Livres
432 539
Membres
354 569

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Lise Syven

165 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Sorcier 2012-05-15T17:13:42+02:00

Biographie

Fille du Nord-Ouest, de la pluie et du vent, Syven vit au bout du monde avec son tendre époux, son fils lumineux et son chat scabreux. Dans sa maison de bois grise et bleue, où règnent les bonnes odeurs du feu et des plats gourmands, on rit comme on respire. Quand elle ne travaille pas à des documentations techniques, elle garde la plume et écrit, écrit et ... écrit encore. Ses mondes imaginaires ont éclos dès l’enfance, et depuis, cette passion a pris une place évidente dans sa vie, avec des romans, des nouvelles, deux blogs, et plus encore. Syven est l’initiatrice de CoCyclics, un collectif d’écrivains qui travaillent avec passion à améliorer leurs manuscrits et à promouvoir les littératures de l’Imaginaire. Elle signe aujourd’hui son premier roman fantastique Au Sortir de l’Ombre avec les éditions du Riez, et outre son investissement quotidien dans CoCyclics, travaille sur un diptyque fantasy.

Source : Editions du Riez

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.01/10
Nombre d'évaluations : 56

0 Citations 77 Commentaires sur ses livres

Alias et noms de plume

  • Syven

Dernier livre
de Lise Syven

Sortie France/Français : 2018-10-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par fitz 2018-01-22T20:43:40+01:00

J’ai l’impression qu’on retourne dans le monde de Narnia dans ce livre . On suit l’histoire de Siwès, une jeune étudiante « visite » le monde d’Ès pour une raison : des mages du cinquième cercle (en gros les gentils) essaient d’invoquer un esprit guerrier pour les aider dans leur guerre. Comme aucun ne se trouvait dans leur monde, c’est Siwès qui a été choisie par le sortilège et qui vient à eux. Elle apparaît dans ce monde qui n'est pas le sien sous forme de fantôme, au début elle ne peut pas toucher ce qui l'entoure et ensuite, elle arrive à faire certaines choses.

Elle va découvrir petit à petit le monde dans lequel elle est attirée chaque nuit durant son sommeil. Elle y rencontrera en premier lieu son gardien : le tigre Tadjal. Celui-ci sauve Siwès suite à la rencontre fortuite d’un Lluhanien.

Par la suite, elle va rencontrer Tomas, un capitaine du 5 ème cercle, ennemi (vous l’aurez deviné) des Lluhaniens. Ceux-ci ont réussis à créer des créatures : des marjaks, qui ne sont « que » cadavres de dragons réanimés à l’aide d’une magie noire appelée l’ahr. L’héres est la magie contraire à l’ahr.

En bref, siwès (en très peu de temps) arrive à aimer le tigre comme un frère et vice versa. La relation entre ses 2 personnages est trop enfantine selon moi. On parle d’un tigre qui peut se rendre invisible, un fabuleux qui est dans une guerre depuis des mois voire des années et j’ai l’impression qu’il se comporte comme un gros chat tout mignon. D’ailleurs, Tadjal est l’un des personnages les moins intéressants de l’histoire. Au niveau des fabuleux, j’ai préféré Hellone, une jument dragon. Ces créatures ressemblent à des chevaux mais en plus puissants : ils sont dotés d’une mâchoire impressionnante et surtout, ils lévitent dans les airs.

Deuxième gros soucis du livre : les paysages sont tous magnifiques y compris la citadelle d’Ispare. Ça devient vite irritant à force …

Les personnages sont peu décrits à part Siwès et Baxian. Les personnages secondaires c’est vite vu, l’auteure raconte globalement leur histoire et ça s’arrête là. Globalement c'est plutôt bien écrit même si celle-ci est inégale, les moments ou l'auteure nous relate les relations entre Tadjal et Siwès notamment sont d'une lourdeur pas possible ! ^^ Et l'histoire devient vraiment captivante entre la moitié et les 3 quarts du bouquin.

Néanmoins, on arrive à accrocher à l’histoire malgré les défauts du bouquin. Les parties avec Baxian l’espion sont intéressantes. Le livre est bien écrit même s’il manque clairement de profondeur et que les situations se résolvent trop facilement (les stratégies «élaborées par Siwès ne sont pas du tout impressionnantes, n’importe qui aurait pu les trouver … ). Les dragons sont un petit peu trop puissants. Lorsqu’ils arrivent, ça se passe comme suit : « Ça explose de partout ! ».

Dommage aussi qu'on n'en sache pas plus sur la vraie vie de Siwès. Les relations avec sa famille, ses amis. Cette partie n'existe quasiment pas. Mais j'étais étonné de la fin ;)

Par contre l’absence de carte fait mal pour la compréhension du bouquin, on est un peu baladé dans tous les sens et c'est dommage. Dernier reproche, à un moment du livre, un des dirigeants du 5ème cercle veut utiliser des pierres de pouvoir afin d'amener Siwès définitivement dans son monde mais on en entend plus parler par la suite. Dans le tome 2 peut-être ? ^^

La lecture est somme toute agréable. On se laisse transporter dans le récit mais il est trop rempli de défauts pour qu’il soit plus qu’un livre dans lequel on passe « un moment agréable ». La fin est bien menée, je lirai sans aucun doute le deuxième et dernier tome de ces chroniques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gkone 2018-01-25T10:42:11+01:00

Dans ce deuxième tome, on retrouve Faustine peu de temps après les évènements de la fin du premier tome. Faustine est donc à l’hôpital et Chevalier a disparu. Faustine n’a qu’une idée en tête, retrouver Chevalier afin de combattre Imago. Le père de Faustine de son côté veut quand à lui percer le mystère des changements intervenus sur le vaccin Tumorex. Et Imago, pendant ce ce temps là, ne reste pas inactif.

Ce second et dernier tome du diptyque de Saving Paradise, est aussi bon que le premier, mais avec toutes les révélations que l’on peu s’attendre à avoir, qui est derrière les changements opérés sur le Tumorex et quels vont être les effets sur les humains, qui est exactement Imago et quelles sont ses motivations, quelle est l’origine des Célestes.

Ce second tome marie toujours aussi bien les codes du thriller, du fantastique. Et du coup comme pour le premier tome, j’ai ce mélange de mystère et de fantastique qui nous tient en haleine jusqu’à la fin de l’aventure de Faustine. Et puis l’avantage avec un diptyque, c’est qu’on a pas à se dire que dans le tome deux, on nous a pas tout dit, là on a notre lot de révélations !

L’action, dans ce second tome, n’est pas en reste, aucun temps mort n’est accordé aux personnages, d’un côté Faustine/Nato qui veulent retrouver Chevalier, le père de Faustine qui veut découvrir et comprendre les modifications apportées au vaccin, Imago qui continue sur sa lancée, et puis on voyage avec les personnages, on va du Liban au Canada.

Et comme pour le premier opus, je suis content que la relation de Faustine et Nato se développe mais ne prenne pas le pas sur le reste des évènements du bouquin.

Au final, ce deuxième est une très grande réussite, comme le premier il nous happe et on suit avec envie les personnages et le fil de l’histoire pour savoir comme cela va se dérouler et se terminer ! En conclusion, ce livre est célestiellement génial !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CelineBessonnet 2018-02-20T21:16:14+01:00

Ce roman jeunesse était très agréable à lire grâce à la plume fluide, accessible mais maîtrisée de l'auteure, un univers bien construit qui promet beaucoup de choses encore, des personnages attachants et un côté fantastique très intéressant. Vivement la suite !

Chronique complète : http://plumes-de-reve.skyrock.com/3308644280-La-Balance-brisee-Tome-1-Subliminale-Lise-Syven.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CelineBessonnet 2018-02-20T21:18:15+01:00

Ce petit entre tome est plutôt plaisant, cela permet d'apprendre à connaitre un peu plus Ellie et sa famille, ainsi que de voir l'évolution de leurs pouvoirs, même si en soi je pense qu'on peut se passer de cette histoire pour comprendre la série. L'intrigue est intéressante et cela se lit très vite. Un petit intermède agréable avant de me lancer dans la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CelineBessonnet 2018-03-19T19:08:30+01:00

J'ai retrouvé dans ce second tome tout ce qui m'avait fait aimer le premier, en un peu plus poussé. Le monde des mages s'ouvre un peu plus à nous et nous découvrons et côtoyons d'autres types de magie. Les personnages mûrissent un peu et leurs relations se renforcent, Elie et Karl découvrant peu à peu l'héritage laissé par leurs parents.

Chronique complète : http://plumes-de-reve.skyrock.com/3309689232-La-Balance-Brisee-Tome-2-Phenomenale-Lise-Syven.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par flavia137 2018-04-24T10:55:27+02:00

Ce livre est superbe, le premier était déjà magnifique et ce deuxième tome ne m'a pas déçu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CelineBessonnet 2018-07-22T10:56:04+02:00

Cette conclusion met l'accent sur un autre type de magie que j'ai beaucoup aimé et est rempli d'actions. Retrouver une dernière fois Elie, son frère, ses amis et sa tante m'a beaucoup plu et le final, ouvert sur l'avenir d'Elie et de la Balance Brisée, m'a vraiment plu. Mon seul regret ? Qu'il n'y ait pas plus de tomes à découvrir !

Chronique complète : http://plumes-de-reve.skyrock.com/3313267752-La-Balance-Brisee-Tome-3-Elementale-Lise-Syven.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sophie-78 2018-08-12T17:36:10+02:00

Un excellent roman jeunesse, que j'ai pris grand plaisir à lire - même si je ne suis pas dans la tranche d'âge recommandée. On suit volontiers les aventures magiques d'Elie, dans un premier tome très envoûtant et plein de créativité. Je n'ai pas encore pu me procurer les suites, mais je retrouverai les personnages avec plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par meldc 2018-09-27T10:42:49+02:00

J'avais suivi les annonces de Lise Syven sur Twitter et sur Instagram (oui, même les deux versions de la couverture !) et j'étais curieuse de découvrir ce titre qui sortait un peu l'autrice de sa zone de confort. Je n'ai pas été déçue du voyage.

On y suit donc Matthéo qui, le pauvre, est atteint de calvitie précoce. J'imagine trop bien, en notre époque où l'apparence compte tellement, à quel point ce genre d'événement peut être un drame pour un adolescent. Et Lise Syven parvient parfaitement à transmettre ce sentiment.

L'histoire tourne autour de ce fait. Elle pourrait parler d'acceptation de soi, elle ne s'arrête pas là. Des sujets comme le mensonge, la duperie, les soucis d'identité, la famille, mais aussi des thématiques LGBT+ sont abordés. Le tout sans jamais trop se prendre au sérieux : on n'est pas là pour se faire des cheveux blancs mais pour passer un bon moment.

Et c'est bien ce qui se passe en compagnie de Matthéo, qui passe des heures sur son jeu vidéo à tel point que l'on s'inquiète avec lui pour ses missions, qui se réveille très en forme le matin (dans tous les sens du terme), dont le cœur balance entre deux filles, qui a une famille adorable dans son genre, qui veut bien faire mais ne sait pas toujours comment s'y prendre... Il est tellement réaliste ce Matthéo, tellement dans son époque, qu'à aucune minute il ne sonne faux. Et c'est là un véritable travail de force de l'autrice, parce que j'aurais jamais imaginé certains détails (non, mais vraiment, les jeunes, vous faites toutes ces choses-là ?) mais qu'ils sont véridiques.

Je me suis laissée happer par cette histoire, tout en douceur, et je me suis prise au jeu. D'autant qu'il y a des pointes d'humour dans le texte.

L'histoire m'a emportée... et m'a déposée, un peu abruptement, à la fin. Parce que c'est surtout d'une tranche de vie dont il s'agit et que la vie ne saurait pas se résumer en quelques chapitres. Il restera toujours des pages à écrire en plus...

Ne coupons pas les cheveux en quatre (oui, j'ai envie de filer la métaphore, c'est presque trop facile sur ce sujet) : ce livre est distrayant, léger, agréable à lire. Si vous avez envie d'une lecture sérieuse et profonde, ce n'est peut-être pas celui que je vous conseillerai. Sinon, prenez un après-midi de détente en compagnie de Matthéo, vous ne le regretterez pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ellesmera 2018-09-27T14:33:31+02:00

Ce que j’en ai pensé :

Alors déjà il faut savoir que j’attendais le prochain roman de l’auteure avec une impatience folle. Etant tombée totalement sous le charme de sa plume lors de mes lectures de la duologie Saving Paradise, j’avais cette envie de la découvrir dans un autre genre littéraire. Je savais qu’il s’agirait d’un contemporain et pour être honnête, je n’ai jamais lu le résumé de ce roman avant d’écrire cet avis. Je savais vite fait de quoi il retourner car j’en avais entendu parler et je ne voulais rien savoir de plus. Avec certains auteur(e)s, j’aime plonger dans l’inconnu, tout simplement. Et Lise fait partie de ces auteurs.

Quand j’ai commencé ma lecture, je ne savais pas spécialement à quoi m’attendre et je suis donc aller au gré des rencontres, des difficultés et je suis entrée dans la vie de Matthéo comme un cheveu sur la soupe. Cette lecture est belle, touchante, intéressante, addictive et dans l’air du temps, si je puis dire. On y rencontre un lycéen qui souffre de calvitie précoce et qui voit son monde basculer du rêve au cauchemar en l’espace de quelques mois. On découvre alors son enfer quotidien, son mal-être, la cruauté et la bêtise des gens, et j’en passe. Mais Lise Syven ne s’arrête pas à cette thématique de calvitie, loin de là... On y retrouve les thèmes de l’homosexualité, de la différence de manière générale, de l’intolérance, du jugement des gens, du harcèlement scolaire, de la bêtise parfois extrême de l’être humain dans toute sa splendeur, sa capacité à détruire les autres sans remords ou scrupules, sa méchanceté gratuite, son besoin irrépressible d’écraser les autres pour se sentir mieux dans ses baskets et pour couronner le tout, la capacité de l’être humain a se faire passer pour une victime alors qu’en réalité, il est le bourreau. Mais attention, l’auteure ne compte en aucun cas nous faire plonger dans le pathos ou le tire-larmes, loin de là. Elle nous narre simplement l’histoire de Matthéo et des siens, avec une crédibilité et une justesse à toute épreuve, en y ajoutant quelques notes d’humour toujours bien distillées au long de ces quelques 400 pages.

Je suis une personne facilement révoltée par rapport à l’intolérance, la méchanceté gratuite, l’hypocrisie, les insultes et le harcèlement. Donc forcément, j’ai été très touchée par ma lecture de ce roman. Je pense que chacun devrait être capable de se remettre en question au lieu de toujours se dire que c’est la faute des autres, malheureusement ce sont souvent ceux qui n’ont rien demander à personne qui en sont capables, alors que les détracteurs trouvent cela tout à fait normal. Je pense que ce roman peut permettre de faire réfléchir les gens sans pour autant se vouloir moralisateur. Il permet simplement de se poser les bonnes questions, de montrer les conséquences de certains actes de façon concrète et de laisser le lecteur réfléchir et méditer sur cela. C’est fait pour que chacun puisse prendre conscience des choses par soi-même, ce qui je trouve, fonctionne souvent bien mieux que lorsqu’on fait la morale.

J’avais lu un chapitre et puis je n’ai pas pu continuer. Alors le lendemain, j’ai relu ce chapitre pour poursuivre ma lecture. Je n’ai plus jamais réussi à m’en défaire et il aura été lu sur la journée malgré son épaisseur. Je me suis attachée aux personnages tels que Matthéo, sa cousine Andréa, Manon ou encore les parents de Matthéo. Chacun fait de son mieux au quotidien même si ce n’est pas facile et même, si ils leur arrivent de se tromper. Matthéo est un geek qui joue aux MMORPG, et ce fut une belle surprise pour moi, ancienne geek également sur les MMORG. J’y ai passé plusieurs années au travers de quelques jeux, entourée d’amis virtuels qui pour certains sont devenus de vrais amis au fur et à mesure du temps, des amis que je côtoie dans le monde “réel”. Cela m’a rappelé cette période avec une certaine nostalgie, d’autant qu’elle n’est pas si lointaine que cela. Pour une non-geek, Lise s’en sort très bien dans cet univers farfelu et parfois complexe quand on ne navigue pas dedans. J’ai vécu de nombreuses émotions pendant cette lecture : nostalgie, tristesse, colère, amusement, joie, incompréhension, la sensation de faim avec cette histoire de tartiflette, l’espoir, les désillusions, etc, etc...

Les points forts de ce roman :

-la plume délicate et fluide de Lise Syven

-la thématique principale abordée ainsi que toutes les autres qu’on retrouve dans ces 400 pages

-les personnages attachants qui sont la famille de notre héros, avec une mention spéciale pour Matthéo et Andréa. Si ils ne font pas toujours les bons choix ce sont des personnages qui savent se remettre en question et apprendre de leurs erreurs

-le fait que l’auteure ne cherche pas à embellir la situation ou à la dramatiser

-les personnages méchants et stupides qui eux aussi sont criants de vérité. Il suffit d’écouter les enfants dans votre quartier, peut-être même dans votre famille, pour vous en apercevoir

-le côté geek qui a sa place dans l’histoire et pour lequel je vous laisserais découvrir pourquoi il est important et peut-être aussi, pourquoi autant de personnes s’y plongent

-les émotions que m’aura procuré cette lecture

-le récit est dynamique. Entre les secrets, les faux-semblants, les non-dits, les événements qui s’enchaînent, les disputes, le harcèlement, etc... nous n’avons pas le temps de nous ennuyer

Les points faibles de ce roman :

J’aurais simplement souhaité un épilogue plus long, plus étoffé et en découvrir un peu plus sur la vie d’adulte de Matthéo. Je sais que je suis gourmande, mais je n’aurais pas dit non à une bonne cinquantaine de pages supplémentaires^^

Afficher en entier

Dédicaces de Lise Syven
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Castelmore : 7 livres

Du Riez : 1 livre

Edition du Riez : 1 livre

editions du riez : 1 livre

Bragelonne : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode