Livres
483 182
Membres
470 390

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sonia Fadda

14 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par fan06 2018-04-04T10:11:40+02:00
de

Biographie

Sonia J.Fadda écrit, écrivait, écrira.

Née en 1973 en banlieue parisienne, elle grandit en Picardie pour finir par s'installer dans le sud de la France.

L'écriture fait partie de sa vie depuis toujours et elle est publiée dans divers recueils de poésies jusqu'à sortir le sien : "Sous ma peau... Peut-être" aux éditions Chloé des lys.

Elle vous livre aujourd'hui un roman en plusieurs tomes, "Ahogur

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
7 lecteurs
Or
6 lecteurs
Argent
8 lecteurs
Bronze
1 lecteurs
Lu aussi
2 lecteurs
Envies
6 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
4 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.16/10
Nombre d'évaluations : 19

0 Citations 15 Commentaires sur ses livres

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par fan06 2018-04-22T18:25:21+02:00
Ahogur, Tome 5 : Ereeus

Le voyage continu pour Solene et Angus, mais je dirai plus un voyage des origines, de découvertes sur eux-mêmes et de leur capacités. La fin laisse à prévoir un sixième tome riche en action ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SoniaJFadda 2018-07-21T11:29:42+02:00
Ahogur, Tome 1

Je suis de parti pris : je l'ai écrit. Et je le place en Or parce que c'est mon bébé et qu'il est encore trop jeune pour le Diamant. :D

J'espère que vous apprécierez la balade au grand air...

SJF

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ge39 2018-07-26T16:39:35+02:00
Ahogur, Tome 1

Une entrée en matière accrocheuse avec le personnage de Solène qui nous relate son quotidien avec son père ainsi que ses frères et sœurs adoptés tout comme elle.

Cinq enfants recueillis par un homme massif et mystérieux, évoluant dans un univers médiéval dans lequel le fantastique prend de plus en plus de place.

Des événements inquiétants vont inciter Solène à se questionner sur sa famille et sa propre vie, une destinée qui l'appelle loin de sa contrée.

J'ai apprécié l'ensemble des personnages : tous différents, aspirés à une vie tracée, mais chacun ayant un rôle à jouer dans la guerre qui se prépare.

Sonia J. Fadda a une plume agréable, et une certaine facilité à nous plonger dans une ambiance à la fois violente et apaisante.

Le récit est porté du point de vue de Solène tout en ayant une approche des autres protagonistes, ce qu'ils font, ce qu'ils ressentent, rendant la lecture plus vivante.

Le personnage de Solène évolue au fil des pages. Aidée de Sylvaine, elle prend conscience de l'univers qui l'entoure et de certains sentiments naissants..

Un 1er tome addictif, qui pose les bases de cette épopée, nous proposant de poursuivre le chemin aux côtés de Solène, chemin qui réserve, sans doute, encore de belles aventures (ou de mauvaises rencontres), mais qui lui permettra de se redécouvrir.

(Moi, perso, j'aimerais bien quelques retrouvailles...ceux qui liront comprendront....qu'une chose à faire donc....se jeter sur le tome 2)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elline 2018-08-08T19:58:19+02:00
Ahogur, Tome 1

Les émotions, les événements, nous sont racontées d’une manière telle que tous ce que va vivre Solène, rend ce récit et ces personnages tellement plus proches de nous. Les scènes de vie, du quotidien, qui font partie du récit, nous plongent inévitablement dans un moment de vie simple. Mais ils sont toujours décrit sur un fond de nostalgie. L’action, dans cette histoire, vient au moment propice, mais on n’en manque pas. Ce premier tome, c’est une initiation pour nous et pour Solène, une découverte de la vie. Alors on n’a pas besoin de combat et de remue-ménage constant. Les personnages nous touchent tous avec leurs sincérités, leurs défauts, leurs réflexions, les étapes qu’ils traversent dans leur vie. Les bases d’un univers et d’une véritable saga sont posées. En terminant ce livre, j’avais un nœud dans le ventre, je réfléchissais beaucoup… Quand ça me fait cela, il n’y a qu’une réponse… J’ai adoré !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesChroniquesdeCat 2018-08-17T21:43:55+02:00
Ahogur, Tome 1

J’ai découvert ce livre grâce au site Simplement.pro, que je remercie, tout comme l’auteure Sonia Fadda, de me permettre de lire ce livre en échange d’une chronique. Cet échange n’influence en aucun cas mon avis.

Ahogur est un roman de fantasy, mais où la magie n’est que très peu présente : quelques potions alchimiques, et la mention d’espèces différentes des humains. On suit Solène, une jeune fille vivant à la campagne, dont le père adoptif a constitué sa famille en recueillant des enfants. Elle vit une vie plutôt tranquille, quoique un peu inconventionnelle puisque nous sommes dans un monde rappelant notre Moyen-Age, donc une société patriarcale mais qu’elle a apprit à se battre et à chasser. La découverte de chevaliers assassinés entraine des bouleversements dans son quotidien, notamment en introduisant de nouveaux visages dans sa vie, mais aussi en amenant un conflit plus grand.

L’héroïne, Solène, est assez intéressante dans le sens qu’elle n’est pas conforme à ce que sa société attend des femmes, mais qu’elle respecte quand meme celles qui ont une vie différente. Elle n’est pas un de ces personnage naif que l’on trouve dans tant de roman, la ‘’fille-pas-comme-les-autres’’ qui méprise toutes celles qui s’intéressent à des sujets jugés plus ‘’féminins’’, et c’est rafraichissant.

Il y a une histoire d’amour - je tiens à préciser que les amourettes en tout genre m’ennuie incroyablement - mais ici il s’agissait plutôt d’une étape pour faire évoluer le personnage, pour développer certains de ses aspects, plutôt qu’une romance pure, je n’ai donc pas été totalement agacé.

J’ai cependant trouver plusieurs défauts à ce livre. Tout d’abord, l’action : j’ai eu l’impression qu’il ne se passait pas grand chose, la grande confrontation m’a laissée de marbre.

Les personnages ne m’ont pas particulièrement marqués.

Un élément de la romance m’a dérangé, le fait que son amant l’appelle ‘’fillette’’. Je trouve ça de mauvais gout, surtout vu l’âge du personnage.

Pour l’écriture même, elle est à la 1ère personne, ce qui ne me dérange pas quand c’est bien fait, mais ici quand Solène était inconsciente ou absente on continuait d’avoir son point de vue, ce qui est très étrange. Par exemple quelque chose comme : « je restai au moulin et mon père se rendit au village. Il s’arrêta d’abord chez… ». Alors qu’elle ne peut pas le savoir. Si on fait un roman à la 1ère personne, soit on ne sait que ce que le personnage sait, quand il est inconscient on se ‘’réveille’’ en même temps que lui’’ ; soit l’histoire est racontée après qu’elle se soit déroulée, et donc le personnage qui raconte a pu apprendre ce qui s’était passé quand il n’était pas là.

On voit clairement que ce livre sert d’introduction aux tomes suivants, mais les éléments plantés sont intéressants. Je m’intéresserai peut être à la suite quand j’en aurai le temps.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arkane 2018-08-28T18:10:45+02:00
Ahogur, Tome 1

La couverture est attrayante. Le corbeau en plein vol est saisissant. Il confère à l’ensemble une atmosphère inquiétante, portée par cet animal souvent associé à des mythes païens et à la sorcellerie. En arrière-plan, on peut apercevoir des arbres, ce qui renvoie à une forêt. L'ensemble est sombre. Les teintes et nuances utilisées renforçant cet aspect visuel très dense. A contrario, le titre, ainsi que le nom de l'auteure, se détachent en grand format et en blanc. L'impact est très bon. La typographie utilisée aurait selon moi pu être plus pertinente. Ni le titre, ni la couverture en elle-même ne donnent d'indications sur le genre ou l'époque.

Le résumé met l’eau à la bouche, même si je le trouve un peu trop « compact ». Il évoque sans peine les grands espaces d’un monde moyenâgeux caractéristique de la fantasy. On se projette sans peine dans un monde aux contours flous où l'imagination est une arme utile. Le personnage de Solène s'avère vraisemblablement être l’héroïne de ce roman. Les secrets et mystères qui entourent Ulysse, son père adoptif, laissent entrevoir de belles révélations. Et puis, quelle est cette vérité ?

Dans ce premier tome, nous suivons Solène, une jeune fille adoptée par un bûcheron au passé mystérieux, prénommé Ulysse. Les premiers chapitres narrent leur vie quotidienne. Solène et les autres enfants qu’il a sauvés vivent en marge de la ville, une vie campagnarde. On les voit évoluer et échanger ce qui fait que nous avons une vision douce de cette famille atypique. Chaque enfant possède la maîtrise d’une arme pour diverses raisons (chasse et défense en priorité). Leur vie tranquille est bouleversée par la venue d’étrangers, qui ont installé leur campement dans la grotte de Keeris. Des meurtres s'en suivent. ces derniers vont changer à tout jamais la vie de cette famille...

Une héroïne attachante…

Solène est le personnage féminin principal de ce roman. L’histoire se déroule selon son point de vue à la première personne. Ce qui permet de se sentir plus proche de l’héroïne et de comprendre ses réactions. De petites maladresses viennent ponctuellement entacher la lecture. En effet, on se retrouve parfois avec un point de vue omniscient lorsque la jeune fille est au courant de choses qui se sont passées alors qu’elle n’est pas présente ou inconsciente. Notons, toutefois que cela n’empêche en rien la compréhension du texte. Au fil des pages, le personnage de Solène évolue. Sous l’égide de Sylvaine, elle va découvrir que le monde qui l’entoure est bien loin de celui qu’elle imaginait. Plus tard, sa rencontre avec le balafré Angus Torkenbold, nouveau shérif de la baronnie est un personnage fort intriguant. Il apporte une petite touche de romance. Leur histoire est très touchante.

Les personnages secondaires de ce tome sont assez travaillés et il y a beaucoup de situations qui leur permet d'intervenir au cours de l'histoire. J’ai apprécié de ressentir les émotions qui se dégagent de chaque personnage, principaux ou secondaires. Une palette subtilement dépeinte par les mots de l'auteure. Cela les rend plus attachants. Le lien tissé entre les enfants du bûcheron est tangible et fait de tendresse et de loyauté. On sent qu’ils se serrent les coudes quoiqu’il arrive. Au fil de la lecture, des interactions entre certains personnages se découvrent et on comprend mieux certaines choses.

Un monde de fantasy réaliste…

Comme souvent, les premiers tomes d’une saga sont introductifs. L’auteure doit faire connaître et partager son univers à ses lecteurs. C’est chose faite ici, puisque l’on ne peut que s’imaginer le monde dans lequel les personnages évoluent. Il s’agit ici de l’époque médiévale, souvent utilisée en fantasy. Ce que j’ai particulièrement aimé est le réalisme de certaines scènes. Je pense à celle qui concerne Jehannette en particulier ou contre les Orthons. Moi qui apprécie beaucoup les combats, j’ai été servie. Et dans le bon sens du terme ! On visualise fort bien les enchaînements. La plume de l'auteure est agréable. Les mots sont utilisés à bon escient. Ils servent le roman et permettent de partager certaines émotions. En dépit de quelques erreurs de conjugaison, la fluidité du texte ne se dément pas. Elle est entraînante.

Le suspense est également l’un des points forts de ce récit. Tout au long, on se pose des questions : qui, comment, pourquoi ? J’avoue avoir été piégée par ma propre curiosité et j’ai enchaîné les pages pour découvrir ce qu’il advenait des héros. La guerre, qui se profile depuis le début, arrive et entraîne pleurs et séparations. Je m’interroge sur l’avenir de plusieurs personnages et espère en revoir un en particulier qui m’a touché...

Un petit bémol cependant au sujet de l’univers magique évoqué. Je m’attendais à trouver plus de créatures et d’interaction entre ces deux mondes. Dans ce roman, on effleure la surface par touches, par allusions. On parle d’alchimiste, de potions, de créatures étranges comme le Flizard. On évoque une minuscule créature ailée, vite entrevue, mais rien de plus. Étant donné qu’il s’agit d’un premier tome, cet aspect prend peut-être plus d’ampleur par la suite.

Pour conclure : un bon premier tome qui fait voyager. Des personnages fouillés et attachants.

Une jolie découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elline 2018-11-26T18:38:53+01:00
Ahogur, Tome 2 : Etraïs

Le récit est toujours bien écrit, avec une trame, une façon de faire qui se tient et reste cohérente. Le début du récit est assez lent, avec peu d’action et de rebondissement. L’auteur distille les informations aux comptes gouttes, sans trop les détailler parfois. Ce qui se tient au final, elle intègre de plus en plus d’éléments qui font que l’on s’interroge sur la suite des événements, l’avenir des contrées humaines avec la guerre qui s’intensifie, l’avenir de Solène suite à des révélations qui vont l'a bouleversée.

On retrouve une Solène déterminée, libre et confiante dans ces choix, allant sans peur vers ce nouveau pays. Elle est impulsive, pleine de colère, et d’un côté assez curieuse de découvrir ce nouveau monde et elle se montre assez ouverte d’esprit. La découverte de ce nouvel endroit nous occupe pendant une bonne partie du récit. Mais j’aurais aimé avoir plus de détails, de description sur l’ambiance. J’apprécie néanmoins le fait que les personnages vont s’attarder sur des détails, ce qui amène un peu plus de corps au récit.C’est un tome de découverte pour Solène encore, et on se rend compte que comme le premier, cette seconde histoire sert à la construction de Solène, son éducation. Les quelques moments d’actions présents ne suffisent pas toujours à sortir de la routine dans lequel le personnage s’installe. Mais comme dans le tome suivant, des secrets arrivent de plus en plus, se révèlent, et apportent un éclairage différents sur l’histoire.

http://souslaplumedelline.wixsite.com/blog-elline/single-post/2018/10/26/Ahogur-tome-2-Etra%C3%AFs

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arkane 2018-11-29T06:08:37+01:00
Ahogur, Tome 2 : Etraïs

La couverture est intéressante. On y retrouve le corbeau du visuel précédent, cette fois en piqué. La présence des arbres est un clin d’œil également à la première illustration. Par un jeu de lumière central bleuté, l’impression y est plus positive. Cela me fait penser à une note d’espoir. Comme si au bout du chemin, il y avait une issue. La typographie est la même. L’utilisation du blanc met en valeur le titre et le sous-titre.

Le résumé propose une vue d’ensemble sur l’histoire contenue dans ce récit tout en ménageant des interrogations. Je le découvre mieux travaillé que celui du tome précédent. En une phrase, l’auteure nous rappelle que Solène, l’héroïne, a quitté son village pour s’instruire. Le fil principal semble être cet apprentissage, cette quête de savoir que recherche la jeune femme. Il semble qu’elle trouvera bon nombre de réponses à ses questions à Torwin. Je suis curieuse de voir de quoi il en retourne.

Nous débutons cette histoire avec le départ de Solène de Pierre Fendue, là où elle a toujours vécu au sein de la chaumière familiale. En compagnie de Sylvaine, l’alchimiste, elle se dirige vers Torwin. La jeune fille a le cœur lourd. Elle quitte les lieux et les personnes à qui elle tient le plus. Mais ce voyage est en quelque sorte une quête initiatique pour elle. Telle une prophétesse, l’alchimiste lui laisse entrevoir un avenir plus captivant pour elle dans son pays d’origine.

Une aventure palpitante…

Dans ce tome donc, Solène part suivre sa formation aux côtés de Sylvaine. J’ai aimé tout ce côté « apprentissage », notamment avec George et Sylvaine. C’est un personnage qui évolue de manière très intéressante au fil des pages. Elle gagne énormément en maturité et prend conscience de ce qui fait d’elle une jeune femme. Là, où cela devient passionnant, c’est lorsque le voile qui dissimule son passé se lève. Découvrir ses origines est une réelle surprise et cela ajoute à l’intérêt général. Séparée d’Angus, elle essaye de l’oublier. Son caractère avenant, quoique bien trempé, fait qu’elle sait se faire des amis. C’est une figure féminine forte.

Les autres personnages qui évoluent autour de Solène sont accrocheurs. Je les trouve bien travaillés et suffisamment étoffés pour posséder une identité propre. Tel un ange gardien, Sylvaine veille sur Solène avec la bienveillance d’une grand-mère et la sévérité d’une maîtresse exigeante. Aaron, le cousin de Sylvaine, qui est une bonne surprise (oui, je sais que je m’attache à un détail !). Attendue de ma part, devrais-je dire. Je suis ravie de cette direction prise par l’auteure, mais c’est purement personnel et je ne dirais rien de plus ! D’ailleurs, l’auteure ne ménage pas ses personnages. Elle se permet de les mettre dans des situations peu enviables. C’est l’un des nombreux points forts de ce roman. Le conflit général s’étend et les nouvelles extérieures nous sont aussi apportées par les proches de l’héroïne.

Servie par une plume toujours agréable…

Comment dire ? L’univers de l’auteure est déjà fort riche en lui-même, mais quand il est présenté par le biais d’une écriture qui happe, on ne peut que rester sous le charme. Comme pour le premier opus, j’ai aimé les descriptions offertes au lecteur. Elles donnent accès à une visualisation rapide des villes, des paysages, mais également des us et coutumes de chaque peuple. Les émotions sont bien retranscrites et permettent au lecteur de s’imaginer aux côtés du personnage. Les phrases s’enchaînent avec une rythmique qui évolue selon le cadre proposé, car ce récit est émaillé de temps d’action et de moments plus calmes où les protagonistes peuvent se poser.

Le suspense autorise les questionnements et laisse envisager diverses possibilités qu’un rebondissement vient, bien souvent, balayer. On n’échappe pas dans ce récit à quelques poncifs du genre, mais il est peu évident de le faire, car ces thèmes ont souvent été exploités. Selon moi, ce qui fait la différence ici, c’est la plume et l’imagination de l’auteure. La manière dont elle présente son héroïne et ses péripéties apporte un peu de renouveau. Il y a dans tout le récit une cohérence qui fait que cette histoire paraît très réaliste. Ce tome fait partie de ceux que l’on qualifie de transitions. Le décor a été posé dans le précédent et l’auteure peut, de ce fait, se pencher sur la suite de l’intrigue dans lequel les destins de tous s’entremêlent d’une manière ou d’une autre.

Ce tome confirme l’impression générale du précédent : une belle histoire bien construite avec des personnages attachants et qui nous réservent encore bien des surprises…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sissireadingbooks 2019-02-09T14:11:55+01:00
Ahogur, Tome 1

Je remercie Sonia J. Fadda de m’avoir contacté sur simplement.pro et fait découvrir le premier tome de cette sublime saga Ahogur. ( 6 tomes sont disponibles ainsi qu’un 7 ème dernier tome qui est en cours )

Solène est une jeune fille adoptée par Ulysse, un mystérieux bûcheron, qui élève a lui seul d’autres enfants. Nous découvrons donc le quotidien de cette famille très atypique (ainsi qu’une ambiance Médiéval que j’ai beaucoup apprécié). Jusqu’à ce que leurs vie soit perturbé par l’apparition d’étrangers et de mystérieux meurtres..

J’ai été très rapidement transporté dans cet univers Fantasy-Médiéval. Sonia J. Fadda a une écriture fluide et réaliste. Son style d’écriture ainsi que certaines expressions et vocabulaires m’ont vraiment surprise.

Le récit est très passionnant mais j’ai été un peu troublée durant ma lecture.

Solène décrit certaines scènes un peu trop comme si elle était présente alors qu’elle ne l’était pas.

Pour ce qui est des personnages, j’ai trouvée qu’ils étaient tous très attachants et qu’ils avaient tous une histoire et des caractères individuels:

Solène est une jeune femme solitaire qui n’a aucune envie de finir marié avec pleins d’enfants, Elle rêve de liberté et d’aventures! Edwina est une femme très timide et romantique, Jehanette est une personne qui aime énormément lire et apprendre pleins de choses, Colin est le grand frère protecteur, Bastien est un petit garçon très curieux, Ulysse est un personnage fort, très mystérieux mais très protecteurs auprès de sa petite famille, quand a Sylvaine c’est une veille femme qui a l’air d’aimé beaucoup cette famille, elle a beaucoup de connaissance et de savoir, elle partage avec Ulysse un secret et c’est une personne très mystérieuse.

En conclusion, j’ai trouvée ce premier tome très addictif et j’ai très envie de découvrir la suite des aventures de Solène. D’ailleurs, si vous souhaitez découvrir cette saga, le premier tome est a petit prix sur Amazon (0.99€) mais aussi disponible pour ceux qui ont l’abonnement Kindle. Donc n’hésitez pas!

https://sissireadingbooks.wordpress.com/2019/02/09/ahogur-tome-1-de-sonia-j-fadda-42/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Claire-18 2019-04-10T12:24:25+02:00
Ahogur, Tome 1

Une nostalgie de l'enfance qui m'a émue.

Ayant tiqué sur les mots "medieval fantasy" dans la description du roman, j'ai accepté de traiter ce premier volet (un SP qui vient donc du site Simplement Pro). Etant une très grande passionnée de littérature SFFF (Science-Fiction, Fantasy et Fantastique), je suis toujours ravie de pouvoir parler de romans issus de cette Littérature. Et c'est d'autant plus agréable lorsqu'il s'agit de romans aussi bien écrit que celui-ci ! Il s'agit totalement d'un coup de cœur, j'ai passé un agréable moment avec les héros d'Ahogur et la plume de Sonia J. Fadda !

En effet, au-delà de la nostalgie qui est très présente dans le roman, il y a surtout une grande maîtrise dans la plume de l'auteure. Elle nous peint les portraits du quotidien d'une famille sans que cela ne nous ennuie ou nous fasse quitter l'histoire. En fait, le roman est presque un enchaînement de descriptions si rondement menées que nous sommes transportés du début à la fin dans un univers presque réaliste, que l'on peut toucher ou "voir", au point de nous faire quitter notre réalité. Peu de romans sont capables de me faire ressentir cela et j'étais très surprise de trouver cette qualité d'écriture dans un roman !

Les scènes d'action sont non seulement cohérentes avec le récit mais également avec la science et la physique (pour une fois), avec des réactions plus ou moins "naturelles" de la part des héros ! C'est vraiment plaisant, parce que ça rajoute une dimension réelle au récit, au point qu'il ne serait pas surprenant d'y retrouver son propre "avatar", presque comme dans un RPG... C'est tout simplement un tour de maître de la part de Sonia ! On ne se rend même pas compte que les pages défilent jusqu'à ce qu'il n'y est plus rien à lire ! Et j'étais vraiment triste de fermer la dernière page, ne sachant pas quand je pourrais continuer la saga !

Vraiment, ce livre est addictif. J'aimerai entrer plus en détails, parler des personnages que j'ai aimé/détesté ou de la trame, mais il y aurait tellement à dire que ça serait trop long pour une critique ! Peut-être que si un jour on ose se lancer en critiques vidéos, je reviendrai sur la saga complète... Comptez sur moi pour lire les prochains tomes et vous en faire une critique détaillée un jour, c'est certains ! Tout ce que je peux vous dire, c'est que si vous pouvez découvrir cette saga... N'hésitez pas ! Elle mérite VRAIMENT le détour !

Afficher en entier

Dédicaces de Sonia Fadda
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Amazon Publishing : 3 livres

Auto-Edition : 2 livres

Independently published : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array