Livres
475 610
Membres
453 512

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Thomas Day

France Né(e) le 1971-12-03 ( 47 ans )
352 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par x-Key 2012-02-04T01:33:17+01:00

Biographie

Thomas Day, de son vrai nom Gilles Dumay, né le 3 décembre 1971 à Paris, est un écrivain de science-fiction et fantasy de langue française.

Il débute en publiant des nouvelles dans plusieurs fanzines, puis dirige les trois numéros de l'anthologie Destination Crépuscule parus entre 1993 et 1995. Par la suite, il est publié dans la revue Bifrost et est fortement remarqué en 1998 pour son texte paru dans l'anthologie Escales sur l'horizon dirigée par Serge Lehman.

Il est aujourd'hui l'un des principaux contributeurs de la revue Bifrost dont il signe, entre autres, les critiques de revues. Il est de plus, sous le pseudonyme de Cid Vicious, l'un des fondateurs et membre du jury des Razzies Awards, publiés annuellement dans cette même revue.

Il est également, sous son vrai nom, le directeur de la collection Lunes d'encre des Éditions Denoël1 depuis sa création en 1999.

Il a aujourd'hui à son actif une cinquantaine de nouvelles, et une dizaine de romans. Il mêle fréquemment des éléments fantastiques (fantasy) à ses récits, et se caractérise par son imaginaire très documenté et son écriture percutante, souvent empreinte de violence et de sexe.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
61 lecteurs
Or
134 lecteurs
Argent
111 lecteurs
Bronze
88 lecteurs
Lu aussi
76 lecteurs
Envies
282 lecteurs
En train de lire
7 lecteurs
Pas apprécié
13 lecteurs
PAL
194 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.48/10
Nombre d'évaluations : 147

0 Citations 85 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Thomas Day

Sortie France/Français : 2019-10-23

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Rayonnante 2019-05-02T10:55:35+02:00
Juste un peu de cendres

Les graphismes, qui sont la raison qui m'a poussée à m'intéresser à ce livre, font toute la force de ce comic. Le choix des couleurs et la beauté des images immergent le lecteur dans l'histoire et l'ambiance particulière qui s'en dégage est renforcée par les choix graphiques.

Je ne regrette pas cette lecture : même si l'histoire manquait à mon goût d'un peu de développement supplémentaire, cela reste une bonne découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mika1204 2019-05-21T08:20:16+02:00
Dragon

Premier roman (ou plutôt novella) de cet auteur que je lis. Une belle découverte. Le sujet quoique glauque (pédophilie et serial killer) est très bien mené au travers d'une enquête où le fantastique n'est jamais bien loin tout le long pour finalement exploser en toute fin dans un final ébouriffant.

J'ai beaucoup aimé ce style cru et dur ainsi que le côté décousu mais sensé lié à une chronologie des chapitres faussement dans le désordre.

Au final un texte fulgurant, moite et poisseux comme cette Thaïlande inondée par une mousson chaude et dégueulasse dans les mystères anciens d'une Asie qui se modernise de travers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Acaniel 2019-05-23T21:10:30+02:00
Dragon

Une novella exceptionnellement immersive qui traite d’un sujet aussi sensible que complexe !

Je suis ravi de pouvoir continuer ma lecture de cette collection Une Heure Lumière. Avec Dragon, j’enchaîne sur une lecture un peu particulière, où l’imaginaire n’est pas le genre préférentiel de cet ouvrage. Le sujet est brûlant, et la façon de l’aborder m’a agréablement surpris.

https://www.acaniel.fr/dragon-de-thomas-day/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elhyandra 2019-06-03T18:25:14+02:00
La Voie du sabre

Le contexte historique :

Dans l’avant-propos, l’auteur nous présente son monde, un Japon fantasmé et un personnage très renommé qui lui a servi d’inspiration, Miyamoto Musashi. Dans l’Histoire japonaise, Miyamoto Musashi, né en 1584 et mort en 1645, est tout simplement le meilleur escrimeur de tous les temps pour ce royaume, il a d’ailleurs créé une technique d’escrime avec deux sabres qui l’a rendu célèbre, allez faire un tour sur sa page Wikipédia, on apprend plein de truc. Pendant sa période de gloire, la guerre avait commencé à prendre un autre tournant avec l’introduction par les Portugais des armes à mousquet, c’est avec l’évolution de la manière de guerroyer que l’art guerrier est devenu l’art martial tel qu’on le connait aujourd’hui, la maîtrise de soi-même.

L’intrigue :

Un rônin apparu un jour dans le clan du seigneur Nakamura. Cet être crasseux et dépenaillé est moqué par les gens et les samouraïs qui le voient. Pas vexé pour un sou il prend même les paris, son superbe sabre à celui qui réussira à le désarmer ou le tuer, à la grande stupeur de tous, il s’en sort brillamment et est servi par la famille Nakamura. Le seigneur du clan, Nakamura Ito, impressionné par la dextérité du rônin, souhaite connaître son secret mais pour apprendre la Voie du sabre, il faut un esprit vierge, c’est de cette façon que le seigneur offrira son fils Mikédi en apprentissage à ce talentueux escrimeur, Miyamoto Musashi. On va donc accompagner Mikédi sur plusieurs années dans les traces de son maître…dans les pas de sa haine….

Le monde & la construction de l’histoire :

Dans un Japon fantasmé donc, règne une famille rendue quasi immortelle grâce à l’encre de Shô, l’Empereur-Dragon Tokugawa Oshone et l’Impératrice-Fille Nâga. Les îles japonaises sont appelées Poisson-Chat + nom qu’on leur connaît, Kyushu, Hokkaido etc. C’est également l’occasion de revenir sur quelques points culturels comme la cérémonie du thé qui symbolise la purification qui lave l’esprit des poussières du monde, la cérémonie du Seppuku qui consiste à laver son honneur en se suicidant d’une façon particulière, se trancher le ventre en croix, faut le vouloir ^^

Mikédi raconte ses mémoires, à cet instant il a 30 ans et il commence son récit par l’épisode que je vous narre dans l’intrigue, quand Musashi arrive dans le clan Nakamura. Mikédi a alors 12 ans, son monde se réduit à l’indifférence de son père et sa vie auprès des concubines.

L’intrigue est entrecoupée également de plusieurs histoires racontées à Mikédi par différents personnages pour nous apporter des précisions sur Musashi, son sabre, comment la famille impériale est devenue immortelle avec des écailles et d’où vient l’encre de Shô.

Le personnage principal :

Notre personnage principal est Nakamura Mikédi enfant, adolescent puis adulte. Ce personnage n’est pas un héros, c’est même tout le contraire. Par ses yeux on verra agir Musashi mais le jugement du gamin est à prendre avec des pincettes, il hait son maître.

Cette haine de deux natures, l’inavouable, seulement due à un excès d’égo d’un fils de seigneur qui a appris à obéir et a dû mal à comprendre cette liberté que lui offre le rônin, Mikédi se sent humilié dans sa docilité remise en question. De l’autre côté, elle est plus compréhensible, Musashi a tué le père spirituel de Mikédi pour l’honneur d’une tisserande, mais là encore il y a un petit relent de petit con égocentrique faut avouer.

En bref, la Voie du sabre est un roman qui se lit de manière fluide, pour autant avec Lupa on n’était pas à fond en cause un héros détestable, les points sur la culture japonaise étaient tout de même un gros plus mais on reste toutes les deux d’accord, y a un coup de sabre qui s’est perdu, oui oui, on aurait bien décollé la tête des épaules de Mikédi, na !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melenda 2019-07-11T12:54:08+02:00
Wika et les Fées noires

Encore une fois le dessin dépasse toute attente. Le scénario lui-même n'a rien d'extraordinaire avant les dernières pages, mais son mode de narration parfois très parcellaire avant ça et la façon de couper les phrases entre les tableaux convient aux choix graphiques.

Malgré le peu d'indications fournies, l'histoire et les personnages paraissent plus denses qu'ils ne sont réellement montrés, l'illusion est réussie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par al61 2019-09-02T11:17:08+02:00
Rêves de guerre

Malgré une histoire aguichante , l'auteur ne parvient pas à générer de l'intérêt et le texte reste plat sans émotions.

Afficher en entier
7 secondes pour devenir un aigle

7 secondes pour devenir un aigle est un recueil intriguant désireux de parler de l’impact de l’humanité sur cet environnement dont elle est pourtant dépendante, mais qui n’aura pas su me convaincre. Si je comprends la fonction et la visée moralisatrice qui se trouve derrière chaque texte aux thématiques très actuelles, je n’ai pas toujours su trouver le chemin pour les relier à mes perceptions personnelles. Reste que ces nouvelles trouveront certainement écho dans le cœur d’autres lecteurs plus sensibles à la façon de l’auteur de conter la noirceur de l’humanité.

Chronique complète : https://bulledeleyna.wordpress.com/2019/08/11/chronique-litteraire-7-secondes-pour-devenir-un-aigle-thomas-day/

Afficher en entier
Du sel sous les paupières

Amatrices, amateurs de culture celtique, ce roman est fait pour vous !

Il commence à Saint-Malo, dans un univers SF/uchronique en 1922. Judicaël survit difficilement de petits larcins lorsqu’il découvre un jour par hasard des magouilles militaires à l’usine marémotrice du barrage de la Rance… Ses aventures le mèneront jusqu’au pays des korrigans et du Roi et de la Reine des fées et croiseront la route de l’I.R.A irlandaise.

Le gros point fort de ce roman, c’est son atmosphère : purement bretonne, on sent les embruns, la pierre grise et le folklore à plein nez. L’auteur s’est plu à mélanger plein de thèmes et ça fonctionne assez bien à mon goût.

J’aurais juste préféré que l’histoire s’y déploie pleinement, pour en profiter le plus possible et de ce côté-là j’ai été un peu frustrée.

En effet, le scénario est trop simple, limite bâclé. Pour cette raison, je conseillerais plutôt ce roman aux ados, parce que pour des lecteurs/lectures expérimenté.e.s, je le trouve à peine assez bien construit (en revanche, il faut avoir une certaine culture pour comprendre certaines références, comme celles à Marie Curie ou à l’énergie atomique).

Seul Judicaël est vraiment travaillé, les autres personnages sont survolés alors qu’ils auraient pu être très intéressants. De la même façon, l’auteur évoque plein d’éléments du folklore celte et j’aurais adoré avoir plus d’explications, me sentir intégrée au pays des korrigans.

Ce roman m’a fait penser à deux autres histoires. D’abord au Livre des étoiles d’Erik L’Homme, qui est un classique de ma préadolescence, pour toutes les références au folklore celto-breton. Ensuite à Frankenstein 1918 de Johan Héliot, que j’ai lu en début d’année, pour l’idée du super-soldat et les travaux de Marie Curie.

En résumé, j’ai été charmée par l’ambiance et les thèmes principaux, mais un peu déçue par l’histoire en elle-même.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par huskylaika 2019-10-08T01:51:29+02:00
Juste un peu de cendres

Alors que dire... A ce niveau là tellement de choses.

L'histoire tout d'abord est très bien ficelé. On se trouve plongé dans un monde de zombies revisités. Mais surtout ne vous méprenez pas, c'est tellement bien mené que cela pourrait parfaitement tenir debout, car si proche du réel.

Les personnages sont très intéressants, que ce soit ceux du bon côté, comme du mauvais.

Enfin le travail sur le visuel est à couper le souffle. Ce mélange de 3D, de photos et dessins apporte quelque chose de très vivant au scènes. Incroyable de voir comment on été utilisé ses techniques, avec les couleurs ect, pour nous embarquer et permettre de nous fondre a l'histoire.

Je le recommande vivement c'est une extraordinaire expérience.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EliStrauss 2019-11-07T01:41:31+01:00
Juste un peu de cendres

Les illustrations m'ont attirees au debut mais cette histoire est glauque! Pas mon genre je pense.

Spoiler(cliquez pour révéler)ELLE A EMBRASSÉ UN SQUELETTE DE 1588 C'EST DÉGUEU!!!

Afficher en entier

Dédicaces de Thomas Day
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Le Bélial' : 14 livres

Gallimard : 11 livres

Glénat : 4 livres

Mnémos : 3 livres

ActuSF : 2 livres

Denoël : 2 livres

Les éditions Mnémos : 1 livre

Fleuve Noir : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array