Livres
553 811
Membres
598 305

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Yoann Dubos

Auteur

33 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Maihem 2019-05-16T15:19:45+02:00
de

Biographie

Ce qui définit Yoann Dubos avant tout, c'est sa passion pour les univers fantastiques. Gamer invétéré, que ce soit de jeux vidéo, de TCG ou de jeux de plateau, les mondes imaginaires l'ont bercé dès le plus jeune âge. Films, séries et mangas particulièrement dans les domaines fantastiques ou SF viennent compléter ses appétits geekesques assumés. Ambition est son premier roman.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
4 lecteurs
Or
9 lecteurs
Argent
10 lecteurs
Bronze
5 lecteurs
Lu aussi
7 lecteurs
Envies
80 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
2 lecteurs
PAL
36 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.21/10
Nombre d'évaluations : 19

0 Citations 13 Commentaires sur ses livres

Prochain livre
de Yoann Dubos

Sortie France/Français : 2021-07-13

Dernier livre
de Yoann Dubos

Sortie France/Français : 2021-03-25

Les derniers commentaires sur ses livres

Ciel sans étoiles, Tome 1 : Ambition

http://www.unbrindelecture.com/2019/07/ambition-de-yoann-dubos.html bien que j’ai eu un peu de mal avec la construction du récit au début, je dois bien reconnaître que ce premier roman est très abouti et agréable à lire.L'univers est captivant et on finit par s'attacher aux personnages .

Afficher en entier
Ciel sans étoiles, Tome 1 : Ambition

Ce n'est pas une surprise mais ce livre a été un coup de coeur ? C'est une histoire qui se passe à la fois sur Terre , dans l'espace et j'ai meme envie de vous dire bien plus loin !

"Personne n'était préparé à affronter la résonance originelles..."

Imaginez-vous dans une société futuriste, où du jour au lendemains apparaissent dans les rue des êtres surnaturelles ! Comment réagirez-vous ? Comment humains et créatures réussiront-ils à cohabiter ?

On va voir apparaître des fées, des dragons mais aussi des créatures inconnus comme les Trigmyr ou les primas. Qui m'ont m'a foi pas mal intrigué ?

On suit Clay , l'héroïne principale . Une jeune femme qui n'a pas sa langue dans sa poche et pour qui ce nouveau monde va totalement bouleverser sa vie. J'ai beaucoup aimé le personne de Clay , elle m'a même pour certaines scènes assez choquée (La scène avec Tyrosh et Emilio pour ceux qu'ils l'ont lu) ? Elle est assez impulsive et irresponsable à certains moments mais c'est une femme fidèle et sensible quand on la découvre un peu mieux.

La relation d'amitié qu'elle lie avec Rorchelas ( oui plutôt spécial comme prénom) et super mignonne ? Heureusement que ce beau monsieur a été là pour elle quand elle était un peu... dépassée par les événements !

Oui car l'auteur n'a pas fini de nous surprendre ! Il nous ballonne dans tous les sens avec de nouvelles révélations inattendues ! Car oui , l'histoire prends un tournant plutôt.. surprenant mais je n'en dis pas plus faudra lire le livre ?? La plume de l'auteur est vraiment addictive et beaucoup détaillée ? On a aussi de grand écarts de temps parfois entre chapitres , des flash backs sur le passé des personnages qu'ils ont principaux ou non. Les personnages secondaires ont une place importante dans l'histoire ?

Bon cet épilogue plutôt énigmatique me donne vraiment envie de savoir la suite ! Ce livre est le premier tome d'une tétralogie ❤

Petite dédicace à Frustration ( oui c'est un prénom) qui est sorti de nul part au détour d'un chapitre mais qui m'a bien fait rire ?

Afficher en entier
Ciel sans étoiles, Tome 1 : Ambition

http://lire-une-passion.weebly.com/fantastiquelow-fantasy/ambition-tome-1-yoann-dubos

"​En résumé, ce premier tome est une déception et je m'arrête donc là avec cette série. J'ai trouvé que ça partait trop dans tous les sens, que parfois il n'y avait pas vraiment de fil conducteur, que l'auteur jetait des idées pour expliquer telle ou telle chose. L'intrigue était trop décousue et un peu what the fuck pour que je m'accroche. Dommage."

Afficher en entier
Ciel sans étoiles, Tome 1 : Ambition

En me décidant ENFIN de me lancer dans cette science-fiction qui trainait depuis fin juillet sur mon étagère, c’était avec appréhension que j’avais commencée à tourner les premières pages de cette dystopie. Dystopie qui s’etait soldée par une assez agréable surprise, mais aux tendances nuancées. ?D’un côté, on a un univers riche, développé et original. Je m’attendais plutôt à tomber dans un univers qui suit les bases du fantastique et comportant les créatures de base, à savoir les loups garous, vampires ou gnomes. Au lieu de quoi, on a affaire à des trygmirs, des morasques, et autres créatures tirées de l’imagination de l’auteur. Il y’a un réel travail de réflexion derrière le roman, et ça fait plaisir ! ? Au niveau de l’écriture, je n’ai pas grand chose à dire dessus ; le domaine est maîtrisé, et la plume est complexe sans pour autant que les mots soient compliqués à comprendre. Les descriptions données ne sont ni trop lourdes, ni trop légères, et on arrive à se projeter avec facilité les personnages ou les décors de l’histoire.

? Et en plus du bon point cité ci dessus, l’auteur nous livre des personnages attachants, aux personnalités qui tranchent des unes des autres. J’ai senti une réelle connexion entre les trois personnages, et une profonde affection pour Miranda et sa repartie de feu. J’ai plusieurs fois ri et souri à certaines de ses répliques ! S’ajoute aussi Cirylis, que j’ai particulièrement appréciée pour sa force d’esprit, et sa détermination sans faille vraiment impressionnante. ⛈ Par contre, il y’a quelques défauts que j’ai dégotés dans ce tome. Notamment dans le fait que le rythme du roman est assez particulier, voire confus ; on commence très lentement au début du roman, bien que je pense que cela a été nécessaire pour nous introduire dans l’univers. L’action met du temps à venir, et j’ai eu du mal à discerner le fil d’intrigue à mesure que les pages tournaient. Surtout que vers la fin, le tout par en vrille, on nous balance un surplus d’informations trop importantes qu’on arrive finalement pas à saisir entièrement. Et de ce fait, c’était confuse quand j’avais tourné la dernière page du livre.

Mais en soit, j’ai passé un assez bon moment de lecture, même si j’ai le pressentiment que l’auteur pourrait avoir pu pousser le bouchon encore plus loin pour améliorer le tout. Un premier roman assez confus mais assez concluant !

Afficher en entier
Ciel sans étoiles, Tome 2 : Compassion

Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique de Compassion écrit par Yoann Dubos. Je remercie infiniment les éditions Snag Fiction pour l'envoi de ce deuxième tome aussi magnifique que son prédécesseur à mon sens (merci Aurélien Police pour son talent artistique de folie !).

Mais là où Compassion m'a véritablement et fort agréablement surprise, c'est qu'il dépasse clairement Ambition en terme de contenu à mes yeux ! En effet, si vous avez une (très) bonne mémoire, vous vous souviendrez sans doute que ma lecture du premier tome avait été sympathique mais sans grand plus. J'avais surtout trouvé qu'il y avait tout un potentiel non exploité autour de l'histoire de la fameuse Barrière entre l'univers surnaturel et le monde connu, des newcys (tout être non humain ou qui ne l'est que partiellement pour vous résumer simplement la chose) et des primas, ces entités divines indubitablement mystérieux qui ne montrent le bout de leur nez qu'à la toute fin du tome un (de façon assez tonitruante et spectaculairement angoissante, par ailleurs). S'ajoute à cela que je ne voyais pas où l'auteur voulait en venir, où il voulait précisément nous amener. En clair, Ambition m'avait laissé avec beaucoup de questions sans réponses et m'avait laissé dans un état de confusion et d'insatisfaction intense dont le prima Frustration est certainement la plus parfaite incarnation.

Ici, j'ai enfin eu le droit à mes éléments de réponses. Bien sûr, étant donné que la saga sera une tétralogie et que nous n'en sommes encore qu'au tome deux, Yoann Dubos ne nous livre pas toutes les clés en main, sinon ce serait beaucoup trop facile et cela en perdrait toute sa saveur. Néanmoins, je considère que j'ai désormais suffisamment d'informations pour visualiser clairement l'objectif de l'auteur avec cette saga, qui est loin d'être un simple amas d'éléments fantastiques et de cyberpunk extrêmement cool au demeurant mais peu ou prou de liens entre eux comme je pouvais le penser de prime abord, et donc pour pouvoir ronger tranquillement mon frein en attendant d'obtenir l'élucidation pleine et entière de cette déroutante prophétie qui ne facilite assurément pas les choses à mes personnages favoris.

En parlant de ces derniers, qui constituaient le grand point fort du premier tome à mon humble opinion, j'ai pris un plaisir non dissimulé à les retrouver dans ce tome-ci ! Miranda est une héroïne badass tout ce qu'il y a de plus attachiante (comme on peut le lire sur certains t-shirts pour femmes, j'ai découvert ça tout récemment, si, si) et au charme toujours aussi irrésistible qui cache sacrément bien sa vulnérabilité, son capacité de discernement et sa grande sensibilité comme elle nous le démontre ici. J'ai hâte de découvrir ce qu'il va advenir d'elle car elle s'avère définitivement être au cœur des enjeux de la saga et j'en ignore encore les raisons pour tout vous avouer.

Je n'épiloguerai pas plus avant sur Louis et Rorchélas car ils sont tout bonnement fidèles à eux même dans Compassion - un peu effacés et mis de côté peut-être au profit du nouveau protagoniste qu'est Trémor, mais cela ne m'empêche pas de toujours autant les aimer du plus profond de mon être.

Non, ce qui m'intéresse tout particulièrement, c'est de m'épancher un peu plus sur le cas de Trémor. Cet androïde dépassant toute création robotique que l'on connaît à ce jour m'a perturbée au plus haut point car je me suis surprise à me soucier de son sort comme je l'aurais fait d'un véritable être de chair et d'os. J'ai trouvé que l'auteur soulevait l'épineuse question de la frontière entre humanité et robotique avec beaucoup d'habilité et de justesse au travers de l'épatante et merveilleuse complicité s'instaurant de façon toute naturelle entre Miranda et notre fragment au goût vestimentaire indéniablement prononcé. De façon globale, les divers personnages de ce récit sont extrêmement bien travaillés et pensés : on les adore ou on adore les détester. Une chose qu'on ne peut guère leur nier est qu'ils sont tout en nuances, d'une complexité dans leur raisonnement presque opaque pour certains, ce qui les rend diantrement fascinants et intéressants à analyser et à voir évoluer.

Dernier point que je souhaitais aborder avant de clore cette critique littéraire : la fin de ce deuxième tome. Personnellement, je veux bien qu'on m'explique les toutes dernières pages de ce livre. De mon côté, je suis larguée complet ! Bon, en réalité, je pense avoir compris certains aspects de ce dénouement pour le moins ahurissant mais si jamais l'auteur passe par là, je serais ravie qu'il éclaire ma lanterne ! Dans tous les cas, cette conclusion aura respecté une certaine cohérence vis-à-vis du reste de l'ouvrage, résolument surprenant de bout en bout, c'est bien le mot.

Pour conclure, je ne peux que vous recommander cette formidable tétralogie qui s'annonce. Pour ma part, je n'avais été que moitié convaincue par le premier tome et heureusement que j'ai in fine laissé sa chance à la suite de la série car cette dernière s'est révélée être moins brouillonne, plus étoffée, approfondie, pertinente et captivante avec en outre une intensité dramatique presque constamment à son paroxysme et une impressionnante brochette de protagonistes hauts en couleur qui nous attendrissent au plus haut point pour certains, qui nous exaspèrent à ce même degré pour d'autres et il y en a d'autres encore qui risquent de nous jouer de mauvais tours dont nous ne reviendrons probablement pas. Il me tarde vraiment de découvrir tout cela dans le tome trois !

Afficher en entier
Ciel sans étoiles, Tome 1 : Ambition

Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/ambition-de-yoann-dubos/

Un roman à la croisée des genres…

Dans cette histoire, nous découvrons un univers très original aux côtés de différents personnages charismatiques et singuliers.

Tout commence lors d’une mission spatiale où un vaisseau explose en percutant une barrière invisible. À partir de ce moment, toutes les créatures fantastiques alors invisibles aux humains leur apparaissent…

On va suivre différents points de vue qui vous nous aider à avoir une vision globale d’un univers riche et fascinant qui m’a beaucoup plu. On va découvrir une multitude de créatures fascinantes très différentes. De plus, on va aussi avoir un aperçu du côté politique de ce monde régit par les plus grosses entreprises internationales… Qu’est-ce que ça a changé ? Comment en sont-ils arrivés là ?

J’ai trouvé l’intrigue vraiment bien ficelée et ponctuée de plusieurs rebondissements qui rendent le tout très addictif. J’ai beaucoup apprécié ma lecture et j’ai hâte de connaître la suite de cette histoire qui se termine ici avec un épilogue surprenant qui présage de très bonnes choses pour la suite !

Ambition est un roman qui m’a beaucoup plu. Il nous expose une histoire à la frontière entre fantasy et science-fiction. Les personnages sont très différents les uns des autres et ont tous une particularité qui les rend inoubliables. L’univers est riche et original et l’intrigue est ponctuée de rebondissements qui donnent un certain rythme au récit et rendent le tout franchement addictif. J’ai hâte de découvrir la suite de cette histoire qui est d’ailleurs sortie cette année !

Afficher en entier
Ciel sans étoiles, Tome 1 : Ambition

http://papillonvoyageurbloglivresque.weebly.com/chroniques-livres/ciel-sans-etoiles-tome-1-ambition-yoann-dubos

Malgré le temps que j’ai mis à lire (et chroniquer) ce roman, je vous l’annonce d’emblée : Ambition, le premier tome de la tétralogie Ciel sans Étoiles, a frôlé le coup de cœur ! Ce roman de science fantasy aux allures de jeux-vidéos est le premier du genre que je lis. En effet, avant de découvrir cette histoire, je ne connaissais pas encore le style shadowrun, tirant son nom de celui d’un jeu sorti en 1989, et cette histoire m’a permis de m’y plonger en douceur.

« Shadowrun is a science fantasy tabletop role-playing game set in a near-future fictional universe in which cybernetics, magic and fantasy creatures co-exist. » d’après definitions.net.

En gros, Ambition mélange les genres et les créatures, aussi diversifiées les unes que les autres. L’humain augmenté côtoie le surnaturel, les avancées technologiques cohabitent avec des créatures fantastiques et qualifiées de merveilleuses dans les mémoires collectives, rendant ainsi la réalité un peu plus dure. Ce cocktail de genres m’a tout de suite intriguée lorsque j’ai lu le résumé… J’ai plongé dans cet univers spectaculaire dès la lecture du premier chapitre. Il donne le ton doux-amer dont le roman se pare tout du long. D’ailleurs, il nous laisse un souvenir beaucoup plus âcre que sucré ; il semblerait que l’auteur prend un malin plaisir à torturer ses personnages.

Bien qu’un peu lent à démarrer, le scénario s’avère très cohérent dans son ensemble et chargé de péripéties et rebondissements. Il s’agit d’un bon premier tome avec les caractéristiques de ce dernier : une mise en place longue mais nécessaire, l’introduction des personnages-clés, des scènes très emblématiques pour nous faire comprendre les enjeux sociétaux, de nombreux dialogues dynamiques qui en apprennent sur les différents intervenants et leurs objectifs, etc…

L’aspect politique du livre nous attire dans des passages très iconiques où de grands dirigeants entament des débats sans fin autour de plusieurs questions qui, selon moi, peuvent faire échos au racisme encore présent à notre époque. Les humains – souvent augmentés, aux organes vitaux améliorés – s’unifient contre ce qu’ils considèrent comme un « envahisseur », tandis que de l’autre côté, les créatures magiques se disent la même chose de toutes les autres races. Au final, les uns ont vécu sans se douter qu’il existait d’autres formes de vie invisibles autour d’eux, tandis que les autres ne se doutaient pas une seule seconde qu’ils seraient vus du monde entier à un moment donné. Cette société chamboulée doit réagir pour s’adapter (ou refuser ?) le changement. Ce lien, entre le futur de Yoann Dubos et le présent dans lequel nous plongeons actuellement, me fascine.

Selon moi, Ambition s’imprègne tellement de la passion que l’auteur a pour les jeux-vidéos que, en lisant, j’éprouvais la sensation étrange de me trouver ailleurs que dans un livre. Sous mes yeux, je voyais défiler des cinématiques, des scènes d’action en accord avec celles, endiablées, d’un format plus visuel… Ce subtil pont entre littérature et aventure vidéo ludique ancré dans différents genres de SFFF que tout oppose m'a vraiment éblouie !

Ce que j’ai vraiment le plus apprécié dans ma lecture a sans aucun doute été le style de l’auteur. D’une fluidité à toute épreuve – même dans les passages les plus complexes à narrer, comme les discussions enflammées du Conglomérat –, son écriture m’a happée dès que je replongeais dans ma lecture. À partir du moment où je parvenais à me remettre dedans, je ne mettais pas beaucoup de temps à me reconnecter avec son background impressionnant et ses personnages attachants. Je trouve les scènes d’action particulièrement réussies, dotée d’un entrain que l’on retrouve dans sa plume. Comme si l’adrénaline me gagnait autant qu’elle stimulait les différents protagonistes principaux comme récurrents. Un mélange entre langage soutenu et familier, où l’alambiqué cède de temps en temps sa place à la simplicité. Une fusion de genre, un style mixte et beaucoup de répliques marquantes ; le combo gagnant !

Je disais précédemment que les personnages sont attachants. Toutes mes chroniques sont garanties sans spoilers, et celle-ci ne fait pas exception. Sans trop en dévoiler, je vais parler de Miranda Clay, l’une des protagonistes. Je la considérerais même comme « héroïne », même si d’autres personnages gravitent autour de l’intrigue, laquelle dépasse parfois un peu la jeune femme. Malgré son caractère haut en couleurs, j’ai adoré découvrir toutes les nuances de Clay. Elle se montre courageuse, prête à tout pour les personnes qui lui sont chères – et qu’elle compte en général sur les doigts de sa main. Sa loyauté et son impulsivité ont d’ailleurs tendance à dépasser sa raison… Et derrière sa hargne et ses piques salées se cache une véritable pépite. J’ai de plus en plus de mal à me lier aux personnages principaux des romans, surtout ceux et celles qui sont les plus mis(e)s en avant. Ceci dit, avec Miranda, j’ai su dès le début que ça allait coller et que ses interventions me feraient toujours marrer. Elle aura su me faire ressentir diverses émotions fortes et un certain dévouement (que je ne saurais expliquer) envers sa personne. Je me proclame #TeamClay !

Pour en venir à la fin… Eh bien ! je pense que c’est vraiment le seul point du roman qui m’a laissé… perplexe. Je préviens d’avance que ce paragraphe est très subjectif (encore plus que le reste de mon avis !) : les dernières pages m’ont semblé « too much ». Non pas ennuyeuses, non pas lourdes… Disons que le roman mélange beaucoup de genres, d’aspects, de styles, et que le final m’a vraiment donné la sensation que cela allait encore plus loin, sans aucune limite. J’ai cligné plusieurs fois des yeux en me disant « Whaaaaat ? », tant ça m’a déstabilisée. Bien entendu, cela n’est pas du tout un défaut, je vous partage juste mon ressenti quant à l'un des revirements étonnant qui débarque un peu sans prévenir. Cette fin m’a vraiment perturbée ! Ceci dit, elle me donne envie d’en savoir plus, et tout le reste du roman a été un véritable délice. Je suis impatiente de lire Compassion, le deuxième opus de cette tétralogie au potentiel énorme !

Grosso modo, Ambition est un roman qui jongle entre la fantasy et la science-fiction, inspiré du style shadowrun propre habituellement aux jeux-vidéos. Si cet ouvrage rappelle sans contexte ce format audiovisuel que j’affectionne tout autant que la lecture, il reste accessible même aux lecteurs qui n’en sont pas férus. Tous les ingrédients pour vous faire passer un merveilleux moment sont au rendez-vous dans ce premier tome introductif : une mise en place maîtrisée, des personnages authentiques, un soupçon d’action survoltée et un style aguicheur. Cette histoire questionne l’humanité, ses enjeux sociétaux, ses réflexions au-delà du réel et de l’impensable et repousse ses limites toujours plus loin, jusqu’à ce que nos questions ne trouvent plus aucune réponse logique. Alors, intrigués ? Pensez-vous être de taille pour affronter la Résonnance originelle ? 2312 n’attend plus que vous… Une aventure très originale que je ne peux que vous conseiller, d’autant plus si vous aimez être surpris dans votre lecture !

Afficher en entier
Ciel sans étoiles, Tome 1 : Ambition

Tout d’abord merci à la maison d’édition pour l’envoi du roman.

L’histoire – Nous sommes en l’an 2312, les humains accumulent les conquêtes spatiales, jusqu’au jour où un vaisseau va briser un filtre invisible entraînant beaucoup de changements. En effet, à partir de ce moment appelé « la Résonnance originelle », des créatures surnaturelles vont être dévoilées. Sans le savoir, les humains vivaient avec ces créatures, mais elles étaient invisibles. Cette résonance va donc bouleverser la vie des humains et des créatures, la vie des humains, car vous vous rendez bien compte que savoir que votre voisin a un chien qui peut se transformer et te bouffer ce n’est pas foufou… et la vie des créatures, car elles n’avaient pas l’habitude qu’on les voit et qu’on les fuit. Pour que la vie soit mieux organisée et que des guerres n’explosent pas, les humains ont donc créé un Conglomérat, une espèce de gouvernement pour gérer leurs relations, pour lutter contre le racisme envers les créatures, mais également pour pouvoir « asservir » les créatures afin qu’elles travaillent pour nous.

Quand on commence le roman, tout cela est déjà en place et on va suivre Medv, qui est chargé de récupérer les dettes des gens et Clay, jeune femme qui a survécu à la Résonnance. Les deux vont s’associer et découvrir que tout n’est pas si rose au sein de ce Conglomérat.

Report this ad

J’ai bien aimé cette histoire et l’univers mis en place. Cependant, je n’ai pas tout compris, l’univers est très complexe et je trouvais qu’on nous collait parfois bout à bout des passages sans explications et sans réel sens et j’avoue avoir été souvent perdue. De plus, il y a énormément de personnages et je les confondais, je ne savais plus qui était qui, car une fois on les appelle par le prénom puis une autre que par le nom de famille… Bref, je ne suis pas sûre d’avoir tout saisi et c’est dommage, car l’univers promettait d’être très intéressant et différent de ce qu’on a l’habitude de lire.

Les personnages — Tout d’abord il y a Medv (souvent appelé Rorchélas), un personnage intéressant, mais qui est, selon moi, développé trop tard. On ne découvre son identité qu’à la page 159, au cours d’un chapitre qui lui est dédié et même là on ne le développe pas tant que cela. Je ne sais vraiment pas quoi en penser… je ne le déteste pas, mais je n’étais pas très attachée à lui.

Ensuite, Clay (appelée Miranda dans le roman) est un personnage qui m’a beaucoup plu, elle se fait incendiée de partout, car elle est la seule survivante, je l’ai trouvé mignonne et je ressentais beaucoup de peine à son égard.

Enfin, Béron (ou Louis) est un personnage qu’on ne voit que vers la deuxième partie du roman et je l’ai adoré ! Il est très attachant même si, encore une fois, j’ai eu du mal à tout saisir et à aimer les personnages comme j’aurais dû.

La plume de l’auteur – J’ai eu beaucoup de mal avec son style d’écriture. En effet, on a des flash-back sans liens les uns avec les autres, des moments où on ne comprend pas tout et j’ai trouvé parfois que c’était très brouillon. Cependant, ce roman s’est lu très rapidement : en 2 jours il était fini, la plume est additive et on a envie de continuer à lire.

En résumé, j’ai aimé ce roman, mais sans plus. Pour moi, les 200 premières pages étaient trop confuses, je ne comprenais rien, ça n’avançait pas, mais passé ce cap, c’est un vrai page turner ! Je ne sais pas encore si je lirai la suite, la fin me fait hésiter, car j’ai aimé ces 180 dernières pages, mais est-ce que je les aimé au point de lire la suite ? Je ne sais pas encore, je verrai.

Si vous l’avez lu venez échanger, ça me ferait plaisir de connaître l’avis des gens, si vous avez lu le tome suivant n’hésitez pas à me dire s’il vaut le coup ou non. En attendant, je vous fais de gros bisous et vous souhaite de très bonnes lectures.

Afficher en entier
Ciel sans étoiles, Tome 1 : Ambition

Très bonne découverte j'ai adoré ce livre sont univers, les personnage tout j'ai hâte de découvrir la suite de ces aventures.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sandrine-330 2021-02-18T11:21:41+01:00
Crocs & Alambics

Merci à Crin de Chimère pour ce nouveau service presse. Leur première anthologie de science fiction regroupant onze petits génies de l’écriture et pas des moindre.

Au programme Moonshine, Sangpiternel, Caris et Cagon, Partie de chasse, Où est le monstre, La plus belle des réussites, cauchemar organiques, Ad Monstrum et un bonus Xoth.

Je me suis jetée sur ma lecture dès la réception et je ne suis pas déçue. Bon comme tout les collectifs, il y a de coup de cœur, merci Alexandre Fritz Karol et d’autres avec lesquels j’ai eu plus de mal. Il en faut bien pour tous les goûts mais chacune a une touche d’horreur : que ce soit avec des créatures, des cauchemars, des extra-terrestre ou autre… oh oui, ils ont beaucoup d’imagination. Certaines m’ont bluffé, d’autres ont été survolé, comme Moonshine.

J’ai adoré voir la plume de chaque auteur prendre vie et me régale de leurs mots et histoire… Ils ont réussi à me captiver chacun à leur façon. Et le bonus, un vrai régale, totalement différentes des autres mais tellement addictive…

Au final, malgré quelques affinités avec certaines et pas d’autres. Crocs et alambics est une découverte, que ce soit sur les histoires ou les auteurs. Les plumes sont agréables et les univers lol. Surtout à ne pas manquer !!!

Afficher en entier

Dédicaces de Yoann Dubos
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Snag : 3 livres

Éditions Crin de chimère : 1 livre

Crin de chimère : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array