Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...

Commentaires sur ses livres

Shūzō Ōshimi

Afficher les commentaires les plus récents
Afficher les commentaires les plus populaires (défaut)
Par Kasila le 29 Août 2018 Editer
Kasila
Cette série est juste sublime. Je ne pourrais dire que j'ai tout compris pourtant il y a ce côté obsédant. Je relis sans cesse ce manga. Alors voilà, juste il FAUT lire ce manga et non comme un divertissement (ce n'est as one piece ou naruto) mais comme une œuvre littéraire de gros calibre.
A propos du livre :
Les Fleurs du mal, Tome 11
Les Fleurs du mal, Tome 11
Par PausecafeBD le 3 Juillet 2020 Editer
PausecafeBD
Un très beau T.5 très puissant ! On a envie de savoir la suite sans attendre !
Les dessins sont extraordinaires et donnent du sens au récit par leur impressionnisme !
A propos du livre :
Les Liens du sang, Tome 5
Les Liens du sang, Tome 5
Par Finn-Thilliamon le 30 Juin 2020 Editer
Finn-Thilliamon
Un premier tome qui se lit extrêmement vite. Un dessin sans rien d'extraordinaire mais qui propose une représentation de la pulsion vampirique intéressante qui rappelle "Le cris" de Munch. Malgré cela l'ambiance n'est pas sombre pour autant, pesante peut-être mais posée, un peu comme la vrai vie.
A propos du livre :
Happiness, Tome 1
Happiness, Tome 1
Par louji le 29 Juin 2020 Editer
louji
https://littcentcinquante.wordpress.com/2020/06/29/shino-ne-sait-pas-dire-son-nom/

Un one-shot sympa et pertinent sur la différence, le harcèlement, l'acceptation (de soi et des autres), l'amitié et la trahison… Je ne dirai pas exactement ce dont souffre l'héroïne, car le mangaka lui-même n'a pas voulu utiliser le mot en question. Je pense qu'il a eu raison, car ça permet une identification plus universelle à Shino, même si on peut déjà dire qu'elle a des problèmes de prise de parole, ce dont il est question très rapidement dans le mang
Comme il s'agit d'un manga ownvoice (le mangaka a lui aussi souffert de troubles similaires), je dois reconnaître que le traitement du sujet m'a semblé bien moins ancré dans le pathos et plus dans le témoignage juste et sans fards : l'héroïne ne gagne pas toujours, elle est défaitiste, ne comprend pas forcément le rejet de ses camarades, est elle-même à l'origine de moqueries d'autres personnages… Bref, c'est réaliste et j'ai apprécié qu'on puisse voir Shino sous différents jours : en colère, en joie, en peine, en larmes, en rire… On a donc une tranche-de-vie nuancée, qui se veut quand même optimiste, mais qui n'est pas naïve sur la maladresse (l'héroïne incluse) et parfois la cruauté des uns envers les autres.
Côté dessin, ayant lu "Les Liens du sang" juste après, ça me paraît forcément immature ! Mais j'ai déjà trouvé un certain don pour les expressions faciales, la transmission d'ambiances, de tension, à travers le cadrage et des zooms et dézooms sur différentes parties du corps. J'ai déjà vu le résultat dans "Les Liens du sang", mais le trait d'Oshimi promet du lourd !
A propos du livre :
Shino ne sait pas dire son nom
Shino ne sait pas dire son nom
Par Mangastra le 27 Juin 2020 Editer
Mangastra
☼ Mon Avis ☼

En 2017, Ki-oon publie le manga " Les fleurs du mal " en sortant simultanément les deux premiers tomes de la série.
Une saga qui avait déjà énormément de potentiel en scan.
C'est un titre qui touche l'oeuvre originale de Baudelaire.
Les fleurs du mal contiennent 11 tomes et possèdent une adaptation en anime.
On retrouve pour cette série le même auteur qui a déjà réalisé " dans l'intimité de Marie " des éditions Akata.
La première chose qui marque quand on lit le manga est l'aura que procure ce premier volume, il dégage un côté malsain et pervers.
On remarque que l'auteur maîtrise parfaitement son oeuvre grâce à son scénario qui est très bien ficelé.
Les fleurs du maltraitent énormément de sujets comme la perversité, l'adolescence, le harcèlement, le vol, mais qui dit plusieurs thèmes disent souvent clichés.
Ce premier volume contient quelques clichés qui auraient pu être évités.
L'histoire en devient psychologique avec une ambiance oppressante qui rend mal à l'aise les lecteurs.
Quand, j'ai aperçu le manga dans les rayons, je n'ai pas été attiré par la couverture qui pour moi reste assez laide.
On ressent parfaitement les émotions des personnages surtout le protagoniste principal. Mais dans cette oeuvre, son acte de voler des vêtements rend clichés et n'est pas si tragique que ça, il aurait pu facilement faire disparaître les affaires en les jetant.
Il y a énormément de façon possible pour anéantir quelque chose mais, non il préfère les garder.
Cela rentre parfaitement dans le thème de la perversité mais, en tant que lecteur on reste assez sceptique.
" Les fleurs du mal " est un manga complexe qui évolue et cela change des mangas sûr de simples amourettes.
En plus, ce titre donne l'envie de découvrir l'oeuvre originale de Baudelaire.
Passons maintenant aux points négatifs de la série.
On a du mal à cerner certaines actions des personnages et ceux qui veulent vraiment.
Le dessin est assez spécial.
On a un protagoniste intéressant à des moments et vers la fin du tome, il a des réactions stupides et on finit par le trouver pathétique.

En conclusion : On a une série qui évoque des tabous.
On suit les premiers moments de plusieurs chantages on sent que ce n'est que le début.
Un grand merci aux éditions Ki-oon qui rend toujours les oeuvres de très bonnes qualités. Je suis curieuse de découvrir la suite sachant qu'on a tous une part de perversité en nous.
A propos du livre :
Les Fleurs du mal, Tome 1
Les Fleurs du mal, Tome 1
Par viaoli le 24 Juin 2020 Editer
viaoli
La meilleure conclusion que j'ai jamais lu pour un manga. Je me retrouve tellement dedans.
A propos du livre :
Les Fleurs du mal, Tome 11
Les Fleurs du mal, Tome 11
Par Midine le 9 Juin 2020 Editer
Midine
De loin l'œuvre la plus accessible de l'auteur, "Shino ne sait pas dire son nom" nous plonge dans la peau de Shino, une lycéenne atteinte de bégaiement devenue la risée de tous... mais elle va faire la rencontre de Kayo, une camarade de classe avec qui elle va se lier d'amitié toutes les deux vont devoir faire preuve de courage pour affronter les autres mais surtout elles-mêmes !

En un tome, Oshimi aborde avec une certaine justesse ce mal dont il a lui-même été atteint, mais aussi nos comportements avec les autres, le pardon... le tout avec bienveillance. Ça manque un peu de consistance mais ça reste une bonne lecture !
A propos du livre :
Shino ne sait pas dire son nom
Shino ne sait pas dire son nom
Par harumina le 6 Juin 2020 Editer
harumina
Pour son premier jour au lycée Shino, aimerais se lier avec ces camarades de classe, mais lors de la présentation elle n'arrive pas à se présenter et deviens la cible de moqueries. Pourtant, malgré sa timidité et quelques ratés, elle finit par ce lié d'amitié avec Kayo une fille de sa classe. Malgré sa maladresse lorsque sont amie lui propose de participer à la kermesse ensemble Shino commence à se lâcher mais rien n'est jamais facile.
Rarement, dans les mangas, le fait de pouvoir parler est aussi important, Shino a du mal à s'exprimer ce qui la fait souffrir plus que quiconque , surtout que les autres ne se gênent pas pour rire d'elle ouvertement pourtant elle se force a avancer, même si sa n'est jamais facile.
A propos du livre :
Shino ne sait pas dire son nom
Shino ne sait pas dire son nom
Par lila11 le 23 Mai 2020 Editer
lila11
Peut-être un début de résistance de la part de Sei ?
A propos du livre :
Les Liens du sang, Tome 4
Les Liens du sang, Tome 4
Par lila11 le 23 Mai 2020 Editer
lila11
Dans ce tome, on sent vraiment l'angoisse de Sei monter, on le voit de plus en plus perdu. Quelle sera l'issue ?
A propos du livre :
Les Liens du sang, Tome 3
Les Liens du sang, Tome 3
Par lila11 le 21 Mai 2020 Editer
lila11
Un tome dérangeant puisqu'un œil averti comprend très rapidement ce qu'est réellement la mère. L'auteur nous aiguille en faisant des gros plans sur un œil, une bouche. Glaçant
A propos du livre :
Les Liens du sang, tome 2
Les Liens du sang, tome 2
Par lila11 le 20 Mai 2020 Editer
lila11
Une gentille petite famille, en apparence. Mais les apparences sont parfois trompeuses.
A propos du livre :
Les Liens du sang, Tome 1
Les Liens du sang, Tome 1
Par HannaHmt le 17 Mai 2020 Editer
HannaHmt
Je connaissais l'auteur dont j'avais lu les mangas auparavant et j'ai eu envie de me lancer dans cet one-shot. C'était vraiment plaisant à lire (un peu trop rapide la lecture mais bon), je recommande, les graphismes sont magnifiques et c'est très poétique.
A propos du livre :
Shino ne sait pas dire son nom
Shino ne sait pas dire son nom
Par YesAgainOneMorePage le 12 Mai 2020 Editer
YesAgainOneMorePage
Un one-shot trop léger à mon goût pour traiter d'un thème aussi lourd que l'acceptation de soi.
L'histoire est trop rapide pour s'attacher au personnage qu'est Shino, ce qui devrait être la base de ce genre de manga.
J'ai terminé ma lecture en ayant presque l'impression que le mangaka ce moquait des personnes atteintes de bégaiement ou simplement de timidité.
Les illustrations ne sont pas jolies à regarder, cependant j'ai aimé les points de vue différents: on était parfois dans la peau de Shino, ce qui rendait les scènes plus dramatiques.
Malgré le manque de profondeur (et surtout de pages), l'humour est complètement inattendue, je me suis surprise à pouffer de rire plus d'une fois.
A propos du livre :
Shino ne sait pas dire son nom
Shino ne sait pas dire son nom
Par Marlene2303 le 6 Avril 2020 Editer
Marlene2303
http://encore-un-manga.com/2020/03/shino-ne-sait-pas-dire-son-nom-shuzo-oshimi.html

Je voulais absolument lire ce one-shot sur l'acceptation de soi, j'ai été séduite par la couverture qui annonçait des dessins magnifiques. J'en profite pour vous dire que la couverture est somptueuse, vraiment superbe avec un papier cartonné qui en fait un objet livre singulier.

Shino est une héroïne que j'ai trouvé très touchante dès le début de l'histoire, elle est atteinte d'un trouble de la parole qu'elle peine à gérer au quotidien. Au lycée, ça se traduit par des difficultés sociales, elle affronte le regard des autres et leurs moqueries cruelles. Shino préfère s'éloigner et fuir plutôt que d'essayer de s'intégrer et cela se comprend avec la méchanceté ambiante. Dans ce manga, il y a une véritable prise de conscience pour tous les personnages, cela ne concerne pas uniquement Shino.

Shuzo Oshimi nous livre une part d'elle-même dans ce récit, cela rend l'histoire d'autant plus humaine et touchante. La thématique du handicap de Shino se fond dans une intrigue pleine de bienveillance. C'est très actuel, on se prend d'affection pour notre héroïne et son entourage. On se rend compte du calvaire qu'elle vit au quotidien, les dessins nous montrent à quel cela impacte sa vie. Shino voudrait être elle-même, qu'on l'accepte malgré ses difficultés d'élocution.

L'univers de ce one-shot est très réel, j'ai été séduite par le coup de crayon de la mangaka qui est très détaillé, j'ai trouvé son style si beau. On ne peut qu'être traversé par différentes émotions. Je ne m'attendais pas à ce que l'histoire prenne cette tournure et si j'ai été décontenancé au départ, j'ai tout de suite compris les motivations de Shuzo Oshimi. Elle nous offre un scénario surprenant et original.

En bref, une histoire à lire absolument tant pour la beauté des dessins que pour le récit touchant et dans l'air du temps. Shuzo Oshimi m'a éblouie, je veux absolument découvrir d'autres histoires de cette mangaka. J'ai été très sensible à son style graphique et sa manière d'orchestré son histoire. C'est une lecture qui transmet beaucoup de message et rien que pour cela, vous devez la découvrir.
A propos du livre :
Shino ne sait pas dire son nom
Shino ne sait pas dire son nom
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4