Livres
466 666
Membres
430 974

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Stephen Desberg

707 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Lilou 2011-01-29T16:10:10+01:00

Biographie

Stephen Desberg est un scénariste de bande dessinée belge, né le 10 septembre 1954.

Stephen Desberg voit le jour à Bruxelles auprès de sa mère française, et de son père américain.

Dès 1976, Stephen Desberg écrit quelques courts récits complets dans le Journal Tintin : Tempête au soleil pour Coria ou bien Les Deux Petits-Fils Aymon pour Jo-El Azara.

Stephen Desberg a commencé, en 1978, sa carrière de scénariste professionnel sous la houlette de Maurice Tillieux, qui remaniait alors d'anciennes histoires de Félix et les transformait en scénarios de Tif et Tondu pour le dessinateur Will. Stephen Desberg et Maurice Tillieux cosignèrent le scénario du Gouffre interdit et celui des Passe-montagnes.

Après la mort de Maurice Tillieux, Stephen Desberg devint le scénariste unique de la série, avec un album nommé Métamorphoses.

Desberg imagine pour le journal de Spirou les séries suivantes :

Mic Mac Adam pour Benn dès 1978 ;

Billy the Cat pour Stéphane Colman en 1979, qui deviendra son plus grand succès ;

Arkel, en 1981, une série réalisée en collaboration avec le dessinateur Marc Hardy, mettes en scène des personnages truculents et plus grands que nature, dont certains sont fortement inspirés des héros de la première trilogie Star Wars ;

et Jimmy Tousseul pour Daniel Desorgher en 1987, cette série comportant nombre d'albums dans lesquels des personnages importants disparaissent sans raison, et où des pistes lancées dans les premières pages sont oubliées au dénouement.

La série 421, réalisée en collaboration avec le dessinateur Éric Maltaite, a commencé comme une série humoristique, pour évoluer, dans les quatre derniers albums, vers un réalisme de plus en plus prononcé.

Pour le même Éric Maltaite, Stephen Desberg avait écrit au début des années 1980 plusieurs courts récits humoristiques mettant en scène la famille Hérodius. Cette bande dessinée n'a jamais été éditée en albums.

Le jardin des désirs, paru en 1988, et La 27e lettre, paru en 1990, constituent deux autres récits, composés pour Will qui, à soixante ans, cherchait à s'adresser à un lectorat adulte et à renouveler ses moyens graphiques, en s'exprimant à travers ses propres couleurs, et en les posant directement sur les planches.

En 1996, Desberg écrit, pour Enrico Marini, le diptyque L'Étoile du désert, un western, et, à partir de 2000, la série Le Scorpion, qui connaît un succès croissant.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
330 lecteurs
Or
938 lecteurs
Argent
905 lecteurs
Bronze
642 lecteurs
Lu aussi
767 lecteurs
Envies
273 lecteurs
En train de lire
6 lecteurs
Pas apprécié
13 lecteurs
PAL
118 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.72/10
Nombre d'évaluations : 174

0 Citations 409 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Stephen Desberg

Sortie France/Français : 2019-06-07

Les derniers commentaires sur ses livres

All Watcher, tome 2 : La nébuleuse Roxana

Un deuxième tome qui commence par la fin. On revient ensuite au début de l'histoire en suivant les mésaventures de Vincent Coutellier qui souhaite se mesurer à All Watcher. Les deux hommes sont suivis de près par Larry Max qui recherche des informations sur All Watcher et son opération. On a parfois des difficultés à suivre l'histoire mais le tout reste plaisant à lire.

Afficher en entier
I.R.$., Tome 6 : Le corrupteur

AH, décidément, ce héros est très intéressant. J'ai vraiment beaucoup aimé la fin de cette histoire où on le découvre sous un nouveau jour, un peu fragile mais bien plus déterminé. C'est curieux d'ailleurs parce que six tomes sont passés et qu'on ne connait pas encore les motivations du personnages... c'est intriguant et du coup ça pousse à lire la suite.

Bref, la série se confirme

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DocteurIsis 2019-07-05T22:10:19+02:00
Golden Dogs, Tome 1 : Fanny

Une BD découverte par hasard, de prime abord la lecture en est sympathique mais on identifie rapidement le devenir des personnages. Personnellement je ne lirais pas les tomes suivants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Skritt 2019-07-14T07:42:15+02:00
L'étoile du désert, Intégrale

Etats-Unis, la conquête de l’ouest, le chemin de fer. Quel lien avec le double meurtre de la femme et la fille de Montgomery. Un homme presque sans histoire, se trouve mêlé dans un double homicide. Mais un indice est laissé sur le corps meurtri de sa fille, une étoile, un dessin indien. Il part alors dans l’Arizona pour enquêter loin de la civilisation, où travaillent des ouvriers violents, dans une ville où des filles indiennes sont réduites en esclavage et dans laquelle un certain Cauldray mène tout ce petit monde au bout de son revolver.

Le récit étalé sur plusieurs albums permet de réaliser un histoire fournie, complexe, avec des rebondissements et des révélations importantes, intéressantes. L’histoire est passionnante, avec des personnages attachants, et surtout complexes. Cet homme qui recherche les causes du massacre de sa famille, lié malgré lui à la cause indienne.

L’album, un intégral de la saga, permet de s’immiscer dans cet univers violent, un far-west comme rarement on peut en lire, où un citadin se confronte à la bêtise crasse des ouvriers du chemin de fer.

Le graphisme est important dans cet album qui installe une ambiance poussiéreuse, avec des moments sombres, qui appuie le récit avec justesse. Les personnages sont magnifiquement bien travaillés ainsi que les postures.

Cette saga est très réussie et se lit avec un réel plaisir, particulièrement pour l’ambiance.

Afficher en entier
I.R.$., Tome 7 : Corporate America

On continue de suivre Larry. bon après le tome précédent, je m'attendais à autre chose et je trouve que la vie personnelle du héros est un peu chaotique mais bon... ça donne encore un peu de grain à moudre.

L'histoire du pétrole est assez intéressante : on voit que ça mêle politique à la fois nationale et internationale, marchés financiers etc... on voit la complexité de l'industrie et c'est sacrément intéressant. et puis évidemment, tout cela se mélange avec Larry. Les flash back étaient intéressants et permettaient d'avoir un aperçu du passé de Larry et de comprendre ses motivations. Enfin, on commence à le cerner...

Bref, comme toujours j'ai accroché sur l'intrigue et sur le personnage.

Afficher en entier
I.R.$., Tome 8 : La guerre noire

Ah la la... que c'était bon... Alors pour le coup, l'histoire était très complète. c'était bien esquissé dans le dernier et on se rend compte que l'histoire personnelle du héros était liée aux problème qu'il cherche à résoudre. C'était agréable de voir encore une autre facette de Larry... L'histoire est en plus bien ficelée, réaliste comme à chaque fois et la fiction du personnage de Larry y rentre parfaitement.

Le dénouement est génial, tout en émotions.. attendons la suite.

Afficher en entier
I.R.$., Tome 9 : Liaisons romaines

Vu la fin du dernier tome, je m'attendais à autre chose. J'ai été un peu déçue par la réaction de Larry même si ça éclaire un peu plus sur sa psychologie. L'intrigue par contre est comme toujours très intéressante. Vatican + SS, je crois que c'est une combinaison qui fonctionne à tous les coups. ça a assez de mystère tout en restant sur des délits financiers comme la série nous a habitué. on retrouve un peu l'ambiance des deux premiers tomes avec la messagerie et les nazis... je ne sais pas si c'était voulu mais ça fonctionne très bien !

Bref, j'aime toujours autant cette série.

Afficher en entier
I.R.$., Tome 10 : La loge des assassins

Tant sur le point de vue personnel que de l'intrigue, ce tome est un condensé d'action et d'émotions. J'ai vraiment aimé le suspense, les différents personnages secondaires, le réalisme des situations... bref, j'aime vraiment les seconds tomes des dyptiques de cette série.

Evidemment, la fin m'a un peu fait mal au coeur... j'avais envie de taper Larry.. c'et un sentiment personnel mais ça prouve que cette série m'a rendu accroc et qu'elle est drôlement bonne même après 10 tomes.

Je me fais la réflexion d'ailleurs qu'IRS est vraiment à part dans l'univers des séries. En général, soit il y a un fil rouge et la série entière n'est qu'une suite de chapitre d'une même histoire soit ce sont des histoires uniques avec le même personnage mais qu'il n'y a pas (ou très peu) d'évolution. avec IRS, il y a des histoires différentes à chaque fois mais le personnage évolue également à chaque tome. ça donne vraiment un côté série télé très agréable. J'ai hâte de lire chaque tome à la fois pour savoir ce que Larry va devenir et quelle aventure il va vivre.

J'aime bien ce parti pris.

Afficher en entier
Le Scorpion, Tome 9 : Le masque de la vérité

Le tome que j’ai préféré pour l’instant ! Il est plein de rebondissements et de nouvelles informations fracassantes, j’ai adoré !

Afficher en entier
I.R.$., Tome 11 : Le chemin de Gloria

Comme toujours, un très bon tome avec une enquête. on reste encore et toujours sur le passé de Larry mais on sent qu'on arrive à la fin de cet arc. Je crains le pire mais j'ai bien aimé la manière dont les auteurs traitaient cette immixtion de la vie privée dans la vie professionnelle de l'agent de l'IRS.

Bref, comme toujours je suis accroc à la série.

Afficher en entier

On parle de Stephen Desberg ici :

Dédicaces de Stephen Desberg
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Le lombard : 102 livres

Dupuis : 41 livres

Dargaud : 33 livres

Glénat : 19 livres

Casterman : 3 livres

Bamboo Editions : 3 livres

Editions Palombia : 2 livres

Grand Angle : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode