Livres
458 687
Membres
412 383

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Scarlett Cole

1 438 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Maryluune 2017-05-08T20:56:28+02:00
de

Biographie

Née en Angleterre, Scarlett Cole à résidé aux États-Unis et au Canada où elle a été responsable stratégie et marketing. Elle vit aujourd'hui à Manchester avec sa famille et se consacre a l'écriture.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
533 lecteurs
Or
1 073 lecteurs
Argent
614 lecteurs
Bronze
244 lecteurs
Lu aussi
349 lecteurs
Envies
1 286 lecteurs
En train de lire
38 lecteurs
Pas apprécié
13 lecteurs
PAL
892 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.8/10
Nombre d'évaluations : 481

0 Citations 320 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Scarlett Cole

Sortie France/Français : 2019-01-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par EnpremiereL 2019-03-26T15:02:04+01:00
Sous ta peau, Tome 3 : Pure

Après le premier tome, celui-ci est mon deuxième préféré (je n'ai pas encore lu le tome 4.).

L'histoire est bien écrite, même si on pouvait sentir quelques trucs à 100km, comme qui fuitait les photos et les infos de Dred ou si oui ou non il était père.

Je le recommande sans hésitation, je l'ai dévoré.

Afficher en entier
Preload, Tome 1 : Te regarder danser

Avec ce premier volet, Scarlett Cole nous offre une saga très prometteuse. Si vous n’avez pas lu Pure, le troisième tome de Sous ta peau, vous ne serez pas perdu par la découverte de ce roman. Te regarder danser est une lecture émouvante qui ne manquera pas de vous toucher dès les premières pages.

https://www.sariahlit.com/2019/03/preload-1-te-regarder-danser.html

Afficher en entier
Preload, Tome 0.5 : Le tout pour le tout

https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/04/09/saga-n30-second-circle-tattoo-scarlett-cole-tome-4-5-the-greatest-risk-lecture-v-o/

Holly est finaliste de l’émission Inked. Pour elle c’est sa dernière chance de sauver sa carrière, sa réputation et tout ce qui compte pour elle. Alors lorsqu’elle apprend sa défaite, elle est complètement perdue. Il ne lui reste plus q’un appartement glacial et à trouver un nouveau travail… Enfin c’est le cas jusqu’à ce que Dred Zander, le chanteur de Preload, ne lui offre une porte de secours…

Ryan es prêt à tout pour obtenir le poste qu’il veut dans le label de musique pour lequel il travaille. Il est même prêt à s’occuper d’un groupe dont la carrière est en jeu. S’il parvient à remettre Preload sur les rails, le job est à lui. C’est un pari gagnant pour un homme qui aime travailler… seul. Son problème? L’artiste tatoueuse, sexy à souhait, qui a un don pour gérer les réseaux sociaux. Quand Preload offre un poste temporaire de manager de ces fameux réseaux, elle devient une distraction inattendue pour Ryan. Et il s’attend encore au moins au fait qu’il risque de perdre son coeur…

Quel plaisir de retrouver cet univers que j’avais tant aimé au travers de cette petite nouvelle qui est un lien parfait entre la saga « Second Circle Tattoo » et son spin-off « Preload ». Ici on retrouve les personnages que l’on avait rencontré dans les tomes de la première série notamment Trent, Dred, l’équipe du studio de Second Circle et les membres du groupe Preload. On y découvre également les personnages de Ryan et Holly qui permettent de faire un lien entre ces deux séries. J’ai beaucoup aimé ces deux personnages et leurs histoires. Leur relation ne démarre pas forcément très bien mais l’alchimie qui existe entre eux est indéniable et va très vite changer le cours des choses. Holly est une jeune femme dans une situation complexe qui en a assez de passer au second plan et de se faire marcher sur les pieds. Elle décide donc de se battre pour ce qu’elle veut et saisit la chance que lui offre Dred même si cela déplaît à Ryan. Ce dernier tente lui aussi d’arriver à son rêve. Tout comme Holly il s’est fait mettre de côté et il en a assez. Il veut montrer ce qu’il vaut. Et seul. Ce qui n’est pas dans les plans de Holly. Entre rivalité et alchimie sur fond de Noël, musique métal et tatouage « The Greatest Risk » est une novella assez courte mais très efficace, qui m’a donné très envie de relire « Second Circle Tattoo » mais aussi de découvrir « Preload » dont les quatre tomes m’attendent sur ma liseuse. J’ai deux séries en cours que je voudrais terminer avant d’entamer celle-ci mais je pense que dès que ça sera fait je me plongerai dans les histoires des membres du groupe qui m’intriguent tous depuis leur première apparition dans le troisième de « Second Circle Tattoo ». J’espère y recroiser Holly et Ryan que j’ai beaucoup apprécié ainsi que Trent et les autres même si j’ai surtout hâte d’en apprendre plus sur Jordan, Nikan, Elliott et Lennon.

J’ai vu que cette petite nouvelle était sortie en français alors si vous avez aimé la série « Second Circle Tattoo » ou « Sous ta Peau » en français, n’hésitez surtout pas à découvrir l’histoire de Ryan et Holly!

Afficher en entier
Sous ta peau, Tome 1 : Strong

Une bonne lecture mais encore une fois comment le livre est écrit n'est vraiment pas mon style. Une jolie romance et on tombe facilement sous le charme de Trent. Une belle romance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hugs-of-Narry 2019-04-20T12:20:46+02:00
Sous ta peau, Tome 4 : Dark

Un peu triste que ce tome soit le dernier, j'ai vraiment beaucoup apprécié cette saga !

Lia et Reid nous offre un très beau dernier tome, la boucle est bouclée et je trouve ça vraiment chouette !

Afficher en entier
Preload, Tome 1 : Te regarder danser

https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/04/26/saga-n53-preload-scarlett-cole-tome-1-jordan-reclaimed-lecture-v-o/

La vie de Jordan a commencé quand il avait dix ans. Le jour où il a été enlevé à ses parents et quitté une maison qui n’en a jamais vraiment été une. Mais surtout le jour où il a rencontré ses « frères », les autres garçons abandonnés et placés tout comme lui. Il a alors découvert le sens des mots « amitié » et « famille » et il a enfin découvert ce que cela faisait d’être aimé.

Maintenant il fait carrière en jouant la musique qu’il aime, faisant des tournées dans le monde avec son groupe, que lui et ses frères ont formés lorsqu’ils étaient en foyer d’accueil. En dehors de sa famille, personne ne connaît l’homme derrière la célébrité et la fortune, les cicatrices qu’il cache avec sa vie de rockstar. Jusqu’à ce qu’il la voit danser à travers la vitre du Nation Ballet. Soudain le monde ne semblait plus si noir.

Aleksandra Artmicok remplit toutes les cases d’une parfaite danseuse de ballet. Un père qui fut un célèbre danseur du Kirov: check. Entraînement depuis la naissance pour le ballet. Check. Danseuse principale du National Ballet au Canada. Check. Mais la seule chose qu’elle veut vraiment c’est sa liberté. Et Jordan.

Tout ce qu’il représente devrait la terrifier. Sa taille, ses tatouages, son look hard rock. Mais ce n’est pas le cas. Il l’attire jusqu’au plus profond de son âme. Jordan n’a rien à lui offrir d’autres que lui même et il n’a jamais été assez bien pour qui que ce soit. Sera-t-il prêt à faire face à ses démons avant de se perdre dans l’obscurité pour de bon?

Cela faisait très longtemps que j’avais envie de lire cette série. Elle m’attirait depuis le moment où j’ai lu « The Purest Hook », troisième tome de la saga « Second Circle Tattoo » de Scarlett COLE. Je ne sais pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps alors que j’adore cette autrice mais quand je me suis replongée dans son univers via la nouvelle « The Greatest Risk » qui fait lien entre « Second Circle Tattoo » et « Preload », j’ai su que je ne pouvais pas attendre plus longtemps. Je me suis donc enfin décidée à lire « Jordan Reclaimed » et je ne regrette absolument pas mon choix. J’ai adoré ma lecture et encore plus le personnage de Jordan qui m’intriguait énormément depuis sa première apparition dans « The Purest Hook ». J’ai tout de suite senti que c’était un homme blessé à qui il était arrivé des choses difficiles et je voulais en savoir plus sur lui. Ce premier tome m’a apporté les réponses que j’attendais et bien plus encore. Ce personnage est assez complexe et son histoire m’a énormément touchée tout autant que la relation qu’il tente de construire avec Lexi. Et les choses sont loin d’être gagnées puisque Jordan n’a jamais eu de relation sérieuse auparavant, ce qui est en partie dû à son passé, mais aussi parce que Lexi vient d’un univers radicalement opposé. Jordan est dans un groupe de métal, Lexi est danseuse classique… Difficile de faire concilier ces deux univers et pourtant… Lexi est une jeune femme à la fois forte et fragile. Elle a toujours vécu sous la coupe de son père, un homme dur qui n’a qu’une idée en tête: en faire la danseuse parfaite. Malgré sa passion pour la danse Lexi n’est pas vraiment heureuse mais elle ne sait pas comment se sortir de cette vie, jusqu’à ce qu’elle rencontre Jordan. L’attraction entre eux est immédiate et irrésistible. Très vite et malgré leurs différences, ils tentent de construire quelque chose. Seulement ils vont devoir faire face à leurs démons personnels. Jordan va devoir apprendre à s’ouvrir et Lexi à admettre une vérité douloureuse s’ils veulent que les choses marchent entre eux… J’ai vraiment aimé cette idée d’opposition qui malgré tout fait que Jordan et Lexi se complètement et s’aident mutuellement.

Un autre point que j’ai aimé c’est la relation qui existe entre les membres du groupe. On sent qu’il y a un lien extrêmement fort entre eux, un lien presque fraternel. Comme des frères ils se disputent et se cherchent constamment. Mais ils se soutiennent aussi mutuellement, et sont toujours présents les uns pour les autres. On sent que leur passé joue un rôle important dans cette relation et cela ne donne que plus envie de découvrir les histoires respectives des différents membres du groupe, pour mieux comprendre leurs comportements mais aussi cet étrange dynamisme qu’ils ont mis en place depuis plusieurs années.

C’est d’ailleurs pour cela qu’aussitôt que j’ai fini « Jordan Reclaimed », je me suis plongée dans « Elliott Redeemed ». Une nouvelle fois Scarlett COLE a su construire une série extrêmement addictive dans un univers vraiment intéressant et maîtrisé, tout en abordant des sujets de société important. Mon seul petit bémol, pour ce premier tome, serait le fait qu’il y a peut-être un peu moins d’action que ceux à quoi l’autrice nous a habituée dans « Second Circle Tattoo » et le fait que certaines choses se règlent un tout petit peu trop vite à mon goût. Mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier pleinement ma lecture. « Jordan Reclaimed » est un vrai coup de coeur et si les autres tomes continuent sur cette lancée je pense que « Preload » pourrait devenir l’une de mes séries préférées de 2019… Réponse dans les prochaines chroniques!

Afficher en entier
Preload Book Two - Elliott Redeemed

https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/04/28/saga-n53-preload-scarlett-cole-tome-2-elliott-redeemed-lecture-v-o/

Elliott « Pyro » Dawson, est un guitariste enflammé, presqu’une légende. Mais son surnom Pyro n’est pas un simple jeu de mot. Il a des origines bien plus sombres. Un passé qu’il combat à fond pour ne pas le laisser gagner.

Kendalee Walked est caissière, elle est à bout et sans abri. Elle prend soin de son fils de quatorze ans, Daniel, après que ce dernier soit sorti des rails, à tel point qu’il ne peut même plus les voir.

Quand Elliott et Kendalee se rencontrent, l’attraction est instantanéee, mais la vie d’une rockstar est bien bien différente de celle d’une mère en difficulté. Elliott sera-t-il capable de former la famille qu’il n’a jamais eu avec cette femme sexy et son fils, ou retombera-t-il dans ses dangereuses habitudes?

J’ai adoré ce second tome. On sent dès le premier chapitre qu’il va être sombre et les sujets abordés sont loins d’être facile mais les personnages sont extraordinaires et l’histoire est vraiment bien menée. J’avais bien aimé le personnage d’Elliott, que l’on avait découvert dans « The Purest Hook », troisième tome de la série « Second Circle Tattoo » (« Sous ta peau » en français) au côté des autres membres du groupe Preload. On en avait appris un peu plus sur lui dans « Jordan Reclaimed » (« Te regarder danser »), le tome précédent et on avait entraperçu un homme avec beaucoup de coeur. Elliott paraissait être le blagueur de service mais aussi celui qui prenait soin de tout le monde et rassurait ou conseillait les gens en cas de besoin. Mais on découvre dans ce tome qu’il est bien plus que cela. Elliott est un personnage avec énormément de coeur, généreux, qui est très attentif à son entourage. Mais c’est aussi et surtout un homme au passé difficile et douloureux avec un secret qui pourrait avoir un impact important sur sa carrière et sur sa vie, s’il était découvert au grand jour. Elliott tente comme il peut de contrôler ses démons mais cela est loin d’être simple et sa rencontre avec Kendalee pourrait bien avoir un énorme impact sur ses impulsions. Kendalee est l’opposée d’Elliott, c’est une mère de famille, dévouée, prête à tout pour son fils, Daniel, qui fait face à une série d’épreuves extrêmement éprouvantes. Elle est sur le point de craquer lorsqu’elle croise le chemin d’Elliott. Seulement, même si l’attraction est instantanée entre eux, il y a de nombreux obstacles qui se dressent sur leur route et ils vont devoir décidé si cela vaut le coup de tenter de les abattre ou non. La situation est d’autant plus difficile pour Elliott, car l’histoire de Kendalee et son fils, réveillent en lui de vieux souvenirs qui pourraient bien mettre en danger l’équilibre qu’il se bat pour maintenir depuis des années…

La relation de Kendalee et Elliott est extrêmement intense et j’ai aimé la connexion qui se faisait entre eux. J’ai aussi énormément apprécié la relation qu’entretient Elliott avec Daniel. Les histoires de ses trois personnages et leurs interactions permettent d’aborder des thèmes importants mais aussi incroyablement difficiles. Scarlett COLE a sû les traiter à la perfection. Je suis des études psychologie et certains faits relatés semblaient vraiment réels. Je ne sais pas si l’autrice a fait des recherches sur ce sujet ou si elle a suivit des études de psychologie mais il est sûr qu’elle est renseignée sur le sujet. On est loin des clichés qui apparaissent dans certaines romances traitant de ce type de thème et c’est appréciable. La plume de Scarlett COLE est déjà addictive d’avance, mais l’histoire est d’autant plus attirante quand il y a un sens de la réalité et c’est vraiment le cas dans « Elliott Redeemed ».

Cela ne me donne que plus envie de poursuivre cette série et d’en apprendre plus sur les deux autres membres du groupe Nikan et Lennon. Le troisième tome est consacré à Nikan et j’ai hâte de découvrir son histoire.

J’aurais un seul petit bémol concernant ce second tome et c’est le fait que l’on ait moins de moment avec tous le groupe. Il m’a manqué cette présence, cette solidarité que l’on avait découvert dans « The Purest Hook » et c’est un peu dommage car c’est vraiment tout ce qui fait la force de « Preload ». Heureusement le peu de moments qu’on a eu, continuent à montrer les liens existants entre les cinq hommes. Malgré les bagarres et les disputes, on sent qu’ils comptent énormément les uns pour les autres et que si l’un d’entre eux va mal, les quatre autres seront là pour le soutenir. Je croise les doigts pour voir un peu plus cela dans « Nikan Rebuilt » que je vais m’empresser de commencer.

Afficher en entier
Nikan Rebuilt: Preload Book 3

https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/04/30/saga-n53-preload-scarlett-cole-tome-3-nikan-rebuilt-lecture-v-o/

Nikan ne pourra jamais être entier. Il a un groupe de rock qui est composé de la famille qu’il s’est lui-même créé, tellement d’argent qu’il ne sait quoi en faire, et un flot de groupies qui sont prêtes à tout pour sortir avec lui. Mais aucune n’est elle. Le seul regret qui continue à lui peser et qui lui rappelle constamment ce qu’il aurait pû avoir.

Jenny est une survivante. Elle dirige à présent un foyer d’accueil, après avoir survécu à une vie dans une secte dirigé par son père, un homme manipulateur et après avoir vu sa mère boire le poison qu’il destinait à ses fidèles, Jenny se bat pour garder la lumière dans les yeux de tous les garçons qui passent sa porte. Loin d’être un simple amour de jeunesse, Nik lui a appris à faire confiance, lui a montré à quel point la vie pouvait être belle. Avant qu’il ne devienne une célèbre rockstar. Avant qu’il ne détruise tout.

Le hasard les réunit après des années sans avoir eu aucun contact et il leur montre que leur connexion est toujours aussi présente. Mais auront-ils leur seconde chance en amour? Ou le poids de leur passé détruira-t-il toute chance de construire un futur ensemble?

Ce troisième tome se centre sur Nikan, l’aîné de la bande et en quelque sorte le « papa » du groupe. J’avais envie d’en savoir plus sur lui. Il semblait plus calme et posé que les autres mais je me doutais que s’il était arrivé en foyer c’est qu’il avait vécu des choses difficiles. Et le moins que l’on puisse dire c’est que je ne m’attendais pas à ça en découvrant son histoire. Nikan est un personnage important dans le groupe et qui apporte une grande richesse de part son histoire et ses origines, malheureusement je n’ai pas accroché autant qu’au deux premiers tomes. J’ai été touché par Nikan et ce qui lui est arrivé mais j’ai malgré tout eu du mal avec son côté martyr. Je trouve ça absolument super ce qu’il a fait et qu’il fait toujours pour les autres mais on dirait trop qu’il cherche à prendre toute la misère du monde sur ses épaules au point de s’autodétruire. Ses intentions sont certes honorables mais je ne sais pas, il y a quelque chose qui m’a gênée dans tout ça… Concernant Jenny, j’ai bien aimé son personnage. Elle a une histoire assez incroyable et s’en est vraiment bien sortie. J’aime le fait qu’elle est choisi de dédier sa vie aux enfants accueilli en foyer et j’apprécie beaucoup sa façon d’agir avec eux. J’ai par contre eu un tout petit plus de mal avec sa relation avec Nikan. C’est un pas en avant, trois pas en arrière et ses réactions sont parfois un peu extrêmes. Je comprends qu’elle ait été blessée, surtout après ce qui lui est arrivé, mais elle ne laisse aucune chance aux autres de s’expliquer et en particulier à Nikan. Et puis lors de leurs retrouvailles on sent qu’il y a quelque chose certes mais on a plus l’impression que c’est du côté de Nikan que de Jenny et je n’ai pas été aussi emportée que par les romances des tomes précédents…

Malgré tout cela reste un excellent tome qui aborde énormément de thèmes intéressants dont une partie de l’histoire du Canada que je ne connaissais pas. C’est la première fois que j’entends parler de ce sujet et je pense qu’il est rarement développé dans ce genre de littérature mais je l’ai trouvé très intéressant et je pense tenter de me renseigner sur ce sujet très bientôt.

Il y a aussi les moments avec le groupe qui sont plutôt forts et parfois assez tendus dans ce tome. J’ai aimé retrouver les autres membres du groupe. On revoit Dred, Elliott et Jordan et on suit leurs évolutions mais on apprend aussi sur Lennon. Ce dernier est un personnage qui m’intrigue énormément. J’ai des sentiments assez ambivalents à son encontre. Je n’apprécie pas toujous son comportement mais je sens que derrière il y a une histoire importante que j’ai très envie de découvrir. C’est pour cela que je vais immédiatemment me plonger dans le dernier tome qui lui est consacré (même si je ne suis pas sûre que ça soit une bonne idée en période de partiels mais c’est plus fort que moi il m’intrigue trop!).

Afficher en entier
Lennon Reborn : Preload novel

https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/05/03/saga-n53-preloadscarlett-cole-tome-4-lennon-reborn-lecture-v-o/

Lennon McCartney n’est pas un homme brisé. Parce que pour être brisé il faut avoir été entier un jour. Quand un terrible accident le prive de la seule chose qu’il aime -son incroyable talent de batteur – tout ce qui reste à Lennon est une vie liée à sa mère abusive et à la culpabilité d’un passé tragique. Une vie dont il ne veut pas.

Georgia Starr est une légende. Elle est une des meilleures neurochirurgienne du monde et vient d’une longue lignée de médecins respectés. Sa vie se construit autour de la résolution de cas médicaux complexes afin de soulager et d’aider des enfants malades. Le seul problème qu’elle ne sait comment résoudre c’est comment vivre sa vie. Elle veut se débarasser du poids de son père élitiste et arrogant. Elle veut être libre.

Est-ce qu’un homme qui déteste sa vie et une femme qui a désespérément besoin de vivre peuvent trouver des réponses et l’amour, avec l’autre?

J’attendais avec impatience de lire ce quatrième et dernier tome de la saga « Preload ». Lennon m’intriguait depuis la première fois qu’il est apparu dans « The Purest Hook » (troisième de « Second Circle Tattoo » ou « Sous ta peau » en français). Dans les tomes précédents il avait un comportement qui m’avait laissé assez perplexe. Par moment il était horrible avec son entourage et à d’autres il était super sympa et très généreux. Je ne savais vraiment pas à quoi m’en tenir mais du peu qui avait filtré sur son histoire, j’avais vraiment envie d’en savoir plus. Et je n’ai pas été déçue! Son histoire m’a énormément touchée. Jamais je n’aurai pu imaginé un seul instant tout ce qu’il a traversé. Et connaissant désormais son passé je comprends beaucoup mieux son comportement dans le présent. Et le présent lui offre une nouvelle épreuve qui laisse Lennon au bord du gouffre en le privant de la seule chose qu’il aime: la musique. Il ne lui reste plus rien en dehors de ses souvenirs traumatiques et de sa culpabilité. Il ne sait plus comment vivre mais cela pourrait bien changer avec l’arrivée du Dr Georgia Starr. Neurochirurgienne réputée, sa rencontre avec Lennon aussi brutale qu’inattendue pourrait bien changer leurs vies à tous les deux. J’ai beaucoup aimé le personnage de Georgia. Elle vit dans l’ombre de son père, un neurologue réputé qui se trouve aussi être un homme exécrable arrogant et misogyne. Mais Georgia est bien décidée à ne pas le laisser lui dicter sa conduite et elle s’est battue seule pour construire sa carrière et sa réputation. Seulement, en dehors de son travail, elle ne sait pas comment se définir. Elle se consacre à deux cents pour cent aux autres et très peu à elle-même. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Lennon. Ils sont complètement opposés et pourtant dès le début un lien très fort se met en place entre eux. J’ai beaucoup aimé leur relation et la façon dont elle se construit. Georgia est absolument incroyable avec Lennon. J’ai vraiment aimé sa façon d’agir avec lui, de le comprendre. Lennon lui est perdu. Il n’a jamais eu de relation sérieuse, son passé pèse lourd et pourtant il ne peut nier l’attirance qu’il ressent pour Gergia. Mais pour construire une relation il devra faire un choix: tenter de combattre ses démons et tout ce qui se passe dans sa tête ou laisser les souvenirs et la culpabilité l’emporter…

C’est un tome assez intense qui commence très fort et qui aborde des thèmes qui sont assez durs. Pourtant une fois de plus, Scarlett COLE maîtrise vraiment bien son sujet et mène son histoire d’une main de maître. Malgré la noirceur du personnage de Lennon et de son histoire, il y a aussi énormément d’espoir dans ce roman et ça fait du bien.

Comme toujours j’aime la relation qui existe entre les membres du groupe et dans ce tome, ils vont devoir prouver plus que jamais qu’ils sont une famille avant tout. Cependant je trouve que l’on a pas autant de moment que cela entre eux et ça manque un peu (à mon goût). Mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier énormément ma lecture. Je pense que malgré le sujet et les événements de ce tome, c’est probablement mon préféré de cette saga, suivi de très près « Elliott Redeemed » et « Jordan Reclaimed ». Celui que j’ai le moins apprécié est « Nikan Rebuild » où il m’a manqué quelque chose. Cette série est un vrai coup de coeur et je regrette de ne pas m’y être plongée plus tôt. Mon seul petit bémol sur son ensemble, c’est que, puisque c’est un spin-off de « Second Circle Tattoo », j’aurai pensé revoir certains personnages de cette série et ainsi voir ce qu’ils étaient devenus. Mais bon… En dehors de cela je n’ai vraiment rien à redire c’est une très bonne saga qui aborde avec justesse des thèmes différents et importants. Le premier tome est déjà paru en France, en début d’année et j’espère que la suite va très vite suivre car c’est vraiement une série qui mérite à être connue!

Scarlett COLE est vraiment une excellente autrice et j’aime sa plume tout autant que ses histoire. Je pense que je me lancerai bientôt dans son autre série « Love Over Duty » même si je pense attendre un peu car après avoir enchaîné une série aussi intense que « Preload », j’ai besoin de quelque chose de plus léger. Mais une chose est sûre je vais continuer à parler de cette autrice et de ses romans sur le blog!

Afficher en entier
Preload, Tome 1 : Te regarder danser

« Te regarder danser » est une histoire qui va réunir deux personnages qui n’étaient pas censés se rencontrer.

Jordan est le bassiste du groupe Preaload qui rencontre un énorme succès. Cependant, malgré le fait qu’il soit complètement épanoui sur scène, dans les coulisses c’est un homme torturé et encore tourmenté par son passé.

La veille de Noël, alors qu’il se promène dans la ville de Toronto, il va voir Alexandra, une ballerine danser à travers une vitre. Complètement hypnotisé, il va rester un bon moment à la regarder et cette dernière va apprécier ce public imprévu.

Ils n’étaient pas censés se rencontrer, ni même apprendre à se connaître. Ils traînent tous les deux leurs propres casseroles et à travers leurs malheurs ils vont peut-être trouver le soutien qu’ils avaient toujours espéré.

« Te regarder danser » est le spin-off de la série du même auteur parue dans la collection &moi : « Sous ta peau ».

Pour être totalement sincère, je ne le savais pas. J’ai donc commencé cette histoire alors que ces personnages apparaissent déjà dans des précédents tomes. Si je l’avais su, je n’aurais peut-être pas lu ce livre, mais en attendant ça permet de savoir si oui ou non il faut avoir lu la série « Sous ta peau » avant de se plonger dans « Te regarder danser ».

Il n’est clairement pas nécessaire d’avoir lu sa précédente série car tout est assez bien expliqué. Scarlett COLE reprend les origines des personnages, nous les présente pour ne pas nous perdre. Par contre, il faut l’avouer, on passe à côté de beaucoup d’éléments qui peuvent paraître superficiels, des rappels, des petits détails qui ne sont pas essentiels à la compréhension du livre, mais qui sont des clins d’oeil aux lecteurs qui font toujours plaisirs. De même, on est clairement spoilés sur ce qu’il s’est passé avant, notamment en ce qui concerne l’histoire du chanteur, Dred.

Concernant l’histoire, la rencontre entre Jordan et Alexandra arrive rapidement, dès le premier chapitre. J’ai trouvé cet instant magique, intime, comme une bulle avant la tempête qui attend les personnages.

La romance va vite évoluer puisque l’auteur se focalise vraiment sur leur relation. Il y a des passages quand ils ne sont pas ensemble, mais ils restent peu nombreux en comparaison. Pourtant, ils ont tous les deux des carrières qui les tiennent bien occupés, mais on sent que Scarlett COLE ne voulait pas se focaliser dessus.

Leur duo est assez sympathique à suivre. Jordan est secret et sombre, Alexandra est lumineuse et fragile. Ils sont un peu à l’opposé l’un de l’autre et pourtant, à force d’apprendre à les connaître, on se rend compte que les apparences peuvent être trompeuses. Qu’ensemble, les rôles peuvent s’échanger.

En plus de la romance, on apprend pourquoi ces deux personnages sont si torturés.

Jordan et Alexandra ont eu des enfances difficiles. Certains passages sont très durs à lire, notamment ceux concernant Jordan. Même s’il vit une belle vie aujourd’hui, il n’est pas guéri, alors qu’Alexandra est encore sous le joug d’une personne qui lui veut clairement du mal.

J’ai apprécié que l’auteur aborde ses thématiques : la maltraitante sur les enfants, les traumatismes, le rabaissement, la violence psychologique,… Ce n’est pas facile à lire, à comprendre parfois, mais malheureusement ces horreurs existent encore.

Là où j’ai eu un peu de mal, c’est avec le style de l’auteur.

Scarlett COLE utilise la troisième personne du singulier pour nous narrer son histoire. Elle alterne les points de vue, permettant de suivre autant Jordan qu’Alexandra. Ce choix ne me gêne pas, mais ici j’ai trouvé que ça instaurait une distance entre nous et les personnages principaux. J’ai eu du mal à être touchée par eux, à me sentir proche d’eux. Il a fallu un bon moment pour me sentir vraiment concernée par ce qu’il leur arrivait.

La fin a réussi à me surprendre en abordant une nouvelle thématique que je ne voyais pas forcément arriver.

Pourtant, l’auteur aborde en douceur ce sujet, mais je ne pensais pas qu’il prendrait une aussi grande importance. Autant cette « surprise » m’a plu dans le sens où ma curiosité a été de nouveau mise en action, autant le dernier chapitre arrive vite et nous laisse un goût de trop peu. Le baissé de rideau est un peu trop rapide à mon goût et il me manque quelques éléments, quelques informations sur ce qu’il se passe après tout ça.

En conclusion, « Te regarder danser » était une lecture sympathique. Scarlett COLE nous offre une romance entre deux personnages torturés en quête de la paix et du bonheur qui vont trouver le secours dans les bras de l’autre. Le chemin est difficile, le combat est rude, mais ils savent qu’au bout du chemin une belle fin les attend.

J’ai eu principalement un peu de mal avec le style de l’auteur qui ne m’a pas permis d’entrer rapidement dans l’histoire et avec la fin qui arrive trop abruptement, mais ça reste en général une belle romance avec tous les éléments que l’on aime y retrouver.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/05/te-regarder-danser-scarlett-cole.html )

Afficher en entier

Dédicaces de Scarlett Cole
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Emoi : 3 livres

&moi : 2 livres

Jean-Claude Lattès : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode