Livres
432 979
Membres
354 951

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sylvain Tesson

461 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2010-03-14T13:02:50+01:00

Biographie

Écrivain et journaliste, Sylvain Tesson a déjà publié aux Éditions Robert Laffont, avec Alexandre Poussin, On a roulé sur la terre (1996) et La Marche dans le ciel (1998), ainsi que La Chevauchée des steppes (2001), avec Priscilla Telmon.

amazon

Ecrivain français

[Littérature française]

Né à Paris le 26 avril 1972

Il découvre l'aventure lors d'une randonnée à VTT en Islande puis d'une expédition spéléologique à Bornéo en 1991. Depuis, il accomplit un tour du monde à vélo avec Alexandre Poussin alors qu'ils terminaient leurs études de géographie. En 1997, ensemble, ils traversent à pied l'Himalaya, du Bhoutan au Tadjikistan, en un an. Depuis, Sylvain parcourt l'Asie centrale à cheval, d'Almaty à la mer d'Aral, et a participé à une tentative d'inventaire du patrimoine archéologique afghan à l'automne 2001. Parti de Yakoutie en juin 2003, Sylvain a entrepris de relier à pied à cheval et à vélo le golfe du Bengale via la Mongolie, le Xinjiang, le Tibet et l'Himalaya, sur les traces du Polonais Slavomir Rawicz qui, en 1941, s'était évadé d'un camp du goulag soviétique. Un temps coprésentateur de l'émission 'Montagnes' sur France 3, Sylvain a donné des centaines de conférences sur l'Himalaya et l'Asie centrale, et est l'auteur d'articles dans 'Paris-Match', 'Trek Magazine', 'Cheval Magazine', 'Animan' et 'Le Figaro'. Il publie également plusieurs livres de voyages dont 'Petit traité sur l'immensité du monde', 'L' Axe du Loup' et 'Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages' en 2008. Outre ses voyages, Sylvain pratique l'escalade, y compris sur les monuments de Paris et d'autres villes d'Europe.

Evene.fr

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.39/10
Nombre d'évaluations : 113

3 Citations 83 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Sylvain Tesson

Sortie Poche France/Français : 2018-04-19

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par fanfan50 2018-06-03T09:08:14+02:00

L'auteur, Sylvain Tesson, doit assister en décembre 2012 à un salon du livre à Moscou et il s'avère que cette année-là, ce sont les deux cents ans de la retraite de Russie et une idée jaillit : Pourquoi ne pas revenir à Paris en side-car ? A bord d'une belle moto OURAL sur les traces du repli de Napoléon et de ses grognards. Aussitôt dit, aussitôt préparé ! Son ami, Cédric Gras et aussi Thomas Goisque, l'ami de dix ans, photographe devenu russophile plus tardivement sont de la partie. Ils découvrent l'engin, vert-kaki, dépourvu d'électronique, ne dépassant pas 80 km/heure, dont le modèle fut lancé en 1930 en imitant les BMW de l'armée allemande. Sylvain Tesson et Cédric Gras savent piloter le side-car mais non Thomas Goisque. Il ferait contrepoids. Ils lui offrent la place du mort dans un cercueil de zinc ! Mais tout se passera bien si ce n'est que ce ne sera pas une partie de plaisir et qu'il ne pourra pas lire au chaud dans le side. Ils partent donc à l'aventure le 2 décembre, jour du sacre de l'Empereur et d'Austerlitz. En fait ils seront cinq car leurs amis russes Vitaly et Vassili, eux, rouleront sur leurs Oural.

Le premier jour, ils vont de Moscou à Borodino. Puis de Borodino à Wiazma. Le troisième jour, ils partent de Wiazma à Smolensk puis de Smolensk à Borissov. Le cinquième jour ils gagnent Vilnius puis vont de Vilnius à Augustov. Le septième jour ils atteignent Varsovie et puis vont de Varsovie à Pniewy. Le neuvième jour ils vont de Pniewy à Berlin et de Berlin à Naumburg. Le onzième jour, il vont de Naumburg à Bad Kreuznach et de Bad Kreuznach à Reims. Le dernier jour ils rejoignent Paris en arrivant aux Invalides - but normal pour tout être féru d'histoire napoléonienne. Une belle épopée qu'il narre en parallèle avec celle de Napoléon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Abyssos 2018-07-14T12:53:51+02:00

Pourquoi ce monde est-il bien plus immense et surprenant que nous le pensons et pourquoi sommes nous si petits et ignorants envers ce dernier ? En 11 chapitre indépendants tirés de plusieurs de ses carnets de voyages, Sylvain Tesson tente de nous apporter des réponses.

Qu'il nous parle de déplacement "by fair means" (par la marche), de la nécessité de trouver de nouveaux lieux à explorer ("le divers décroit"), des différents profils du wanderer (vagabond errant), de la nécessité de se contenter de peu, de sa conception du bivouac, des limites de l'humanisme ou de la stégophilie (terme de son invention pour qualifier cette passion d'escalader les toitures de bâtiments ou d'églises), Sylvain Tesson nous embarque toujours vers des territoires que l'on ne connait pas. A 33 ans seulement lorsqu'il sort ce petit traité, le Prince des chats donne l'impression d'avoir vécu mille vies !

Grâce à une écriture fluide et poétique, des anecdotes de voyages parfois amusantes, parfois impressionnantes, de ses rencontres au bord de la Taïga et des références littéraires toujours très pertinentes (Dostoievski, Arto Paasilinna, Thoreau, London, Goethe pour ne citer qu'eux mais la liste est bien plus longue), Sylvain Tesson fait voyager nos sens et nous rappelle combien le monde est immensément beau, qu'il ne faut pas le négliger et s'empresser de le découvrir !

Enfin, l'auteur fait une ode à la poésie qu'il présente comme un compagnon de voyage indispensable à ses errances. Il faut s'enivrer de poésie, réciter des poèmes à voix haute pour vaincre la solitude et pourquoi pas, brûler la page du poème appris et récité en fin de journée.

Un petit livre à mettre dans le sac pour ses expéditions et surtout à lire et relire pour se faire de temps à autre une petite piqure de rappel et ne pas oublier l'essentiel. “Une vie est réussie quand elle est n'est faite que de verbes d'action.”

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LauCrazy 2018-07-23T10:49:29+02:00

Prenez la route aux côtés de Sylvain Tesson pour parcourir la France, en faire un constat plutôt triste, se reconstruire aussi. Ce livre amène un questionnement sur le développement de la France, sur l'endroit où l'on veut vivre et la catégorie à laquelle on veut appartenir.

Un beau livre qui vous donnera envie d'aller marcher sur les chemins français.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Patounet52 2018-08-08T01:45:39+02:00

Je ne suis pas un grand lecteur d'essais,de journal ,de récits, je dois avouer que je suis "tombé" dans le récit de Sylvain Tesson ! Quelle culture cela fait un bien fou de lire ce bouquin !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edja 2018-08-09T17:29:49+02:00

L’univers de Sylvain Tesson (J'aime cet auteur) se marie avec celui d’Homère. Son goût pour la nature, le voyage et l’aventure, son attachement à la terre, son penchant pour la nostalgie trouvent un écho dans les vers d’Homère. Tesson exprime très bien son amour pour Homère, son enthousiasme dans ce livre qui fait la part belle aux extraits de l’Iliade et de l’Odyssée. On est replongé dans ces deux récits épiques géniaux.

Ces chroniques montrent l'étonnante actualité des vers d'Homère. C'est souvent très bien vu, mais à force de vouloir coller à l'époque actuelle, cela devient trop systématique, un peu artificiel.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ManonGrandhaye 2018-08-13T21:59:22+02:00

Ce livre est une très agréable surprise. En effet, je ne m'attendais pas à autant l'apprécier et le trouver interessant. Chacun des points abordés l'est fait de manière à la fois claire et concise. De plus, Tesson fait régulièrement des parallèles avec notre époque actuelle, afin de montrer l'invariabilité des deux oeuvres d'Homère, ce qui est encore plus enrichissant. Cet ouvrage nous permet de lire l'aède grec avec un regard neuf, éclairé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dacotine 2018-09-09T19:07:56+02:00

Un véritable plaidoyer pour L'Iliade et L'Odyssée, l'ouvrage nous fait redécouvrir les récits intemporels qui ont traversé les siècles pour aujourd'hui encore nous signifier le monde, les actualités , les vanités des Hommes. Des récits originels qui sont les bases de toute littérature selon Sylvain Tesson. On voyage dans le temps, l'espace : dans la splendeur de la Grèce, dans les mots même .Les vers cités nous replongent dans le texte et explicités nous ouvrent les thèmes.. Un texte culturel pourtant accessible à tous, qui irradie de beauté .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2018-09-12T08:14:23+02:00

C'est une relecture personnelle, passionnée et érudite, mais qui retrace l'interprétation, voire la vision, de Sylvain Tesson. Il admire Homère, je l'ai bien vu, mais je n'ai pas été convaincu par tous ses arguments sur la contemporanéité du texte antique. Que la guerre soit toujours au coeur des hommes, que la nature se révolte contre eux lorsqu'ils l'épuisent, voici des réflexions stimulantes. Les parallèles entre le texte homérique et les réseaux sociaux et l'importance de l'image m'ont moins séduite, de même que le ton parfois un peu méprisant envers certaines pratiques culturelles - "les nerds".

L'objectif est cependant atteint, puisque ces textes m'ont donné envie de relire Homère lui-même !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MagdeleineRobin 2018-09-30T16:17:36+02:00

On m'avait chaudement recommandé ce journal, et j'avais donc hâte de le lire, mais je dois reconnaître que j'ai été très déçue. L'auteur "s'écoute" ou "se regarde" écrire, j'ai l'impression qu'il écrit pour lui-même sans aucune considération pour le lecteur (c'est très bien d'écrire pour soi-même, mais dans ce cas il n'y a aucun intérêt à publier "l'ouvrage"). Il se donne un air intello, fier de ses phrases. Je n'ai malheureusement pas du tout aimé le style...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jpkobal 2018-09-30T17:13:11+02:00

Ce que j'ai aimé dans ce livre:

- la narration au quotidien de la vie d'ermite,

- la description de la taïga, du lac Baïkal, de la faune et de la flore,

- l'amitié avec les quelques personnes qu'il côtoie,

- les références aux lectures de l'auteur pendant son séjour,

Ce qu j'ai moins aimé:

- le style parfois prétentieux que l'auteur utilise dans ses descriptions

- une description un peu caricaturale et pseudo-ethnographique des Russes

Afficher en entier

Dédicaces de Sylvain Tesson
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 12 livres

Pocket : 9 livres

Robert Laffont : 3 livres

Editions des Equateurs : 2 livres

Edition des équateurs : 2 livres

Arthaud : 1 livre

Guérin : 1 livre

Points : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode