Livres
443 369
Membres
378 756

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Yae Utsumi

31 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

MangaDramePsychologieHorreurSeinenSuspenseShōnenMeurtreAmitié

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.15/10
Nombre d'évaluations : 12

0 Citations 14 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Yae Utsumi

Sortie France/Français : 2019-03-06

Dernier livre
de Yae Utsumi

Sortie Poche France/Français : 2019-01-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Jusqu'à ce que nos os pourrissent, Tome 1

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais je ne suis absolument pas déçue ! J'aime bien ce secret qui lie ce petit groupe d'amis et suis curieuse d'en apprendre plus sur ce fameux maître-chanteur, entre autre chose. Je suis sûre que chaque membre du groupe a également ses petits secrets et il me tarde de les découvrir par la suite !

Afficher en entier
Jusqu'à ce que nos os pourrissent, Tome 1

Le premier tome de ce manga est intéressant dans son ensemble.

L’histoire commence lentement. J’avoue qu’au début je pensais que ce serait la vie routinière d’étudiants comme on peut en voir dans les mangas plus classiques. Mais on se rend compte que ce n’est pas le cas.

Les retournements de situations mettent peut-être un peu trop de temps à arriver mais une fois présents ils s’enchaînent parfois trop rapidement… C’est un peu déstabilisant…

Si la routine existe au début, le mangaka (l’auteur et illustrateur) ne nous fait pas non plus découvrir le quotidien des adolescents japonais. J’aurais vraiment voulu voir comment ils passaient leurs journées, les cours, leur temps libre et finalement ce n’est pas vraiment le cas… Nous sommes plus témoins de la relation qui les unit et finalement ce n’est peut-être pas utile étant donné que l’on peut découvrir cela dans le manga en général…

Les dessins sont bien faits et réalistes tout en restant dans le style manga.

Les cases sont vivantes et sont de tailles différentes selon les actions pour ne pas lasser le lecteur, c’est une bonne chose selon moi.

Le texte n’est pas trop présent et laisse bien la place aux dessins.

La fin est intéressante et me donne envie de découvrir les prochains tomes. On peut supposer qu’il y a une vraie suite puisqu’il y a encore beaucoup de questions sans réponses.

En résumé, un manga que je vous conseille de découvrir si vous ne le connaissez pas encore. Par contre ne vous fiez pas aux premières pages, jugez plutôt sur l’ensemble du premier tome.

http://fais-moi-peur.blogspot.com/search/label/affaire%20n°382

Afficher en entier
Jusqu'à ce que nos os pourrissent, Tome 1

Yae Utsumi entre en scène avec cette première série parue au Japon en 2016.

La couverture, le titre et le résumé de ce shonen ne laissent aucun doute possible quand au contenu de ce manga. Ma curiosité l'a emporté et j'ai bien fait. Moi tout ce qui est secrets j'adore!

Bien que construit dans un schéma classique mais efficace, l'histoire a très vite su me happer. Un suspens bien ficelé autour de nos cinq personnages tient le lecteur en haleine. Nous ne savons pas à qui appartient le corps qu'ils ont enterré, ni le mobile, ni les circonstances et si le mystère plane autour de cet évènement il vient s'y ajouter un maître chanteur qui aurait découvert leur terrible secret.

Les personnages sont attachants malgré que l'on sait qu'il ont commis quelque chose de terrible dans le passé.

Malgré un coup de crayon assez basique, le crayonnage bien maîtrisé refléte bien les émotions des personnages qui composent ce manga au scénario clair et cohérent.

En conclusion, Yae Utsumi a su me séduire avec ce premier tome très réussi dont je brûle de connaître la suite. Je vous retrouve en fin de série pour un avis global.

Afficher en entier
Jusqu'à ce que nos os pourrissent, Tome 1

Jusqu'à ce que nos os pourrissent est un seinen qui m'a donné envie de l'acheter dès que j'ai appris qu'il allait sortir prochainement en France, et je ne suis vraiment pas déçue de l'avoir ajouté à ma bibliothèque !

En lisant son résumé, j'ai tout de suite pensé au film Souviens-toi l'été dernier, que j'avais beaucoup apprécié, et même si finalement, les deux œuvres n'ont pas grand-chose en commun, elles sont, à mes yeux, aussi captivantes et intéressantes l'une que l'autre.

Dans ce premier tome, nous faisons la rencontre des cinq protagonistes de l'histoire - deux filles et trois garçons -, et bien que je ne les connaisse pas encore suffisamment pour me faire une véritable opinion sur eux, j'apprécie déjà Shintarô, le héros, et j'aime particulièrement la complicité au sein de ce petit groupe.

Shin me semble être un garçon très loyal envers ses amis, prêt à tout pour les aider, et j'apprécie beaucoup son tempérament. Même si beaucoup le taquinent en lui disant qu'il n'a rien de spécial, comparé à ses deux autres amis, je trouve qu'il apporte beaucoup à l'histoire et j'aime son courage, sa détermination et ses initiatives.

Kanzaki est un personnage que j'ai eu du mal à cerner depuis le début, et j'ai compris pourquoi lorsque j'ai atteint la fin de ce tome. Spoiler(cliquez pour révéler)Même si j'appréciais sa nature joyeuse et optimiste ainsi que le fait qu'il soutienne constamment Shintarô, je trouvais tout de même bizarre qu'il soit aussi agréable avec lui, alors qu'il aurait plutôt dû être jaloux de sa proximité avec Tsubaki. Le message griffonné sur la photo de classe de Shintarô a confirmé mes soupçons, mais j'avoue avoir tout de même être surprise par la toute fin de ce volume. Je ne m'attendais pas à ce que Kanzaki puisse être aussi violent, jaloux et mauvais. S'il pense que c'est en forçant sa copine à coucher avec lui qu'il va arranger sa relation avec elle, c'est qu'il doit franchement avoir un gros problème. En tout cas, il me tarde d'en apprendre plus à son sujet, de connaître son passé, de savoir s'il aide véritablement ses amis ou s'il n'est en réalité qu'un traître. Je me demande également si les autres amis de Shin sont aussi blancs qu'ils le paraissent, ou s'ils dissimulent eux aussi leur véritable visage derrière un masque amical et souriant.

Tsubaki, à l'inverse, m'a plu depuis le début. J'aime sa complicité avec Shin et le fait qu'elle semble sérieuse, réfléchie et travailleuse. Spoiler(cliquez pour révéler)Néanmoins, les quelques informations que l'on apprend à son sujet l'ont fait descendre dans mon estime. En assistant à quelques flashback de son enfance, j'ai l'impression qu'elle cache elle aussi un lourd secret et qu'elle n'est pas aussi innocente qu'elle voudrait le faire croire. Même si elle paraît plus agréable désormais, je n'ai pas du aimé sa façon de se comporter lorsqu'elle était plus jeune. Il est possible qu'elle ait véritablement changé depuis, mais je n'y crois pas trop et je préfère me méfier d'elle pour l'instant. En plus, je ne comprends pas pourquoi elle se laisse faire par Kanzaki et pourquoi elle déclare à Shin qu'elle l'aime car si c'est le cas, elle devrait avoir une discussion honnête avec son copain et le quitter. Là, j'ai juste l'impression qu'elle se joue des deux garçons, qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut, et qu'elle essaie surtout de s'accaparer Shintarô sans pour autant vouloir sortir avec lui. Enfin bref, tout ça pour dire que je n'ai pas du tout confiance en ce personnage et que je préférerais largement que Shin finisse avec Haruka qu'avec Tsubaki.

Ryû est un personnage un peu plus en retrait que les autres, mais jusqu'à maintenant, il a toujours été fidèle à ses amis et agréable avec eux, donc je n'ai rien à lui reprocher mais j'attends tout de même de voir comment il se comportera dans les tomes à venir, car dans ce genre de manga, il est difficile d'être complètement sûre que les intentions de tel ou tel personnage soient véritablement bonnes.

Pour finir, j'ai d'abord pensé qu'Haruka serait une fille un peu trop dragueuse et superficielle, mais ce n'est pas du tout le cas. Pour l'instant, je la trouve très mignonne, attachante, et même un peu fragile. J'aime beaucoup son lien d'amitié avec Shin et j'espère d'ailleurs qu'il finira avec elle à la fin de la série.

En ce qui concerne les dessins, je les trouve très réussis. J'aime beaucoup le physique des personnages, et certains passages sont assez sombres, ce qui colle parfaitement avec l'ambiance du tome. Même si Yae Utsumi dit au tout début de ce manga qu'il s'agit de sa première série à suspense, je trouve qu'il se débrouille très bien.

Seul petit bémol : les couvertures. Ce n'est clairement pas cet aspect du manga qui m'a donné envie de l'acheter, car je trouve qu'elles ne correspondent pas du tout à l'atmosphère et au scénario de ce seinen. J'ai même dû vérifier qu'il ne comportait pas d'ecchi, et étant donné que ce n'est pas le cas, je ne vois pas l'intérêt de représenter les personnages de cette façon.

Dans tous les cas, on a affaire ici à un véritable manga d'horreur, puisque certains passages sont très gores (en particulier lorsque les cinq amis doivent exécuter le premier ordre que leur donne le maître-chanteur). Toutefois, je dirais qu'au-delà du côté horrifique, ce sont surtout le suspense omniprésent et le mystère planant sur chaque protagoniste qui représentent les principaux atouts de ce seinen. Même si l'attitude et les choix de certains personnages m'ont déplu, en particulier à la fin de ce tome, j'ai vraiment hâte de lire la suite et de voir ce que l'auteur nous a réservé dans les prochains volumes !

Afficher en entier
Jusqu'à ce que nos os pourrissent, Tome 2

Grosse claque avec ce tome où le chantage se poursuit mais où des tensions apparaissent au sein des amis... Et quel rebondissement ! J'ai un peu vu venir "le" moment à suspense, mais ça ne fait rien, c'était quand même un sacré retournement de situation qui a eu tôt fait de chambouler toute l'équipe. J'ai hâte de voir la suite !

Afficher en entier
Jusqu'à ce que nos os pourrissent, Tome 2

Ce deuxième volume était aussi intriguant que le précédent et en le lisant, je me suis dit que j'ai vraiment bien fait de commencer cette série qui me faisait de l’œil depuis sa sortie.

Dans ce tome, on apprend un peu à connaître les cinq protagonistes, et on a également droit à quelques révélations à propos du père de Shin. En voyant comment il se comportait avec son fils et même avec ses voisines, il est impossible de ressentir la moindre pitié à son égard quand on apprend que le squelette que les cinq amis dissimulaient était le sien.

Comme annoncé dans le résumé, le maître chanteur fait de nouveau son apparition et oblige nos cinq héros à exécuter un ordre particulièrement gênant, notamment pour les filles. Ce passage était un peu cliché et inutile à mon goût, mais j'ai tout de même aimé la réaction des trois garçons, respectueux envers leurs camarades féminines. L'amitié autour de ces cinq lycéens est bien mise en avant, et il n'est pas difficile de sentir qu'un lien puissant les unit. Même quand certains membres du groupe vont mal, sont démotivés ou ont envie d'abandonner, il y en a toujours un pour remonter le moral des autres et les soutenir afin de les remettre sur pieds. La romance est également présente, mais c'est assez compliqué de savoir avec qui Shin terminera, et quels sont ses véritables sentiments. J'ai plutôt l'impression qu'il aime Tsubaki, mais parfois, on dirait qu'il éprouve également des sentiments pour Haruka (que j'apprécie toujours plus que Tsubaki, d'ailleurs).

Pour finir, le tome se termine sur un énorme rebondissement qui nous donne clairement envie de nous jeter sur le tome suivant. À vrai dire, quelques pages avant que ce coup de théâtre n'ait lieu, j'ai compris où l'auteur avait l'intention d'en venir, et ce qui allait certainement se produire, mais j'ai tout de même été choquée en découvrant que mes soupçons étaient fondés car j'espérais que mon hypothèse serait fausse.

Spoiler(cliquez pour révéler)Même si je me méfiais d'Akira depuis ce qui s'était produit à la fin du tome précédent, il ne méritait tout de même pas de mourir de cette façon et d'être démembré par ses amis... Mais le pire, c'est que Shin et Tsubaki ont été obligés de découper son corps en morceaux sur les ordres du maître-chanteur, sans savoir que celui-ci appartenait à leur meilleur ami, étant donné que le cadavre avait déjà été décapité. Ce passage est vraiment horrible, aussi bien pour Akira qui connaît un sort terrible, pour Tsubaki et Shin qui n'auraient probablement jamais obéi au maître-chanteur s'ils avaient su ce qu'ils étaient en train de faire, que pour Ryû et Haruka qui sont les premiers à trouver la tête d'Akira là où le maître-chanteur les a forcé à se rendre.

Après avoir déjà traversé plusieurs épreuves difficiles, stressantes, et traumatisantes, nos héros doivent donc encore faire face à une catastrophe qui changera à tout jamais leur vie... Comme quoi, ils auraient vraiment mieux fait de se dénoncer tout de suite plutôt que de cacher le corps du père de Shin et obéir aux ordres sadiques du maître-chanteur, qui va certainement finir par les mener à leur perte...

Dans tous les cas, malgré certains passages gores et horrifiques, j'aime beaucoup cette série et pour l'instant, elle répond parfaitement à mes attentes.

Les tomes se lisent toujours très voire même trop rapidement, et lorsque j'en ai terminé un, je suis chaque fois impatiente que le prochain sorte afin que je puisse l'acheter et le dévorer.

La preuve : j'ai déjà lu le troisième volume et je crois que je ne pourrai pas résister à l'envie de me jeter sur le quatrième lorsqu'il paraîtra, début novembre.

Afficher en entier
Jusqu'à ce que nos os pourrissent, Tome 3

Encore un excellent tome ! Yae Utsumi a beau en être à son premier manga d'horreur, il arrive chaque fois à me tenir en haleine jusqu'à la fin du volume et à me faire regretter de ne pas avoir la suite à portée de mains !

Dans ce tome, nous voyons de quelle manière nos quatre héros restants font face à la tragédie qui s'est déroulée à la fin du volume précédent. Malgré cet effroyable drame, ils ne peuvent pas se morfondre éternellement, car ils doivent désormais dissimuler le corps de leur ami s'ils ne veulent pas être accusés de son meurtre. Après avoir perdu un membre de leur groupe, Ryû aimerait se dénoncer à la police, mais n'ayant pas envie de finir leurs jours en prison, Shin, Tsubaki et Haruka s'opposent à cette idée et préfèrent affronter cette situation comme ils l'ont toujours fait jusqu'à présent plutôt que d'avouer leurs crimes. Toujours est-il que sans l'aide et le soutien de Ryû, les trois amis n'auraient sûrement pas réussi à agir aussi rapidement et à sortir de l'état apathique dans lequel ils s'étaient plongés depuis l'atroce découverte qu'ils ont fait dans le tome précédent.

D'ailleurs, je dois avouer avoir eu un coup de cœur pour Ryû, dans ce tome. Si jusqu'à maintenant il ne s'était pas encore beaucoup dévoilé et ne s'était pas beaucoup mis en avant, j'ai trouvé qu'il avait une place très importante dans ce tome, et ça ne m'a pas du tout déplu. Le fait que ce tome se concentre davantage sur ce personnage m'a au contraire fait plaisir, car il m'a permis de le voir sous un angle différent, et depuis, je l'apprécie autant que Shin. Même s'il s'agit d'un ancien voyou, il a bien changé depuis et j'adore sa complicité avec Shin et Haruka. D'ailleurs, si jusqu'à présent, j'espérais que Shin et Haruka finiraient ensemble (car je préfère Haruka à Tsubaki), je préférerais en fin de compte que Haruka sorte avec Ryû, malgré les sentiments qu'elle éprouve apparemment pour Shin. Même si j'aime beaucoup le héros, je trouve que Ryû est adorable avec Haruka, et j'espère qu'il aura le courage de se déclarer bientôt.

À part ça, j'ai beaucoup aimé en apprendre davantage sur la famille de chaque protagoniste. Dans pas mal de manga, les proches des personnages n'apparaissent que très rarement voire pas du tout, et parfois, on croirait presque qu'ils vivent tous seuls. Du coup, j'ai apprécié le fait que l'auteur choisisse de nous montrer les membres de la famille de Ryû, de Haruka et de Tsubaki. Le lien entre Ryû et sa mère était très touchant, les parents de Tsubaki semblent beaucoup aimer leur fille et ce qui arrive à sa grand-mère est triste, quant à la famille de Haruka, même si ses parents étaient un peu moins mis en avant, j'aime bien son lien avec sa grande sœur. Le fait que cette dernière travaille dans la police peut d'ailleurs aider nos héros, mais en même temps, c'est encore plus difficile pour Haruka, qui doit parler de l'enquête avec sa sœur tout en sachant que c'est elle et son groupe qui sont responsables de ces crimes.

Dans tous les cas, je trouve intéressant de suivre l'affaire à travers la sœur de Haruka puisque cela permet de voir où en est la police. Néanmoins, je dois avouer détester l'enquêteur avec qui travaille Midori. Le fait qu'il comprenne presque tout comme s'il était devin, qu'il soupçonne le groupe de Haruka et qu'il se croit supérieur à ses collègues m'agace énormément. Je veux bien qu'il soit très intelligent, mais de là à se rapprocher autant de la vérité en partant de simples suppositions me semble un peu surréaliste. Son comportement avec Midori me déplaît également, sans oublier son arrogance et la folie qui l'anime de temps en temps, comme s'il n'était pas plus sain d'esprit que les criminels qu'il traque.

Pour finir, j'ai adoré le dénouement, même si je m'attendais un peu à la révélation à laquelle on a droit à la toute fin. Spoiler(cliquez pour révéler)À vrai dire, j'avais déjà pensé qu'Akira était peut-être toujours vivant, et qu'il faisait semblant d'être mort, simplement pour se jouer de ses amis. Depuis le début, j'ai du mal à lui faire confiance, et ça ne m'étonnerait pas trop qu'il soit en fait le maître-chanteur. Même s'il était présent lorsque ce dernier appelait Shin, il peut très bien travailler avec d'autres personnes. Toutefois, si c'est le cas, j'aimerais bien savoir pourquoi il agi de la sorte et pourquoi il trahit ses amis alors qu'il voulait presque se dénoncer seul à la police du crime qu'ils ont commis il y a 5 ans. Et si je me trompe complètement, il me tarde de connaître l'identité du maître-chanteur et de savoir pourquoi Akira était mêlé à cette affaire.

Dans tous les cas, je ne peux qu'attendre avec impatience que le prochain tome sorte afin de comprendre davantage où l'auteur veut en venir mais également pour obtenir enfin quelques réponses à toutes les questions que je me pose !

Afficher en entier
Jusqu'à ce que nos os pourrissent, Tome 1

Je ne suis pas hyper fan des thrillers et ce, même lorsqu'il est question de mangas mais je me suis quand même laissée tenter par ce titre. Je m'attendais à ce que ce manga soit glauque à souhait au vu du titre et effectivement, il l'est!

Cinq jeunes gens ont fait un serment. Le serment de ne jamais révéler leur crime. Ils se réunissent chaque année depuis 5 ans sur le lieu où ils ont enterré la victime. Ils ont commis un meurtre, sans être inquiétés de quoi que ce soit et en font la célébration en déterrant le corps (du moins, ce qu'il en reste), raffermissant leur pacte de toujours garder le secret, de ne dénoncer personne et de toujours s'entraider quoiqu'il arrive. Au lycée et même en dehors des études, les cinq sont toujours ensemble (la petite nouveauté, c'est qu'il y a un couple parmi eux). Une petite peur que leur méfait soit découvert réside toujours, une certaine paranoïa s'installe et même de la méfiance vis-à-vis des uns et des autres. Et évidemment, le pire finit par arriver: le corps disparaît, quelqu'un les fait chanter et essaie de leur faire peur. Cette personne inconnue va leur jouer un très mauvais tour et cela va prendre des proportions énormes. Obligés de répondre à ses ordres, ils sont à nouveau confrontés à la mort et le cauchemar recommence!

On a donc 3 garçons et 2 filles dans le groupe. Akira est le beau gosse, le garçon populaire et il sort avec Tsubaki, jolie, la gentillesse incarnée. On a aussi Ryû, l'intello de service et ex-voyou, Haruka qui est très mignonne et espiègle. Le chef de la bande est en quelque sorte Shintarô, qui a le plus de sang-froid, mal vu par les autres élèves et qui est parfois inquiétant, je dois l'avouer. La force du manga est vraiment dans l’interaction entre les différents personnages.

On se pose mille et unes questions dès ce premier tome: qui est le maître chanteur? qui est la personne assassinée et dans quelles circonstances est-elle morte? Qui l'a tué sur les cinq ados? quel lien avaient-ils avec la victime? ... On a quelques réponses ou ébauches de réponses mais il faudra que ce soit un peu plus implicite pour que je puisse être sûre. Apparemment, tout serait parti de la maltraitance de l'un d'eux par un membre de sa famille!

C'est hyper malsain, glauque, assez violent, sombre avec des scènes assez macabres et choquantes. C'est totalement pour un public averti!

J'étais assez choquée de voir à quel point ce qu'ils ont fait les laisser de marbre au début, que la vie continue pour eux comme si tout était normal! Après, tout va virer au cauchemar et ils seront bien obligées de réagir! Mais quand même... ils étaient flippants!

Le graphisme est plutôt pas mal, très soigné, j'aime vraiment beaucoup et je trouve que ça va parfaitement bien avec l'ambiance qui se dégage du manga.

Un premier tome vraiment surprenant! Une belle découverte, j'ai vraiment envie d'aller jusqu'au bout de la série!

Afficher en entier
Jusqu'à ce que nos os pourrissent, Tome 2

Décidément, je suis toujours autant fascinée - et à la fois horrifiée haha - par cette lecture. L'auteur nous plonge dans une terrifiante histoire bien sadique comme je les aime... Il faut une imagination sacrément sombre pour inventer un truc pareil. J'adore !

Autant dans les graphismes que dans le fond qui ne cesse de me plaire et de délicieusement me choquer à chaque chapitre. J'aime aussi le petit côté humoristique apporté par le seul personnage de Shin !

Afficher en entier
Jusqu'à ce que nos os pourrissent, Tome 1

C’est un petit thriller mettant en scène un groupe de 5 adolescents qui seront sujets à un maître-chanteur dont on vient à se demander à quel jeu il joue, tant la rançon demandée semble perverse.

Intrigue sans surprise pour quelqu’une comme moi, qui lit pas mal de RP/Thrillers ; j’avais vite deviné comment les ados allaient devoir payer leur crime. L’histoire manque aussi un peu d’action et force un tantinet sur le gore. Mais les personnages, bienque clichés, captent l'interêt, on s’attache à eux et la fin pose /ouvre quelques questions sur les relations entre ces amis ados... je vais donc toute de suite enchaîner avec le tome 2 !

Afficher en entier

Dédicaces de Yae Utsumi
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Pika : 6 livres

Kodansha : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode