Livres
443 163
Membres
378 257

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Simon Liberati

91 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Lilou 2009-09-15T20:18:08+02:00

Biographie

Ecrivain et journaliste français

[Littérature française]

Né à Paris en 1960

Journaliste pour le magazine FHM durant vingt ans, Simon Liberati publie son premier ouvrage, 'Anthologie des apparitions', à l'âge de quarante-quatre ans. Roman considéré culte par la critique et traitant de la période de l'adolescence. En 2007, il publie son deuxième roman, 'Nada exist' dont le personnage principal est un photographe de mode en décadence.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 5.72/10
Nombre d'évaluations : 23

0 Citations 18 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Simon Liberati

Sortie France/Français : 2019-01-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par zenpoete60 2015-04-20T21:06:59+02:00
Jayne Mansfield 1967

Dire que le livre m'a passionné serait mentir. J'ai toutefois apprécié découvrir le contexte de vie d'une pin-up de l'âge d'or hollywoodien qui fit rêver tant d'âmes à l'époque !

Ainsi donc, sa crinière blonde oxygénée trop de fois malmenée céda la place à une pathétique perruque : un mythe s'effondre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par polette1 2015-08-05T08:39:00+02:00
Jayne Mansfield 1967

Je n'ai pas accroché à ce livre, le style d'écriture est trop pompeux. il y a trop de disgressions, la lecture est difficile car trop de références, de noms ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mietje 2015-12-07T16:17:16+01:00
Eva

J'ai été un peu déçue de ce livre. Je m'attendais à de meilleures réflexion sur la pédophiie et surtout sur l'exploitation indécente d'une petite fille par sa mère.Finalement ce livre est triste et l'auteur ne semble pas très heureux de sa propre vie. Lestyle est correcte sans plus. La fin ne sauve pas beaucoup le réc it.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2016-09-10T15:16:09+02:00
California girls

Liberati choisit de raconter un moment, juste quelques jours, au mois d'août 1969, lorsque la folie sanguinaire de la Manson Family va se déchaîner. On est au plus près des faits, sans pathos, avec un Manson qui n'est pas le personnage central. Mais son emprise, elle, est partout, en particulier sur ces femmes qui n'auront aucun regret, à une exception. Troublant, dérangeant par son côté clinique.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2016/09/elles-avaient-trouve-en-charlie-lepoux.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hanayu 2016-11-22T15:23:48+01:00
California girls

Quand j'ai commencé ma lecture, vu le résumé j'attendais un drame...mais n'avait pas du tout tilté sur le fait-divers réel qu'il relaté !

Ce livre je l'ai choisit dans la liste du Challenge...parce que je l'avais trouvé dans un troc livre il y a quelques semaines (d'ailleurs comme il est récent, le trouver si rapidement à l'échange après sa sortie...je ne suis pas sure que cela soit bon signe...mais le titre et la couverture m’attirais)

N'étant pas férue des « tirés de faits réels » quand il s'agit d'orgie de sang...le nom de Manson et Sharon Tate ne m'évoquait rien...et pourtant...

C'est quand l'auteur nomme Roman Polanski et « Rose Mary's Baby » que j'ai enfin compris sur quoi portait le roman...car il y a longtemps ma mère m'avait évoqué le film en commentant que la femme enceinte du réalisateur avait hélas, comme par un effet miroir morbide, subit quelque chose d'affreux au moment de la sortie movie sur grand écran. (Précision : Ce que je sais de Rose Mary : 1. elle est enceinte du diable, 2. il y a du sang, 3. c'est une histoire horrifique que je ne verrai jamais)

Dès les premières lignes, le malaise est généré...l'ambiance malsaine est là...il y a des ordures (ménagères et humaines), des luttes verbales entre cow-boys, hippies, motards (d'ailleurs je ne voyais pas le rapport! Mais si...)...il y a des scènes où Charles Manson apparaît (lubrique et allumé)...les tensions sont au bord de dégénérer...bref même avant la tuerie c'est glauque.

Très glauque...et très bien écrit. C'est d'ailleurs justement parce que c'est bien écrit (les faits sont énoncés et décrits simplement...mais les faits étant ce qu'ils sont...) que cela perturbe.

J'ai assez mal vécue la montée en puissance du livre. Arrivée à la moitié mon cerveau était en bouillie. Je suis amatrice de polar ou de manga où il peut y avoir du gore...mais je m'assure toujours qu'il s'agit de fiction...ainsi ma tête fait comme si « cela n'arrive pas dans la vie réelle » ...moyen de défense très naïf mais qui marche !

Là j'avais la nausée...car entre lire une « fiction » et des multi meurtres ultra violent et gratuit qui se sont produits « pour de vrai »...c'est très différent psychologiquement ...ça atteint l'esprit.

J'ai été infect avec mon entourage, comme si la violence était contagieuse...le dégoût des actes perpétués m'a fait sombré en Dark Hanayu.

La pause m'a fait du bien, en le rattaquant le lendemain (après une soirée détente bien méritée, le livre loin de moi) j'ai suivi la redescente des tarés sous acide plus sereinement (même s'ils recommencent un crime innommable). Les voir commettre les fautes qui amèneraient leur arrestation était un soulagement pour ma gorge qui se desserrait un peu...enfin. (pauvre musicien...et pauvre couple lambda...dont on a étrangement beaucoup moins entendu parlé...il me semble)

J'ai hésité à stopper ma lecture tout du long (quand j'ai compris le sujet...avant l'hécatombe...après l'hécatombe...) vous savez ce syndrome de « je ne veux pas savoir ...mais si je ne sais pas ce que j'imagine est sans doute pire que la réalité ». Mais j'ai continué :

1.parce que j'ai l'imagination très fertile (donc oui j'imaginais encore pire que la réalité)

2.pour pouvoir rapidement lire quelque chose de joyeux et m'y ancrer pleinement sans l'effet « j'ai pas fini l'autre où il se passe tous ces trucs affreux » ce qui aurait polluer une lecture plus heureuse.

3.parce que ce livre est en lice pour un prix littéraire...ce qui sort de mes lectures habituelles et fait travailler mes méninges (en l’occurrence ça a faillit surtout les fusiller vu le fait relaté...)

4.être réglo vis à vis du challenge...en ayant lu l'intégralité du roman et pas juste une partie

Ce fut un entraînement pour mes tripes.

Avertissement : je déconseille cette lecture aux âmes sensibles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marmotte-s 2017-06-29T11:14:23+02:00
Eva

J'ai pour principe de toujours finir mes lectures mais la il faut l'avouer que j'ai eu énormément de mal. Ce livre pour moi a été décevant et je ne suis pas arrivée à m'intéresser à l'histoire. Je n'ai pas été touché par les personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cocobong 2017-09-01T16:15:24+02:00
California girls

Charles Manson, Sharon Tate, des noms qui me parlent au vu de certaines de mes lectures.

Livre intéressant. La vision de Manson, sa façon de faire, l'emprise qu'il a sur les gens de sa secte et principalement les femmes.

Le meurtre, évidemment, que l'on s'imagine bien, grâce à l'écriture.

A lire pour comprendre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manonlivres87 2018-01-03T15:19:14+01:00
California girls

Un livre que j'ai trouvé très intéressant, relatant les meurtres perpétrés par la Famille Manson en 1969 et qui ont marqué une rupture aux Etats-Unis sur la vision des hippies. Sordide mais intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par -Chloe-C 2018-01-06T21:00:35+01:00
California girls

California Girls est un roman dont j'en attendais beucoup.

Malheureusement je n'arrive pas à le finir.

Je suis à la moitié du livre et il me laisse complètement indifférente, la suite ne m'intéresse pas le moins du monde.

L'auteure utilise énormément de métaphores et de comparaisons et c'est franchement insupportable.

Elle s'attarde aussi beaucoup sur les détails (majoritairement insignifiants) et cela donne un aspect interminable au livre.

Mais ce que je ne peux reprocher a l'auteure est un manque de réalisme, elle décrit brillamment les scènes de meurtres et la vie dans la Famille notamment l'emprise qu'a Charles Manson sur les femmes de sa secte.

Dans ce roman, il y a pas mal de personnages et j'ai eu extrêmement de mal à les reconnaître pour tout vous dire après réflexion, je n'y suis pas parvenu du tout.

Un des personnages s'appelait Charles, ce qui m'a valu quelques confusions.

La façon dont l'auteur a "tourné" les personnages m'a laissé perplexe; l'un parlait puis un autre, quelques minutes avant ce que l'autre disait...

En fait ce qui m'a déplu dans ce livre est l'écriture, car en parallèle le réalisme et l'histoire étaient bien "ficelés".

Mais après tout, peut-être est-ce une écriture trop complexe pour mon niveau de lecture?

(Ayant fait un exposé sur Charles Manson, sa communauté et leurs aspects de vie, j'étais plutôt renseignée sur le sujet et j'ai trouvé que l'auteure a très bien su retranscrire la manipulation et la soumission qu'à su infliger Charles Manson à ses membres)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lectricehisto 2018-06-07T12:32:17+02:00
California girls

J'ai beaucoup aimé ce livre mais attention, la lecture des détails des meurtres sont assez durs tout de même. Mon avis complet http://gazettelecture.canalblog.com/archives/2017/01/04/34765584.html

Afficher en entier

Dédicaces de Simon Liberati
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

J'ai lu : 3 livres

Grasset : 3 livres

Stock : 2 livres

Editions 84 : 1 livre

LGF - Le Livre de Poche : 1 livre

Flammarion : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode