Livres
429 085
Membres
350 576

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sebastien De Castell

Activité et points forts

Thèmes principaux

Classement dans les bibliothèques

Diamant
28 ajouts
Or
59 ajouts
Argent
23 ajouts
Bronze
19 ajouts
Lu aussi
17 ajouts
Envies
274 ajouts
PAL
94 ajouts

Quelques chiffres

Note moyenne : 8/10
Nombre d'évaluations : 55

0 Citations 47 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Sebastien De Castell

Sortie France/Français : 2018-09-27

Dernier livre
de Sebastien De Castell

Sortie France/Français : 2018-04-26

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Kesciana 2018-07-10T11:36:22+02:00

https://aliceneverland.com/2018/07/09/lanti-magicien-sebastien-de-castell/

C’est avec surprise que j’ai découvert cette nouvelle saga. Je n’en avais absolument pas entendu parler, et je ne savais donc pas trop à quoi m’attendre. Mais, avec un tel résumé, je ne me suis pas faite prier pour plonger dans ce monde inconnu, plein de magie et de mystère…

Kelen est le fils du grand mage de la cité. A 16 ans, il est donc temps pour lui de passer les épreuves afin de devenir mage à son tour… sauf que Kelen n’a pas une once de pouvoir en lui, aucune affinité avec l’une des six magies fondamentales. Jusque là, il avait réussi à le cacher, grâce à la ruse ou le mensonge. Mais, maintenant, Kelen va devoir trouver une solution plus pérenne afin de ne pas finir comme les rebus sans-pouvoir de la société…

Je ne m’attendais pas à grand chose avec ce titre. Comme je vous le disais, il est sorti sans trop faire grand bruit. Pourtant, c’est une vraie merveille que nous ont déniché les éditions Gallimard avec ce roman !

Kelen est un peu l’anti-héros de ce roman. Malchanceux mais très stratège, il ne va pas hésiter à tricher ou mentir, tout ça pour sauver sa place afin de ne pas finir relégué au bas de l’échelle sociale, comme les autres sans-pouvoir. Qu’est ce que c’était rafraichissant de découvrir un tel personnage, intelligent et narquois à souhait mais auquel on ne peut s’empêcher de s’attacher !

Ses compagnons ne sont pas en reste, inhabituels et tout aussi surprenants que Kelen, entre Furia, la vagabonde qui porte très bien son nom, ou encore Rakis, le chacureuil acerbe, tout bonnement exceptionnel de cynisme et d’humour. Le tout forme une joyeuse bande à laquelle on s’attache avec un plaisir presque coupable…!

L’auteur joue ainsi avec les grandes lignes classiques de la fantasy jeunesse, maintes fois revues depuis Harry Potter. Pourtant, l’humour omniprésent des dialogues apporte une vraie touche de fraicheur dans une histoire assez simple au premier abord, mais qui aborde des thématiques bien plus complexes et que l’on peut rapprocher sans souci des problèmes de notre société actuelle. Le tout au sein d’une intrigue riche, pleine de mystères, de complots et de surprise, avec un héros qui cherche sa place dans un univers magique qui ne veut pas de lui…

En définitive, je suis tout simplement tombée en admiration devant cette histoire. Un sentiment auquel je ne m’attendais pas du tout. Tout est très bien dosé, que ce soit au niveau de l’intrigue, des personnages ou du décor, magique à souhait. L’auteur a su trouver le parfait équilibre pour contrebalancer humour et moments plus sombres, ce qui fait que ce premier tome se dévore en un rien de temps. C’est avec plaisir que je retrouverai la suite des aventures de Kelen dès le mois de septembre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Althea 2018-07-12T15:51:41+02:00

https://altheainwonderland.blogspot.com/2018/07/lanti-magicien-tome-1.html

Dès les premiers chapitres de l'Anti-Magicien on s'attache très vite au héros de l'histoire, Kelen. Ce dernier est le fils d'un des plus grands mages de la cité... malheureusement on ne peut pas dire que les pouvoirs aient été héréditaires dans son cas puisqu'il est particulièrement mauvais en magie. Il n'hésite donc pas à ruser et tricher pour tenter de cacher ses lacunes et cela lui apporte assez rapidement des ennuis dans le roman. En effet afin d'accéder au statut de mage, la première épreuve consiste à affronter un autre jeune de son âge en duel. Duel que Kelen arrive à emporter sur son adversaire, fils d'une famille ennemie à la sienne, en exploitant ses failles... sauf que son stratagème est bien vite découvert et que les choses n'iront que de mal en pis à partir de là.

C'est plutôt de touchant de voir avec quelle force Kelen se démène contre ses restrictions afin de faire honneur à sa famille. Après il faut bien avouer qu'en plus de ne pas posséder de vrais pouvoirs magiques notre héros est particulièrement poissard. A croire que tous les ennuis de la terre l'attendent au tournant, prêts à lui tomber dessus dès que l'occasion se présentera. Bien sûr ce ne sera pas sans déplaire au lecteur puisque de fait il se passe toujours quelque chose d'inattendu au détour des chapitres de L'anti-magicien.

Néanmoins si on est très investi dans les péripéties de notre héros, je dois dire que les autres protagonistes du roman restent globalement assez flous car pas assez développés. Le seul autre personnage qui m'a réellement intriguée est donc Furia, la vagabonde que Kelen ne cessera de rencontrer et croiser tout au long du récit. Pour le reste on ne sait pas trop quoi attendre des autres, certains promettent des choses intéressantes pour la suite ceci dit, mais l'histoire est assez dense en elle-même pour qu'on ait aucune sensation de manque.

Il faut dire que le style d'écriture de l'auteur est également très agréable et entraînant. On est vite embarqué dans les péripéties de Kelen mais pourtant l'auteur arrive également à nous familiariser avec son univers au fil des aventures de son héros. Le dosage est vraiment très bon entre aventure et découverte pour un cocktail final explosif !

Finalement L'anti-magicien est presque une gigantesque introduction au reste de la saga sauf qu'on ne s'en rend jamais vraiment compte lors de notre lecture. Le style dynamique de l'auteur et les péripéties haletantes de Kelen ont vite fait de nous passionner et on arrive à la fin de ce roman sans avoir vu les 464 pages passer. Vraiment un roman qui mériterait d'être plus connu !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lyanaa 2018-07-19T13:05:17+02:00

Eh bien, c'est plutôt bon, je dois dire. Une plume agréable qui ne nous aide pas à décrocher de notre lecture, des personnages sympathiques et un univers original. Dès les premières pages, on est immédiatement plongé dedans. Et il faut reconnaître qu'il n'y a pas vraiment de longueur: ça se lit tout seul et nous entraîne dans une histoire un rien captivante.

Bien que je ne me sois pas attachée plus que ça à Falcio et ses amis, leur aventure m'a happée. Le trio fonctionne bien et ce certain humour entre eux est le bienvenu. Un peu déroutée au départ par les flash back que nous offre Falcio au fil du récit. Ils déboulent parfois au milieu de la trame principale et j'ai eu du mal à en tirer le rapport avec l'histoire première. Mais cela apporte aussi des réponses à nos questions sur le comment du pourquoi, et nous aide à connaître le passé pour mieux comprendre le présent.

Le point fort tient surtout sur les combats de capes et d'épées que nous décrit l'auteur. On sent qu'il s'y connait et ça rend les scènes crédibles et vivantes.

De plus, son personnage principale, à défaut d'être attachant, est intelligent. Il apporte un certain sens de l'honneur et de l'éthique qui le rende bien plus noble que le sang de ceux qu'il exècre: les ducs. Eux qui ont bafoué les vœux du feu Roi Paelis d'un monde de justice. C'est sans doute cette colère perpétuelle à leur égard qui font de lui un adversaire redoutable face au complot qui se trame.

L'intrigue est bien tenue, jusqu'aux derniers chapitres, le suspense maîtrisé par un auteur qui sait où il va. Personnellement, le petit Sherlock Holmes en moi a su décoder les astuces tentant de préserver la surprise finale. Mais quoi qu'il en soit, c'est bien fait et Sébastien de Castell arrive à surprendre.

Quelques regrets sur certains éléments abordés dont je n'ai pas vu l'aboutissement. Dommage. Peut-être dans la suite. Et également face à cette populace qui se complait trop à mon goût dans la crainte et l'asservissement (mon côté rebelle pardonnez-moi).

Hormis cela, c'est une lecture agréable que je ne regrette pas. C'est une belle découverte qui s'adresse à un public assez large, entre héroïc-fantasy et roman de capes et d'épées. J'ai passé un bon moment et aurais vraiment aimé voir la suite traduite pour savoir comment Falcio et sa bande évoluent. Peut-être un jour, qui sait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par doubleH 2018-07-20T09:19:47+02:00

La façon dont l'auteur écrit permet une vraie plongée dans l'esprit du héros. C'est très bien fait même si au début il faut un petit temps d'adaptation pour détecter quand le héros parle à voix haute ou dans sa tête.

L'histoire est assez addictive, le principe de l'anti-magicien est original. C'est rare les romans où la magie n'est pas forcément quelque chose de bien ni portée par les bonnes personnes.

Je trouve le héros très attachant, le fait d'être complétement dans ses pensées aide à s'attacher. Les autres personnages sont bien également, très agaçants quand ils sont contre le héros et très intriguants quand ils de son côté. Le chacureuil est tordant de rire ajoutant un humour fou à partir de la seconde moitié du roman.

Le point que j'ai le plus apprécié et qui rend le roman très original pour de la fantasy jeunesse : au lieu d'avoir un héros qui s'en sort in-extremis car soudain il est capable d'effectuer un sort que personne ne connaissait, d'une puissance dont personne n'est capable alors qu'une page avant il était un des plus faibles de son peuple, nous avons un héros qui utilise la ruse et son intelligence plutôt qu'une magie qui n'est pas si bénéfique que ça. Je ne dis pas que je n'aime pas les scénarios où le héros se découvre soudain une force et une magie supérieure à celle des autres, mais c'est agréable de voir que des romans prennent un autre tournant ! De plus, ce roman regorge de bons principes et de bonnes leçons.

Bref, j'ai adoré ce roman, il est addictif, les personnages sont géniaux et le tout est original ! Que demander de plus, vivement la suite !

(PS: il semblerait qu'il y ait 6 tomes de prévus ... arghh beaucoup d'attente en perspective ... )

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bookwolf 2018-07-23T14:34:34+02:00

J'ai tellement aimé, adoré ce livre... Je l'ai mangé en moi dune journée ! Cette histoire est incroyable et les personnages sont très très drôle surtout Kelen et sa sauveuse et surtout Rackis (je crois que ça secrit comme ça) :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyTomohisa 2018-07-25T10:36:38+02:00

Tout d'abord parlons de cette couverture magnifique ! Elle est sublime ! Un vrai coup de coeur. Et l'histoire est à la hauteur de la couverture ! J'ai adoré découvrir Kelen et le voir mûrir. Sa progression en tant que personnage est bien menée. Et puis Rakis est trop adorable dans son genre ! Un très très bon roman fantastique qui promet de belles aventures pour les prochains tomes !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louji 2018-07-28T22:17:38+02:00

Un roman qui change la donne...

Un univers classique de peuples qui s'affrontent, à coup de magie, technologies, armements divers...

Un peuple de mages qui transmettent leurs sorts à leurs descendants et en élisant les meilleurs d'entre eux pour gouverner leurs cités...

Un jeune héros hériter d'une grande famille de mages qui s'apprête à passer les épreuves pour devenir mage...

Et tous les codes et clichés de la fantasy ado (voire adulte) renversés par un anti-héros terriblement attachant, une rouquine mystérieuse et exubérante, un chacureuil à la langue bien trop pendue, des notions de "gentil-méchant" salement bousculées par des personnages variés et intéressants.

L'Anti-magicien assume complètement son aspect novateur en commençant directement par nous lancer dans le début des épreuves du héros, Kelen, qui s'avère difficile. En effet, le jeune homme voit sa magie, la précieuse source de pouvoir qui rend son peuple fier et puissant, décliner de jour en jour. Il n'a aucune explication à cela, si ce n'est que certaines personnes de son peuple, les Sha'Tep, sont incapables de devenir mages, car ils ne possèdent pas la magie.

C'est donc en rusant que Kelen doit accomplir ses épreuves...

Ce roman apporte une grande bouffée d'air à la fantasy ado. Ici, une magie qu'on pourrait qualifier de classique, mais, mine de rien, très bien développée par l'auteur. Un héros qui n'a rien d'un héros, échoue dans ce qu'il veut accomplir, a conscience de ne pas être celui qu'on lui demande d'être, n'est pas le plus fort, ni le plus intelligent, ni le plus courageux, ni le plus débrouillard... Mais qui a ce truc qui va faire lui le personnage principal de l'Anti-magicien.

Les autres personnages m'ont aussi plus, même si certains m'ont semblé très clichés et prévisibles. Je pense notamment à Tennak et Ka'merth, qui représentent les antagonistes assoiffés de pouvoir... Quoi qu'il y ait eu un passage intéressant où Ka'merth Spoiler(cliquez pour révéler)étair prêt à proposer un partenariat avec Kellen, même s'il est impossible de savoir s'il aurait tenu parole.

J'ai apprécié le personnage de Ke'eops, nuancé, mélange de fierté et de fragilité, de puissance, d'aveuglement et de dépit. La mère de Kellen m'a laissé une impression plus brumeuse, car nous n'avons pas vraiment pu la découvrir comme le père de Kellen.

Shalla, quant à elle, est vraiment intéressante et complexe. Je pense que c'est le genre de personnage qui pourrait prendre des voies complètement opposées dans les tomes suivants. Hâte de voir ce qu'elle va devenir !

Puis Furia... J'adore son personnage ! L'auteur a réussi à la rendre attachante et amusante, tout en gardant en elle un éclat qui la rend sincère et unique. Nous ne savons pratiquement rien d'elle tout en ayant l'impression de la connaître... J'adore ! Elle réserve encore de grandes intrigues.

Quant à Rakis... HAHA, juste, j'adore. J'apprécie que le 3ème compagnon du héros soit un animal, mais un animal féroce, vraiment pas amical ni empathique, et qui marche qu'à la négoc. C'est quand même pas banal ! Puis j'apprécie que l'auteur conserve son aspect bestial et ne fasse pas de lui un humain déguisé en chat-écureuil.

Bref, une agréable découverte que je vais suivre de près.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par missmalefoy810 2018-08-09T21:59:17+02:00

J'ai passé un super moment avec ce premier tome. L'univers est classique et en même temps original, j'ai beaucoup aimé les personnages et l'histoire est passionnante. Passé une ou deux longueur au début je n'ai pas réussi à lâcher ce livre. J'ai hâte de lire le second tome!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Im-a-Sassenach 2018-08-25T14:37:51+02:00

Tout d'abord, une fois n'est pas coutume, je tiens à sincèrement remercier les éditions Gallimard Jeunesse pour cet envoi de toute beauté. En effet, je trouve l'objet-livre tout simplement divin, il est du plus bel effet (non, je ne suis pas en train de vous inciter à l'achat, voyons !). Son éclat argenté, ses couleurs, ses finitions, cette main tendue (réalisée fabuleusement par le talent incroyable d'Ivan Lopez) qu'on a juste envie de tenir afin de déceler le mystère des sigils (qui proviennent quant à eux de l'imagination et de la main toute aussi talentueuse de Noëmie Chevalier) qui l'entourent... Ce titre nous crie de le lire, l'appel est irrésistible et je suis très, très fière de posséder cet ouvrage dans ma bibliothèque. Et, comme si ça ne suffisait pas comme ça, la lettre de l'auteur adressé aux lecteurs français est encore plus alléchante. Sébastien de Castell, que je ne connaissais jusque là que de nom pour sa précédente saga des Manteaux de la Gloire (que je dois absolument lire par ailleurs), nous fait comprendre que, cette fois, il n'y aura pas d'"Élu" (Harry Potter, je te vois. Et je t'aime, ne t'en fais pas, tu n'as rien demandé.), pas de destinée extraordinaire à l'horizon de laquelle le personnage central de l'histoire aurait été protégé jusque là par ses parents, qui craignaient les nombreux dangers et tourments que pourrait éventuellement affronter leur progéniture. Au contraire, c'est tout l'inverse qui est sorti tout droit de la baguette magique, et pas en toc celle-là (non, une de chez Ollivander, s'il vous plaît ! Avec tous les éloges qu'elle mérite !), de Sébastien de Castell.

En bref : Un premier tome qui m'a absolument conquise ! Je me suis instantanément attachée au héros, qui ne manque pas de cran et de ressources, et j'ai affronté toute sorte d'ennuis à ses côtés. Et autant dire qu'il les accumule ! Ce récit a été écrit par une plume captivante, l'ensemble des personnages prennent vie sous nos yeux, ainsi que cet univers enchanteur qui cache bien son jeu... A lire à 100% !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ShadowEverdeen 2018-08-27T20:43:24+02:00

Spellslinger, version originale de l'anti-magucien, est LE livre qu'on attendait.

Il fout une claque à tous ces speechs sur la magie et la fantasy, qui se prennent beaucoup trop au sérieux, et le surpasse par la même occasion.

On suit le héros (pas si héroïque), Kelen, à travers son univers assez aride, où les mages et les non-mages sont séparés en deux catégories : les Jan'Tep et les Sha'Tep. On nous pose le décor de façon naturelle et immersive, même si dès le début, on est plongés directement dans l'action, avec les combats de mages,et les mésaventures qui n'épargnent absolument pas le jeune Kelen.

D'ailleurs, celui-ci semble frappé de malchance car il se cogne à de nombreux obstacles tout au long du livre. On n'a pas vraiment le temps de s'apitoyer sur son sort car Kelen, bien que très peu ménagé, ne passe pas trop son temps à pleurer sur ses malheurs.

C'est d'ailleurs un grand tour de force du livre : rester crédible tout en évitant l'éternel cliché du héros tourmenté. Kelen surpasse ses déboires en plaisantant dessus, et ne baisse pas les bras, malgré la quantité incroyable de problèmes qui ne cesse de s'aligner sur son chemin.

Tous les personnages sont attachants, et les méchants qui veulent se faire détester arrivent très bien à le faire. J'ai bien aimé le caractère de Furia, ainsi que du chacureuil, qui n'ont pas (mais alors pas du tout) la langue dans leur poche.

L'intrigue est bien menée, et va là où elle doit aller, sans que ce soit incongru, ou tiré par les cheveux. Les indices disséminés le long de l'histoire sont logiques et cohérents, et nous font sourire lorsqu'on les retrouve dans les futures explications.

Le dénouement est quelque peu inattendu, mais bien trouvé, contrairement à des fins de livres décevantes par rapport à leur simplicité, et leur manque d'imagination.

Donc, vraiment, un coup de cœur pour Sebastien de Castell, et son Spellslinger.

Afficher en entier

Dédicaces de Sebastien De Castell
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Hot Key Books : 4 livres

Jo Fletcher Books : 3 livres

Gallimard Jeunesse : 2 livres

Bragelonne : 1 livre

France Loisirs : 1 livre

Milady : 1 livre

Gallimard : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode