Livres
473 253
Membres
446 899

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Qiu Xiaolong

149 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2011-02-13T23:59:41+01:00
de

Biographie

Ecrivain et poète chinois

[Littérature étrangère]

Né à Shanghai en 1953

L'amour de Qiu Xiaolong pour la littérature anglaise et la poésie lui vient à l'adolescence, lorsqu'une bronchite le cloue au lit. Son père, professeur, est victime des Gardes Rouges durant la Révolution culturelle des années 1960. En 1988, une bourse de la Ford Foundation permet à Qiu Xiaolong de partir aux Etats-Unis pour y poursuivre des études à la Washington University de St-Louis, dans le Missouri, et, suite aux répressions de la Place Tiananmen en 1989, il décide de s'installer définitivement aux Etats-Unis. En 1996, il obtient son doctorat en anglais avec une thèse sur T. S. Eliot. Ses livres, écrits en anglais, dont le personnage principal récurrent est l'inspecteur Chen Chao, cadre du Parti et membre de l'Union des écrivains, au-delà du roman policier, dépeignent la Chine des années 1990, les mutations socio-économiques de sa population urbaine et les bouleversements de la Chine moderne. Son premier roman, 'Mort d'une héroïne rouge', paraît en France en 2001. D'autres livres suivent, permettant aux lecteurs français de faire plus ample connaissance avec l'inspecteur Chen Chao et son créateur. Parallèlement à ses activités d'auteur, Qiu Xiaolong enseigne également la littérature à la Washington University de Saint-Louis, ville dans laquelle il s'est installé avec sa famille.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
19 lecteurs
Or
61 lecteurs
Argent
67 lecteurs
Bronze
47 lecteurs
Lu aussi
41 lecteurs
Envies
50 lecteurs
En train de lire
6 lecteurs
Pas apprécié
11 lecteurs
PAL
90 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.15/10
Nombre d'évaluations : 87

0 Citations 68 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Qiu Xiaolong

Sortie France/Français : 2018-10-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Chocoly 2018-08-28T22:59:20+02:00
Dragon bleu, tigre blanc

Je crois que c'est mon premier roman policier par un écrivain chinois et ça m'a vraiment plu. J'ai bien aimé globalement l'histoire et la façon d'écrire! Une belle découverte de l'auteur Qiu Xiaolong et c'est dommage que je ne suis pas Chinoise, du moins, que je suis bilingue haha, parce que sinon, j'aimerai vraiment le lire en V.O !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tyka 2018-09-09T15:34:43+02:00
Il était une fois l'inspecteur Chen

Un très bon tome pour se familiariser avec le personnage. Ici on le découvre au début de sa carrière et nous plonge dans la jeunesse de l’écrivain. Livre relativement court mais très fluide.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tyka 2018-09-09T16:36:26+02:00
Mort d'une héroïne rouge

Le moins que l’on puisse dire c’est que le rythme est vraiment différent des autres livres policiers que j’ai pu lire. Ici l’enquête se fait tranquillement sans compte à rebours. Les personnages sont posés, l’enquête avance tranquillement au fil des pages. On découvre une chine avec ces classes sociales, la difficulté de s’affirmer dans une Chine des années 90 où le régime politique dicte la vie de tous les jours. Un dépaysement aussi qu’il soit culturel ou gastronomique. L’interaction entre la jeune génération et les anciens. Quant à l’intrigue policière une fois les embuches écartés elle se résout d’elle-même.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jukebox_fr 2018-09-29T09:58:58+02:00
Mort d'une héroïne rouge

https://jukeboxcornerblog.wordpress.com

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en ouvrant le premier tome des enquêtes de cet inspecteur, Mort d'une héroïne rouge, mais j'étais sûre d'une chose, avec un titre pareil, il serait forcément question de politique et de Chine communiste à un moment donné. Ça n'a pas raté, mais c'était un peu plus subtile que ce que j'imaginais.

Tout d'abord, l'inspecteur principal Chen Cao n'est pas un homme à faire de la politique à tout prix, malgré son enrôlement dans le Parti. Mais la politique semble aux aguets et cerner toute affaire, il lui suffit de peu pour s'en emparer. On suit clairement le quotidien d'un policier consciencieux, intègre et épris de justice, qui tente de faire le même travail que tout autre policier à travers le monde mais avec les contraintes de son pays, la Chine de 1990 en pleine mutation.

Ce semble être une période de paradoxes et de conflits pour le pays qui tente très maladroitement une transition vers une politique plus ouverte vers l'extérieur avec tout ce que cela implique, tout en n'arrivant pas à se débarrasser de ses vieux travers. Pas étonnant que l'inspecteur Chen marche sur des sables mouvants tout du long.

Ce qui fait la particularité de ce roman policier, c'est qu'il consacre la moitié de ses pages à son enquête et l'autre à décrire le mode de vie chinois avec ses qualités, ses inégalités et ses problèmes. L'enquête est bien ficelée, mais traîne certainement trop en longueur pour les amateurs des polars imprimant du rythme à leur récit par une construction narrative riche en rebondissements. Pour le reste, c'est une immersion totale et pointue dans une autre culture que l'auteur décrit de façon poétique et sensuelle. Il vous pousse à découvrir le pays, sa littérature, ses arts, et à la manière du Gourmet solitaire, il vous ouvre l'appétit par ses nombreuses incursions dans la riche et variée gastronomie chinoise. 

Les personnages sont très bien travaillés du fait de la dimension culturelle et sociale importante du roman. Chacun apporte quelque chose dans le contexte par sa situation personnelle, ses relations ou son engagement. D'une certaine façon ils sont tous spéciaux. A commencer par l'inspecteur principal Chen devenu flic par attribution de poste mais poète de formation. Une drôle de combinaison qu'on devine aisément être due à la projection de l'auteur sur son personnage principal. 

Un roman qui m'a agréablement surprise, porté plus sur la réflexion que sur l'action, sur l'observation que sur le sensationnel qui, arrivé à un stade de sa lecture, nous offre un premier dénouement, la résolution de l'enquête, mais se poursuit pour apporter l'épilogue de l'intrigue politique dont on attend impatiemment les retombées sur les personnages.

Je ne sais pas si beaucoup l'ont lu, mais j'ai eu envie de partager cette trouvaille curieuse et intéressante avec ceux qui, comme moi, ont besoin de renouvellement et parfois d'un peu plus de profondeur dans leurs lectures. Si d'autres lecteurs se sont plongés dans les enquêtes de l'inspecteur Chen, j'aimerais beaucoup connaître leur avis et ressenti à leur sujet. Pour ma part, je pense donner suite prochainement à ce premier tome très engageant, en espérant que les tomes suivants soient de même qualité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lelette1610 2018-10-10T09:27:28+02:00
Dragon bleu, tigre blanc

Chen vient d'être promu au grade de directeur de la commission de réforme juridique de Shanghaï. Il n'est dupe et se rend vite compte que quelqu'un cherche à se débarrasser de lui.

N'étant plus inspecteur principal, il ne peut pas mener lui même l'enquête mais il peut compter sur un petit cercle de fidèles.

A travers la voix de Chen, poète et traducteur d'auteurs occidentaux, l'auteur nous fait connaître des poèmes traditionnels chinois ayant résisté au temps et à toutes les censures.

A travers une histoire policière, Qiu Xiaolong, montre ce qu'est la Chine contemporaine tournée vers le capitalisme. Il s'est servi comme modèle de Bo Xilai, ancien ministre et maire de Chongqing - il a été condamné à la prison à perpétuité pour corruption - et son épouse Gu Kailai.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2018-10-29T15:07:17+01:00
Mort d'une héroïne rouge

Voilà un roman qui dormait dans ma bibliothèque depuis de nombreuses années. Et puis un jour, je me suis dit que c’était le moment !

Nous sommes en 1990 en Chine. Une jeune femme est retrouvée morte dans les eaux du canal Baili proche de Shanghai. Aucune identité sur elle. Complètement nue. l’inspecteur principal Chen Cao va voir sa vie entièrement bouleversée par cette enquête.

Le succès politique n’aidait guère dans la vie personnelle. Il pouvait au contraire la gâcher. Particulièrement dans la Chine moderne, être membre du Parti signifiait être loyal en premier lieu au Parti selon la règle du Parti, ce qui n’attirait pas nécessairement un conjoint éventuel. Un mari potentiel préférerait vraisemblablement une épouse qui s’engage à être loyale tout d’abord envers lui, qui mette tout son cœur et toute son âme dans sa famille.

Bien que ce roman soit un policier, pour moi il est bien plus que cela. Il est une porte ouverte sur la Chine des années 90. Une chine qui sort d’une politique restrictive, de la révolte culturelle. Malgré tout, le pays reste soumis à beaucoup d’obligations politiques qui influencent bien évidemment cette enquête policière. Le personnage principal, l’inspecteur Chen Cao, ne peut se permettre d’enquêter comme tout inspecteur européen. C’est bien ce qui fait la force de ce roman !

L’auteur nous baigne donc dans ce monde qui finalement nous est peu palpable, puisque censuré. On apprend les conditions de vie de la population, les règles de vie en société, les travailleurs modèles …Les marchés populaires et cette façon de faire la queue en mettant les paniers uniquement les uns derrière les autres , et puis la nourriture qui après réflexion est très importante pour l’auteur ! On patauge dans les odeurs et tripailles de la cuisine chinoise !

J’aurai tendance à finalement mettre l’intrigue policière au second degré tant l’atmosphère et la découverte de ce pays m’a touché. J’ai dévoré ce livre comme une assoiffée, une vampire qui veut absorber un maximum de ces us et coutumes qui me sont tant étrangers. Mais l’enquête est bien là !

Je me dois tout de même de vous rappeler que ce roman est sorti en France 2003, mais sa parution originale est de 2000.

J’ai terminé ce livre en partant chercher la seconde enquête de l’inspecteur principal Chen Cao. Si ce n’est pas une preuve que j’ai aimé ma lecture, alors je ne sais pas quoi vous dire

Afficher en entier
Il était une fois l'inspecteur Chen

J'ai apprécié le lire et j'ai trouvé ça intéressant de connaître sa vie, la vie de son personnage Chen pendant sa jeunesse (étudiant surtout à l'université) et comment il en est arrivé à être au poste de police.

J'aime toujours l'écriture qui se laisse vite longé dans l'histoire.

Ceci est vraiment dommage que je ne pourrai pas voir l'auteur Qiu Xiao Long le 7 novembre je crois...Je n'habite pas à côté de Paris enfin l'heure est un peu tardive pour moi..

Je crois que je vais mettre son nouveau livre à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goupilpm 2018-11-17T11:04:00+01:00
Mort d'une héroïne rouge

Deux amis qui ne s'étaient pas vu depuis trente ans partent pêcher à l'ouest de Shangaï où les canaux sont moins pollués. Au cours de leur séance de pêche l'hélice du bateau est coincée par quelque chose. En la dégageant ils découvrent le corps d'une femme nue dans un sac plastique. L'inspecteur Yu seul enquêteur disponible se rend sur place. La victime est une égérie du système communiste, une travailleuse modèle. Vu la sensibilité de l'affaire l'enquête est confiée à la Section des Affaires Spéciales dirigée par l’inspecteur principal Chen.

Derrière une enquête dans son déroulement tout ce qu'il y a de plus classique c'est une Chine de fin de siècle en pleine mutation que nous fait découvrir l'auteur. C'est une Chine qui s'ouvre sur le capitalisme, mais une ouverture qui est en opposition à un Parti Communiste qui veut empêcher tout changement politique. Les enquêteurs dans le processus d'enquête vont être confrontés à cette politique qui veut préserver l'image des anciens cadres politiques et celle de leur progéniture. Pour cette raison l'enquête, bien orchestrée, avance très lentement.

Le lecteur a l'impression d'être lui-même projeté dans un Shanghai des années 90 et de vivre le quotidien de la population. Un quotidien très difficile pour les classes défavorisées ou en bas de l'échelle sociale très codifiée : vivre à plusieurs générations dans une seule pièce et qui ont du mal à survivre face à la montée des prix des marchés libres en pleine expansion.

Les personnages de premier plan, tout comme les personnages secondaires, sont très intéressants à suivre car ils évoluent tout au long du récit.

Le style de l'auteur, bien que trop émaillé de poésie, rend de belle manière le contexte dans lequel doivent évoluer les enquêteurs qui doivent aussi composer avec la présence d'un commissaire politique un tantinet pointilleux, mais aussi avec un coupable dont le père est un dignitaire du parti et qui n'hésite pas à faire appel aux relations de celui-ci pour tenter de faire classer l'affaire.

Une enquête bien menée, une atmosphère très bien rendue avec une description bien dosée de la société chinoise communiste mais un avec toutefois un petit bémol sur l'érudition de certains personnage qui prend un peu trop de place et n'est pas tout à fait en phase avec le reste du récit.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Iliane 2018-12-09T15:06:56+01:00
De soie et de sang

Un plaisir de lire qui se renouvelle à chaque livre de QIU Xialong.

On y retrouve le Camarade Inspecteur Principal Chen dans une nouvelle enquête à la fois originale et prenante.

Une belle plongée dans la Chine et dans le meurtre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tyka 2019-06-16T15:47:39+02:00
Visa pour Shanghai

Après avoir lu « Mort d’une héroïne rouge » je m’étais dit que je continuerais cette série sur l’inspecteur Chen CAO, ne serais-ce que pour la découverte des usages et coutumes de la Chine dans les années 90. L’éveille de la population et les habitudes bien encré sous Mao, c’est aussi une découverte gastronomique et culturelle appréciable. L’auteur nous décrit un Shanghai qui se développe avec les bons et mauvais côtés. L’intrigue est lente comme dans le tome précédent. Un faux rythme tout du long. Pour son enquête l’inspecteur CAO doit collaborer avec un agent américain c’est la confrontation entre deux méthodes d’enquête celle d’Occidentale et l’autre orientale, l’immigration de la population chinoise vers les États unis, l’implantation et le pouvoir des triades chinoises.

Afficher en entier

Dédicaces de Qiu Xiaolong
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Points : 10 livres

Liana LEVI : 9 livres

Seuil : 3 livres

Point 2 : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array