Livres
447 399
Membres
387 885

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Thich Nhat Hanh

116 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

Thich Nhat Hanh (Nhất Hạnh, en vietnamien, Thích étant un titre, né Nguyễn Xuân Bảo le 11 octobre 1926 à Thua Thien, Vietnam, est un moine bouddhiste vietnamien militant pour la paix. Il est un des promoteurs du bouddhisme en Occident les plus connus.

En 1942, il entre au monastère zen de Tu Hieu. Il est ordonné moine en 1949. Il quitte son monastère peu après pour s'installer dans un temple abandonné de Saïgon. De 1960 à 1963, il étudie les religions comparées à l'Université de Princeton (États-Unis). En 1964, il fonde l'Université bouddhique de Van Hanh. 1966 : Exil en occident. Son combat pacifique, entamé durant la guerre du Viêt Nam, lui vaudra d'être proposé par Martin Luther King pour le prix Nobel de la paix en 1967. Refugié politique en France depuis 1972, il dirige une branche du bouddhisme zen qui prône la pleine conscience de l'être. Dans les années 1976 à 1978, il apporte de l'aide aux boat people.

Par des invitations concrètes3 comme la marche de la Pleine conscience, Thich Nhat Hanh enseigne l'art de vivre pleinement et met l'accent sur la vigilance et l'attention. Il réside au centre bouddhique du village des Pruniers 4 en Lot-et-Garonne, qu'il crée en 1982. Il donne également des enseignements à travers le monde.

En 2005, il retourne au Vietnam pour la première fois depuis 39 ans.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.89/10
Nombre d'évaluations : 35

3 Citations 42 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Thich Nhat Hanh

Sortie Poche France/Français : 2018-05-24

Les derniers commentaires sur ses livres

Le miracle de la pleine conscience

"Le miracle, c'est de le lire"

Ce petit ouvrage est une merveille de simplicité et de profondeur. Il est inimaginable de pouvoir ouvrir tant de portes en si peu de mots. Si vous avez le sentiment que le monde extérieur vous guide, vous impose une vie malgré vous, si vous croyez que les autres sont la cause de vos problèmes, acceptez de lire ce livre...Il peut vous révéler en quelques pages quelles richesses vous abritez, ou simplement vous révéler que vous en abritez. N'attendez pas un coup de baguette magique, une formule secrète, ou un miracle pour que votre vie change. Vous êtes le miracle, seulement, vous l'avez oublié...

La première partie, qui est la plus longue, est plus pédagogique. Elle aborde les bases du bouddhisme zen, mais en les saupoudrant de moments délicieux où la poésie, les citations et les métaphores donnent au texte l'air nécessaire à un envol vers une réalité immédiate, une réalité hors concepts.

L'auteur y explique bien sûr ce qu'il faut entendre par "pleine conscience". Il s'agit d'être simplement totalement présent lors de chaque événement de notre existence. Lorsque je mange, je mange. Lorsque j'écoute de la musique, j'écoute de la musique. Lorsque je marche, je marche. Et ainsi de suite pour chaque acte, si insignifiant soit-il. Lâcher prise, c'est cela. Ce n'est pas flotter dans l'indifférence ou être détaché. C'est juste l'inverse, c'est être tellement présent dans ce que nous faisons, que les pensées perturbantes de nos erreurs passées ou de nos craintes ou tracas futurs nous abandonnent. Lâcher prise, c'est vivre uniquement le moment présent !

Seront également abordés: les cinq agrégats, la souffrance, l'interdépendance, la méditation, la naissance et la mort,...

De nombreux aspects du bouddhisme et de nos vies sont présents dans ce livre. Et ces aspects se mêlent en un tout qui résonne à l'unisson et en harmonie, ou parfois en dissonance avec nos expériences et nos questions, nos doutes et nos certitudes, nos convictions et nos ressentis.

La seconde partie dont le sous-titre est « Exercices de Pleine Conscience » occupe les dernières pages de ce petit livre. « Le demi-sourire » un texte d'une seule page qui ouvre cette partie, est un moment si simple, si lumineux et si juste, qu'il vaut à lui seul la lecture. Quelques autres aspects de ces exercices : la respiration, la détente, la méditation vous seront présentés de manière claire, rendant possible une mise en oeuvre par soi-même.

Si vous cherchez un guide pour commencer à marcher vers vous-même, vous pourriez bien l'avoir trouvé. « Le Miracle de la Pleine Conscience » pourrait être ce premier pas. Léger, frais, subtil, il éclairera vos pensées.

J'ai été ébloui par son message, avant de découvrir chez cet auteur bien d'autres merveilles... "Clés pour le zen" et "Changer l'avenir : Pour une vie harmonieuse".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Flocons 2015-11-24T15:19:53+01:00
Clés pour le zen

"La leçon du pamplemousse"

Goûter un pamplemousse, c'est faire l'expérience directe de la réalité...

Se souvenir du goût du pamplemousse ou en parler, c'est établir des distinctions et en faire un concept...

L'expérience Zen, c'est entrer dans la réalité-en-soi...

Dire le Zen, c'est entrer dans les spéculations et donc, s'en éloigner...

Pourtant, cet ouvrage alignera des mots. Mais des mots qui sont des moyens habiles, des clés comme le dit le titre. Et une clé sert à ouvrir une porte; elle n'est pas un objet d'investigation intellectuelle.

Les quatre premiers chapitres qui représentent quelque 90 pages sont très éclairants. Mêlant des explications très claires et accessibles dans la toute grande majorité et de nombreuses citations et exemples précis, l'auteur met l'expérience Zen à notre portée. On a l'impression qu'un programme s'installe comme le ferait une mise à jour. Et très lentement, la bande verte progresse tandis que l'on ressent la chose « en soi », de manière directe sans que des mots ou des concepts soient nécessaires pour la fixer. Aussi longtemps que la chose est dite, elle n'est pas le Zen, car on établit des distinctions entre soi et la chose: c'est ce que l'on appelle la dualité. Lorsque vous faites l'expérience véritable d'une tasse de café, vous ne distinguez plus de différence entre vous et le café et aucun mot ne peut rendre cela: parler de l'expérience du café bu n'est pas boire le café...

Personnellement, j'ai perçu à la lecture des ces premiers chapitres que des vides et des manques se comblaient en moi, tout en désinstallant des applications qui m'égaraient.

Le chapitre suivant « Les empreintes du vide » reprend l'histoire du Zen, sa position dans le bouddhisme et explique de manière approfondie quelques points dogmatiques : la vérité relative et la vérité absolue, l'être et le non-être, l'impermanence, le vide, sujet et objet,... Une quarantaine de pages qui ont le mérite de la clarté et de la profondeur pour ceux qui veulent davantage s'instruire et alimenter la cognition. Mais on peut tout aussi bien rester dans le Zen et survoler ces pages en leur préférant l'expérience directe qui ne se nourrit pas de concepts.

L'avant-dernier chapitre est plus court. Il replace le Zen dans le monde actuel, parle de la vie monastique et des retraites de méditation en solitaire (qui peuvent durer plusieurs mois ou des années...), du rôle des laïcs, de la possibilité de réveil face aux dangers du fonctionnement de notre monde et de la technocratie.

Il est étonnant de noter qu'en Orient, le Zen a reculé, victime de l'attrait du confort technologique et de la consommation.

Par contre, l'Occident en recherche de valeurs plus essentielles a adopté le Zen, ce qui a eu pour conséquence de le relancer partout, y compris dans son berceau ! A la lecture de cette vingtaine de pages, on réalise l'universalité de cet esprit.

Hier, la réalisation de « l'Homme vrai » était centrale, aujourd'hui, elle l'est encore et demain cette priorité sera pareille.

Reste le moment le plus subtil du livre... 43 kong-an avec remarques et poèmes. Une traduction qui est une première ! Le kong-an, c'est une ou quelques phrases ambiguës, contradictoires, surréalistes et qui ne sont pas destinées à être comprises, car les raisonnements, les concepts ou les spéculations ne conduisent pas à l'Eveil. Le choc provoqué par un kong-an peut déclencher quelque chose, mais il est destiné à une personne en particulier, ce que le Maître sait... Il a une fonction plutôt qu'une signification. Mais il doit au moins avoir une signification pour la personne à qui il est adressé. Donc, le répéter à quelqu'un d'autre ou vouloir en percer le sens, c'est passer à côté de l'objectif. Le kong-an est un doigt montrant la réalité, se focaliser sur le doigt, c'est manquer la réalité.

Un exemple (bien connu...) de kong-an ? « Quel est le son d'une seule main ? »

Au-delà de la mode qui met le mot « Zen » littéralement à toutes les sauces, au-delà du sens que presque tout le monde lui attribue : calme, sérénité,... le Zen est l'expérience directe de la réalité. Il reste en parfaite correspondance avec les origines du bouddhisme.

L'éveil ne s'acquiert pas par des connaissances, de la réflexion ou des concepts que l'on manipule.

L'éveil s'acquiert par la pleine conscience, par l'expérience directe de la réalité. "Il n'y a pas d'illumination hors de la vie quotidienne."

Le Bouddha l'a dit, les adeptes du Zen s'en souviennent.

Loin des acrobaties intellectuelles, le pratiquant marche, simplement, dans la poussière que les dinosaures foulaient déjà à l'époque d'avant la mémoire. Et pourtant, il s'en souvient encore...

Alors, il s'assied, sort un pamplemousse de son sac et l'épluche sans se presser. Puis, le portant à sa bouche, il oublie enfin...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bastard 2015-11-29T07:51:09+01:00
Toucher la vie

Un tres bon livre... il m'inspire!!! Il m'aide a vider l'esprit... je le quitte plus. Il est toujours avec moi, dans le sac, dans la valise... Eh oui! J'en ai besoin!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kagihana 2016-02-22T00:35:42+01:00
le novice

Une histoire poignante d'une jeune femme qui lutte pour ses idéaux bouddhistes contre les obstacles de la société qui lui sont infligées (mariage, accusation d'être le père d'un enfant illégitime alors qu'elle est une femme, courroux du tribunal du village). La compassion est le maître mot de son parcours. Livre qui se doit d'être medité.

Afficher en entier
vivre en plein conscience : aimer

Très beau livre qui donne à réfléchir.

Afficher en entier
Prendre soin de l'enfant intérieur

C'est un livre pour développer la paix en soi. On ne lit pas ce livre par hasard mais parce que nous savons qu'il peut nous apporter quelque chose.

Ce livre est bien écrit et se lit facilement. Je recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaBau 2017-08-23T19:40:00+02:00
Sur les traces de Siddharta

C'était le premier livre que je lisais sur Bouddha et également la première fois que je découvrais Thich Nhat Hanh. Ce livre est splendide: il vous apporte sérénité et vous fait découvrir ce qu'est l'amour universel. Tout au long de la lecture vous ressentez empathie, joie et paix. Thich Nhat Hanh arrive à vous transporter au temps où le Bouddha était vivant. On se sent proche des personnages, même si j'avoue que les noms des villes et des personnages sont parfois difficiles à retenir. Les enseignements de base du Bouddhisme sont répétés et distillés avec pertinence. Deux livres en un: biographie et enseignements.

On ne s'ennuie pas du tout et au final, on en ressort plus riche.

Thich Naht Hanh en est une référence pour tout ceux qui veulent comprendre ce que c'est que le bouddhisme. Je vous le conseille !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goewin 2017-08-25T00:12:00+02:00
La Terre est ma Demeure

Quand vie et message ne font qu’un…

Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Belfond pour ce Service Presse qui m’a permis de découvrir un autre ouvrage de Thich Nhat Hanh. Homme de paix, Thich Nhat Hanh est un moine bouddhiste vietnamien. Au fil des pages, il nous partage ses souvenirs en chapitres courts, très riches d’enseignement et de sagesse. Les dessins qui illustrent le texte sont apaisants et empreints de poésie. Chaque texte est une application de l’art de vivre en pleine conscience à chaque instant : respirer en pleine conscience ; marcher en pleine ; cuisiner, manger, laver la vaisselle en pleine conscience… Devenu moine à l’âge de 16 ans, il révolutionna l’enseignement et la pratique bouddhiste en fondant une nouvelle communauté engagée dans le but d’ “aider à changer la société et à répondre aux défis de notre époque”. Contraint de s’exiler pour avoir appelé à la paix lors de la guerre du Vietnam, il rencontrera Martin Luther King et œuvrera avec lui. Plus tard il viendra en aide aux boat-people. Réfugié politique en France, il créera le Village des Pruniers, un Centre Bouddhique qui organise des retraites. Je crois que cette citation de Thich Nhat Hanh illustre parfaitement ce qu’il est et ce qu’il vit : « Nous n’enseignons pas que par la parole. Nous enseignons par notre façon de vivre. Ma vie est mon enseignement. Ma vie est mon message. »

Un livre au service de la paix qui nous apprend à vivre pleinement l’instant présent, “ici et maintenant” où que nous soyons, quoi que nous fassions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Neige-Flocon 2017-11-11T14:16:45+01:00
La Plénitude de l'instant

J'ai vraiment beaucoup apprécié ce livre qui m'a amené à me requestionner sur certains points. Je le trouve très accessible à lire et je le recommande vivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Acharat 2018-05-12T18:28:01+02:00
Il n'y a ni mort ni peur

Tout est dans l'ainsité. Tout est dans le 'rien' (ku ou vacuité). Tout est manifestation dans l'impermanence.

Donc, aucune raison d'avoir peur.

Afficher en entier

Dédicaces de Thich Nhat Hanh
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Albin Michel : 10 livres

Pocket : 8 livres

Le Courrier Du Livre : 5 livres

Belfond : 5 livres

Jean-Claude Lattès : 5 livres

J'ai lu : 3 livres

Editions Dangles : 2 livres

Guy Trédaniel : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode