Livres
447 144
Membres
387 206

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Torey Hayden

724 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Ayat 2014-12-16T21:12:45+01:00

Biographie

Psychothérapeute de renom spécialisée dans le traitement des enfants autistes, elle s'est fait connaître du grand public en publiant plusieurs livres devenus des best-sellers, parmi lesquels ''L'enfant qui ne pleurait pas, L'enfant au chat, La forêt des tournesols, L'enfant blessée ou encore Les enfants du crépuscule'', tous parus aux éditions j'ai lu.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.27/10
Nombre d'évaluations : 142

0 Citations 147 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Torey Hayden

Sortie Poche France/Français : 2019-02-13

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par alawana24 2018-04-20T18:46:32+02:00
L'enfant qui ne parlait pas

Ce livre m'a fortement intrigué, j'aimerais, comme beaucoup, savoir ce qu'a vécu la petite réellement, et surtout pouvoir faire quelque chose pour elle. Ce livre a bouleversé ma vie... Il m'a révolté contre toute ces actions inhumaines que l'on peut faire à des enfants, innocents et insouciants !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laura-148 2018-04-27T00:13:53+02:00
L'enfant qui ne parlait pas

Je suis tomber sur ce livre par pur hasard chez moi. J'ai eu la curiosité de l'ouvrir. Je suis resté sans voix par l'histoire de la petite Jade. Une histoire assez triste et choquante pour une petite fille. Cependant ce livre reste quand même un bon livre même si l'histoire n'est pas très joyeuse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Totopinette 2018-06-13T14:49:41+02:00
L'enfant qui ne pleurait pas

On ne peut décemment pas juger de cette œuvre comme on jugerait une œuvre de fiction littéraire. Ici, il s’agit d’un vécu qui se doit d’être entièrement respecté. Il s’agit d’une vocation, qui se doit d’être admirée. Je vais donc choisir, dans ce cas, de donner mes impressions et mon ressenti sur ce bouleversant témoignage.
Dès le début du livre, j’ai perçu Torey comme une personne dotée d’une grande patience et très généreuse. Elle donne beaucoup de son temps et de ses pensées à ces enfants rejetés, oubliant parfois qu’elle-même a sa propre vie. Son métier oscille entre de très bons moments et de très grandes difficultés. Car avec ces enfants, le plus petit des tracas peut faire basculer leurs repères. Mais Torey reste forte et droite. Elle cache habilement ses émotions pour ne pas les troubler. Pour les faire avancer. Mais éduquer, pour Torey, ce n’est pas que leur apprendre de nouvelles choses. Éduquer, ça passe aussi par l’amour. Et de l’amour, elle leur en donne. Comme s’ils étaient ses propres enfants. Comme une mère, elle leur parle, les câline, les rassure, mais aussi, les dispute lorsque c’est nécessaire. Torey utilise un mot très choquant pour désigner sa classe : la classe-poubelle. Poubelle, car c’est là où atterrissent les enfants dont personne ne veut s’occuper. Comme s’ils n’étaient qu’un déchet de la société, on vient les jeter ici. C’est absolument atroce comme expression.
La petite Sheila, au départ, semble être une enfant très perturbée. Très dangereuse même. Ce sont ces caractéristiques qui font que personne, avant Torey, ne s’est attardé sur elle. On ne peut pas dire que son arrivée ne cause pas de problèmes aux autres enfants. Tous avaient trouvé leur équilibre. Et puis, tout a basculé. À ce moment, on se dit c’est injuste pour les autres. Ils n’ont pas à subir ça. Et puis, on comprend que ce n’est qu’une épreuve de plus afin qu’ils arrivent un jour à s’adapter à des situations inattendues dans leurs propres vies. C’est ce qu’on peut appeler, un mal pour un bien. À force de patience, Torey apprivoisera l’enfant et apprendra qu’elle est surdouée. Un Q.I. qui dépasse l’entendement. À six ans, elle sait lire, écrire et compter sans aucune difficultés. Son vocabulaire est même très développé, si bien qu’elle connaît le terme « biens mobiliers ». C’est en réalité, un petit génie. Mais ce petit génie s’avère être plein de troubles. Des troubles dûs à son enfance malheureuse. Comment une mère peut-elle abandonner son enfant ? Comment un père peut-il le battre ? Autant de questions qui resteront toujours incomprises, car il n’y aura jamais d’explications satisfaisantes à nos yeux.
Au bout de la lecture, on se rend compte qu’on a oublié que Sheila a kidnappé un enfant. On a oublié ses troubles. On a oublié ses petites sautes d’humeur. On ne voit plus qu’une petite fille qui demande de l’attention, qui a peur de l’abandon et qui, au fond, ne souhaite qu’une chose : être aimée. Elle est devenue, à nos yeux, une petite fille normale.
L’histoire de Sheila est un véritable crève-cœur. Comment ne pas s’émouvoir face à une petite fille, innocente, victime des erreurs de ses parents ? Comment ne pas en vouloir à ces parents ?
J’ai lu ce livre en une journée tant il était passionnant. Pas passionnant dans le sens où l’histoire était magnifique, poétique. Non, passionnant de voir le courage que cette petite fille déployait à être encore debout après toutes les atrocités qu’elle a subit. Un exemple de courage pour nous adulte, qui parfois nous plaignons de choses absolument futiles. Elle ne se plaint pas et ne pleure pas. Elle a vite compris que les choses ne sont pas toujours comme on souhaiterait qu’elles soient. Et, elle vit avec. Elle s’adapte ! Malgré les difficultés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ally08 2018-06-20T12:59:05+02:00
L'enfant blessée

j'aime beaucoup Torey Hayden, cette histoire est encore bien écrite comme les autres. Elle raconte les vies d'enfants qui arrivent dans sa classe et fait tout pour les aider

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Camstere 2018-07-16T20:23:58+02:00
La forêt de tournesols

j'ai trouver ce livre époustouflant! je l'ai dévorer en quelque heures, le début est peut long mais quand elle commence les révélations on ne peut plus quitter les pages des yeux

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nymphetamine 2018-08-21T11:31:27+02:00
L'enfant qui ne pleurait pas

Ce livre démontre une fois de plus, malheureusement, que la cruauté de certains humains n'a pas de limite. Heureusement que Torey est là pour nous redonner un peu d'espoir et d'humanité envers la petite Sheila.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chikita84 2018-08-23T08:09:25+02:00
L'enfant qui ne parlait pas

J'ai acheté ce livre sur une brocante car le titre m'a interpellé ainsi que la couverture avec cette enfant triste. Ensuite, le résumé m'a intéressé.

Que dire de cette lecture ? C'est très bien écrit. Je me suis tout de suite plongée dans le témoignage de cette psychologue. J'avais l'impression d'être face à elle, écouter ce récit. L'auteur est douée.

C'est accrocheur, très prenant. J'ai lu, tourné les pages rapidement car je voulais savoir ce qu'avais subi cette petite fille. L'horreur de la situation monte crescendo mais j'ai lu en m'accrochant mentalement. C'est tellement horrible que mon inconscient cherchait à me persuader que c'est qu'une simple fiction mais malheureusement, c'est une histoire vraie. C'est très émouvant, révoltant. Je ne suis pas sorti indemne de cette lecture... Je ne peux pas dire que j'ai aimé car peut-on dire qu'on aime ce genre de lecture ? En tout cas, ce n'est pas un livre qui nous laisse sans émotions, loin de là...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eveuuuh 2018-08-24T09:52:31+02:00
L'enfant qui ne pleurait pas

Mon premier livre de Torey Hayden et probablement pas le dernier. Le mot qui me vient en tête en pensant à ce livre c'est bouleversant. J'ai dévoré ce livre en 2-3 jours, il se laisse facilement lire et est très prenant, pour ma part je n'avais pas envie de le poser et je voulais continuer à découvrir l'histoire de la petite Sheila.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marinae 2018-11-21T13:47:00+01:00
L'enfant qui ne pleurait pas

J'ai adoré lire ce témoignage car il permet de voir les ressorts de la résilience. Ce qui manque à un enfant pour devenir un adulte accompli et surtout comment rattraper la mise quand tout semble pourtant perdu. Quel courage a cette femme dans sa vie pour vivre des situations difficiles si souvent. Je suis admirative.

Le seul bémol de ce livre est la fin. J'étais stressée car je voyais arriver la fin et je me disais "ho la la que va devenir cette petite fille ?" ok, elle a prévu le coup pour l'année d'après mais pour la suite ? De plus, elle continue de vivre dans un endroit déplorable et misérable. J'étais un peu fâchée par ce système inexistant pour ces enfants. En vrai, tout le monde s'en fout et c'est une personne seule (l'auteure) qui doit se battre contre le néant et l'indifférence.

D'ailleurs, j'ai vu qu'il y avait une suite à ce livre qui reprend semble-t-il avec plus de vérité le passé et le futur de la petite Sheila, un portrait sans concession et non avec une fin si peu réaliste et bien trop optimiste. Je ne cherchais pas à lire une histoire qui finit bien coûte que coûte, je ne lirai pas ce genre de témoignage sinon. J'aurais voulu plus de réalisme pour justement voir les ressorts de la résilience.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PtitOurs 2019-01-20T13:09:33+01:00
L'enfant qui ne parlait pas

Une histoire assez triste et choquante pour une petite fille. Ce fut un livre difficile à lire, mais je ne regrette en aucun cas d'avoir tourné ces pages.

Afficher en entier

Dédicaces de Torey Hayden
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

J'ai lu : 9 livres

Imprint unknown : 1 livre

Putnam Publishing : 1 livre

Editions Balland : 1 livre

Pocket : 1 livre

Presses de la Cité : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode