Livres
477 481
Membres
458 039

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Timothé Le Boucher

211 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Percy0Jackson0y0Jack0Spark0adoro 2018-04-17T18:01:12+02:00

Biographie

Timothé Le Boucher est né le 25 octobre 19882.

Alors qu’il est étudiant à l’École européenne supérieure de l'image (EESI) à Angoulême — d’où il sortira diplômé d’un master Bande dessinée et un DNSEP, il présente « régulièrement des planches sur le site de Manolosanctis » où « les gens y échangent leurs points de vue sur le travail de ceux qui ont mis des planches en ligne » et, en pleines vacances d’août 2010, la maison d’édition Manolosanctis l’appelle pour une proposition d’un album de bande dessinée. L’auteur écrit donc trois différents scénarios, dont Skins Party qui, d’ailleurs, est vu de bon œil par les éditeurs.

-Wikipédia

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
81 lecteurs
Or
102 lecteurs
Argent
46 lecteurs
Bronze
24 lecteurs
Lu aussi
21 lecteurs
Envies
82 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
3 lecteurs
PAL
12 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.45/10
Nombre d'évaluations : 128

0 Citations 60 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Timothé Le Boucher

Sortie France/Français : 2019-04-10

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Auralice 2019-09-05T00:27:22+02:00
Le Patient

Il s'agit de mon tout premier Timothé Le Boucher. J'avais déjà "Ces jours qui disparaissent" dans ma liste mais, va savoir pourquoi, j'ai craqué sur celui-ci.

Pour commencer, j'aime le fait que ce soit un one-shot, et, assez conséquent en terme de pages comparé à une bande-dessinée classique. Le dessin est magnifique. Je n'aime pas quand les traits sont grossiers ou trop simplistes. Là, c'est juste parfait. C'est réaliste et lisse en même temps.

L'histoire m'a tenue en haleine tout le long, je n'ai même pas vu le temps passer.

Une bande-dessinée à dévorer sans modération un jour d'automne pluvieux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiLn 2019-09-07T19:25:17+02:00
Le Patient

Un thriller sombre, angoissant...des illustrations en parfaite adéquation avec le scénario...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evanna 2019-09-15T22:04:49+02:00
Le Patient

C'est un très belle bande déssinée. Je n'en attendait pas autant venant de cet ouvrage, je pourrias même dire que c'est le seule vraie BD (manga exclu) que j'ai vraiment aimée.

L'histoire est passionnante et intriguante, il est difficile de s'en détaché car l'auteur tien le suspense jusqu'au bout. En plus de cela, elle est en couleur et les dessins sont vraiment bien réalisés.

C'est extraordinaire.

C'est une BD que je recommande vivement, ses 292 pages valent la peine d'être lues.

Afficher en entier
Ces jours qui disparaissent

https://lespassionsdeviedefun.blogspot.com/2019/09/bd-ces-jours-qui-disparaissent.html

« Ces jours qui disparaissent » de Timothé Le Boucher est une BD qui m’a ébranlée, surtout dans la 2ème partie du récit, quand les évènements s’accélèrent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louji 2019-09-29T11:03:24+02:00
Ces jours qui disparaissent

Après avoir lu et adoré le "Patient" du même auteur, j'avais bien envie de découvrir le reste de ses œuvres. Et j'ai donc jeté mon dévolu sur "Ces jours qui disparaissent", un titre tout aussi mystérieux et psychologique que "Le Patient".

J'ai retrouvé avec plaisir le graphisme simple (mais pas simpliste !) et recherché de l'auteur. Certaines planches sans dialogues, avec seulement les mouvements et les corps pour exprimer, sont vraiment agréables à admirer. J'aime toujours autant le design des personnages ; ils sont tous super variés : couleur de peau, traits du visage, morphologie… Aucun ne se ressemble, chacun a son petit quelque chose… J'aime vraiment beaucoup cette diversité que met en avant T. Le Boucher, sans compter sur leurs caractères bien marqués, même parmi les personnages secondaires. De même, aucun personnage ne fait "stéréotypé", ils ont tous l'air sincère et naturel dans leurs actions et comportements… C'est tellement agréable de ne pas avoir de "gentil", de "méchant", de "Ah, elle, c'est la connasse de service" ou de "Lui, c'est le mec solitaire et inaccessible"… Vraiment rien de tout ça, chaque personne est propre à elle-même et ne dépend pas du protagoniste pour exister.

Question histoire, c'est rondement mené, avec un début percutant et droit au but. Du début à la fin, le doute s'installe, les questions s'enchaînent… Malgré la violence de la situation pour Lubin, le protagoniste, malgré son absurdité et son côté dramatique, il reste assez maître de lui-même et se résout à vivre cette situation du mieux qu'il peut. Les choses ne se dégradent que lorsque la vie de l'autre Lubin empiète sur la sienne. À partir de là viennent les petites mesquineries, jusqu'à ce que la communication soit coupée et que la balance du partage des jours penche sur la nouvelle personnalité…

Je n'en dirais pas plus, mais, même si je n'ai pas ressenti cette angoisse sourde que j'ai eue à la lecture du "Patient", je me suis sentie tout aussi déroutée et inquiétée que Lubin. En se mettant à sa place, je me serais sentir devenir folle. Lui, grâce à sa famille aimante, grâce à ses amis patients et sa copine compréhensive, il parvient à anticiper la tournure dramatique de sa vie, à profiter du mieux qu'il peut les jours qui lui restent… Son traitement est fin, réfléchi, mon attachement pour Lubin est allé croissant au fil des pages et j'avais une énorme empathie pour cet être qui ne sait plus qui il est, s'il mérite de vivre, si sa place dans l'existence est juste ou s'il n'a été qu'un bouche-trou au mal-être d'un autre. Beaucoup, beaucoup d'interrogations sont encore en cours à la fin de ma lecture… On a un goût amer en bouche, pour Lubin, pour son entourage, pour son existence brisée.

Le traitement de la schizophrénie et de la psychologie est toujours aussi intéressant. Pour moi qui n'y connais pas grand-chose, j'apprécie beaucoup l'angle que choisit T. Le Boucher pour parler de maladies mentales, de troubles psychologiques et des changements que ça implique dans le quotidien d'une personne. Surtout qu'on ne s'ennuie pas du tout à la lecture de cette BD… On est avides de la suite, de réponses, de compréhension, au même titre que Lubin qui appréhende son quotidien. En fin de compte, on ne sait plus trop où situer Lubin au milieu de tout ça et l'auteur nous laisse dans le même flou presque dérangeant que celui du "Patient" à la fin de l'histoire. À nous de chercher les réponses, de supposer ? À nous de choisir qui a vraiment vécu, qui était qui et si tout le monde méritait de vivre ? Dérangeant, mais passionnant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kid_A 2019-10-15T16:57:14+02:00
Le Patient

Après 'Ces jours qui disparaissent' que j'avais trouvé impressionnant à tous les niveaux, ce thriller psychologique m'a complètement emporté. Timothé Le Boucher est vraiment un auteur et un dessinateur d'exception avec beaucoup de mérite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lecoinlecturedenath 2019-10-23T21:15:10+02:00
Le Patient

Fan de "Ces jours qui disparaissent", j'ai voulu découvrir "Le patient". Je suis fan du graphisme de

Timothé le Boucher, un talent à suivre.

Une couverture magnifique qui annonce un suspens Hitchcockien, et nous fait penser aux "oiseaux".

Pierre Grimaud, âgé de 15 ans à l'époque est le seul survivant du massacre des Corneilles, c'est ainsi que l'on avait intitulé l'affaire à l'époque, en fait il s'agit du nom de la rue.

Toute la famille avait été assassinée au couteau mis à part deux survivants, Pierre grièvement blessé - dans le coma- et sa soeur Laure considérée un peu "débile", différente, simplette. On l'avait retrouvée errant un couteau à la main.

Quelques temps après le drame, Laure s'était suicidée.

Nous sommes six ans plus tard et lorsque Pierre se réveille, il est amnésique et encore paralysé. Il devra encore passer un petit temps à l'hôpital.

Anna Kieffer est psychologue spécialiste en criminologie, elle fait de la route pour suivre Pierre mais elle y tient car elle s'était occupée de l'affaire et avait suivi Laura. Anna va essayer de comprendre et essayer d'aider Pierre à retrouver la mémoire. Pierre fait des cauchemars et voit continuellement un homme tout en noir qui l'effraie.

Pierre et Anna deviendront complices au fil du temps, ce patient changera la vie d'Anna.

Un véritable thriller hitchockien, je le répète. C'est bien pensé. J'ai aimé la construction même si par moment on se perd un peu, c'est volontaire.

Un roman graphique de 300 pages dans lequel tensions, manipulations sont à l'ordre du jour. Le dessin est épuré. la maîtrise narrative est parfaite.

J'ai aimé que l'auteur nous parle également du rapport que l'on a au corps, de notre image par rapport à autrui.

L'auteur nous dépeint le parcours de jeunes adolescents victimes d'accidents de la route, du réapprentissage de la vie, de leur corps et de l'image que l'on peut avoir de soi. Il nous emmène au coeur de l'âme humaine; amnésie, manipulation, perte de la notion du temps et de son identité.

J'ai passé un excellent moment.

Ma note : 8.5/10

Les jolies phrases

Tout le monde porte un masque de normalité, il faut savoir regarder à travers d'infimes fissures de ce qu'il dissimule.

Ma psy m'a dit l'autre jour : après une fracture, un os cassé se reforme toujours plus solidement. Quoi ? C'est une métaphore. Ça veut dire qu'on sortira de ces épreuves grandis.

Vous savez je trouve que le sort qui m'est réservé est injuste. Des hommes d'état s"octroient le droit de mener des guerres qui provoquent des milliers de victimes. Les grands patrons exploitent les plus faibles au mépris des droits de l'Homme. Ils détruisent les ressources nécessaires à la survie de l'humanité. D'ailleurs une petite minorité possède la quasi totalité des richesses mondiales. Et enfin des millions d'animaux sont tués chaque jour dans l'indifférence la plus totale pour être consommés, ils sèment la mort en toute impunité. Je fais pâle figure face à eux.

Une victime est un terreau favorable à le redevenir.

https://nathavh49.blogspot.com/2019/10/le-patient-timothe-le-boucher.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ayu_lis_ 2019-10-27T15:11:52+01:00
Le Patient

J'ai préféré Ces jours qui disparaissent du même auteur mais les dessins sont tout aussi beau que le premier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Biibette 2019-11-04T13:30:06+01:00
Le Patient

Saisissant. En un mot, cet album est d’un bout à l’autre saisissant. Pour permettre à chacun de l’apprécier à sa juste valeur, je n’en dirai pas plus, simplement que de page en page l’ambiance s’épaissit, le ton s’obscurcit pour aboutir à un final qui laissera plus d’un lecteur hébété.

À l’image de son album précédent, l’auteur nous balade dans un tourbillon de questions et nous mène doucement, mais sûrement dans l’œil du cyclone. C’est typiquement la BD que j’ai envie de conseiller à tout le monde, juste pour pouvoir confronter mes impressions.

Afficher en entier
Ces jours qui disparaissent

Je suis tombée sur cette BD totalement par hasard, lorsque je cherchais des nouvelles lecture à la bibliothèque. Je pense que le destin m'as fait un immense cadeau: j'ai tellement apprécié cette histoire que je n'en ai pas les mots. Je suis passée par tellement de différentes émotions lors de ma lecture. Cette histoire m'as profondément touché. J'ai été surprise, j'ai ressenti de la joie, de la compassion, j'ai pleuré. En bref, cette histoire et géniale

Afficher en entier

Dédicaces de Timothé Le Boucher
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Glénat : 2 livres

Manolosanctis : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array