Livres
564 671
Membres
617 188

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Saki Aikawa

Auteur

1 884 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Kizuna 2019-09-27T22:26:56+02:00

Biographie

Saki Aikawa est une mangaka, née un 25 Novembre à Shizuoka.

"J’adorais dessiner et lire depuis toute petite, et puis un jour je me suis dit que ce serait bien si je pouvais créer des mangas moi-même.

Le point de départ a eu lieu à mes 13 ans, quand j’ai réalisé une histoire courte (16 pages). À mes 16 ans, un magazine a bien voulu publier une de mes œuvres (31 pages), puis m’a affecté un responsable éditorial. C’est à cette période que j’ai vraiment fait mes débuts, avec ma 3 ème bande dessinée. D’ailleurs j’ai de grands souvenirs associés à celle-là. Je ne savais pas que mon manager avait pris des vacances et il était injoignable pendant un mois, j’ai cru qu’il ne voulait tout simplement plus s’occuper de moi ! Du coup j’ai profité des vacances d’été pour finir mes planches toute seule, et je les ai montrées directement aux éditeurs. Je leur ai demandé de les publier en état, et pourtant ils n’avaient vraiment pas l’air emballés… Finalement, c’est grâce à ça que j’ai pu me lancer ! (rire)

Je me souviens encore très bien de cette époque, j’avais réalisé qu’on ne sait jamais de quoi la vie est faite… "

(extrait de l'interview de Saki Aikawa, réalisé par Les éditions Soleil)

Manga licencié en France : (Année de sortie au Japon)

2008 :

-Sixteen life - 16 life

-Bad Boyfriend

2009 :

-Romantic Obsession

2010 :

-In love with you

-In love with my teacher

2011 :

-L'Heure des secrets

2012 :

-He is a beast

-Is this feeling love ?

-Le Baiser du renard

2015 :

-Timeless Romance

2016 :

-Be-Twin you & me

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 421 lecteurs
Or
3 945 lecteurs
Argent
2 784 lecteurs
Bronze
1 923 lecteurs
Lu aussi
3 157 lecteurs
Envies
2 731 lecteurs
En train de lire
103 lecteurs
Pas apprécié
62 lecteurs
PAL
798 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.85/10
Nombre d'évaluations : 3 319

0 Citations 1 191 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Saki Aikawa

Sortie France/Français : 2021-10-13

Dernier livre
de Saki Aikawa

Sortie France/Français : 2021-06-30

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Marion-282 2021-08-26T17:15:38+02:00
He is a beast ! Tome 13

Une fin si belle, j'aurais tellement aimé que l'on est un tome de plus pour les voir grandir & vivre en couple! Mention spéciale pour certain décors qui ressemble à des photos ;) Toute les belles choses ont une fin :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marion-282 2021-08-26T17:20:22+02:00
He is a beast ! Tome 12

Une histoire tellement belle! Où est la limite entre ce dont on a besoin et ce que attendent les autres de nous-même? A la place d'Himari on choisirait la personne qu'on aime ou la famille? ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marion-282 2021-08-26T17:21:17+02:00
Be-Twin you and me, Tome 1

Une nouvelle romance signé Saki Aikawa! Un bon début mais qui souffre forcément de la comparaison avec la précédente série de l'auteure "He is a Beast". Le premier tome, nous présente le background et les protagonistes. L'intrigue de cette nouvelle série perd en intensité en comparaison avec l'ancienne! Cependant, le thème de l'amitié et le mystère qui plane au-dessus des deux jumeaux sont bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2021-09-01T18:17:39+02:00
He is a beast ! Tome 4

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2021/08/18/he-is-a-beast-t-4-saki-aikawa/

On retrouve Keita et Himari dans ce quatrième tome de He is a beast !, qui reprend tout de suite après la confession du jeune homme. Il a avoué ses sentiments à Himari, mais elle-même a du mal à l’accepter, à cause de la famille qu’ils forment désormais. De son mieux, elle tente de faire face à ce qu’elle éprouve pour Keita, tout en s’efforçant de préserver le bonheur de ses parents.

On commence par un point positif : le manga continue de s’améliorer ! Là où je déplorais son manque d’originalité à la base, eh bien… Je ne dirais pas qu’il est transcendant, mais finalement, les situations qui ont tendance à m’agacer dans les autres shojos passent désormais mieux dans celui-ci. Je pense surtout aux volte-face des protagonistes, qui préfèrent fuir ce qu’ils ressentent plutôt que de le reconnaître ou de s’y confronter.

Là, au moins, Himari a une bonne raison d’agir comme elle le fait. Je dis bonne, et pas vraie, parce même si ce n’est pas dans les mœurs (levage d’yeux au ciel), je ne vois pas en quoi le fait qu’ils soient frère et sœur adoptifs devrait être un obstacle à leur amour. Seraient-ils du même sang que je ne le verrais pas non plus, d’ailleurs.

M’enfin, admettons. Himari ne repousse pas Keita sans réel motif comme la plupart des personnages de shojo se repoussent dans la grosse majorité des œuvres que j’ai pu lire, mais parce qu’elle pense à sa mère, à son beau-père, et aux répercussions qu’une telle relation aurait sur l’équilibre familial.

Partant de là, ce tome est très bon, avec deux protagonistes qui veulent être ensemble, mais qui doivent se résigner à ne pas l’être. La souffrance, les regrets, l’amertume, la mélancolie, la culpabilité… sont bien retranscrits par la mangaka. J’ai éprouvé beaucoup de compassion pour eux, même pour Himari que je ne portais pas dans mon cœur jusque-là.

Reste Saeki… Quoique peu présent, il révèle une nouvelle facette de sa personnalité, notamment grâce au chapitre annexe qui lui est consacré, malgré quoi je n’accroche toujours pas à lui. Ce qu’il m’inspire me rappelle un peu Akira dans Love Mission. On se doute déjà (si je me trompe, ce sera une sacrée surprise !) du garçon avec qui l’héroïne va finir, ce qui m’incite à ne voir en l’autre que celui qui se fera évincer, et donc à ne pas lui trouver d’intérêts.

À moins qu’il n’en ait naturellement moins, justement pour ne pas faire de l’ombre au premier. Ce sont presque toujours des garçons gentils, avenants, protecteurs… Bref, avec une personnalité plutôt insipide, là où des personnages comme Keita ou Shigure dans Love Mission ont tendance à se démarquer davantage.

Je voudrais également évoquer un détail qui m’a interpellée. Je ne comprends pas pourquoi Himari refuse d’appeler Keita par son prénom en arguant que cela risquerait de pousser sa mère à s’interroger. Ils sont censés être « frère et sœur » ou plutôt voisins de chambre destinés à juste se saluer au détour d’un couloir, en fait ? Je sais qu’utiliser le prénom est une marque de familiarité, au Japon, mais son usage ne me paraît pas inconvenant au sein d’une famille recomposée.

Dans l’ensemble, ce manga est en train de se bonifier. J’ai vraiment beaucoup aimé ce tome, même si j’appréhende un peu la suite, du fait de la longueur de la série. J’espère de tout cœur que l’intrigue ne sombrera pas dans le remplissage, avec une situation et un triangle amoureux qui tournent inutilement en rond.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2021-09-01T18:24:59+02:00
He is a beast ! Tome 5

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2021/09/01/he-is-a-beast-t-5-saki-aikawa/

La fête de l’école se rapproche à grands pas dans ce cinquième tome de He is a beast ! Himari est si occupée par les préparatifs que cela lui permet d’éviter Keita, qui a de son côté trouvé du travail, avec l’objectif de se louer un appartement pour ne plus avoir à vivre sous le même toit que la jeune fille.

Encore un très bon tome ! Il ne se passe pourtant pas grand-chose, mais le déchirement entre les deux protagonistes est palpable. Leur histoire est vraiment touchante, on sent leur amour et la douleur qu’ils ressentent de ne pouvoir être l’un avec l’autre.

J’en arrive à m’interroger sur le titre de manga, car Keita révèle de plus en plus un côté doux et attentionné. Malgré la séparation, il veille sur Himari et prend soin d’elle à distance. Même Saeki m’a inspirée de la compassion dans ce tome. Il est conscient de cet amour réciproque au milieu duquel il se trouve, et il doit en plus désormais subir les assauts de tous ceux qui le pensent en couple avec Himari, à commencer par la mère de celle-ci.

Petit reproche que je formulerai à ce sujet : ces passages-là sont un peu (trop) pesants, ils contrastent par leur manque de subtilité et leur lourdeur avec l’émotion presque dramatique qui émane des différentes scènes entre Keita et Himari.

Autre point négatif : il m’a fallu plusieurs pages pour identifier le personnage qui fait une apparition à la fin de la fête. J’aime beaucoup les dessins de la mangaka, mais en l’occurrence, il aurait peut-être fallu mieux souligner la différence de génération, parce que j’ai d’abord cru à une lycéenne, avant que la conversation suivante ne m’éclaire sur son identité.

Ce sont vraiment les seuls bémols que j’ai relevés dans ce tome, l’ensemble est toujours aussi agréable à lire, et j’ai vraiment hâte de voir comment la situation va évoluer entre Keita et Himari, même si la suite promet d’être déchirante pour eux deux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2021-09-01T18:29:01+02:00
He is a beast ! Tome 6

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2021/09/01/he-is-a-beast-t-6-saki-aikawa/

Keita est sur le point de quitter la maison dans ce sixième tome de He is a beast !, mais avant cela, il propose à Himari de passer toute une journée avec lui, pour ce qui sera leur premier et dernier rendez-vous. La jeune fille accepte, quoique peinée par l’idée d’une séparation imminente.

Le manga continue sur sa lancée, toujours aussi bon. Une fois encore, ce tome est chargé d’émotions, de regrets, de mélancolie… J’adore ! Les sentiments des personnages sont palpables, et on s’attriste avec eux de cet amour que leur situation rend plus ou moins impossible.

Un point que j’ai omis d’évoquer dans ma dernière critique, mais qui est à mettre au crédit de cette histoire : j’apprécie énormément de voir les personnages communiquer. La moitié des shojo de ma connaissance pourraient se conclure en deux ou trois tomes maximum si les protagonistes daignaient se parler. Même Blue Spring Ride, qui est pourtant mon gros coup de cœur dans le genre, ne fait pas exception. He is a beast !, si.

Keita, sous ses airs bourrus, n’a pas peur de dire ce qu’il pense, ni ce qu’il ressent, à l’instar de Saeki. Même Himari, malgré ses efforts pour étouffer ce qu’elle éprouve, n’hésite pas à avouer à ce dernier ce qu’elle a réellement sur le cœur, afin qu’il n’entretienne pas de faux espoirs.

Vraiment, c’est agréable de lire un shojo où, pour une fois, on n’a pas envie de secouer les personnages en leur hurlant « Parlez-vous, à la fin ! » à chaque nouveau chapitre. En cela, ce manga change de la plupart de ceux que j’ai pu lire jusqu’à présent, mais…

C’est avec une petite note d’appréhension que je termine ce tome. J’ai un temps craint que Himari se rapproche de Saeki pour tenter d’oublier ses sentiments envers Keita, et j’ai été heureuse de voir que cela ne se produisait pas, mais l’arrivée d’un nouveau garçon, taciturne et peu aimable (tiens, comme Keita, ça alors !), juste au moment où celui-ci s’en va, ne m’inspire pas confiance.

On va dire qu’il faut bien remplir les sept tomes restants, mais c’est justement ce qui me fait peur. Enfin, la mangaka a su me surprendre en bien jusqu’ici, donc on verra ce que préfigure ce tournant dans l’intrigue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2021-09-08T21:16:06+02:00
He is a beast ! Tome 7

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2021/09/01/he-is-a-beast-t-7-saki-aikawa/

Keita a quitté la maison dans ce septième tome de He is a beast ! Pour tenter d’oublier sa solitude, Himari a décidé de reprendre le travail, où elle fait la rencontre de son nouveau collègue, Kuroda. Froid et dur, il lui rappelle un peu Keita, ce que ce dernier ne voit pas d’un très bon œil, pas plus que Saeki.

Un très bon tome, une fois de plus, où mes craintes ont été balayées par l’auteur. Un quatuor amoureux ne se forme pas, malgré ce que je redoutais, puisque Himari reste éprise de Keita, et Keita reste épris de Himari, en dépit de leurs tentatives pour tourner la page.

La jeune fille ne voit pas en Kuroda un prétendant potentiel, mais une copie de son « frère », ce qui la réconforte autant qu’elle en éprouve de la peine. J’ai trouvé la scène où elle lui fait la morale passablement superflu, mais il reste un nouveau personnage sympathique (enfin, façon de parler…)

Je n’en dirais pas autant de Saeki. Il commence vraiment à me taper sur les nerfs. Autant je peux comprendre qu’il s’inquiète pour Himari au point de lui rendre visite à l’improviste, autant lui forcer la main comme il le fait pour qu’elle essaye d’oublier Keita avec lui, c’est très lourd. Il n’a vraiment pas de fierté pour vouloir sortir avec une fille qui en aime ostensiblement un autre sans attendre que, de son propre chef, elle soit prête à avancer.

Du côté de Keita et de Himari, c’est toujours adorable, j’aime les attentions qu’ils ont mutuellement l’un pour l’autre, malgré tout. Je craignais qu’un quiproquo s’installe, et… Il s’installe, mais sans avoir de réelles répercussions sur les sentiments des deux protagonistes. Et une fois encore, j’apprécie le fait qu’ils se parlent ou du moins qu’ils s’y efforcent, quand il n’y a pas Saeki pour s’interposer entre eux.

Vraiment, un très bon manga où je suis comblée par la façon dont l’auteur déjoue mes craintes au fur et à mesure. Bon, j’ai du mal avec Saeki, et j’espère sincèrement qu’il n’y aura pas de réel triangle amoureux, mais ce n’est pas la voie que la mangaka semble choisir. J’ai hâte de lire la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2021-09-08T21:30:02+02:00
He is a beast ! Tome 8

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2021/09/01/he-is-a-beast-t-8-saki-aikawa/

Noël approche à grands pas dans ce huitième tome de He is a beast ! Himari décide de passer le réveillon à travailler, mais c’est sans compter sur l’invitation de Saeki, ni sur la détermination de Keita à renouer avec elle malgré leur séparation.

Une première partie de tome en demi-teinte. Je n’ai pas compris l’attitude de Himari qui m’a passablement agacée à dédaigner Keita malgré l’attention dont elle a fait preuve à son égard lorsqu’il était malade.

Quant à Saeki, il m’énerve toujours autant, avec son insistance excessive et sa promptitude à s’interposer entre les protagonistes. À cause de cela, j’ai perdu le peu de compassion qu’il avait réussi à m’inspirer précédemment.

Les derniers chapitres remontent néanmoins le niveau, avec Himari qui se confronte (enfin !) à ses sentiments, et la conversation tant attendue qui a lieu avec Keita. Une fois de plus, j’apprécie que les situations ne s’enlisent pas trop. C’est ce qui se passe en début de tome, mais les personnages ne baissent pas les bras, ne se laissent pas détourner par les quiproquos et vont jusqu’au bout de leurs objectifs (surtout Keita).

Je trouve tout de même le revirement final de Himari rapide, ou plutôt je le trouve rapide par rapport à cette fameuse attitude que je lui reproche dans les premiers chapitres, elle passe vraiment de l’eau au vin en quelques pages à la suite de l’intervention de Keita. La transition aurait mérité d’être un peu mieux amenée à mon goût.

Les dernières pages promettent un nouveau tournant majeur dans l’œuvre, et j’ai hâte de voir ce que la mangaka nous réserve encore. Malgré un léger moins bien sur ce tome, le manga reste dans l’ensemble très bon, et toujours un plaisir à lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2021-09-08T22:53:04+02:00
He is a beast ! Tome 9

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2021/09/05/he-is-a-beast-t-9-saki-aikawa/

Après le départ de leurs parents, Himari et Keita se retrouvent seuls dans ce neuvième tome de He is a beast !, mais c’est sans compter sur la mère de ce dernier qui débarque à l’improviste, car elle a été sollicitée pour veiller sur eux. Et au lycée, les rumeurs repartent de plus belle…

À l’instar du tome précédent, je suis un peu partagée. Jusqu’à présent, l’auteur avait toujours réussi à me surprendre ou à rebondir agréablement, mais je crois que le point où le manga commence à un peu trop s’étirer a été atteint.

Alors, ce n’est pas un mauvais tome, il y a toujours des passages très sympathiques et très touchants à lire, mais il est tout de même moins bon et moins intense que ceux qui l’ont précédé.

J’aime voir Keita et Himari se rapprocher, former enfin un couple même si ce n’est pas facile. Je regrette en revanche que leur décision du dernier tome n’ait pas mené à la vérité. Certes, ils assument désormais leurs sentiments l’un pour l’autre, mais en privé, et Himari est toujours rongé par la culpabilité de ne pas s’être confiée à sa mère.

Ce qui m’a le plus gênée dans ce tome, ce sont les autres. Je l’avais déjà dit dans une ancienne chronique, mais le côté commère des élèves a tendance à m’agacer. Je ne sais pas si cela se passe vraiment ainsi au Japon (à en croire les shojo, en tout cas, probablement), mais tous les lycéens semblent avoir comme unique préoccupation de savoir qui sort avec qui, au point de harceler les intéressés pour avoir la réponse à leur question.

Et à peine Saeki écarté, l’ombre du triangle que je redoutais par le passé refait surface. C’est désormais Kuroda qui est perçu comme le petit ami de Himari, et qui bien sûr ne dément pas, estimant que ce ne serait pas dans l’intérêt de la relation qu’elle entretient avec son frère. Car oui, comme Saeki, il les a percés à jour…

La conclusion de ce tome ne m’emballe pas particulièrement, et ce qui est annoncé pour la suite non plus, essentiellement à cause d’un (gros) air de déjà vu. J’espère que la mangaka ne va pas gâcher une excellente histoire en tirant un peu trop sur la corde.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2021-09-08T22:55:17+02:00
He is a beast ! Tome 10

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2021/09/08/he-is-a-beast-t-10-saki-aikawa/

Une sortie à quatre est organisée par Kana dans ce dixième tome de He is a beast ! Afin de prouver qu’il n’y a rien entre Keita et elle, Himari est contrainte de passer la journée avec Kuroda. Le rendez-vous est marquée par la jalousie ambiante, ainsi que par une rencontre inattendue.

Mes craintes de voir ce manga entrer dans la phase où il tire trop sur la corde se sont malheureusement confirmées. Cette histoire de sortie à quatre n’apporte strictement rien à l’intrigue, d’autant que Kana n’est pas dupe. À se demander pourquoi elle a suggéré cette mise en scène…

On en apprend un peu plus sur le passé de Kuroda, ce qui est le seul élément vraiment pertinent à retirer de ce tome. On comprend mieux son attitude vis-à-vis de Himari, et de sa relation avec son demi-frère. Le « triangle amoureux » qui se forme, en revanche, est de trop.

Saeki vient juste d’être écarté (il était d’ailleurs plus que temps que Himari se résolve à le repousser une fois pour toute), et voilà que Kuroda prend déjà le relai. Bon, je ne peux pas dire que c’est une surprise, mais ce n’est pas moins affligeant de voir qu’on remet le couvert.

Pourquoi ?! S’il y a bien un point fort dans ce manga, c’est le couple Keita / Himari. Ils s’aiment depuis le début, et en dépit de tous leurs efforts, ils n’ont jamais été capables de dépasser ou de dissimuler leurs sentiments. Pourquoi lancer une pseudo rivalité avec Kuroda alors même qu’il ne s’agira que d’un Saeki 2.0 ?

À moins que Himari le choisisse, ce qui aurait le mérite d’être surprenant, mais je doute qu’un tel revirement puisse se produire à trois tomes de la fin. Ce serait trop soudain, et surtout, cela balayerait tout ce qui a été mis en place jusqu’à présent.

Non, vraiment, la mangaka aurait dû s’en tenir au final du tome 8, avec Keita et Himari qui étaient bien déterminés à avouer la vérité à leurs parents, au lieu de nous servir du réchauffé qui, à en croire le bref aperçu de la suite, va encore plus partir en quenouille.

C’est dommage, parce que ce manga était vraiment très bon, mais il est hélas en train de franchir la ligne rouge.

Afficher en entier

On parle de Saki Aikawa ici :

Sorties Manga du jour : 18 Janvier 2012
2012-01-18T17:55:25+01:00

Dédicaces de Saki Aikawa
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Soleil : 63 livres

Shûeisha : 28 livres

Shogakukan : 10 livres

Akita Shoten : 6 livres

France Loisirs : 6 livres

Egmont Manga : 5 livres

M&C! : 1 livre

Robert Laffont : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array