Livres
515 630
Membres
529 392

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Stephen Chbosky

3 852 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Lilou 2011-06-18T00:32:09+02:00

Biographie

Écrivain, éditeur, scénariste et réalisateur, Stephen Chbosky vit à New York, où il milite activement pour la défense des droits des homosexuels. Pas raccord, livre culte aux Etats-Unis, est son premier roman

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
999 lecteurs
Or
933 lecteurs
Argent
640 lecteurs
Bronze
432 lecteurs
Lu aussi
478 lecteurs
Envies
2 091 lecteurs
En train de lire
67 lecteurs
Pas apprécié
118 lecteurs
PAL
780 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.28/10
Nombre d'évaluations : 923

3 Citations 539 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Stephen Chbosky

Sortie France/Français : 2020-06-17

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Jonathan-58 2020-06-25T11:20:13+02:00
L'Ami imaginaire

Un hommage vraiment réussi à Stephen King mais, justement, pas que. Rendre ses honneurs au maître tout en amenant une écriture, une concision, une profondeur propres tout à fait remarquables. Très bon roman, dans son genre, et plein d'inventivité. Une excellente surprise, un incontournable sans aucun doute.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Christele-1 2020-06-30T14:34:48+02:00
L'Ami imaginaire

Ce qui m’a attirée dans ce livre c’est sa couverture et le fait qu’il fasse environ 750 pages, un joli pavé pour les vacances d’été. J’étais très intrigué par la quatrième de couverture, avec son bandeau se référant au grand Stephen King. Une mère et son fils Christopher fuyant et se cachant, pour ne pas que Jerry, son nouveau compagnon violent ne les retrouvent. Un petit garçon de la communauté qui disparaît cinquante ans plus tôt et ce dès les premières lignes, nous sommes plongés dans l’ambiance horrifique. Une forêt maléfique où de nos jours, Christopher disparaît et réapparaît six jours plus tard. Une voix qui lui parle et le contraint à faire des choses… Bref un scénario comme je les aime et durant les 400 premières pages je suis restée scotchée. Bien écrit, efficace l’auteur nous emporte dans un autre monde, le sien, entre réalité et imagination. Un style dense où l’on trouve une multitude de personnages secondaires avec leur propre destinée que l’on va suivre tout du long. Construit en plusieurs parties l’histoire se décompose de façon originale et attractive. On sent la folie comme fils conducteur d’un scénario qui aurait pu être inspiré de Stephen King lui-même. J’ai aimé le rapport à la nature, l’arbre comme point central qui relie les mondes entre eux. Une façon de nommé le personnage avec des noms très imagés comme « la dame qui siffle »ou « le gentil monsieur » mais surtout un matraquage de répétition qui pour moi sont devenues insupportables. Alors même si c’est un procédé narratif courant, il est utilisé à outrance, ça a fini par être lassant. Beaucoup trop de redondances l’impression de relire plusieurs fois la même chose et ce jusqu’à la fin du livre. Un instantané d’une petite communauté aux Etats-Unis avec son pasteur, sa paroisse son côté moralisateur alors que les paroissiens ont tous des choses à se reprocher. L’éternelle lutte entre le Bien et le Mal vu sous un angle fantastique et surnaturel de quoi faire frissonner et plus si affinités. Je ne regrette pas ma lecture mais je pense qu’on aurait pu faire des coupes franches dans toutes ses répétitions. A vous de vous faire votre avis. Bonne lecture.

http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/06/30/38373670.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eric14110 2020-07-09T18:23:17+02:00
L'Ami imaginaire

Démarre calmement et monte en puissance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeoLabs 2020-07-10T20:30:24+02:00
L'Ami imaginaire

J'ai été happé dès le début par des protagonistes et des personnages secondaires profondément travaillés et attachants. J'ai adoré cette bande de potes qui m'a rappelé le club des ratés de "Ça" du King. Malheureusement, mon intérêt s'effondre à l'apparition du côté fantastique qui était vraiment trop pour moi. Je comprends ceux qui ont adoré. Pour ma part, j'ai juste apprécié. Lu en VO.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeMondeDeMarie 2020-07-13T10:11:36+02:00
L'Ami imaginaire

L’auteur nous emporte dans une aventure, dans un univers à la fois fantastique et horrible. Une épopée que l’on vit aux côtés de Christopher, un petit garçon très touchant, très attachant.

Un panel de protagonistes variés avec des problèmes bien réels qui font que ce livre aborde à travers eux de nombreuses thématiques. Des sujets importants et très vrais. Des problématiques que l’auteur va exacerber dans son intrigue afin qu’elles atteignent leurs aspects les plus sombres, les plus dangereux.

L’intrigue est complexe, très bien construite et surprenante sur de nombreux points. Un univers sombre qui se révèlera de plus en plus effrayant au fil des pages. Un monde où les apparences peuvent être trompeuses.

Une histoire d’horreur haletante, prenante et originale. Mais au-delà de cela, des protagonistes qui éveillent en nous des émotions. On vit l’histoire sous haute tension. Cette dernière devenant de plus en plus intense au fil des pages.

Un pavé à l’écriture fluide et avec lequel je n’ai jamais trouvé le temps long. Il se passe sans cesse quelque chose et on sent que notre attention est importante pour tout bien comprendre.

Un livre que je referme en ayant l’impression d’avoir vu un film tant je me suis immergée dans l’ambiance et les décors avec une grande facilité. Une très belle réussite. Un excellente lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesLecturesdAnneSophie 2020-07-29T18:00:14+02:00
L'Ami imaginaire

En voilà un bon, de roman fantastique ! Et pas qu’à moitié. Un beau bébé, de 748, autant dire des heures et des heures de lecture.

Oui, quand on commence ce pavé, on peut se demander : l’auteur va t-il parvenir à garder un bon rythme jusqu’au bout ? L’histoire ne va t-elle pas être trop longue ?

Les réponses sont simples : oui, le rythme est maintenu jusqu’à la fin (je dirais même que Stephen Chbosky parvient à la faire monter crescendo tout au long du roman, malgré un début déjà élevé, ce qui n’est pas donné au premier venu !), et non, l’histoire n’est pas trop longue.

En fait elle est juste comme il faut.

Le fantastique n’est pas forcément ma tasse de thé. Et jusqu’à celui-ci, je n’en ai tellement adoré qu’un seul : 22/11/63, de Stephen King.

J’en ai maintenant un deuxième à recommander, même s’ils sont très différents, y compris à ceux qui comme moi ne sont pas fans du genre.

Les personnages sont terriblement attachants. Leur façon de parler, de penser, leurs espoirs et leurs désillusions, tout est présenté au lecteur de manière à ce qu’il ressente presque autant que les protagonistes. Christopher en tête, bien sûr, mais pas uniquement. Je me suis personnellement beaucoup attachée à Kate, sa mère. Son parcours, ses envies, ses choix et ses peines sont si bien retranscrits que j’avais la sensation de lire l’histoire d’une vieille amie.

Le côté horrifique n’est pas particulièrement présent, et c’est très bien ainsi. Bien entendu il se passe des choses terribles, mais la symbolique est si importante qu’elle allège idéalement les scènes « choc ».

Durant ma lecture j’ai régulièrement pensé à un conte. Terrifiant, certes, mais ne les sont-ils pas tous en définitive ?

Prenez un peu de Peter Pan, du Petit Poucet, de Hansel & Gretel, saupoudrez d’une pincée de Stranger Things... et ajoutez-y énormément de talent, vous obtiendrez L’Ami Imaginaire.

Armé d’une imagination phénoménale, l’auteur nous transporte dans un monde à la fois tout à fait similaire et complètement différent du nôtre. On s’y sent comme chez soi, tout en étant totalement dépaysé.

Bref, vous l’aurez compris, je recommande vivement la lecture de ce roman, et le suivi de cet auteur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leschroniquesdemy 2020-07-30T17:21:26+02:00
Le Monde de Charlie

J’ai découvert « Le Monde de Charlie » (« The Perks Of Being A Wallflower » en VO) tout d’abord par le film réalisé par l’auteur du roman du même nom, Stephen Chbosky! L’univers, l’ambiance des années 90 mais aussi la tragique histoire de Charlie m’avaient tout de suite attiré. Je découvre ensuite le livre (oui oui j’ai fait les choses à l’envers!) et c’est un vrai coup de cœur.

En effet, le livre n’était pas du tout comme je l’imaginais mais m’a beaucoup plu. La trame du roman ne se compose que de lettres envoyés à son meilleur ami (les lettres tiennent une place importante dans le film également mais moins). Dans ses missives, Charlie raconte sa première année de lycée et ses difficultés à s’accommoder aux autres. Seul son professeur de Lettres, ainsi que deux étudiants de dernière année Patrick et Sam, tiennent réellement à connaître ce garçon au passé tourmenté.

Nous suivons au fil des pages, l’évolution de Charlie et de ses amis, mais aussi ses angoisses qui resurgissent lorsque son passé lui revient en mémoire.

Stephen Chbosky a une plume divine, les pages défilent et un lien d’empathie se créé entre le lecteur et Charlie. Ce livre qui n’a plus besoin de faire ses preuves, est une pépite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hardinscott02 2020-08-01T21:51:36+02:00
Le Monde de Charlie

Je ne voyais pas du tout ce livre comme ça. J'ai été plutôt autorisé, mais j'avais imaginé un vrai roman, passionnant et captivant, et ce n'est pas vraiment ça. Déjà, je n'avais pas pensé au fait que ce puisse être un livre basé sur des lettres "anonymes" envoyées à un anonyme. Que le destinataire reste caché m'a un peu déçue, je pensais qu'a la fin on aurait finalement découvert à qui étaient adressés ces romans, que ça aurait été un grand final digne d'un super livre. Mais étant donné que ce n'est pas un super livre, il n'y a aucuns grand final digne de quoi que ce soit.

Bien que l'histoire soit très jolie et bien trouvée, il n'y a aucuns éléments déterminants une véritable succession d'actions, aucuns éléments déclencheurs de suspence ou de doute. Ça reste plat, même si il y a quelques rebondissements, un peu médiocre, tel une rupture ou une dispute.

Je m'attendais vraiment à mieux. J'ai compris que ce n'étais pas un livre destiné aux lecteurs recherchant des frissons, de l'addictivité ou une forte envie de suspence. Plus un livre pour nous faire comprendre certaines vérités de la vie, mais du point de vue d'un ado qui lui lui-même m'a paru un peu autiste. Je pourrais dire que je ne me suis pas attachée aux personnages, mais Charlie m'a un peu captivé. Je sais que plus haut je dis le contraire, mais hormis Charlie, c'est la vérité. Son personnage est très complexe, et dans certaines de ses attitudes, il se comportait vraiment comme un garçon différent. Ça n'a jamais été dit clairement, mais c'est sous entendu, et ça ne l'en rends que plus "attirant". Son côté parfois bizarre, donne du coup, un côté bizarre à l'histoire, mais comme elle est écrite de son point de vue, c'est plutôt normal. Sa façon franche de dire les choses, m'a aussi beaucoup plu, et son côté qu'il qualifierait lui-même de sensible, m'a énormément touché. En lisant ce livre, j'aurais l'impression que cette famille était frappée par le malheur, mais avec le recul, et en y repensant, la plupart des familles vivent ce genres de choses. Peut-être pas autant dans une seule et même, mais toutes les familles ont leurs problèmes, et Charlie nous raconte seulement les siens. Son ressenti est très vrai, et ses commentaires aussi. Je ne place ce livre qu'en bronze parce qu'il a beau être d'un sens moral incroyable, l'histoire ne m'a pas captivé, et j'aime être franche envers moi-même et ne pas faire croire autre chose que ce que je pense véritablement, mais c'est un roman que je conseille, et ne regrette absolument pas d'avoir lu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2020-08-08T10:41:34+02:00
L'Ami imaginaire

Un très beau "Coup de Cœur" pour ce roman. Pour donner une idée globale de l'histoire ce serait (pour moi) un mélange de Stephen King et Cornelia Funck. Du roman fantastique au conte jusqu'au roman noir et dramatique, voilà l'idée générale. C'est un pavé de plus de 700 pages à déguster. Les références aux livres de S. King vous en trouverez de multiples au cours de cette lecture si vous savez les voir et ce n'est pas anodin.

Si certains (comme je l'ai vu sur quelques chroniques) l'ont trouvé trop long sur la fin, moi je me délectais en me disant qu'avec plus de 200 pages restantes il ne pouvait pas finir aussi vite et c'est tant mieux; car chaque fois que l'on s'approche du but ultime, des rebondissements se jouent sous nos yeux. Chacun des personnages à sa place et ceux-ci sont décortiqués dans leurs moindre faits et gestes. Chaque action a une répercussion sur l'autre, tout ceci relié par un "fil".

Tout commence 50 ans plus tôt avec David, et aujourd'hui avec Christopher. Sa mère et lui fuient vers Mill Grove "une super cachette" où Jerry ne pourra les retrouver. Ici tout est calme, si seulement les ossements d'une jeune garçon n'avait pas été découvert… Dans cette petite bourgade tout le monde se connait, tout le monde se retrouve…

"Lorsque l'aube strie le ciel, il regagne son lit en courant, se glisse sous les couvertures et contemple la photo de son père dans le cadre en argent. Plus il le regarde sourire à côté du sapin de Noël, plus la question résonne à l'intérieur de sa tête, comme un vieux disque rayé. Suis-je fou? Suis-je fou? Suis-je fou? Vingt minutes avant que le réveil de sa mère sonne pour aller à l'église, Christopher ferme enfin les yeux. Et juste avant de s'endormir, il croit percevoir un léger murmure. Une pensée peut-être. Ou une voix. Ou ni l'une ni l'autre. Il dit simplement… Finis la cabane et tu sauras…"

L'ami imaginaire est le gentil monsieur pour Christopher, il était le soldat pour David…

"Les gens croient qu'ils sont seuls, mais c'est faux. Il y a des personnes imaginaires avec eux, en permanence. Certaines sont très gentilles. d'autres très méchantes. Mais aucune ne peut me voir, alors tout va bien…"

Les disparitions de David, jamais retrouvé, et Christopher qui en est revenu six jours après ont-elles un lien, soit-il si fin? Christopher ne se souvient de rien, mais un changement en lui s'est activé et une mission lui a été donné. À vous de le découvrir dans cette histoire aux multiples facettes. J'ai adoré ce récit pour de multiples raisons, l'écriture nous embarque pour ne plus nous lâcher. Le récit de quelques enfants entre deux mondes. Un vrai labyrinthe où il faudra trouver la bonne sortie.

Le nom de l'auteur ne me disait rien alors j'ai été faire un petit tour sur le net et voilà ce que j'y ai trouvé, effectivement, ça ne pouvait être que du bon!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fl-books 2020-08-08T11:37:55+02:00
Le Monde de Charlie

Un livre que j'ai lu il y a longtemps maintenant et que j'avais bien aimée mais sans plus, j'avais plutôt bien accroché aux personnages mais sans pour autant m'attacher à eux.

.

La plume était fluide et agréable à lire mais ça n'a pas été un coup de cœur, même si l'histoire est pas mal je ne sais pas je n'ai pas eu d'attachement pour les personnages comme je l'aurais espérée au départ et je n'ai pas ressenti d'émotions particulières en le lisant je pense qu'il manquait d'intensité à mes yeux.

.

Mis à part ça j'ai bien aimée ce livre mais pour moi il me manquait ce petit truc qui fait qu'on s'attache vraiment aux personnages.

Afficher en entier

On parle de Stephen Chbosky ici :

Dédicaces de Stephen Chbosky
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Calmann-Lévy : 1 livre

Sarbacane : 1 livre

Gallery Books : 1 livre

LGF - Le Livre de Poche : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array