Livres
455 058
Membres
404 233

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sara Holland

25 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.09/10
Nombre d'évaluations : 9

0 Citations 7 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Sara Holland

Sortie France/Français : 2019-05-09

Sortie USA/English : 2018-01-02

Sortie Poche USA/English : 2018-06-28

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par wilkymay 2018-01-15T12:36:10+01:00
Everless

3,5/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/livres/456/chronique/everless-everless-1-de-sara-holland

D’habitude, c’est simple : je vois une belle couverture et je veux immédiatement lire le livre. Mais des fois, ça ne suffit pas. Ce livre me paraissait tellement banal comparé à tous les YA qui existent dans le monde. À part le concept du “temps utilisé en tant que monnaie”, ce livre ne m’attirait pas particulièrement. Puis, j’ai lu les avis positifs et je me suis tout de même laissée tenter.

Déjà, je peux dire que j’avais tort de penser que c’était un livre qui s’apparentait à ce que j’avais déjà lu. J’ai trouvé le concept vraiment unique et bien pensé. J’ai beaucoup aimé la mythologie proposée dans cet univers. Les révélations à la fin m’ont vraiment surprise, je n’avais rien vu venir.

Malheureusement, à part les prémices totalement géniales, ça n’a pas été la révélation de l’année pour moi, ahah.

Pour moi, l’un des points sombres de l’histoire concerne l’héroïne, Jules. Non seulement elle m’a paru peu mémorable mais elle m’a également agacée à certains moments. J’ai trouvé qu’elle n’aidait pas du tout à l’avancement de l’intrigue. Elle était déterminée à percer le mystère derrière la mort prématurée de son père (elle nous l’a d’ailleurs répété maintes fois) mais je l’ai trouvée hyper lente dans ses recherches. Et de base, si elle n’avait pas coupé son père la dernière fois qu’elle l’avait vu, elle aurait peut-être appris plus de choses, mais NON, il a fallu qu’elle abrège la conversation. Ce moment était particulièrement frustrant…

“I’ll explain on the way. But we must leave—”

“Papa, no.” I interrupt. “If I don’t show up to my kitchen duties, the punishment will be severe.”

L’intrigue du livre était donc principalement centrée sur un mystère à résoudre. J’ADORE ce type d’intrigue. Je trouve ça tellement captivant… mais pour que cela le soit réellement, il me faut de vrais indices. Tout au long de l’histoire, on découvre des petits bouts de puzzle mais rien ne m’a fait du sens donc j’ai été très frustrée durant ma lecture. J’aurai aimé tirer au moins quelques petites conclusions pour ensuite arriver progressivement à la grosse révélation de la fin ! Mais ce n’est pas exactement ce qu’il s’est passé : on a eu peu d’infos et on n’en savait toujours pas assez pour espérer comprendre quelque chose jusqu’à la fin du bouquin.

Alors, c’est vrai. J’avoue que le dénouement de l’histoire était plutôt renversant. Le bouquet final était explosif. Coups de théâtre et révélations choquantes, on a été servis ! Jamais je n’aurai imaginé un tel retournement de situation. Le seul souci pour moi était que toutes ces choses étaient bourrées à la fin du livre. Il aurait été préférable que cela soit davantage réparti dans le livre pour me permettre d’être plus captivée avant ça.

Parce que Jules travaille en tant que servante dans la grande maison des Gerlings (riches aristocrates de la ville de Everless). Et je peux vous dire que j’ai vraiment du mal à lire des histoires qui se déroulent dans un château (ici, il ne s’agit pas d’un château mais bon, c’est tout comme). Je trouve ça tellement ennuyant.

Autres petites choses qui m’ont dérangée concernant Jules : sa mémoire d’éléphant et son crush sur le beau Roan. Jules se souviens littéralement de journées entières passées quand elle avait sept ans. Je conçois que l’on puisse se souvenir de quelques petites choses mais à dix ans plus tard, c’est quand même difficile d’avoir gardé de tels souvenirs ! C’était assez perturbant. Et concernant son crush sur Roan, l’un des Gerlings, ça m’a un peu agacée de voir à quel point elle était à fond sur lui.

Spoiler(cliquez pour révéler)En parlant des Gerlings, j’étais à peu près sûre à 100% que Liam était gentil. Je l’ai su la seconde où on l’a vu. C’était beaucoup trop évident vu la façon dont Judes ne faisait que cracher sur lui. L’auteure voulait absolument qu’on pense qu’il soit méchant que ça manquait de subtilité.

J’avais également pensé que, puisque Liam était sûrement un gentil, alors pourquoi Roan ne serait-il pas méchant ? Je m’attendais à un plot twist à la Red Queen. Mais au final, j’avais tort et c’est mieux ainsi, parce que même si j’aurai adoré ce revirement, ça aurait vraiment trop fait comme dans Red Queen !

Malgré tout, je n’ai pas eu trop de problème à continuer ma lecture. Si ça avait été le cas, j’aurais sans doute abandonné ma lecture ou mis une note plus basse. En arrivant à la conclusion de livre, tout s’est arrangé et j’ai beaucoup aimé la façon dont les choses se sont déroulées. L’écriture de l’auteure était fluide et je n’avais aucun mal à avaler plusieurs chapitres à la fois. L’univers de Everless était tout aussi rafraîchissant et captivant. Comme je le disais, la mythologie était plutôt cool et tous les petits aspects magiques sur le temps l’étaient tout autant. J’ai adoré lire à ce propos. Il y avait par exemple une ville dans le livre qui était en quelque sorte hors du temps et c’était super intéressant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sheo 2018-04-01T20:07:06+02:00
Everless

«I know better than to be afraid of stories.»

Ce moment où je viens de passer les dernières heures plongée dans la préparation de mon examen de droit pour le bac (parce que j'aime préparer les choses en avances) et que je ne sais plus parler que de liberté sexuelle... Du coup, vous voulez un cours ? Non, très sérieusement. Mon cerveau va exploser. En plus, je suis malade (oui je passe ma vie à être malade, c'est dingue -la fille que vous pouvez entendre éternué à l'autre bout de la Terre, c'est moi-) donc c'est franchement pas cool. (Je raconte ma vie aussi, au cas où vous ne l'auriez pas du tout remarqué.)

BREF.

Première chose, mes amis, parlons de la couverture. De manière très simple, je la trouve vraiment très belle. J'adore les couleurs et j'admets que ce truc de sablier me plait bien. Ah, que voulez-vous, il en faut peu pour être heureux.... Wait. ♫♪ Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire... ♪♫ Non ? Enfin, tout ça pour dire que j'aime cette couverture, voilà.

J'avoue que je n'ai rien à dire sur la plume de Sara Holland. Rien. Du. Tout. Nada. Nothing. At. All. Bref, vous avez compris. Le néant total. *hausse les épaules*

In Time meets Red Queen. (Et pour les incultes, In Time est un film.)

Soyons honnêtes. Entre les personnes qui ont moyennement aimé voir pas du tout apprécié ce roman et celles qui l'ont adoré, je n'avais pas envie de me faire mon propre avis. Je voulais juste rester sous ma couette à entendre une illumination qui me donnerait l'envie de donner sa chance à Everless. Bon, j'admets que l'illumination n'a pas perdue de temps. J'ai lu Everless assez rapidement, et je n'ai sérieusement pas vu les pages défilées. Ce qui, je suppose, est une bonne chose. Ce n'est pas tant que l'histoire soit addictive mais plutôt le simple fait qu'elle est suffisamment entraînante pour ne pas vous lâcher. Oui, il y a une nuance, merci.

Cela dit, il est temps que vous ayez mon verdict, non ? Je suis entrée dans l'histoire aussi facilement qu'on rentre dans un jeans à notre taille (pourquoi il faut toujours que je dise des trucs pareils ?) et très honnêtement, j'ai beaucoup aimé l'histoire en elle-même. Elle a du potentiel, et même s'il est vrai que ça aurait pu être encore mieux, je suis presque certaine que le second tome saura nous donner ce petit mieux. Everless a tout pour plaire, une bonne intrigue, de bons personnages, une pointe de romance, et un univers intéressant, sans oublier les retournements de situations.

Mais de quoi ça parle ? Dans le Sempera actuel, Jules et son père ne roulent pas sur l'or. Ils vivent dans un petit coin appelé Crofton et ils doivent se battre pour ne pas finir à la rue et mourir de faim (enfin ça reste à voir, je ne suis pas sûre). Cependant, lorsque Jules était enfant, ils vivaient à Everless qui est le domaine de l'une des familles les plus puissantes de Sempera ; les Gerlings. Suite à un accident avec les frères Gerlings, Jules et son père ont dû fuir et se cacher. Depuis Jules nourrit une haine profonde pour ces foutus Gerlings et un des frères en particulier. Mais à présent que son père a du mal à les faire vivre, Jules décide de retourner à Everless en tant que servante malgré le fait que son père lui a dit et redit qu'elle ne devait jamais y retourner. Everless est un endroit dangereux et avec la Reine en visite à l'occasion du mariage d'un des frères Gerlings avec sa fille adoptive, Jules va être forcée de découvrir qui elle est vraiment au risque de perdre ceux qu'elle aime le plus...

Je ne l'ai pas encore dit mais si vous connaissez le film In Time vous vous doutez peut-être que la vie à Sempera c'est de l'argent et que l'argent c'est du temps. Alors laissez-moi vous raconter une petite histoire... Il était une fois (parce que je ne me priverai certainement pas du plaisir d'un tel début) sur les terres de Sempera, un Alchimiste et une Sorcière. L'Alchimiste vola le cœur de la Sorcière, volant par la même occasion son immortalité (sinon c'est pas drôle) et mélangea le temps au sang. Et quitte à faire des expériences cheloues, autant aller jusqu'au bout. L'Alchimiste mélangea aussi le temps au métal et en fit de l'argent (money money). Pour faire simple, plus vous avez d'argent, plus vous pouvez vivre longtemps (par longtemps entendez des siècles, merci). Bah, on savait bien que l'immortalité c'était pas gratuit. ;) En tout cas, toute cette affaire est fascinante à découvrir.

Ce tout petit aspect, qui est un élément important de l'histoire puisque c'est là-dessus qu'elle se base m'a énormément plu. J'ADORE. Même si j'admets que je ne voudrais pas que ça devienne une réalité parce que j'ai tellement de chance que je serais pauvre comme pas possible et que je serais donc condamnée à mourir jeune. Non, merci.

Le world building de Everless m'a énormément plu. En plus du côté argent = temps, il y a un tas de petits détails qui m'ont charmée. Comme par exemple, Briarsmoor. Je n'en dirais pas plus sur cette petite ville (pour ne pas vous gâcher le plaisir) mais je veux y aller pendant mes vacances. Sérieusement, je suis tellement fan.

MAIS ALORS pourquoi est-ce que ce roman n'est pas un coup de cœur ? Eh bien, premièrement je suis malade donc ça réduit carrément mon amour pour à peu-près tout. SORRY. Ensuite, malgré tout Everless a quelques défauts, on ne va pas se leurrer. La principale raison c'est qu'au final, il n'y a pas tant de surprises que ça. Il y a en bien une ou deux bien placées, mais au-delà de ça, Everless n'offre pas grand-chose de nouveau qui puisse m'éblouir. Et de plus, certaines choses me paraissaient sous-développées et j'ai trouvé ça super dommage. Je n'en dirais pas plus, pour ne spoiler personne, mais en tout cas, c'est sûr qu'il y a de bons éléments mais il y en aussi de moins bons...

Ah les personnages... J'adore parler personnages. C'est le moment où soit je suis super emballée soit totalement entrain de ramer. C'est cool, je trouve. ^^ Je suis partagée concernant les personnages de Everless. Il y a bien deux ou trois que j'ai apprécié, un ou deux que j'ai détesté, et quelques autres qui ne m'ont fait ni chaud ni froid... C'est très hétérogène, pour ma part.

• Jules c'est le genre typique de personnage principal que tu peux adorer et détester en même temps. Des fois elle fait des trucs bien, et des fois comme ça elle fait un truc débile comme pas possible et tout ce que tu peux faire c'est la regarder faire en secouant la tête. Cela dit, dans la mesure où elle n'est pas le pire personnage principal que j'ai croisé et que je considère qu'on fait tous des choses franchement merdiques parfois, je tolère. (Je suis sympa comme ça.)

• Alors Roan, notre très cher Roan... Le Gerlings préféré de tout Sempera. Un volontaire pour lui donner une claque dans la gueule ? Non ? Tant pis, je me dévoue. Comme vous pouvez le savoir, je suis quelqu'un de patient et de tolérant. Je suis pacifiste, même, la plus part du temps. Mais là, non. Pas possible. Ce gars m'a tellement insupporté avec ses airs de mec gentil et parfait qui chie des arcs-en-ciel... Excusez mon langage. C'est simple, chaque fois qu'il souriait j'avais envie de le gifler. Il ouvrait la bouche ? Gifle. Il bougeait ? Gifle. Il respirait ? Gifle. Simple comme bonjour. Bon, pas besoin de vous le cacher, je ne l'aime pas. Dès le début, lui et moi ne pourrions pas nous entendre. À la fin, je ne regrette rien. (Comprendra qui aura lu le livre.) *rire diabolique.*

• Liam (le vilain petit canard Gerlings de Sempera) c'est mon bébé, c'est le personnage que j'ai préféré dans ce bouquin, et moi aussi je vais commencer à faire des expériences cheloues pour le rendre réel... C'est un personnage complexe qui, je pense, n'a pas fini de nous surprendre. J'ai hâte de le retrouver dans le prochain tome pour voir ce qu'il a encore en réserve. Et puis j'aime bien son air d'éternel boudeur. JE L'AIME D'AMOUR.

• Que puis-je dire sur Caro ? C'est un personnage diaboliquement génial. Je l'adore même si elle a littéralement pris mon cœur entre ses mains et l'a serré, elle l'a écrasé jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien et ensuite elle m'a laissé à genoux ramasser les dernières miettes de mon pauvre cœur et m'a laissé les regardé partir en poussière... Je vous le redis, je l'adore.

• Les autres, en clair, je m'en fous. Sauf Hinton, parce qu'il est trop mignon et que j'ai envie de lui faire pleins de câlins.

Parlons Romance. Comme je l'ai dit plus haut, Everless nous offre une pointe de romance. Ou plutôt un aperçu d'une romance potentielle ? Je ne saurais même pas vraiment comme décrire ce que Sara Holland nous a offert mais en tout cas, c'était pas mal. Alors déjà, je suis bien heureuse que la romance ne soit pas l'aspect principal de l'intrigue parce qu'autrement je sens que j'aurais fini par me taper la tête contre un mur. La romance dans Everless était bien partie pour soit aller dans le mauvais sens (aka avec un gars que je ne supporte pas) soit finir en triangle amoureux (aka quelque chose que je ne supporte pas non plus -heureusement que je suis censée être tolérante et tout le blala-). MAIS remercions le dieu du livre pour ça, on a évité le pire. Je suis pleinement satisfaite avec ce que nous a offert Sara H. dans ce premier tome et maintenant je suis impatiente de découvrir ce qu'elle réserve à ces deux personnages pour la suite. Bien-sûr vous vous doutez que je ne vous dis pas de quels personnages il s'agit pour ne pas vous spoiler, oh gentil âme que je suis. → nouveau ship en vue. ♥

La fin m'a TELLEMENT plu. C'est probablement l'une des choses que j'ai préféré. Je n'ai pas grand-chose à dire dessus hormis qu'elle m'a donné envie de me rouler par terre comme un gros bébé en pleurant toutes les larmes de mon corps sans trop savoir pourquoi. Je l'ai trouvé à la hauteur de mes attentes et elle prouve vraiment le potentiel de l'histoire et du prochain tome. Pourtant, j'avoue que j'avais un peu peur que Sara Holland se prenne pour Victoria Aveyard mais NON, nous sommes sauvés ! Paix à nos âmes.

En conclusion, je suis plutôt impatiente de pouvoir découvrir le second tome. Everless n'est pas parfait mais j'ai un bon pressentiment concernant Evermore. Il y a de très bons éléments qui font que Everless réussit à se démarquer des autres de son genre mais il me manque encore un petit quelque chose pour que cette histoire soit véritablement "unique". Une dernière chose : LIAM. Juste ça et je suis comblée. Maintenant vous m'excuserez mais je vais aller pleurer le fait que ce mec soit fictif sur ma dissertation de philo (que je dois rendre mardi donc faut que je me presse). ;)

«“Fox”, said Snake, curling slowly around her friend's heart. “It's time we face the truth.”»

theblacksunshineblog.wordpress.com/2018/04/01/everless-sara-holland/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Prilla 2018-05-20T21:24:24+02:00
Everless

J'ai dévoré Everless. Je l'ai lu surtout dans les transports en commun, et même quand je devais marcher, j'essayais de continuer à lire ! J'ai trouvé ce premier tome superbe, et je veux la suite maintenant. j'en ai besoin. J'ai besoin de savoir.

Le concept est, pour moi, original. Le temps, c'est de l'argent. Et le sang, c'est du temps. Donc, on peut transformer son sang en argent.

Notre héroïne, Jules, est élevée par son père. Ils ont dû fuir Everless pour emménager dans une ville plus pauvre. Leur vie est parfois difficile. Pour gagner de l'argent, Jules va prendre un travail à Everless, bien que son père la supplie de ne pas le faire, pour sa sécurité, sans donner plus de détails.

Jules est très têtue. Quand elle a une idée en tête, incapable de la lui sortir et de la faire changer d'avis. Elle est maline, mais se croit parfois un peu trop invincible je trouve. Mais au moins, c'est un personnage qui n'a peur de rien et qui est prête à prendre de nombreux risque, ce qui m'a fait parfois avoir le cœur battre la chamade ! Elle a aussi un grand cœur, elle montre beaucoup de générosité.

Liam apparaît comme un méchant ici, le "bad guy", mais je l'ai apprécié dès le début. Il était mystérieux, et c'est ce qui m'a donné envie d'apprendre à mieux le connaître. Je voulais soulever ce voile qui le cachait. Je n'ai pas été déçue.

Roan apparaît être tout le contraire, le prince charmant en quelque sorte. Il est tout mignon, attentionné, avec un grand cœur... Mais beaucoup trop naïf. Tout comme Ina, que je trouve absolument attachante !

Toute une légende existe à Everless, avec un alchimiste et une sorceresse, une histoire d’amour et de trahison. J'ai aimé l'univers qui se développe autour, j'ai aimé découvrir toutes ces histoires, qui ne sont pas toujours prises au sérieux par certains. Je suis très facilement rentrée dans l'univers, je ne pouvais plus en sortir. Je pense qu'il est important de préciser que j'ai une grosse phobie pour le sang et les piqûres, au point que je peux en faire des petits malaises, et Everless a failli m'en faire faire un... C'est pour dire à quel point je visualisait l'intrigue, les lieux, et à quel point j'étais absorbée ! L'écriture, en anglais, est fluide, simple, les descriptions permettent de bien comprendre, les dialogues semblent naturels. Ma gorge se serrait à certains moments, un pincement au cœur, surtout à un événement en particulier.

L'intrigue avance et avance, et on se prend révélation sur révélation. Claque sur claque. Je ne voyait pas tout venir. Je me faisais des nœuds au cerveau pour comprendre. On en apprend plus sur le monde dans lequel vive nos personnages, sur nos personnages, les relations qui les lient, les relations se développent aussi. J'ai trouvé le déroulement du temps logique. Cependant, peut-être que trop de choses arrivent vers la fin, peut-être un peu trop concentré. Mais pour moi, c'était génial, car j'aime quand les choses se bousculent un peu et s'accélèrent, au point que je ne puisse plus lâcher le livre avant d’avoir toutes les réponses à mes interrogations.

En bref, Everless est une très bon début de série, avec un univers propre dans lequel on rentre très vite, un scénario qui ne cesse d'accélérer, et des personnages que l'on apprend à connaître toujours plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Prilla 2019-02-10T12:04:09+01:00
Everless, Tome 2 : Evermore

Quelle déception ! J'attendais ce tome 2 avec impatience car j'avais absolument adoré le tome 1, mais j'ai été vraiment déçue. J'ai peut-être mis la barre un peu trop haute, un peu trop d'attentes pour la suite de cette duologie. Je suis triste de quitter cette série avec une mauvaise impression.

On retrouve Jules et Liam. J'ai adoré l'évolution de Liam, apprendre à mieux le connaitre, et je me suis beaucoup attachée à lui. Mais Jules ne m'a fait ni chaud ni froid. Elle ne savait pas ce qu'elle voulait à mes yeux, et cela m'énervait. Et ensuite, elle était un peu capricieuse et égocentrique. Quant à la relation entre les deux, j'ai beaucoup aimé. Son évolution est très sympa à suivre, et j'ai aimé les challenges autour d'elle. Elle faisait un peu cliché, mais ça ne m'a pas empêché de l'apprécier.

Le gros point noir de ce tome est l'avancement de l'intrigue. J'avais l'impression que l'on n'avançait jamais. Les personnages suivaient une piste, sans résultats, et donc en cherchaient une autre. Encore, et encore. Une fois, deux fois, ça va, mais pendant tout le livre, cela devient lassant. Je n'ai pas été prise de court, je n'ai pas été happée au point que je stressait ou ne pouvait pas lâcher le roman. Je me suis plutôt ennuyée, attendant que quelque chose se passe. Certains passage étaient trop faciles, et le comportement de certains personnages parfois manquaient de rationalité.

La fin me laisse un goût amer. Je ne l'ai pas apprécié plus que cela. Je ne dirais pas qu'elle est mauvaise, d'autant plus que je ne m'attendais pas à cela. Mais elle ne m'a pas satisfaite, et j'ai trouvé qu'elle arrivait un peu vite, et un peu trop facilement.

En bref, Evermore est un second tome bien en dessous du premier. Everless avait été un tel coup de coeur que je suis vraiment triste de ne pas avoir aimé ce second tome et de quitter la série de cette façon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nephelia 2019-04-12T13:45:32+02:00
Everless

Une couverture attrayante, mais un résumé qui laisse présager une histoire plus ou moins banal. C'est donc sans grand enthousiasme que je me lance dans ma lecture.

Ma première grande surprise fut l'écriture : simple mais terriblement efficace ! Car même si je ne me suis pas attachée au personnage principal et que les clichés pour ado se succèdent, la narration me transporte immédiatement et je change de monde dès l'ouverture des pages ! Et heureusement, sinon je n'aurais sans doute pas terminer ce roman. C'est justement à cause de ces clichés que les rebondissements n'ont eu aucuns effets sur moi. Je devinais trop facilement ce qui allait se passer. De plus, la relation entre Julie et Roan est tellement niaise que des petits cœurs auraient pu sortir des pages.

Ma seconde surprise fut la fin. Elle a réussi à me captiver et elle nous laisse présager une meilleure suite, puisque maintenant les grandes révélations sont faites : Julie n'a plus qu'à accomplir son destin dans le second tome !

Afficher en entier

Dédicaces de Sara Holland
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

HarperTeen : 2 livres

Bayard : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode