Livres
447 267
Membres
387 565

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pierre Magnan

247 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2012-05-02T07:32:19+02:00

Biographie

Auteur français né à Manosque le 19 septembre 1922.

Il est mort le 28 avril 2012 à Voiron en Isère.

Études succinctes au collège de sa ville natale jusqu'à douze ans. De treize à vingt ans il est typographe dans une imprimerie locale.

Appelé aux Chantiers de jeunesse pendant l'Occupation, il est réfractaire au service du travail obligatoire (STO), et rejoint le maquis à Saint-Pierre d'Allevard en Isère, avec entre autres Thyde Monnier.

Publie son premier roman, "L'Aube Insolite" , en 1946 avec un certain succès d'estime, critique favorable notamment de Robert Kemp, Robert Kanters, mais le public n'adhère pas. Trois autre romans suivront avec un égal insuccès.

L'auteur, pour vivre, entre alors dans une société de transports frigorifiques où il demeure vingt-sept ans, continuant toutefois à écrire des romans que personne ne publie.

En 1976, il est licencié pour raisons économiques et profite de ses loisirs forcés pour écrire « Le Sang des Atrides », qui obtient le prix du Quai des Orfèvres en 1978. C'est à cinquante-six ans, le départ d'une nouvelle carrière.

Il écrit alors son plus célèbre ouvrage : « La Maison assassinée » en 1984, et obtient le prix RTL grand public. Ce livre est porté à l'écran avec entre autres interprètes Patrick Bruel. Il obtient le prix de la nouvelle du Rotary-Club pour « Les Secrets de Laviolette ».

Pierre Magnan vit actuellement dans les Alpes-de-Haute-Provence à Forcalquier. Il a habité dans un pigeonnier sur trois niveaux très étroits mais donnant sur une vue imprenable. L'exiguïté de sa maison l'aurait obligé à sélectionner strictement jusqu'à ses livres : il y possédait selon ses dires seulement vingt-quatre ouvrages de la Pléiade. Aujourd'hui, selon les chroniques et les billets d'humeur qu'il livre sur son site web, le pigeonnier aurait été mis en vente.

Au cours des dernières années, l'auteur s'est consacré à la rédaction d'un nouveau roman policier intitulé « Chronique d'un château hanté », dont l'action se déroule de la peste noire (1349-1350) à nos jours et est située dans la région de Manosque et Forcalquier. Ce livre est paru chez Denoël en avril 2008.

Il aime les vins de Bordeaux (rouges), les promenades solitaires ou en groupe, les animaux, les conversations avec ses amis des Basses-Alpes, la contemplation de son cadre de vie.

Pierre Magnan aime sa région : la Provence, celle de Digne, Forcalquier, Manosque. Tout au long de ses livres, policiers ou non, on y voyage, on y découvre les paysages, les odeurs et surtout une manière de vivre.

On peut retrouver ses souvenirs dans trois de ses livres : « L'Amant du Poivre d'Âne », « L'Apprenti » et « Un Monstre Sacré ».

Aujourd'hui, il milite pour une première publication en format poche afin d'épargner tous les "arbres sacrifiés".

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.76/10
Nombre d'évaluations : 65

0 Citations 51 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pierre Magnan

Sortie Poche France/Français : 2016-02-03

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par lilyanne 2017-06-25T13:32:22+02:00
Le mystère de Séraphin Monge

J'avais adoré 'la maison assassinée '. Mais la je me suis demandé qu'elle était la finalité de ce livre. Honnêtement, je suis restée un peu sur ma faim. Bref sans plus pour moi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milka2B 2017-12-26T18:39:09+01:00
Le Sang des Atrides

J'adore les polars de Pierre Magnan, mais là le gros vide.

J'ai mis beaucoup de temps à le lire, et surtout je n'ai pas été entraîné dans l'histoire, aucune attache pour les protagonistes, et encore moins attiré par l'intrigue.

L’écriture est magnifique mais pour le reste je suis déçue. Dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chrichrilecture 2017-12-31T03:18:33+01:00
Les Courriers de la mort

Mitigé

Le début de l’histoire est bien avec de bonnes descriptions sur notre cher Provence plus précisément les Alpes de hautes Provence puis très vites on tourne en rond comme dans les séries de La violette on perd vite le fil et cela devient ennuyeux

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sabine29200 2018-06-03T10:02:02+02:00
La Naine

La première partie présente toute une galerie de personnages et leur ville, dont les descriptions donne l'impression que dès les premières lignes, tout était annoncé.

Je dois reconnaître qu'en lisant la première partie j'ai plusieurs fois sourit voire rit à ces descriptions et situations.

On se pique vite d'intérêt pour ces personnages et ce qui leur arrive. Chaque petite histoire se mêlant ô combien parfaitement à l'ensemble du roman. On a parfois l'impression que l'auteur digresse (sans lourdeur cependant), mais il ne fait que nous guider là où tous sont sensés arriver.

La seconde partie est plus sombre, les drames se succédant les uns aux autres.

C'est une très belle écriture, une très belle et triste histoire, un très beau portrait d'une région et d'un époque, tournant autour de cette naine qui n'a finalement que très peu droit à la parole dans ce roman. Comme si l'auteur, tel le narrateur, évitait de trop s'en approcher...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Totopinette 2018-06-13T15:06:33+02:00
Le Sang des Atrides

Ce polar publié dans la fin des années 1970 n’a malheureusement pas été pour moi une révélation. De base, je ne suis pas bon public pour ce genre de livres. Mais, il arrive qu’une bonne écriture doublée de personnages intéressants me fassent oublier mes à priori. Ici, c’est loupé.
Les dialogues n’ont rien de bien palpitant. Quand on lit cette œuvre, à notre époque, les sujets de discussions des protagonistes semblent vus et revus. L’écriture est lourde et donc peu entraînante jonchée de redondances et pour laquelle il n’y a aucun travail de suspens. C’est horriblement plat !

Les personnages de cette histoire, tels qu’ils sont décrits, m’ont semblé être des campagnards. Et être campagnard, ne signifie pas être bête. Sauf que dans ce roman, c’est ce qui est malheureusement dépeint.
Les services de police semblent complètement incompétents et, étrangement on s’imagine un commissaire Laviolette semblable à un Louis de Funès ou à un Fernandel tant cette histoire sérieuse frôle la comédie des années 70. À mes yeux, il manque à ce roman de vrais enquêteurs. Charismatiques, intuitifs, sombres, mystérieux peut-être ! Parce que les personnages qui créent cette intrigue s’oublient rapidement.
Le problème qui se pose ici, c’est qu’on a ni des personnages attachants, ni un paysage éblouissant. Tout s’oublie … Et, tout s’oublie trop vite.
Autre fait déstabilisant : l’auteur a passé une longue partie du roman à rapprocher les meurtres à la gastronomie. Qu’y a-t-il de si appétissant dans la vue d’un cadavre maculé de sang ? J’avoue ne pas avoir compris l’intérêt. S’il s’agissait de pointer du doigt son goût pour la gastronomie de terroir, pourquoi ne pas simplement insérer ce genre de répliques ailleurs ? Là où il n’y a pas un cadavre qui se noie dans son sang … 
L’auteur aime mettre sa région en valeur. Mais malheureusement, quelqu’un qui ne l’a pas visité n’est pas charmé par ces descriptions longues et fades. En réalité, on a un peu de mal à réellement s’imager les lieux tant l’histoire est lourde. La quasi-totalité du livre a été pour moi d’un horrible ennui. À de nombreuses reprises, j’ai refermé ce livre en me demandant si j’allais réellement le reprendre. Mais, j’ai persisté ! Et arrivé à cinquante pages de la fin, je me suis dit : Enfin, des faits un peu intéressants !
À choisir, je préférerais choisir une œuvre de Pierre Pelot, que je ne trouve pourtant pas très rythmée, plutôt que ce roman qui reste pour moi une hymne au sommeil. Ce qui est dommage, car l’histoire de la fille handicapée jalouse de sa mère aurait pu être très très captivante. On aurait aimé que cette partie soit plus développée. Les personnages sont plus châtiés, ce qui les rend grandement intéressants. L’histoire aurait dû être prise à l’envers : suivre les traces d’Oreste et de sa soeur plutôt que de suivre celle du commissaire Laviolette.
Rappelons-nous toutefois que cette histoire a été publiée à une autre époque, et qu’à cette époque, les attentes des lecteurs étaient différentes. Plus les années passent et plus nous devenons exigeants. Il est donc difficile de donner un avis objectif compte-tenu de ce fait. Cet auteur a été reconnu à son époque et a été récompensé, alors je tenterais à nouveau l’expérience avec un nouveau livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JLB21 2018-07-04T15:52:25+02:00
Les Courriers de la mort

L’ex-commissaire Laviolette et le juge Chabrand ont fort à faire pour démasquer le tueur en série qui sévit dans les environs de Digne. Même si l’intrigue est de qualité, l’intérêt du livre réside dans la description des paysages et de la culture des Alpes de Haute-Provence.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JLB21 2018-08-14T17:44:03+02:00
La maison assassinée

Rescapé de la 1ère guerre mondiale, Séraphin rentre dans son village et va tenter de retrouver les auteurs du massacre de sa famille.

Pierre Magnan nous gratifie d’un excellent scénario, et d’une superbe description des Alpes provençales.

Afficher en entier
Chronique d'un château hanté

Un livre reprenant l'histoire d'un lieu, d'un arbre et d'une famille sur plusieurs siècles. C'est assez ardu à lire car il y a pas mal de références historiques et on change régulièrement d'époque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lectricedusud 2018-09-10T01:49:57+02:00
La folie Forcalquier

un des plus beaux classique de la littérature française que l'on prend toujours plaisir a lire et a relire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maria1957 2018-11-27T15:08:20+01:00
La maison assassinée

Très belle histoire, suspense bien ficelé.

On crois savoir et puis on sait pas.

C'est dommage que l'on ne comprenne pas toujours car j'ai l'impression qu'il parle souvent avec des mots très compliqué et qu'on utilise plus beaucoup de nos jours.

Mais c'est à lire.

Afficher en entier

Dédicaces de Pierre Magnan
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 23 livres

Denoël : 8 livres

Fayard : 2 livres

Editions Retrouvées : 2 livres

Editions de la Seine : 2 livres

France Loisirs : 1 livre

Le Grand livre du mois : 1 livre

Robert Laffont : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode