Livres
421 497
Membres
338 020

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sorj Chalandon

Auteur de 10 livres

Thèmes principaux

ajouté par Lilou 2009-09-07T17:34:45+02:00

Biographie

Journaliste et écrivain français

[Média et Communication]

Né à Tunis le 16 mai 1952

Journaliste à Libération de 1973 à 2007, Sorj Chalandon a été dépêché sur tous les fronts : Liban, Iran, Irak, Somalie, Afghanistan... Son ascension au sein du journal le fait passer par tous les postes : il est d'abord dessinateur, monteur en pages, puis journaliste au service société, reporter, grand reporter, chef de service et enfin rédacteur en chef adjoint. Il reçoit le prix Albert Londres en 1988 pour ses couvertures de l'Irlande du Nord et du procès de Klaus Barbie. 'Le Petit Bonzi' est le premier roman de Sorj Chalandon. Sorti en 2005, le livre remporte un certain succès. L'écrivain recommence donc l'expérience un an plus tard avec 'Une promesse', marqué par un même style intimiste. Le journaliste décide d'aborder pour la première fois un fait politique et de passer un message de paix à travers son troisième roman, 'Mon traître' inspiré par trente ans de reportages sur l'Irlande. Avec 'La Légende de mon père', Sorj Chalandon interroge les mémoires collectives et individuelles. Lui qui s'est souvent pensé comme un entre-deux entre l'écrivain et le journaliste finit par conquérir une légitimité inattaquable comme auteur grâce à une oeuvre personnelle et intime.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
159 ajouts
Or
225 ajouts
Argent
124 ajouts
Bronze
103 ajouts
Lu aussi
114 ajouts
Envies
256 ajouts
En train de lire
21 ajouts
Pas apprécié
26 ajouts
PAL
188 ajouts

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.13/10
Nombre d'évaluations : 158

2 Citations 122 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Sorj Chalandon

Sortie France/Français : 2017-08-16

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par wonderlili 2018-03-08T22:56:30+01:00

Un peu déçue par ce livre dont le scénario ne me semble pas crédible, et dont les personnages sont un peu caricaturaux (au secours, les chaussures rouges!!).

Le parallélisme entre les pères respectifs est poussif et le pathos n'est pas loin.

Belle écriture toutefois de Sorj Chalandon dont les phrases courtes et précises se lisent avec plaisir. Peut-tre me laisserai-je tenter par un autre ouvrage de cet auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par solisnotdead 2018-03-18T21:40:51+01:00

Lire Sorj Chalandon, c'est redécouvrir le monde à travers sa plume. La langue française, les émotions, la vie, tout semble nouveau, remodelé, réarrangé.

Dans 'Le Quatrième Mur', il s'attaque à l'une des plus grandes tragédies humaines, la guerre, via l'une des plus grandes tragédies théâtrales, Antigone. Il utilise la version d'Anouilh, pourquoi? Pour son intemporalité? Sa célébrité? Son accessibilité? Je ne sais pas, mais le choix est parfait.

Il crée des personnages dont la vérité fait pleurer. Ils rayonnent d'humanité, de défaut, de simplicité. C'est la réalité à fleur de peau.

Ses figures de style s'entrechoquent et se mêlent. Les mots apparaissent neufs et d'une beauté à couper le souffle. On assiste à une véritable mise à nu du Français, on parcourt son corps du bout des doigts, une sculpture de marbre tout juste polie.

Et après une quarantaine de pages, j'ai commencé à pleurer. Quelques sanglots qui se sont rapidement mués en d'incontrôlables flots de larmes.

Parfois je m'arrêtais, tout s'arrêtait, je ne respirais plus. Je m'imprégnais de chaque caractère, me demandant où étaient passées la douleur.

Puis elle revenait. Pendant une centaine de pages, je pleurais et je ressentais le besoin de crier parce que je n'avais jamais autant eu mal. Lire le Français de Chalandon, c'était fixer le soleil droit dans les yeux et le laisser vous brûler tout entier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par solisnotdead 2018-03-25T19:17:32+02:00

Comment parler d'un livre tel que "La légende de nos pères"?

Chaque phrase est empreinte d'une émotion lourde qui devient presque un fardeau à porter, un poids sans masse. Les mots se bousculent lentement, doucement, précautionneusement. Les personnages se découvrent et se lient. Plus rien n'existe à par l'encre sur le papier. Hors du temps. C'est comme ça que je décrirai ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alexx-120 2018-04-01T18:07:28+02:00

J'ai lu ce livre pour les cours et contrairement à ce que je pensais je l'ai bien aimé. Il m'a appris pleins de choses en racontant une jolie histoire. A lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LuCioLe79 2018-04-07T14:10:22+02:00

J’ai été choisie en tant que juré du Prix Audiolib 2018 et je dois donc écouter dix livres audio et les noter. Je ne connaissais pas du tout cet auteur et j’étais curieuse de voir ce que ça allait donner puisqu’il parlait d’un sujet assez passionnant vu que ça se passe dans le passé avec les mineurs qui descendaient pour aller chercher du charbon. Ca pose les bases mais le roman est bien plus poussé que cela. Un homme veut se venger de la mort de son frère dans la mine et de leur vie miséreuse sauf que les choses ne sont pas si simples qu’elles n’y paraissent. J’ai été très surprise du retournement de situation ! C’est assez bien mené pour que l’on croit tout du long à l’histoire pour finalement être totalement surpris à la fin ! On comprend le choix du titre justement au moment où l’on comprend les raisons de son geste. C’est une histoire assez triste, dure dont on attend pas du tout une telle fin.

En résumé, le jour d’avant est une bonne découverte grâce à une surprenante histoire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cleonomatobel 2018-05-13T11:59:28+02:00

Une claque.

Je sais que ce n'est pas très original, mais c'est le premier mot qui me vient : ce livre est une claque. On le lit, et on se prend une gifle magistrale en pleine gueule - pardonnez-moi l'expression. Ames sensibles s'abstenir. Ce livre nous balance tout à la gueule. Tout. Pas de filtre, pas de "c'est peut-être un peu trop". Tout. Et c'est ça la réalité. En temps de guerre, on ne se pose pas de question, on ne se dit pas "c'est trop violent". On tue, on viole, on détruit, on massacre. C'est ce que montre ce livre. La réalité. Cette réalité qu'on cache, qu'on se cache. La réalité telle quelle, aussi dure qu'elle soit. Et ça fait mal. Ca fait mal de se prendre tout ça. De voir tout ça. De voir la réalité.

C'est rare de montrer la guerre ainsi. Avec tous les points de vue de tous les personnages de toutes les opinions. Il n'y a pas de gentils, ni de méchants. Il n'y a que des êtres humains, différents les uns des autres. Et ces êtres humains se tuent entre eux, à cause de ces différences. Parce qu'ils ne se comprennent pas. Et c'est ça, notre monde aujourd'hui.

Heureusement, il reste la poésie. Le théâtre. Et les rebelles. Ceux qui servent du beau pour vaincre la guerre. Mais ce n'est pas si facile de se monter seul contre la face du monde...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nie-chan 2018-05-15T13:22:50+02:00

Quand je vois les autres commentaires, je me dis que j'ai dû passer à côté de quelque chose...

Je ne me suis que très peu attachée aux personnages, je les ai trouvé un peu fades et sans saveur. J'ai lu comme on lit le journal du matin, nonchalamment, sans se plonger dans sa lecture.

Je ne saurais dire ce qui m'a réellement déplu, je pense que c'est un ensemble, les personnages, la mère idiote et aveugle, le gamin qui subit, le père horrible, l'histoire plate...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par djetnath 2018-05-20T22:05:35+02:00

Une histoire surprenante !!!

Nous suivons l’histoire de Michel. Dans un premier temps, lorsqu’il était jeune, lorsque son frère et son père travaillaient à la mine. À cette époque, la mine faisait des victimes tous les jours et malheureusement le père et le frère de Michel vont faire partie de cette longue liste.

Dans un second temps nous retrouvons Michel quarante ans plus tard. Sa femme est en fin de vie et sa mort va alors faire ressurgir toute la colère de cet homme, une colère qu’il a en lui depuis le temps de sa jeunesse, depuis la mort de son père et son frère. Une parole que son père avait laissée à l’attention de Michel va alors guider ce dernier vers la vengeance.

Ce roman nous plonge à l’époque des mineurs avec leurs conditions de travail et la rudesse de la tâche. Dès les premières pages, j’ai été happé dans ce dur monde, je voulais savoir où l’auteur m’emmenait. Des passages m’ont rappelé Germinal d’Émile Zola, je suis loin de dire qu’il y a un quelconque rapport entre ces deux livres. Simplement, d’être plongée dans le milieu de la mine, cette lecture de jeunesse m’est revenu à l’esprit. L’auteur en fait quelques fois références d’ailleurs.

Cette histoire est surprenante où j’ai été loin d’imaginer le dénouement.

https://surmatabledenuit.blog/2018/05/20/le-jour-davant-de-sorj-chalandon/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dacotine 2018-06-01T21:08:11+02:00

Un beau roman graphique inspiré du roman autobiographique de Sorj Chalandon, où on découvre l'enfance du petit Emile, enfermé entre les murs de sa maison avec une mère effacée et un père mythomane.

Les vignettes sont sobres , les dessins en noir et blanc définissent rapidement les personnages, celui de la mère est d'ailleurs floue, comme sa personnalité soumise.

C'est dans un univers où la violence morale et physique paternelle s'exerce qu'évolue Emile, où les vies imaginées par son père vont l'entrainer dans des situations périlleuses pour un petit garçon, dans un monde de politique. Il se construit à l'image de ce père, et [sSpoiler(cliquez pour révéler)poiler]devient à son tour bourreau et influence un camarade. Sa souffrance le suit visiblement toute la vie.

Devenu adulte, Emile lutte pour se reconstruire et surtout se détacher de l'influence pesante de son père qui a imposé son empreinte.

Une BD dont le graphisme illustre la gravité du récit, que j'ai trouvée touchante. Je n'ai pas encore lu le roman de Sorj Chalandon qui est dans ma PAL . Cet ouvrage attise sa lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par page blanche 2018-06-23T18:21:43+02:00

Une manière très poétique d'aborder le deuil. J'ai apprécié le style, la tournure imagée des phrases. A lire, c'est un petit bijou.

Afficher en entier

Dédicaces de Sorj Chalandon
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Grasset : 7 livres

LGF - Le Livre de Poche : 4 livres

Livre de : 1 livre

Marabout : 1 livre

Futuropolis : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode