Livres
463 836
Membres
423 454

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pierre Mac Orlan

240 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par anonyme 2012-11-27T21:33:44+01:00

Biographie

Nationalité : France

Né(e) à : Péronne , le 26/02/1882

Mort(e) à : Saint-Cyr-sur-Morin , le 27/06/1970

Biographie :

Pierre Mac Orlan, de son vrai nom Pierre Dumarchey , est un écrivain français, créateur d'une œuvre imposante, d'une grande homogénéité malgré la diversité des formes sous lesquelles elle se manifeste et des thèmes qu'elle aborde.

Il a un seul frère, qui deviendra légionnaire. Leur mère décède alors qu’ils sont encore très jeunes, et l’éducation de Pierre se poursuit à Orléans chez la famille de celle-ci, puis, vers 1898, au Havre, à l’Ecole Normale Supérieure.

En 1899, finalement peu attiré par le métier d’instituteur, il s’enfuit de l’Ecole Normale pour tenter une carrière d’artiste peintre - et de petits boulots - à Montmartre, qui sera son port d’attache, entre de multiples escales, jusqu’à 1912. Lorsqu’il a de l’argent, il y occupe une chambre à l’hôtel du Poirier, place Émile Goudeau.

De 1901 à 1904, il est correcteur d’imprimerie à Rouen, pour La Dépêche. Il habite rue des Charrettes. C’est dans les rues et les bars de Rouen qu’il rencontre le "fantastique social" et qu’il commence à signer des tableaux Mac Orlan (peu dissert sur son histoire familiale, il se découvre une grand-mère écossaise).

Après des séjours à Londres, au camp de Mourmelon (service militaire), en Belgique, en Italie, il retrouve Montmartre. Le cabaret Le lapin agile, à l’angle de la rue des Saules et de la rue Saint Vincent, l’accueille en compagnie de Max Jacob, Apollinaire, Carco, Dorgelès, Picasso, Vlaminck. La femme du patron, le "père Frédé", a eu une fille (Marguerite Luc) d’un premier mariage, qui va faire le bonheur de l’écrivain pendant cinquante-deux ans.

Il passe ses étés de 1911 à 1914 à Brigneau-en-Moëlan, un village proche de Lorient fréquenté par des peintres. Il échappe de peu à la mort sur le front de la "Grande guerre", qu’il termine comme correspondant en Europe du Nord, découvrant Hambourg, Kiel, Cologne et le romantisme allemand.

Il habite ensuite 10 rue du Ranelagh à Paris. C’est son premier réel appartement. Il y fait "salon littéraire", recevant Aragon, Malraux,…

C’est en 1927, année de Quai des Brumes et Sous la lumière froide (un autre de ses meilleurs romans, La Bandera, paraît après son reportage de 1930 à Alger et au Maroc sur les traces de la légion étrangère), que Mac Orlan décide de se retirer à Saint-Cyr-sur-Morin, achetant avec la dot de sa femme une ancienne fromagerie qui avait appartenu à Aristide Bruant et dans laquelle il vit jusqu’à sa mort en 1970.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
6 lecteurs
Or
30 lecteurs
Argent
36 lecteurs
Bronze
45 lecteurs
Lu aussi
114 lecteurs
Envies
21 lecteurs
En train de lire
15 lecteurs
Pas apprécié
25 lecteurs
PAL
55 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 5.91/10
Nombre d'évaluations : 61

4 Citations 46 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pierre Mac Orlan

Sortie Poche France/Français : 2016-10-13

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Anajael 2016-06-16T11:31:05+02:00
Les clients du bon chien jaune

J'ai trouvé cette histoire intéressante et assez originale quand on sait que c'est un livre destiné aux jeunes enfants.

L'ambiance est mystérieuse à souhait pour de la littérature jeunesse. On se surprend à rêver de devenir pirate nous aussi...

Et bien sûr, je ne pouvais pas ne pas aimer ce livre en tant que bretonne ahah ;)

Afficher en entier
Les clients du bon chien jaune

J'ai lu ce roman il y a quelques années déjà mais je me rappelle l'avoir assez bien aimé. Une histoire originale et assez intéressante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TheFangirl 2017-01-24T14:10:51+01:00
Le quai des brumes

Lu pour mon cours de littérature, ce livre est pour moi d'un ennui profond, il ne s'y passe rien et l'écriture de Mac Orlan ne m'a pas accroché.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kaminari 2017-12-24T22:11:39+01:00
La Comtesse au fouet

Très dans la lignée des « Onze mille verges » d'Apollinaire, mais tout de même plus obsessionnellement tourné vers Sacher-Masoch, avec ce personnage caricatural de prédatrice qui, dès qu'elle pose les yeux sur quelqu'un, est prise d'une seule et constante envie : le (ou la) fouetter… Se lit bien, n'est pas désagréable pendant la première moitié, après, on entre dans les fantasmes des personnages… ou pas. Il manque tout de même le côté un peu ludique d'Apollinaire. En tout cas, un versant inattendu de Pierre Mac Orlan que je ne connaissais jusque-là que par ses romans d'aventure.

Sur le fond, je dirais que le problème de cette Carnoska, c'est qu'elle souffre d'une homosexualité en partie refoulée. 3:)

Afficher en entier
Les clients du bon chien jaune

Je l'ai lu d'une traite et j'ai adoré. Pierre Mac Orlan se concentre sur l'essentiel et sait créer rapidement une ambiance en quelques détails, les personnages sont nettement caractérisés mais nuancés, et le roman conserve son suspence et son intérêt pratiquement jusqu'à la fin, bien que dans les tout derniers chapitres on quitte quelque peu le roman d'aventure pour évoluer vers une sorte de recul « autobiographique »… Parfait pour les collégiens à partir de la 5e, avec en plus une approche assez pédagogique du vocabulaire « spécialisé ».

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sice 2018-03-07T16:54:26+01:00
Les clients du bon chien jaune

J'hésitais à lire ce livre car mes proches n'avait pas l'air d'apprécier que je l'ai dans ma bibliothèque (je crois que c'est la couverture qui les rebutaient). Mais j'ai décidé de le lire quand même, et je n'ai pas été déçue ! Je vous le recommande !

Afficher en entier
petit manuel du parfait aventurier

Petit recueil au ton plein d'humour qui définit quelques règles, lois et pensées intérieures des aventuriers. Pierre Mac Orlan décrit deux types d'aventuriers, les actifs et les passifs.

Je me reconnais bien là dans le monde des passifs, de ceux qui rêvent l'aventure tout en buvant une tisane, au coin d'une cheminée dans un fauteuil douillet dès qu'il fait moins de 10 °C.

Tout est à prendre au second degré dans ces pages qui m'ont amusée sans toutefois m'emballer totalement. Le vocabulaire et les tournures de phrases deviennent parfois un effort peu aisé surtout lorsqu'on le lit dans un salon de coiffure sous un casque bruyant peu esthétique et encore moins aventurier... Quoi que !

S'abandonner entre les mains expertes d'une technicienne exubérante diplômée "ès tifs" peut prendre les allures d'une aventure ô combien passionnante et dangereuse !!! :-)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EmmaR38 2018-05-22T18:16:30+02:00
Les clients du bon chien jaune

NUL !

Il est enniueux et dépriment !

Afficher en entier
Les clients du bon chien jaune

J'ai lu ce roman de piraterie avec l'école.

Je suis en 5ème.

Sa va je n'ai pas détesté mais ce n'est pas mon livre préférée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par -Meline- 2018-11-26T11:53:31+01:00
Picardie

J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans, mais une fois rentré l'histoire est vraiment captivante.

Afficher en entier

Dédicaces de Pierre Mac Orlan
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 11 livres

Omnibus : 2 livres

Éditions du Masque : 2 livres

Futuropolis : 1 livre

LGF - Le Livre de Poche : 1 livre

Terres de Brume : 1 livre

Editions Rombaldi : 1 livre

Edition Sillage : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode