Livres
540 223
Membres
570 524

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Wilfrid Lupano

Auteur

716 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Lilou 2011-06-18T17:47:45+02:00

Biographie

Wilfrid Lupano est un scénariste de bande dessinée français, né le 26 septembre 1971 à Nantes et résidant aujourd'hui à Pau. C'est par une pratique assidue du jeu de rôle qu'il se forge un savoir-faire de raconteur d'histoires. Wilfrid Lupano rencontre le succès avec Alim le Tanneur, dessiné par Virginie Augustin. Suivront l'ivresse des Fantômes, et la farce romantique Célestin goble la lune. Fan de Franquin, Gosciny ou Gotlib, il revient à la bd d'humour avec les aventures de Sarkozix. Il poursuit son goût pour le second degré avec le nouveau western spaghetti : l'homme qui n'aimait pas les armes à feu.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
318 lecteurs
Or
770 lecteurs
Argent
569 lecteurs
Bronze
307 lecteurs
Lu aussi
390 lecteurs
Envies
280 lecteurs
En train de lire
13 lecteurs
Pas apprécié
13 lecteurs
PAL
98 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.84/10
Nombre d'évaluations : 740

0 Citations 316 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Wilfrid Lupano

Sortie France/Français : 2021-01-15

Interview

Vidéo ajoutée par HebusDeTroy 2018-08-07T08:40:09+02:00

Les derniers commentaires sur ses livres

Azimut, tome 1 : Les Aventuriers du temps perdu

Une histoire originale avec cette série de bd, le temps tient une place importante voire primordiale, les dessins sont magnifiques, un plaisir pour les yeux ! Pour en revenir à l'histoire je trouve qu'elle est très bien amenée les histoires de plusieurs personnages se croisent pour finalement n'en former qu'une

Afficher en entier
Les Vieux Fourneaux, Tome 6 : L'Oreille bouchée

C'est un plaisir de retrouver notre équipe de vieux amis. C'est un peu domamge d'avoir perdu la flamme des débuts. Et puis il ne faut pas tomber dans les bons sentiments au risque de perdre un peu son âme en chemin. Nos héros sont des hommes qui font des erreurs pas des donneurs de leçons. Enfin, si c'est la voie des auteurs, pas de problèmes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Life_IsAJoke 2021-01-17T10:38:40+01:00
Blanc autour

Des dessins magnifiques ! J’ai beaucoup aimé l’histoire, à vrai dire je ne connaissais pas du tout l’histoire de Nat Turner ni même celle de Miss Crandall.

Les personnages sont incroyables, Miss Crandall d’une part est un personnage assez imposant, une femme érudite, non-mariée et respectée à cette époque qui décide d’abandonner ses « privilèges », je trouve ça très poignant surtout que cette femme à exister. Ses élèves sont vraiment très différentes les unes des autres, au final je pense que le lecteur peut au moins s’identifier à l’une d’elle ou en apprécier l’une plus que l’autre. Pour ma part j’ai beaucoup aimé Elisa, elle est vraiment très pétillante et sa vision de voir la religion, j’ai adoré. L’un des seuls points négatifs c’est que j’ai eu l’impression qu’on « connaissait » beaucoup moins certaines filles. Spoiler(cliquez pour révéler)Dans le sens où par exemple Sarah se "rebelle" contre sa professeure ou Elisa qui affirme que Dieu est une femme noire

Les dernières pages de la BD sont à la fois tristes (pour tout avouer je m’attendais à quelque chose d’heureux pour tout le monde mais, étant donné que c’était tiré d’une histoire vraie…) et plein d’espoir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CupcakesEtAlice 2021-01-21T11:25:22+01:00
Blanc autour

Lupano et Fert nous livrent une BD puissante sur le courage d'une enseignante dans le Connecticut raciste du début du XIXeme pour imposer l'égalité éducative.

Basés sur des faits historiques réels, cette histoire nous rappelle que "le futur d'une éducation équitable pour tous repose entre nos mains".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Phyllodromia 2021-01-28T00:09:54+01:00
Blanc autour

Une super lecture très enrichissante, notamment grâce aux portraits des personnages (des femmes réelles) dressés à la fin de l'album. L'histoire est intéressante, bien menée, possède une pointe d'humour très agréable et léger, juste ce qu'il faut. On découvre avec horreur jusqu'où pouvaient aller les Hommes pour démontrer de leur haine envers les personnes de couleurs, encore plus quand il s'agit de laisser s'installer une école pour femmes de couleur... Un très beau récit !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par themusik 2021-01-30T17:26:50+01:00
Blanc autour

"Aucune journée dans cette école n’est éprouvante. C’est le monde tout autour de nous qui est une épreuve"

Merci à Netgalley & à Dargaud de m’avoir permis de lire cette BD.

Je connais plutôt bien le travail des deux auteurs/illustrateurs, j’aime tout particulièrement le style graphique de Stéphane Fert découvert dans Peau de milles bêtes puis dans Morgane. Pour Lupano, j’ai eu un coup de cœur pour Un océan d’amour donc je partais assez confiante dans cette nouvelle lecture.

Dans cette BD, il est question de racisme, d’accès à l’éducation et de discrimination car les auteurs se réapproprient un fait historique et nous plonge dans les Etats-Unis des années 1830. C’était très intéressant à lire car c’est inspiré de faits réels, cela permet d’approfondir un point de l’histoire et d’en apprendre plus sur cette période troublée.

Je suis encore une fois tombée sous le charme de la pâte de Stéphane Fert, graphiquement c’est magnifique, j’aime ce côté un peu brouillon de son dessin qui contrebalance avec la rudesse des propos abordés. Car oui, le récit est parfois dur à lire tant la haine est forte. Comme je le disais précédemment, l’histoire nous parle de Prudence Crandall et de son désir d’offrir à de jeunes filles noires une éducation, mais ce n’est pas si simple, même si nous ne sommes pas dans un Etat esclavagiste. Les mentalités sont bien ancrées et bientôt, c’est la colère et la discrimination qui attendent ces jeunes filles qui ont pour seuls péchés d’être femme et noire. Ce qui est intéressant, c’est la touche de féminisme qui s’immisce dans l’histoire, c’est quelque chose qui caractérise les ouvrages de Fert et on le retrouve également ici et j’aime la façon dont s’est amené au sein du récit.

Néanmoins, j’aurais peut être aimé plus de pages pour plus d’approfondissement, pour apporter plus de profondeur encore à l’histoire, pour la fin notamment que j’ai trouvé un poil abrupte. Pour finir, je dirais que le dossier à la fin complète parfaitement la lecture et apporte des précisions sur les héroïnes de cette l’histoire et ça ajoute au côté « documentaire » de la BD.

En bref, encore une réussite pour le duo Lupano/Fert qui s’essaye à la BD historique cette fois-ci. Même si j’aurais aimé qu’il y ait plus de pages, ça reste une belle découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslecturesdEsmeralda 2021-02-09T13:57:11+01:00
Blanc autour

Voici un récit historique qui devrait plaire à bon nombre d’entre vous. Je vois déjà vos petites mains frétillantes d’impatience pour vous le procurer. Il faut dire que la blogosphère est très enthousiaste à son sujet et je ne vous cache pas plus longtemps que j’ai également adoré.

États du Nord des Etats-Unis, début du XXe siècle, le Connecticut, état plaisant où les conditions des hommes et des femmes noirs sont relativement plus confortables que dans les États du Sud.

Non loin de la jolie bourgade de Canterbury, Prudence Crandall a ouvert un un internat pour fille …. blanche. Alors que la jeune Sarah, jeune fille noire, fait son apparition au sein de la classe, les voix s’élèvent contre cette arrivée qui présage des jours funestes. L’accès aux écoles pour les enfants noirs et d’autant plus les jeunes filles, est considéré comme une hérésie, laissant la porte ouverte aux actes de barbaries auxquels pourraient s’adonner cette communauté. Mais Prudence Crandall ne l’entend pas de cette oreille et est prête à affronter toux ceux et celles qui lui en voudront.

Puisant sa force dans ses convictions, l’école ouvre ainsi aux jeunes filles noires qui affluent de tous les États. L’enthousiasme conduit ces jeunes filles à croire à un monde meilleur où chacun et chacune vivraient dans ce monde universel. Aux côtés de Prudence, elles explorent le monde, développent leurs connaissances et jettent un œil critique et argumenté sur ce monde qui l’entoure.

Et puis les pires choses arrivent. La violence des mots, des regards, physique s’abat. Chemin intransigeant vers la mort, le désespoir et l’abandon. Mais la petite graine qu’a planté Prudence Crandall germe lentement mais sûrement et les jeunes femmes en devenir seront ce témoin inestimable que tout est possible.

Un roman graphique d’une pure beauté qui en quelques pages honore la mémoire de ces personnes qui ont fait l’histoire d’un pays. A partir de faits réels, Lupano Wilfrid donne force et conviction à une période chaotique. Une volonté farouche de poser les bons mots sur l’impensable et la cruauté, mais également d’en tirer cette essence même qui fabrique les héroïnes de toujours. Des illustrations douces dans les tons pastel qui contrecarrent la dureté de l’histoire. Je suis simplement charmée !

A ouvrir de toute urgence !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2021-02-15T15:18:22+01:00
Un océan d'amour

Quand on tombe sur un roman graphique à l'apparence d'une boîte de sardine au détour d'une étagère à la bibliothèque, il faut déjà s'attendre à ce que le contenu nous surprenne. Mais au de-là d'être un concentré de sardine, ce roman graphique est aussi un concentré d'émotions et il m'a totalement transportée.

On y fait la rencontre d'un couple de bretons qui a une existence des plus banale. Lui est marin-pêcheur ; elle est une bigoudène et une femme au foyer. Tous les jours, elle attend son retour au port. Sauf qu'aujourd'hui, il ne revient pas : son bateau s'est pris dans les filets d'un gros chalutier. Ni une ni deux, elle part à sa recherche. Durant leurs périples respectifs, ils vont faire des rencontres totalement folles : Che Guevara, des croisiéristes ou encore des pirates.

Sans aucun dialogue et uniquement par le pouvoir des illustrations et leurs expressivité, les auteurs parviennent à emporter le lecteur dans une formidable aventure touchante et tout en finesse. Sans être un coup de cœur, j'ai été totalement immergée dans le récit, bluffée par le travail graphique et bouleversée par la justesse du ton et l'aventure de ce couple prêt à tout pour se retrouver. De plus, les auteurs dissimulent subtilement un message d'alerte sur la pollution des océans ainsi que de belles valeurs de tolérance et de générosité qui font du bien.

Bref, un magnifique roman graphique entre fable écologique, aventure rocambolesque et histoire d'amour qui sent bon le sel et la sardine. Je vous recommande sans hésiter l'excursion sur cet océan d'amour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mana-no-Sekai 2021-02-16T09:14:26+01:00
Blanc autour

Je ne sais pas comment définir ma lecture, ni dire si j’ai beaucoup aimé ou non, car sachant que même romancés, ces faits restes réalistes, je n’ai pas pu m’empêcher d’être triste et par moment révoltée par la condition de ces femmes qui ne demandent qu’à apprendre et ne font de tord à personne. En plus d’ouvrir une réflexion sur le racisme de cette période, on a également les questions de la religion, et de la femme de manière plus générale qui sont évoquées : sa place face à l’homme dans la société, l’idée qu’instruite elle devienne une sorcière…

C’est donc un récit qui fait réfléchir !

Au niveau du graphisme, ce dernier m’a paru très beau mais je n’ai malheureusement pas pu en profiter pleinement, car la qualité du service de presse numérique était très basse, rendant les illustrations pixélisées et les bulles parfois illisibles (c’est sans doute une démarche pour éviter le vol, mais ça a un peu dérangé ma lecture, dommage). J’ai par contre beaucoup aimé la palette de couleur employée, qui jouait beaucoup sur le sépia et servait bien le coté historique de l’histoire.

Petit point bonus pour le dossier complémentaire à la fin, riche et très intéressant !

En bref, un récit à découvrir ! ^^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armenia 2021-02-18T20:28:01+01:00
Blanc autour

Basée sur des faits réels et marquants de l'Histoire abolitionniste aux Etats-Unis, cette bande dessinée au charme particulier donné par ses beaux dessins vous en apprendra beaucoup sur l'histoire des femmes, et particulièrement des femmes noires, dans un pays encore profondément raciste et misogyne, en 1832. En plus de cela, les personnages sont toutes des femmes fortes et attachantes à leur manière ; et les auteurs trouvent avec cet ouvrage un bon équilibre entre un traitement trop grave ou trop léger de nombreux sujets importants, comme le racisme, le sexisme, la violence, l'éducation, le mythe de la sorcière, etc.

Afficher en entier

Dédicaces de Wilfrid Lupano
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Delcourt : 35 livres

Dargaud : 12 livres

Vents d’Ouest : 12 livres

Boulevard des Bulles : 4 livres

Dargaud Benelux : 1 livre

France Loisirs : 1 livre

Kana : 1 livre

Rêves de Bulles : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array