Livres
447 217
Membres
387 448

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sébastien Bohler

22 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par kymmy38 2016-11-30T13:51:53+01:00

Biographie

Sébastien Bohler, né le 15 novembre 1970 à Strasbourg (Bas-Rhin), est un journaliste, chroniqueur, conférencier et écrivain français. Rédacteur en chef de la revue Cerveau&Psycho, il intervient dans les domaines liés aux neurosciences et à la psychologie.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.36/10
Nombre d'évaluations : 11

0 Citations 5 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Sébastien Bohler

Sortie France/Français : 2019-02-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Yvonnelb 2013-04-09T11:43:13+02:00
La chimie de nos émotions

Un livre très intéressant et instructif, j'ai appris énormément de choses en le lisant.

Il est bien écrit, il y a des photos et des dessins pour illustrer et/ou mieux comprendre certains propos.

Je le relirai avec plaisir !

Afficher en entier
Quand vos gestes parlent pour vous

http://jldragon.over-blog.com/2015/10/quand-vos-gestes-parlent-pour-vous-de-sebastien-bohler.html

Pour se faire une idée précise du livre, il suffit de regarder la table des matières et vous aurez fait le tour de son contenu.

Toutes les réponses sont déjà dans les questions et les moyens mises en œuvre pour crédibiliser les expériences mises en avant ne sont pas suffisantes. Les statistiques rapportées sont difficilement vérifiables et quand bien même on le pourrait, vu comme on nous le présente,on ne le voudrait pas car rien ne donne envie d'approfondir le sujet.

Ce livre n'a pas vraiment de valeur scientifique. Pire, il y a un côté discriminatoire (car on en revient toujours au physique) qui est vraiment difficile à avaler, mais qui heureusement fait plus sourire qu'autre chose (par dépit ?).

Et après on nous dira de ne pas faire de généralités...

Bref, un livre à prendre avec des pincettes pour le "fun" à la rigueur car il manque véritablement de sérieux. Mais à ce niveau, la couverture nous avait prévenu car celle-ci vise un public d'enfants de moins de dix ans.

Note globale : 06/10

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alapage 2017-04-19T01:23:00+02:00
L'homme qui haïssait le bien

Encore une fois, la maison d'édition Robert Laffont nous revient avec un excellent thriller.

Celui-ci est basé sur un fictif scandale politique en France impliquant un centre en neurosciences. Après avoir réussi à étouffer un précédent scandale à Neuroland (référence au précédent bouquin Neuroland écrit en 2015), le ministre de l'Intérieur, Levareux n'hésite pas à se lancer dans un nouveau projet de réforme de santé pénale afin d'obtenir non seulement suffisamment de fonds pour la campagne électorale du président Dejaby mais également pour garder Corsa sous contrôle et ainsi l'empêcher de dévoiler ses petits secrets. Donc, Levareux prend entente avec la société Ovotech afin d'obtenir des cellules souches et cela sans même faire de vérifications et sans se demander réellement pourquoi et comment fait cette entreprise pour soumissionner à un prix aussi bas. L'entente prévoit une surfacturation où les fonds seront envoyés sur un compte en Suisse... bref, une belle arnaque!

Vincent Carat est un jeune scientifique en neurosciences à Neuroland et se voit contraint de travailler sur ce nouveau projet, en grande partie pour faire plaisir à sa conjointe Maria. Et ce, malgré ses réticences à devoir travailler sur le cerveau de Corsa. Il est nécessaire de rappeler que Corsa est le pire psychopathe que la France a connu. Il a, entre autres, torturé, violé et tenter d'assassiner Maria. Mais celle-ci insiste auprès de Vincent, car elle voit son salut dans la guérison de Corsa. Car le projet a pour objectif de développer la notion de bien dans le cerveau du psychopathe en y implantant tout simplement des cellules souches! Maria travaillera en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes afin de s'assurer de l'évolution du projet.

Pour fournir ces fabuleuses cellules souches, Ovotech est prête à tout! Mais ce que les autres ne savent pas, c'est comment l'entreprise obtient sa matière première et c'est là que l'exploitation des plus faibles rentre en ligne. L'entreprise n'hésite pas à aller menacer des tribus reculées du Nicaragua pour cette matière première en utilisant les cellules du cerveau de fœtus! L'entreprise n'avait pas prévu par contre que Maria allait surveiller de près leurs opérations.

La mise en place des personnages et de l'intrigue pourrait être difficile si vous n'avez pas lu le premier bouquin, mais une fois cette section passée, on embarque littéralement. À mesure que j'avançais dans l'intrigue, plus vite je voulais tourner les pages. Un thriller vraiment addictif! J'ai eu parfois un peu de difficultés à lire certains passages en raison du côté sombre et cruel, mais heureusement, l'auteur ne s'y attarde pas trop longtemps. Évidemment, l'auteur nous laisse sur une tonne de questions. Il y aura une suite et j'espère qu'elle arrivera très bientôt, car la fin est un peu abrupte!

http://alapagedesuzie.blogspot.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goewin 2017-06-07T19:31:01+02:00
L'homme qui haïssait le bien

Un thriller foisonnant, addictif, mais pas toujours crédible.

Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Robert Laffont pour ce Service Presse. Je regrette de ne pas avoir fait attention au fait qu’il s’agissait d’un second tome faisant suite à Neuroland. Cela ne gêne en rien la compréhension de l’intrigue mais on sent quand même que certains éléments nous manquent. Par exemple, qu’est-il arrivé exactement à Franck Corsa pour qu’il soit obligé d’être bandé des pieds à la tête ?

Franck Corsa est l’un des pires psychopathes de France et face à sa victime, Maria, non seulement il n’a aucun remords mais il a l’intention de recommencer dès qu’il sera libre. C’est pour cela qu’il accepte de se soumettre aux analyses ainsi qu’à l’opération du cerveau et au traitement qui lui sont proposés : on lui implantera dans le cerveau des cellules souches qui viendront réparer les causes de sa psychopathie. Franck n’y croit absolument pas ; d’abord pour lui, son cerveau est parfaitement normal et donc l’implantation de cellules souches ne modifiera en rien son comportement. Mais s’il n’y a que cela pour se retrouver libre, aucun problème, il jouera la comédie. Sauf que ces fameuses cellules sont bien en train de le transformer et cela le rend fou de rage de se découvrir plein d’empathie, de remords, de désir de se racheter.

Sébastien Bohler a écrit un thriller dense, foisonnant, débordant d’intrigues et de rebondissements. Maria et son fiancé Vincent sont pratiquement les seuls personnages attachants du livre avec Olga la psychiatre. Quant aux autres, nous avons le choix entre les politiciens qui n’ont aucun sens moral et qui acceptent des rétrocommissions, un médecin qui est une véritable ordure pratiquant le viol et la traite humaine, un directeur de laboratoire plus préoccupé par l’obtention du Prix Nobel que par le respect de la vie humaine et des lois.

Maria est une toute jeune femme qui a connu l’enfer à cause de Franck et qui est profondément marquée. À cause des viols subis, elle ne parvient pas à avoir de relations physiques avec Vincent malgré tout leur amour. Elle manifeste un courage absolument hallucinant en continuant à côtoyer Franck. Elle est à l’origine de l’expérience visant à lui implanter des cellules souches car elle est persuadée que si elle parvient à comprendre ses motivations, elle pourra guérir. Et effectivement, Franck commence à manifester de l’empathie, à regretter ses actes et à vouloir se racheter. Dès qu’il montre des marques de repentir, Maria est guérie, comme ça, en un clin d’œil. Bien que je le lui souhaite, cela ne me paraît pas très crédible. De même, l’opération que Franck pratique sur lui-même me semble totalement irréaliste.

Il y a encore bien d’autres passages où il me semble que l’auteur n’a fait que survoler les problèmes. Je pense que cela est dû à la nécessité de tout faire contenir dans un seul volume. Sébastien Bohler nous conte tellement d’histoires différentes qui à elles seules auraient presque mérité un tome séparé pour être traitées en profondeur : la proposition de loi de réforme de santé pénale ; le passé de Franck qui nous permet de comprendre en partie ce qu’il est devenu ; les expériences menées sur le cerveau, comment en est-on arrivé là ? y a-t-il eu des expériences menées avant de les tester sur des cobayes humains ? à moins que cela ait été indiqué dans le premier tome ? ; la neurosophie ainsi que le rôle de Carlo et ses techniques de méditation ; Vincent et sa découverte du code neural…

L’auteur dénonce également l’exploitation éhontée de la misère existant dans certains pays par les grandes puissances. Ainsi nous faisons la connaissance du docteur Andrew Nichols, un médecin qui non seulement est complice de ceux qui empoisonnent l’eau du fleuve au Nicaragua mais en plus profite de son ascendant pour se livrer à des actes de viol et d’avortements forcés pour se procurer des cellules souches.

J’ai dévoré ce thriller politico-médical. Je me suis particulièrement attachée à Maria qui n’a peur de rien pour faire éclater la vérité ou défendre la justice. Comme j’ai vraiment envie de savoir ce qui lui est arrivé, je compte bien lire le premier tome Neuroland et j’attends avec impatience la suite de ses aventures. Idem pour Vincent qui se retrouve dans une position très inconfortable à la fin de ce livre. Quant à Franck, j’espère vraiment qu’on parviendra à le mettre hors d’état de nuire définitivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nymphae 2018-07-18T22:03:09+02:00
Neuroland

Une entrée en lecture en force. On nous plonge dans une histoire où la rage et colère se mettent en place directement tout en haut de vos émotions !

Des terroristes, qui se rendent compte qu’en occident, on est faibles face à eux à cause des « droits de l’homme ». La où eux n’ont pas de limites de cruauté, ici on est faibles et soumis face à des lois qui nous empêchent de les faire parler pour stopper leur cruauté dans nos villes.

Face à cela, trois attentats ont été commis au sein de Paris…

Une idée va alors germer : et si on pouvait créer un système pour lire dans les pensées des terroristes ? Ainsi on pourrait avoir toutes les informations nécessaires, le plus rapidement possible, et ce, sans leur faire de mal !

Une histoire médicale se met alors en place mêlant un coté médical (forcément) mais pas que.. On y retrouver différentes histoires entre les différents personnages principaux (certaines plus jolies que d’autres qui nous révoltent !) et un coté policier. Tous ces aspects permettent à l’histoire de ne pas rendre le coté médical (qui est bien expliqué) trop lourd et envahissant dans l’histoire.

On apprend des choses à la lecture de ce livre, on a envie de se renseigner sur ce qu’on apprend, on se demande si tout cela est possible…

Il y a juste deux petits bémols à l’histoire selon moi :

1/ Le coté « terroriste » de l’histoire ne revient plus du tout après les premières pages. On en parle au début, on nous dit qu’on essaie de découvrir comment lire dans leurs pensées mais toute l’histoire n’est basée que sur la découverte scientifique sans faire aucune expérience réelle sur eux.

2/ Certains points de l’histoire ne sont pas réalistes du tout. Ca rend parfois l’histoire un peu naïve.

Cela reste cependant une découverte agréable même si je fus bien heureuse d’arriver au bout du livre !

Afficher en entier

Dédicaces de Sébastien Bohler
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Robert Laffont : 3 livres

Dunod : 1 livre

Pocket : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode