reste enfouie dans un coin de l’esprit laissant croire à Max qu’il n’a pas besoin de l’affronter. D’autant plus lourde à « vivre » que le déni, à fin de protection, est omniprésent, et que la recherche permanente de la vérité reste sous-jacente au quotidien.

Confronté à ce dilemme permanent, Max choisi un autre lieu de vie, un environnement différent qui pourrait lui permettre peut-être, de retrouver son chemin dans le dédale obscur de son cerveau.

Car comment occulter complètement ces seize années qui ont laissé un si grand vide dans sa mémoire ? Comment accepter d’avoir perdu un pan entier de sa vie ? Comment arriver malgré tout à reconstituer ces fragments éparpillés et pourtant forcément présents quelque part dans sa tête ?

En choisissant de vivre sur un autre continent, de se préparer à l’écriture d’un nouveau roman car « Max croit volontiers à la capacité créatrice des mots. le monde ne saurait exister sans la possibilité d’exprimer par écrit les sensations qu’il produit. »

L’écriture, pour l’aider petit à petit à rassembler des bribes éparses par la magie des mots qui ont ce pouvoir fabuleux de faire remonter à la surface les émotions refoulées, voire de faire disparaître « la petite » si intangible et pourtant si présente quand Max la découvre au détour d’un de ses cauchemars ou de ses réveils nocturnes. Autant d’éléments révélateurs d’un besoin profond de faire resurgir le passé, car « les symptômes sont les gardes d’une mémoire cadenassée ».

Alors oui, il décide d’accepter la proposition de son éditeur et d’écrire le dernier livre d’Emilie Roubaix, dont seul le nom est connu du public. le fil directeur pour l’écriture de ce roman, dont il n’est absolument pas maître car imposé par l’auteur, va s’avérer être son fil d’Ariane, celui qui va lui permettre d’assembler et de retisser la toile de sa vie envolée, par le biais de rencontres insoupçonnées et aussi étonnantes les unes que les autres.

Incertitude, douleur et surprise vont habiter le quotidien de Max dans sa démarche de recherche de la vérité, qu’il a trop longtemps enfouie dans les méandres de son existence. le défi est d’autant plus important, que sa réussite peut lui permettre, non seulement de reconstruire son passé, mais également d’envisager un avenir plus serein.

« Comment devenir, alors, sans se souvenir ? Max connaît le prix de l’amnésie, c’est là toute son histoire. »

Une approche originale sur l’amnésie, son poids et ses conséquences, qui met en avant le pouvoir des maux/mots. Un récit qui a su aborder différents aspects d’un mécanisme si complexe et terrifiant, animé par une écriture simple et limpide. Un moment agréable de lecture où le côté angoissant de l’amnésie est balancé par le contact doux et fort agréable du papier sur lequel ce livre a été imprimé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Addikt 2017-08-09T09:45:50+02:00
Rouge Eden

Voici la bande annonce du roman :

https://www.youtube.com/watch?v=N8IiwnIhmA8

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sharon123 2017-08-12T14:09:49+02:00
Rouge Eden

Rouge Eden, il faut le lire et en parler. Je le recommande à tous mes amis. J’ai dévoré ce thriller en 2 nuits. Impossible de le refermer. Le style de Benichou est simple, imagé, poétique. L’histoire, ou plutot les deux histoires que le livre renferme sont incroyables et pourtant inscrites dans la réalité. Ce qui est encore pire. Quelle relation entre un tueur en série condamnée à mort dans les années 80 aux USA, et un professeur envoyé par erreur au goulag par Staline en 1930 ? Je ne révélerai pas le secret car j’espère convaincre beaucoup de lecteurs. Un roman à lire à tout prix !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Georgekirrin 2017-08-12T20:56:22+02:00
Rouge Eden

Les deux histoires en parallèle de Rouge Eden m’ont transportée dans des univers que je connaissais mal. La psychologie d’un tueur en série porté sur la littérature et les grands auteurs est surprenante. Mais plus encore les drames vécus par ce professeur injustement envoyé au goulag en 1933. Les deux histoires se succèdent et se recoupent avec brio. L’auteur est talentueux. Pas un instant de répit, si ce n’est pour laisser place à un peu de réflexion. Pour moi, l’un des 10 meilleurs livres de cette année.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par moutick7 2017-08-13T15:54:28+02:00
Rouge Eden

Voilà un bon thriller, bien documenté, dans un contexte historique qui ne peut pas laisser indifférent. Les arguments philosophiques sont de poids en faveur de la théorie de la réincarnation. Un roman qui m’a fait réfléchir, tout en passant un excellent moment. C’est rare. A noter, donc.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dubby 2017-08-17T11:00:14+02:00
Rouge Eden

Un thriller de haut niveau, mais également un roman étonnant et d'une grande profondeur. L'érudition de l'auteur et l'élégante simplicité de son style en font un très moment de lecture que je recommande vivement. Mélanger physique quantique, goulag et tueur en série, il fallait le faire. J'attends le prochain ouvrage de cet auteur avec impatience !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cpamoi 2017-08-20T12:46:41+02:00
La tentation barbare

Après avoir dévoré Rouge Eden du même auteur, je me suis précipité pour acheter son roman précédent, La Tentation Barbare. Je dois dire que je suis soufflé par cet auteur exceptionnel. Le lire est un plaisir à chaque page. La Tentation Barbare mériterait peut-être un autre titre, car je lui ai trouvé des qualités dans des domaines très éloignés de cette étiquette. La sensibilité de l'écrivain, son humour, l'acidité du ton, la trame bien ficelée, la surprise finale, tout cela m'a enthousiasmé. Un roman à découvrir avant bien d'autres !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par massada 2017-08-26T11:47:11+02:00
La tentation barbare

Plutôt un roman appelant à la réflexion qu'un simple thriller mais dans tous les cas un ouvrage passionnant, difficile à lâcher une fois qu'on a ouvert la première page.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anna19 2017-10-06T13:01:55+02:00
Rouge Eden

Rouge Eden suit deux histoires en parallèle, qui n'ont, au premier abord, absolument aucun lien. La première se passe dans le couloir de la mort en 1991 : Will Birdy, un terrible tueur en série, attend le moment de son exécution. Dans la seconde, on se trouve propulsé dans la Russie soviétique de 1933 et on suit le destin de Timofey, professeur de physique arrêté par erreur et déporté.

Les deux histoires sont dures, toutes deux montrent ce que l'homme possède de pire en lui. De manière individuelle avec Will Birdy, un monstre moderne dont on voudrait croire qu'il est unique en son genre par sa cruauté. De manière collective et organisée avec les crimes perpétrés par la Russie de Staline.

Birdy nous raconte ses méfaits après-coup, alors qu'il est dans une cellule et sur le point d'être exécuté. Inspiré du tueur en série Ted Bundy, le personnage raconte sa vie à un prêtre venu écouter sa confession mais qui, à la place, va entendre les raisons profondes qui ont poussé Will Birdy à commettre ces meurtres, les visions qui l'ont hanté toute sa vie ainsi que ses considérations philosophiques au sujet de l'âme et de la vie après la mort.

Avec Timofey, on est dans le feu de l'action, et c'est d'autant plus perturbant. Car c'est une vraie descente aux enfers que va vivre cet homme qui, jusqu'ici, menait une vie parfaitement ordinaire avec sa femme et son fils. Emprisonné à tort, il connaîtra des jours de torture, sera affamé et assoiffé, épuisé. Timofey va subir les pires dégradations, être rabaissé au plus bas et traité comme un animal qu'on mène à l'abattoir. Cette spirale semble ne devoir jamais finir et l'on est écœuré devant toutes les horreurs auxquelles il doit assister. Tout cela est d'autant plus bouleversant que l'on sait que des événements similaires ont vraiment eu lieu à cette époque-là.

Le récit nous montre aussi les déboires de la femme de Timofey et de leur fils. Natalia et Nikolai sont en effet très vite recherchés eux aussi, et la jeune femme doit choisir entre quitter son pays pour protéger son fils ou rester et tenter de se battre pour sauver son mari. S'il réside un espoir, c'est en cette femme et surtout en son fils, symbole d'un futur peut-être meilleur. Si Timofey, emprisonné, ne rencontre que des tentatives ratées de rébellion ou de résistance à l'oppression, Natalia, elle, fera des rencontre plus positives. Encore faut-il savoir si quiconque peut réellement effacer entièrement les expériences violentes et traumatisantes qu'il aura vécu.

Si je devais résumer ce livre en une émotion, j'emploierais le mot perturbant, parce que c'est bien ce qu'il fut pour moi. Surtout pour ce qu'il est de l'histoire de Timofey, véritablement glaçante par son inéluctabilité. On découvre jusqu'où l'humanité peut aller, lorsqu'on donne à certains tout pouvoir pour avilir les autres. La manière dont l'homme s'adapte et jusqu'à quel niveau de sauvagerie il peut retourner, aussi.

Le roman interroge aussi beaucoup sur des questions scientifiques et religieuses, sur les notions de destin, écrit ou non, et de la persistance de l'âme.

J'ai cherché, pendant tout le livre, quel pourrait être le lien entre Will Birdy et Timofey, parce qu'il y en aurait forcément un. Le mystère est résolu à la toute fin et c'est si simple que je n'y avait même pas pensé. La vérité tombe comme une révélation, au sujet de la manière dont l'humanité se construit siècle après siècle, génération après génération, et des bases, instables et parfois explosives, sur lesquelles les hommes et les femmes d'aujourd'hui reposent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par phranky70 2018-05-16T02:50:44+02:00
Rouge Eden

On lit deux histoires différentes à des époques différentes pour apprendre à la fin le lien de parenté qui existe entre ces destins, un livre facile à lire mais pas des plus passionnant et la chute ne surprend pas beaucoup, j'ai moyennement apprécié l'histoire.

Afficher en entier

Dédicaces de Pierre J. B. Benichou
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Kéro : 1 livre

Belfond : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode