Livres
472 813
Membres
445 942

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tous les livres de Tennessee Williams

1 lecteurs
3 lecteurs

résumé du livre

Au début des années 1940, dans le sud des États-Unis. Archie Lee, un exploitant de coton quadragénaire, est marié à Baby Doll, une femme-enfant qui se refuse à lui jusqu'à ses 20 ans, respectant ainsi la promesse faite à son père. Deux jours avant son anniversaire, Baby Doll menace de quitter la maison dont les meubles ont été saisis. Prêt à tout, Archie Lee incendie les machines de Silva Vacarro, qui dès le lendemain rend visite à son voisin, bien décidé à se servir de Baby Doll pour se venger de lui...

4 lecteurs

Une star à bout de souffle et un play-boy à la dérive échouent dans un palace du sud des Etats-Unis. Le jeune homme est revenu sur les traces de son premier amour dans cette ville dont il est originaire mais où il est désormais indésirable, tandis que l'actrice a pris la fuite pour éviter les humiliations consécutives à son come-back manqué. Ces deux ego cannibales vont essayer de prendre à l'autre ce qu'en réalité chacun est en train de perdre: la gloire et la jeunesse.

3 lecteurs

Dans Eté et fumées, ALMA est frustée par les principes religieux de son père : le Révérend WINEMILLER qui ne lui permettent pas de trouver sa vraie personnalité. Elle est mentalement déséquilibrée et connaît des crises de paniques.

14 notes
61 lecteurs

Naufragés des tempêtes matrimoniales, Brick et Margaret semblent avoir touché le fond. Véritable 'scandale vivant', Brick éteint ses angoisses à coups de whisky... Comme une chatte sur un toit brûlant, Margaret tente de ranimer leur couple. Mais le fantôme de Skipper, ami défunt de Brick et amant malheureux de Margaret, persiste à semer la discorde. Une histoire d'héritage, d'autodestruction par l'alcool, d'homosexualité refoulée, dans laquelle combat avec passion la belle Margaret, femme de Brick, l'homme faible et merveilleux, toujours tenté de se retirer du jeu.

8 lecteurs

Val, nouvel Orphée revêtu d'une veste en peau de serpent, décide d’abandonner sa vie de délinquant et de tout recommencer ailleurs. Il part au volant de sa vieille voiture avec comme seul bien une guitare, sorte de « talisman » constellée de signatures de musiciens illustres, qui, à l'en croire, le purifie.

Une pluie diluvienne le contraint de s'arrêter près de Two Rivers dans le Mississippi. Là, ironie du sort, c’est la femme du shérif qui lui offre l’hospitalité en lui permettant de se reposer dans l’une des cellules de la prison. Elle lui glisse également l’idée de trouver un travail en ville.

Il se fait alors embaucher comme commis par Lady Torrance qui assure, seule, le fonctionnement de l’épicerie depuis que son mari a été hospitalisé. L'arrivée de Val va perturber la quiétude mortifère de cette petite bourgade de son magnétisme désabusé qu'il exerce sur les femmes. Carol Cutrere, mal vue par les villageois, entreprend de séduire cet individu charismatique et mystérieux qui est venu sans en avoir conscience dans un enfer à l’atmosphère étouffante et au racisme violent…

10 notes
65 lecteurs

Saint-Louis, au sud des États-Unis.

Tom, le narrateur, évoque les années passées entre sa mère et sa sœur Laura, unis autour de l'image du père qui les a abandonnés. Il gagne péniblement sa vie, accroché à ses rêves de départ et d'aventures. Laura souffre d'une infirmité et son isolement n'a fait que croître jusqu'à ce qu'elle devienne " comme une pièce de sa collection d'animaux de verre, trop fragile pour quitter ses étagères ". Jusqu'à l'arrivée de Jim, un ami d'enfance de Tom...

Une des premières pièces de l'auteur de Baby Doll ou de Un tramway nommé désir. Ici, la simplicité de la fable, la densité des rapports entre les personnages, leurs malaises et les tensions qui les habitent contribuent à faire de cette pièce une œuvre forte et émouvante.

5 notes
14 lecteurs

Un prêtre défroqué et alcoolique répondant au nom de Shannon, s'est reconverti en guide de voyages organisés au Mexique. Il va être tour à tour tenté par une jeune fille délurée, une femme fatale et une artiste bohême.

________________________

" combien de temps onze punaises d'un collège baptiste peuvent-elles tenir dans un car arrêté en plein soleil par 40° à l'ombre ? " telle est la question que se pose Shannon, lorsque le rideau s'ouvre sur le décor d'un hôtel miteux, le Costa Verde, frappé par la canicule mexicaine.

Révérend défroqué, Larry Shannon s'est reconverti dans l'animation de voyages touristiques. mais il se trouve que son groupe n'est pas prêt à accepter ses pratiques plus que douteuses et mensongères, d'autant qu'il a, comme à son habitude, cédé à la tentation de suborner une des innocentes jeunes filles dont il avait la garde. cherchant de l'aide auprès de la propriétaire (et amie) du Costa Verde pour faire entendre raison à ses troupes, le révérend vagabond va, le temps de quelques heures, se rendre coupable de nouveaux péchés.

1 notes
1 lecteurs

L'auteur du "Boxeur manchot" délaissant en partie ses thèmes favoris nous offre avec une simple nouvelle la description la plus sèche et la plus terrifiante d'une Amerika où milliardaires texans, policiers et technocrates construisent un monde orwellien dominé par J.R. ou Howard Hughes.

Procureur qui ne se prend pas au sérieux au moment où il l'est le plus, Tennessee Williams se sauve en Cadillac mauve, une monnaie persane en breloque et ses E.T. boivent du champagne !

Traduit de l'américain par H. de Sarbois.

La quête du chevalier

La vieille maison de maman

Un homme monte avec ça

Le royaume terrestre

"Grande"

4 notes
9 lecteurs

Tennessee Williams attachait un prix tout particulier à cette Rose tatouée que lui avait inspiré son séjour en Italie durant l'hiver 1948-49 et son amitié avec l'actrice Anna Magnani (elle partagera avec Burt Lancaster l'affiche du film, réalisé en 1955 par Daniel Mann). Dans sa croisade contre le puritanisme américain et ses tabous, l'auteur trouve dans le personnage de Serafina, la veuve généreuse, les éléments qui lui permettent, selon ses propres paroles, de célébrer le culte de Dionysos. De cette oeuvre, l'une des seules qui se termine sur une note optimiste, Tennessee Williams disait : "La Rose tatouée est mon chant d'amour pour le monde".

3 lecteurs

Les conventions ne sont rien d'autre que les règles du jeu de la vie en société, mais il arrive qu'elles deviennent trop contraignantes pour les joueurs et qu'elles faussent le sens de la partie, En a-t-elle seulement un ?

La question s'inscrit en filigrane dans la plupart des nouvelles de ce recueil et, notamment, dans celle qui lui donne son titre : La Statue mutilée.

A quoi rime de créer un homme pareil à une sculpture antique, d'en faire un boxeur pour, ensuite, lui couper le bras ? Privé de sa raison d'exister, il ne peut que sombrer, faute d'avoir la foi de la chatte de Malédiction, dont la fin démontre tout autant que la sienne l'inutile cruauté du sort.

Pour quelques-uns qui acceptent d'aller jusqu'au bout d'eux-mêmes comme le masseur noir et son partenaire, combien restent captifs d'une éducation qui les empêche de choisir la voie du champ des enfants bleus ?

Car pour un couple qui découvre La Chose importante, trop de Miss Gelkes ne goûtent à la vie qu'à leur corps défendant (La Nuit où l'on prit un iguane). Et les plus purs, les mieux doués se réfugient dans un univers de rêve pour échapper à une réalité qui les effraie (Portrait d'une jeune tille en verre) au lieu de la dominer comme Alma dans L'Oiseau jaune.

Tels sont les principaux thèmes de ce recueil qui illustrent l'art et la philosophie de Tennessee Williams.

Source : Le Livre de Poche, LGF

1 notes
4 lecteurs

Titre original : One arm

Poètes, vagabonds, criminels, prêtres fous et vierges folles, c'est toujours sur des individus détraqués que se porte le regard de Tennessee Williams. Non pas, semble-t-il, qu'il ait aucunement le goût du morbide : pour lui, ce ne sont ni des malades ni des monstres, bien au contraire : il leur voue une tendresse plus fraternelle, presque complice. Durant leur vie, les personnages de Tennessee Wiliams incarnent et poussent à l'extrême tous les conflits sociaux, religieux ou sexuels dont ses frères les hommes lui paraissent menacés ; par leur mort, souvent dramatique, ils résolvent toutes les contradictions du monde – ils purifient le monde.

1 lecteurs
3 notes
5 lecteurs

Dans les années 60, dans le Delta du Mississipi, deux frères se disputent la propriété de la ferme familiale et s'affrontent pour l'amour d'une femme, alors qu'autour d'eux, un cyclone menace de tout détruire. Un texte magistral et méconnu de Tennessee Williams.

1 lecteurs

Les nouvelles de Tennessee Williams sont ses vraies Mémoires. Tout ce qui lui est arrivé dans sa vie, réelle ou fantasmée, lui a servi pour les écrire. C'est particulièrement vrai pour celles que l'on a réunies ici et qui datent des années 1970. On s'en convaincra aisément en lisant " Le poulet tueur et la folle honteuse ", histoire d'une initiation gay d'un comique assez irrésistible. Ou encore, au rayon des fantasmes affectueusement misogynes, " Miss Coynte de Greene " et " Das Wasser ist kalt ", délicieuses histoires de femmes attirées par le sexe mâle. C'est que, pour Tennessee Williams, le désir est au cœur de nos existences. Bien plus important et fondamental qu'on ne se plaît souvent à le reconnaître. Malgré l'alcool, la maladie, les médicaments et le reste, l'auteur d'Un tramway nommé désir nous a livré dans ses dernières nouvelles un feu d'artifice tour à tour drôle, émouvant et qui - au-delà des excès de ses personnages - touche juste.

1 notes
6 lecteurs

Bouleversée, Karen Stone s'accoude machinalement à la balustrade de sa terrasse. Mérite-t-elle les reproches qu'une amie lui a lancés au visage sous prétexte de lui rendre service? Elle qui a toujours cherché à garder jusqu'au bout sa dignité, est-elle vraiment ce lamentable personnage de femme entre deux âges trop attachée à de charmants éphèbes?

En bas, sur la place, un jeune homme attend, les yeux levés vers le palazzo comme s'il guettait un signal. Son signal. Il y a des jours qu'il la suit dans les rues de Rome. Elle s'en détourne avec dégoût. Mais viendra une heure où Mrs. Stone jettera vers lui les clefs de sa maison.

Que s'est-il passé entre ce moment et celui où, triste et digne, elle congédiait les marchettas qu'offrait une contessa entreprenante? C'est toute l'histoire de ce printemps romain où une femme prend conscience du vide de son existence et tourne délibérément le dos aux conventions.

3 lecteurs

Le nom de Tennessee Williams est associé à d'inoubliables chefs-d'oeuvre, tant au théâtre qu'au cinéma : Un tramway nommé désir, La Chatte sur un toit brûlant, Soudain l'été dernier, La Nuit de l'iguane, pour ne prendre que quelques exemples. Mais en deçà et au-delà de cette oeuvre monumentale se trouve ce qui l'a sustentée et produite : la vie même de son auteur, nourrie d'échecs et de triomphes, d'expériences douloureuses, de rencontres avec d'autres mythes - Greta Garbo, Anna Magnani, Liz Taylor -, d'heures de travail acharné avec Kazan, Losey, Visconti. Ecrivain et dramaturge brillant de son propre feu, Tennessee Williams, ici témoin terrible et merveilleux de lui-même, l'est aussi d'une époque si féconde que le temps, par-delà les générations, ne saurait l'effacer.

6 lecteurs

Un homme et une femme dans une chambre miteuse de Manhattan.

Elle l'a attendu longtemps, peut-être plusieurs jours. Il a été humilié et molesté. Il s'est donné sans réserve.

Il veut, maintenant, simplement, qu'elle lui parle, qu'elle lui raconte une fois de plus ce qu'il sait déjà.

Pour cela, il va s'offrir à elle.

En retour elle fera de même.

Ils n'ont rien, à part les histoires qu'ils se racontent pour continuer à exister.

Ils n'ont rien, à part le plaisir de se raconter des histoires et de rêver.

La solitude à deux.

Ils ne sont pourtant pas bien vieux ces deux là et pourtant.... Depuis combien de temps ne s'écoutent-ils plus?

Lui a plongé dans l'alcool et les sorties de bar en bar, les matins blêmes où l'on ne se souvient plus. "Je me suis réveillé dans une baignoire pleine de glaçons... Que les gens sont méchants quand on a bu..."

Elle a plongé dans ses rêves où il n'est plus là. D'ailleurs, elle, non plus, n'est plus elle, elle est devenu une sorte de Princesse qui a oublié sa misère, elle est ailleurs, mais, quand même, pas encore tout à fait, c'est comme un monde parallèle......

Le titre est beau et reflète complètement la pièce. Chacun parle, l'autre l'entend mais ne l'écoute pas, ou plutôt entend ce qu'il veut bien entendre.

4 lecteurs

Dans un appartement à loyer modéré vit une vieille fille, Miss Collins. Elle est devenue hystérique et désordonnée mais ne fait de mal à personne. Pourtant, il va bien falloir l'interner, au grand dam du gérant de l'immeuble, M. Abrams

6 lecteurs

Pièce en 1 acte.

C’est l’image du sud des Etats Unis qui ne se console pas de sa grandeur perdue. La décrépitude, la misère, la chaleur et la haine raciale de la ségrégation sociale, les relents de la crise de 29 et les deux guerres mondiales instaurent une période de transition, de crise et donc de doutes et d’incompréhension, cette crainte qu’en changeant les choses, on puisse aller vers le pire et la peur de ne pas pouvoir accepter les lois d’une autorité en laquelle on n’a plus confiance.

Ce sont bien des thèmes intemporels qui parcourent l’univers de Tennessee Williams, gage d’une grande œuvre.

Les relations familiales violentes sur quoi tout repose, sont exacerbées par des personnages instables, soumis à leurs passions. Pour Propriété Condamnée, c'est Willie, une fillette de 13 ans qui est au centre de l'histoire. Abandonnée par ses parents, elle se laisse aller à la vie qu'a menée sa sœur.

Ces liens familiaux, l'imagination, la folie, la propriété, sont des points d'ancrage concrets qui permettent aux personnages de Tennessee de vivre même dans la violence, les cris et l'auto destruction. Il y a aussi cette solitude des êtres qui choisissent de rêver leur vie au lieu de vivre leurs rêves, cette solitude absolue face à laquelle résiste un espoir plus fort que tout qui permet de vivre.

5 notes
28 lecteurs

Suivi de:

"Le train de l'aube ne s'arrête plus ici"

1 notes
2 lecteurs

Le dos de Marlon Brando et la chemise de Baby Doll ont nourri les fantasmes de tant de cinéphiles qu'on en vient à oublier que Tennessee Williams est avant tout un grand écrivain américain trop négligé en France: ses nouvelles sont des chefs-d'oeuvre de baroque, de tendresse et d'ambiguïté; des personnages qu'aurait pu dessiner Norman Rockwell y trouvent une fin délicieuse dans les cinémas mal famés et tous les clichés du Sud y sont pulvérisés avec une minutieuse et prodigieuse perversité.

2 notes
3 lecteurs

description

CHRIS, poète fauché recherche la protection de vieilles gens. MRS. GOFORTH, croqueuse d'hommes vieillissante, est séduite par cet homme étrange. Femme usée, parano et mégalo, elle va consacrer ses dernières heures à aimer CHRIS, avant de lui donner sa fortune.

1 lecteurs

Dans son bungalow de Key West, le mythe a maintenant fixé l'image de Tennessee Williams, avec pour attributs la passion, la fièvre, l'alcool... Tendre et dur, mordant, mais aussi vulnérable, il a rejoint dans nos mémoires Carson MacCullers - deux génies solitaires poursuivis pas l'Amérique puritaine et bien-pensante, mais aimés par la critiques et les lecteurs, des fidèles s'il en est.

L'oeuvre est là, forte, magnifiée par tant de chefs-d'oeuvre du cinéama, et, au coeur des cette oeuvre, ces nouvelles souvent brèves, toujours dramatiques. Cinquante histoires, dont vingt-cinq inédites, et qui, ainsi rassemblées, vous frappent encore plus fort par leur violence poétique.

Car c'est bien d'un poète qu'il s'agit, en sa propre vie comme dans ces textes où il se penche, avec une tendresse fraternelle, sur ces êtres d'exception, vagabonds, excentriques, violents, détraqués, certes, mais qui nous touchent par leur destin de victimes exemplaires. "Tant il est vrai, comme l'a souligné Maurice Pons, que dans l'univers de Tennesse Wiliams, même la mort distingue parmi les hommes ceux qui ont osé suivre, jusqu'à l'expiation suprême, le douloureux chemin de la purification."

39 notes
169 lecteurs

Dans un appartement minable de La NouvelleOrléans, Stella Du Bois, descendante d'une vieille famille aristocratique, vit avec son mari Stanley Kowalsky, un Polonais pour les beaux yeux duquel elle a abandonné la plantation familiale.

Survient Blanche, la soeur de Stella : une créature de feu et de chair. Ce ménage à trois diabolique a fait le triomphe que l'on sait dans le monde entier de la plus célèbre des pièces de Tennessee Williams, adaptée à l'écran avec Marlon Brando et Vivien Leigh.

1 notes
6 lecteurs

Drogue, homosexualité, Greenwich Village, il y a dans Une femme nommée Moïse tous les ingrédients de certains best-sellers. Il y a surtout cette manière froide et pourtant attendrie de Tennessee Williams pour décrire et aimer ces paumés qui flottent dans New York : mais Moïse est à Sucre d'orge ce que la dope est au bourbon finis les petits jeux pervers du Sud et les verts paradis dans cette ville glaciale : place au sexe et à la mort dans la crudité et la cruauté du quotidien de Babylone.

2 lecteurs

C'est l'histoire d'un homme nommé Jake, qui vit avec sa femme Flora sur une plantation de coton. L'histoire commence à se développer, quand un incendie se déclare dans l'une des usines d'égrenage de coton et le mari de la flore est accusé du crime. Ensuite, Flora est confronté par le propriétaire de l'égreneuse de coton et détruit tout Jake est parti il ​​la harcèle et veut lui faire admettre que son mari était responsable de l'acte. En fin de compte, elle est agressée sexuellement par le propriétaire coton gin et il ne veut pas de rémunération pour le gin détruit.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode