Livres
463 840
Membres
423 467

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pierre Taranzano

159 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
44 lecteurs
Or
76 lecteurs
Argent
60 lecteurs
Bronze
45 lecteurs
Lu aussi
44 lecteurs
Envies
135 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
6 lecteurs
PAL
32 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.76/10
Nombre d'évaluations : 41

0 Citations 30 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Pierre Taranzano

Sortie France/Français : 2017-09-13

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Thanatonautes, tome 2 : Le temps des pionniers

Bon pour cette suite ce n'est encore une fois pas un plaisir, je l'ai trouvé baclée et je me suis ennuyée pour tout dire..

Afficher en entier
L'iliade, Tome 1 : La pomme de discorde

Super BD, j'aime beaucoup les dessins, ils sont colorés et tout.

Afficher en entier
L'Iliade, Tome 2 : La guerre des dieux

Encore une très bonne BD, à la hauteur du 1er tome. J'adore vraiment les dessins, ils sont magnifiques ! J'ai hâte que le tome 3 sorte...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ellia 2018-10-06T11:31:35+02:00
L'iliade, Tome 3 : La chute de Troie

Ce troisième tome clôture la fin de la guerre de Troie en apothéose !

Afficher en entier
L'iliade, Tome 1 : La pomme de discorde

Bien que ne lisant que peu de Bande-dessinées (leur préfèrant bien souvent les romans), je dois dire que celle-ci m'a beaucoup plu !

Les dessins sont magnifiques et très détaillés tandis que le récit colle parfaitement à l'Iliade originelle d'Homère ! Les différentes parties impliquées sont bien expliquées et les différents flash-backs sont vraiment utiles bien faits !

N'ayant jamais réussi à lire le texte original en entier, cette BD est vraiment appréciable !

De plus, les explications et les tableaux présentés à la fin ajoutent un plus non négligeable ! Je suis pressée d'attaquer le tome 2 !!

Afficher en entier
L'Iliade, Tome 2 : La guerre des dieux

J'avais déjà été très impressionnée par les dessins du tome 1 qui étaient tout simplement splendides, eh bien cette fois-ci, c'est le réalisme flagrant de ceux-ci qui m'a le plus marquée !

Les scènes étaient poignantes, pleines de détails et d'émotions et les machinations d'Héra étaient un régal ! L'amoindrissement du nombre d'interventions de la part des Dieux n'a malgré tout rien enlevé à l'addictivité de ce tome, que j'ai même préféré (de peu) au précédent.

Je vais cependant attendre un jour de plus avant d'attaquer le dernier tome histoire de ménager encore un peu plus de suspense ! ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louana31 2018-12-12T21:14:20+01:00
L'iliade, Tome 3 : La chute de Troie

Bien qu'ayant préféré le tome 2, ce dernier opus présente un fin en apothéose. L'horreur de la guerre est parfaitement représentée (massacres, sacrifices, viols...) bien que je ne sache pas vraiment si cela en fait un point positif ou un point négatif ici...

En tout cas, les dessins sont toujours aussi magnifiques et les explications philosophiques finales sont un vrai régal !

Je crois que je vais bientôt investir dans tous les autres opus de la collection... ^^'

Afficher en entier
L'iliade, Tome 1 : La pomme de discorde

Pour commencer : j'adore l' "Iliade", que j'ai lue, relue et re-relue. J'ai été séduite par cette idée d'une adaptation en BD. Il faut dire que la première de couverture est sublissime, mais c'est trompeur.

Certes, l'histoire est respectée et je salue l'emploi de mots comme "hybris", pour désigner tout comportement excessif. Les dieux sont reconnaissables car mis en couleur différemment et c'est parfait. L'ajout de flashs-backs sur le jugement de Pâris ou encore le rêve que fit Hécube lorsqu'elle était enceinte de lui, qui ne figurent pas dans Homère - et pour cause : tous les Grecs connaissaient ces histoires, donc inutile de les raconter - permettent de comprendre le fil d'un récit dont les prémices ont commencé bien longtemps avant le début du poème. En outre, on voit Athéna et Héra se chamailler, s'invectiver au point d'en perdre toute dignité (c'en est cocasse !) et c'est vrai que dans l' 'Iliade", au passage appelé "la bataille des dieux", on voit les déesses se traiter aimablement de "mouche à chien". Charmant !

Mais je trouve les dessins indignes : je l'ai dit, la couverture est trompeuse. En effet, ces récits voient des dieux et des héros. Or, ce qui caractérise ces personnages, c'est leur beauté physique. Quand on est un dieu, quand on est un héros, on est beau et les épithètes homériques le rappellent bien : "Aphrodite d'Or", "Athéna aux yeux de chouette" (c'est-à-dire brillants) "Hélène semblable à Aphrodite", "Pâris beau comme un dieu"... ; tandis qu'elle traîne dans la poussière à la suite du char d'Achille, la tête d'Hector est décrite comme "naguère pleine de grâce" et un peu plus haut, le poète avait évoqué "la beauté et la taille admirables d'Hector". Y'a pas à dire, ces hommes, ces femmes, ce sont des canons et le dessin n'est pas du tout à la hauteur.

Puis, je ne trouve pas que Pâris soit bien traité : non seulement il n'est pas franchement le beau gosse décrit par la tradition, mais en plus il nous apparaît comme le dernier des lâches ! D'accord, il est loin de valoir Hector au combat et son arme de prédilection est l'arc, arme qui a mauvaise presse chez Homère car elle permet d'éviter le corps à corps, que seuls les braves des braves ne redoutent pas. Mais lorsqu'il vient trouver son cadet dans ses appartements, où il s'était retiré après sa défaite contre Ménélas, Hector le rabroue, certes, mais c'est pour lui dire, plus loin, qu'il est courageux.

Et où est Hélène ?... nulle part on ne la voit, alors qu'elle n'est pas absente des poèmes. Il y avait deux occasions de la mettre en scène dans ce volume : lorsqu'elle rejoint Priam et les vieillards de Troie sur le rempart (chant III, je crois), afin de lui présenter les principaux chefs achéens (il n'aurait pas été inutile de mettre ce passage en images, pour que le lecteur identifie bien les uns et les autres, car ce n'est pas toujours évident), et plus loin, lorsqu'elle accueille Pâris au retour de son duel contre Ménélas. C'est elle qui est représentée sur la couverture, aucun doute. Mais c'est trop peu !

Afficher en entier
L'Iliade, Tome 2 : La guerre des dieux

Voici le 2è tome, qui s'ouvre sur le duel entre Hector et Ajax et s'achève sur ce hurlement de douleur et de colère d'Achille. Si les dessins sont toujours aussi décevants, ils rendent compte néanmoins magistralement de l'esprit de la guerre de Troie : la puissance de ce duel entre les deux champions - duel qui dura toute une journée - et le désespoir incommensurable du fils de Pélée sont deux grands moments d'émotion, où ces hommes dépassent la condition humaine, pour se montrer tels qu'on les connaît, à savoir des héros.

Les dieux prennent ouvertement part au conflit et les hommes ne sont que les marionnettes dont ils usent pour régler leurs différents. C'est parfaitement restitué et la dimension tragique du poème est respectée : le destin - auquel même les dieux sont soumis cependant - pèse de tout son poids sur les hommes.

J'espère que le dernier sera une apothéose !

Afficher en entier
L'iliade, Tome 3 : La chute de Troie

Joli gâchis car il manque facile un tome pour parfaire l'ensemble : le 3è s'achèverait sur les funérailles d'Hector et un 4è raconterait la chute de la ville. Résultat : des ellipses, trop ; et des passages sublimes comme l'entrevue entre Priam et Achille ou tragiques comme les funérailles de Patrocle (bon point : le sacrifice des douze Troyens est montré, je ne m'y attendais pas), ont été raccourcis, au point d'en être insignifiants. On ne se rend pas compte que Priam a embrassé, a posé ses lèvres sur les mains de celui qui lui a tué son fils, son héritier ! Parlons-en d'ailleurs, de ce fils : Hector n'a jamais attendu Achille à l'abri des remparts. Il a fait rentrer tout le monde dans la ville au cours de la débâcle et est resté seul devant les portes, sourd aux supplications de ses parents. Et quid de la mort de Pâris ? et de celle d'Ajax ? le pauvre prince et le colosse de Salamine n'ont droit à rien. Achille a eu droit à quelques vignettes, quelle chance (et avec la fable post-homérique du talon...) ! La prise de Troie ? expédiée en quelques pages, alors que des atrocités, toutes sortes de sacrilèges, ont été commis, ce qui explique la colère des dieux qui s'est abattue ensuite sur les vainqueurs au moment du retour. Et quant aux retrouvailles entre Ménélas et Hélène, nan mais c'en est pathétique ! Le récit laisse entendre que tout est redevenu comme avant entre eux, comme si rien n'était arrivé. C'est oublier qu'en la revoyant, Ménélas a quand même levé le glaive sur elle avant de se raviser et qu'il a trucidé sans pitié Déiphobe, celui qu'elle a épousé après la mort de Pâris (voyez la belle veuve éplorée !).

Finalement, cette série a été bâclée, il y avait nettement mieux à faire avec ce monument qu'est l' "Iliade". Mais encore fallait-il s'en donner les moyens !

Afficher en entier

Dédicaces de Pierre Taranzano
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Glénat : 5 livres

Drugstore : 1 livre

Clair de Lune : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode