Livres
415 167
Membres
327 413

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Autoboyography



Description ajoutée par Mihai_Diana 2018-04-12T11:39:09+02:00

Résumé

Lorsque la famille de Tanner Scott quitte la Californie pour le plus traditionnel État de l’Utah, le jeune homme se rend à l’évidence : il va falloir rentrer dans le placard à nouveau. Après tout, il ne lui reste plus qu’un semestre à tirer avant la liberté (comprendre : fuir ce patelin dès que possible).

C’est alors que sa meilleure amie Autumn lui lance un défi : le prestigieux Séminaire de Provo High. Un programme où les étudiants ont quatre mois pour rédiger un roman. Challenge accepté ! Et Tanner ne regrette pas son choix. Il ne lui a fallu que quelques secondes pour repérer Sebastian Brother, le petit prodige – et accessoirement mormon – qui a remporté le Séminaire haut la main l’année passée.

Et quelques semaines pour tomber éperdument amoureux de lui…

Afficher en entier

Classement en biblio - 71 lecteurs

Or
26 lecteurs
PAL
54 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Maelis31 2018-04-11T11:50:36+02:00

Il y a soixante ans, ils auraient été aussi outrés si tu avais ramené une fille noire à la maison. Elle aurait eu les bons organes, mais pas la bonne couleur de peau. Tu vois le ridicule ? Ce n'est pas penser de façon indépendante ; c'est décider comment aimer ton enfant, ton propre enfant, à cause d'enseignements périmés.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Commentaire ajouté par Jordan
Or

Vibrant et coloré, Autoboyography est un roman qui fait la part belle à toute la palette d’émotions possibles et imaginables qui découle d’une relation amoureuse. Oscillant entre passion et répulsion, l’histoire de Tanner et Sebastian nous prend aux tripes, nous déchire et nous fascine. Christina Lauren nous permet de plonger au cœur d’une intrigue contemporaine aussi touchante que juste et explore de nombreuses thématiques trop peu abordées dans la littérature contemporaine. Grâce aux protagonistes complexes et profonds qui portent cette histoire, l’auteure parvient à nous en faire voir de toutes les couleurs tout en évoquant des sensibles sujets qui, à coup sûr, en raviront plus d’un.

Le lien qui unit Tanner et Sebastian est loin d’être simple : issu d’une famille mormon, Sebastian baigne dans un univers dans lequel la religion et le culte ont une importance capitale. J’ai énormément apprécié cet aspect de l’intrigue car, dès lors, tout un tas d’informations concernant la théologie du mormonisme nous est offert. Ceci, au-delà de nous permettre d’en apprendre beaucoup plus sur les croyances et pratiques de cette communauté, est un véritable atout pour mieux cerner, comprendre et identifier le personnage de Sebastian. A l’instar de Tanner, c’est un héros ambiguë, mature, à la fois sûr de lui mais qui se cherche encore en profondeur sur certains traits de sa personnalité. Indéniablement, c’est ici que se cache la force de l’auteure : ses héros sont humains, crédibles et époustouflants. Contrairement à Sebastian, Tanner est un jeune homme qui se connaît et est déterminé, il ne s’attend juste pas à la tempête que va représenter l’entrée de Sebastian au creux de son existence.

CHRONIQUE COMPLÈTE : https://motsdejo.wordpress.com/2018/02/14/autoboyography-christina-lauren/

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lectrice-Lambda 2018-05-16T10:42:22+02:00
Diamant

Qui ne connaît pas Christina LAUREN ? Ce duo de femmes s’est créé une place dans le cercle des auteurs incontournables de romances. Même si vous ne les avez pas lus, vous avez déjà entendu parler de leurs séries « Beautiful Bastard » ou encore « Wild Men ».

Avec « Autoboyographie », Christina LAUREN sort complément des sentiers battus, en proposant un Youn Adult, qui plus est un M/M.

Tanner est au lycée et son dernier semestre de terminale va commencer. Avec sa meilleure amie, Automn, ils doivent décider des cours qu’ils doivent suivre. Ne sachant pas vraiment pour quelle option opter, Automn convainc Tanner de s’inscrire au Séminaire. Ce cours très sélectif a pour objectif que chaque élève écrive et termine un livre.

Pas spécialement convaincu, Tanner y va malgré tout.. et pendant ce cours il va faire la rencontre de Sébastien. Il a un an de plus que lui, a participé l’année d’avant au Séminaire et revient en tant qu’assistant du professeur. Il a été choisi parce que le livre qu’il a écrit pendant ce cours va être publié par une maison d’éditions dans les mois à venir.

Tanner ne pensait pas être autant chamboulé à sa simple vue. Sa vie va prendre un tournant qu’il n’imaginait pas.

J’étais vraiment curieuse de me plonger dans cette lecture, parce que je savais qu’elle allait me retourner. Et ça n’a pas loupé.

« Autoboyographie » va nous présenter la romance entre Tanner qui est bisexuel, qui est déjà sorti avec des garçons, mais qui cache son orientation, avec Sébastien, qui est hétérosexuel. Tanner tombe immédiatement sous le charme de Sébastien et même si un lien très fort va les unir très rapidement, Tanner ne connaît pas son orientation sexuelle.

Cette relation va être d’autant plus difficile car ils sont mormons. Autant dire que cette communauté n’est pas très ouverte au sujet des relations qui sortent du cadre traditionnel qu’ils ont eux-mêmes établis, c’est à dire entre une femme et un homme.

Toute cette tension créée par la société dans laquelle évoluent les personnages apporte encore plus de drame, de sentiments à cette histoire qui aurait pu être tout simplement ordinaire.

Leur romance est incroyablement pure, intense, pleine de bons sentiments, mais aussi de maladresses. Entre le monde impitoyable des adultes et la naïveté des adolescents, il est parfois difficile de faire les choses convenablement, avec réflexion, de faire les bons choix.

Plus d’une fois on a les larmes aux yeux face à ce choc des générations, des cultures, et j’en ai encore le cœur serré.

Plus qu’une romance entre deux hommes, c’est avant tout un Young Adult qui nous questionne sur la vie, la vraie. Sur la période si délicate entre l’adolescence et l’âge adulte. Savoir faire la part des choses, savoir se questionner sur ce que l’on souhaite et pas forcément sur ce que les autres attendent de nous. Savoir s’assumer, lâcher prise, vivre tout simplement.

Il y a tant de messages dans « Autoboyographie » que je pourrai encore continuer. Même si j’ai 28 ans, je me suis pris une belle claque dans la figure, une belle leçon de vie. Cette lecture était tellement pleine d’amour et d’espoir !

J’aurais tellement aimé avoir ce livre entre les mains lorsque j’avais dix années de moins.

La structure de ce livre est aussi atypique est tellement bien pensée ! Vous ne saurez réellement comment il est monté qu’en le lisant et en le terminant. Quelle idée. J’en reste encore scotchée.

En conclusion, « Autoboyographie » est un véritable coup de cœur. Christina LAUREN m’ont émue, chamboulée, retournée. J’ai eu l’impression d’être de nouveau adolescente tant je me suis sentie concernée par tous les messages véhiculés dans ce livre. Plus qu’un Young Adult, c’est un vrai plaidoyer à l’acceptation de l’autre, de soi, de l’amour et de la vie.

A lire de toute urgence !

( https://lectrice-lambda.blogspot.fr/2018/05/autoboyographie-christina-lauren.html )

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Angel0978 2018-05-11T18:54:21+02:00
Argent

J'ai bien aimé cette lecture. D'habitude je n'aime pas lire sur la religion et les mecs dans le placard, mais je me suis lancé parce que c'est Christina Lauren et je ne le regrette pas.

Malgré le sujet, j'ai trouvé cette lecture douce. Les personnages, que ça soit Tanner ou Sebastian, sont attachant et interessant. Tanner est dynamique et aimant. Sa famille l'est aussi. J'ai adoré ses discutions à coeur ouvert avec son pere. Il est aussi tres ouvert d'esprit en allant chez Sebastian ou pendant ses activités.

Sebastian est peut etre un peu moins attanchant parce qu'on a pas son point de vue, mais on sens sa detresse. D'ailleurs quel plaisir d'avoir ce chapitre unique qui lui est dedié vers la fin.

Bref un plaisir. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur leur avenir à tout les deux, j'avoue, mais ainsi ça marche quand meme

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Penny5 2018-05-10T13:56:39+02:00
Diamant

Un roman remplit d'émotion!

Autoboyographie est une magnifique romance, qui retrace le parcours d'une relation assez compliquée avec un récit vraiment poignant.

Si le début est un peu bâclé et trop simple pour moi, l'histoire se précise au bout d'une centaine de pages, devenant très émouvante et addictive; ce livre une fois commencé, on ne peut plus le relâcher.

J'ai beaucoup aimé les personnages principaux, Tanner et son franc parler sont très sympathiques et sa manière de raconter sa vie est naturelle et parfois très drôle.

Quant à Sebastian, la façon dont il évolue m'a profondément émue, on assiste au combat qu'il mène contre ses sentiments et son devoir envers sa communauté, ce qui rend le tout assez captivant.

Sa relation avec Tanner est tout simplement merveilleuse, tout en douceur et très touchante, et son côté secret est assez palpitant.

Le faut que le récit se déroule dans le milieu mormon est intéressant car on apprend certaines de leurs coutumes et leur mode de vie, et cela ancre l'histoire dans l'actualité car le combat des personnages doit être celui de beaucoup d'autres de nos jours.

Enfin, la présentation du livre est originale, on ne se rend compte qu'à la fin que la récit est en fait le livre de Tanner, ce qui est plutôt sympa.

Bref, un très bon livre qui m'a agréablement surprise et qui conviendra à tous les amoureux de romances.

À se procurer d'urgence!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kesciana 2018-05-09T20:53:01+02:00
Diamant

https://aliceneverland.com/2018/05/07/autoboyographie-christina-lauren/

Christina & Lauren sont plutôt connues pour leurs romances new adult. Mais le duo d’auteurs a également fait quelques incursions dans le fantastique young adult (Sublime, Hantée). Cette fois, c’est donc avec un young adult contemporain que les auteures nous invitent à découvrir leur dernier roman.

Tanner est un jeune garçon bisexuel. Il l’a toujours su et a la « chance » d’avoir grandi dans une famille qui l’a accepté. Quand sa mère obtient une mutation professionnelle, Tanner et sa famille débarque dans la petite ville de Provo, où 90 % de la population – minimum – est de religion mormone. Pour éviter tout risque, la mère de Tanner lui demande donc de se faire « discret » quant à ses attirances, très mal vues par la communauté mormone. Jusque-là, la question ne s’était pas vraiment posée, Tanner sortant principalement avec des filles. Jusqu’au jour où son regard va croiser celui de Sebastian, son tuteur en cours… mais aussi le fils de l’évêque de la communauté.

Autoboyographie est un vrai bonbon. Dès le départ, on saisit toute la difficulté de l’histoire de Tanner et de Sebastian étant donné le contexte de leur ville. Tous deux sont très mignons, on observe doucement la romance se mettre en place, avec tendresse. Et, pourtant, même si leurs sentiments mutuels sont beaux, purs et évidents, la situation ne va pas être des plus simple.

J’ai aimé le regard que les deux auteures portent sur la communauté mormone. Effectivement, leur rigidité quant à ce qu’ils appellent les « déviances sexuelles » nous font grincer des dents. Mais elles nous font parfaitement comprendre la façon dont cette religion interagit entre ses membres, mais aussi avec les autres. Leur joie de vivre constante, l’entraide de la communauté… Ainsi les mormons ne sont pas présentés comme les grands méchants, tout en nuances on apprend vraiment à les connaître. Et j’ai vraiment aimé le fait que Christina et Lauren ne s’en font pas moralisatrices.

J’ai également beaucoup apprécié l’aspect livresque que l’on découvre dans ce roman, la façon dont Tanner va se livrer dans ce qui va être, au final, la propre autobiographie de son histoire avec Sebastian. Ce thème s’intègre parfaitement à l’histoire et permet de mieux saisir la dualité du personnage de Sebastian, perdu entre son amour et ses croyances.

Autoboyographie est un très bel équilibre entre plusieurs thématiques : écriture, romance, homosexualité, premier amour et religion. Pourtant, malgré la pluralité de ces thèmes, mais aussi leur dangerosité et leur complexité, Christina Lauren les aborde avec douceur et intelligence. On s’attache immédiatement au personnage de Tanner, à sa franchise et son humanité. Il est loin d’être parfait mais ça ne l’a rendu que plus touchant à mes yeux. Quant à Sebastian, le combat qu’il livre est parfaitement exploité, sans trop en faire non plus.

Christina et Lauren ne tombent pas dans le dénigrement, et c’était la toute la difficulté de cette histoire. Mais, une fois encore, elles ont réussi à me surprendre avec cette histoire mignonne et solaire. Elles prouvent, une nouvelle fois, qu’elles arrivent à passer d’un genre à l’autre sans aucune difficulté, et m’ont vraiment conquise avec ce young adult contemporain. Je ne peux que vous inviter à découvrir vous aussi cette jolie histoire… !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LivreSansFin 2018-05-07T00:25:32+02:00
Diamant

Un livre percutant et passionné. Il m'a transport dans un tumulte d'émotions. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai été contente et plus encore j'ai compris.

Ce bouquin détient une belle justesse et traite le sujet du très belle manière. Je suis tombée sous le charme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par eloiseliline 2018-05-04T00:53:29+02:00
Diamant

Bon dieu, ce livre me tue vraiment, c'est beau mais tellement déchirant par moment!!

Je crois que c'est un coup de cœur!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par eloiseliline 2018-05-03T23:57:28+02:00
Diamant

Ce livre est juste magnifique. Accepter qui l'on aime et qui l'on ai. Il m'a pratiquement fait pleurer. C'est un livre à lire!!!!!!!!!!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par phoenixcendre 2018-04-29T17:38:17+02:00
Diamant

Boom boom, boom boom (clairement les battements de mon cœur qui s’affolent). Tout juste fini et je ne peux pas faire autrement que d’écrire un commentaire sur ce livre que j’ai vraiment adoré. C’est une petite pépite sur l’acceptation de soi (et des autres). Accepter ce qu’on est, sans en avoir honte, et les auteurs ont mené ça avec brio ! On suit Tanner, un personnage bisexuel mais qui n’en parle pas autour de soi, pas parce qu’il ne s’assume pas, mais parce que sa mère ne préfère pas. Dans une ville où 80 % de la population est mormon, c’est très mal vu d’être « différent » (notez les guillemets). Donc notre personnage est en terminale, à 18 ans, a emménagé dans cette petite ville, sa mère est une ancienne mormon et son père est juif. Poussé par sa meilleure amie Autumn, il va s’inscrire dans un cours qui a pour but l’écriture d’un roman. C’est un séminaire qui prend très peu d’élèves et ils vont donc tous les deux y assister. Leur professeur va alors leur expliquer que durant cette année, ils vont être accompagnés d’un tuteur : Sebastian, un ancien élève dont le livre va être publié. Mais il est mormon et quand Tanner le voit, il flash !

Alors ce livre, je le voulais depuis sa sortie, mais je ne m’attendais pas vraiment à ça. Et c’est tant mieux. J’ai été très surprise, la plume est douce, le roman se lit très bien. Les auteurs abordent des sujets plutôt intéressants : le sexualité et la religion, avec une véritable tendresse.

Les personnages sont super intéressants. Tanner est un vrai coup de cœur. Il est ce qu’il est, il ne cherche pas à se changer, il vit sa vie, presque au jour le jour. La romance qui se développe est empreinte douceur. Sebastian est tiraillé entre ses croyances et ses sentiments mais aussi par la pression qu’il a sur les épaules vis-à-vis de sa famille. Il se cherche encore et encore, et c’est Tanner qui lui ouvre la voie de l’acceptation. Leur relation est vraiment super touchante, très juste et sincère et je crois que c’est ce que j’ai le plus aimé dans ce roman : la sincérité qu’on perçois à chaque dialogue, page après page, on a le cœur qui se serre ou qui au contraire se remplit de bonheur. C’est un roman où l’on peut que plonger et s’immerger tout entier dans l’histoire. On voit à travers les yeux de Tanner tous ces moments qui défilent sous ses yeux.

Autumn est un personnage que j’ai apprécié mais qui m’a quand même fait ressentir des sentiments mitigés. J’ai beaucoup aimé son ouverture d’esprit, sa relation avec notre protagoniste également mais parfois (et surtout dans une scène en particulier) j’ai eu quelques réserves.

Les pages se tournent toutes seules et je n’avais qu’une envie c’était de le finir, mais d’un côté j’ai un peu de mal à laisser ce roman. J’ai eu l’impression de ne pas en avoir assez. J’ai aimé la fin, même si je trouve qu’elle est un peu rapide à mon goût. J’aurais voulu en savoir plus sur l’avenir des personnages.

Spoiler(cliquez pour révéler)L’idée de l’autobiographie qu’on lit en fait depuis de début est super. J’ai été étonné du changement de point de vue, passant du « je » au « il » pendant quelques pages, mais j’ai adoré ce clin d’œil au livre.

Donc, ce roman est un coup de cœur. L’aspect de la religion est très présent, et si parfois (n’étant pas croyante) j’ai eu quelques réticences face à certaines réactions des personnages, c’est dans l’ensemble très vite passé car les auteurs amènent très bien le thème. C’est donc une romance qui bouleverse, qui fait réfléchir également et qui vaut largement sa place en diamant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2018-04-22T17:13:34+02:00
Or

Un très bon roman sur l'acceptation de soi, les LGBT, la religion et surtout l'amour.

Tanner est bisexuel, sa famille est au courant et le soutient depuis toujours, mais ils habitent dans une ville de mormon, et il est difficile de pouvoir avouer au reste du monde qui il est.

Jusqu'au jour où il rencontre Sebastian, qui est LE mormon par excellence. Mais on ne choisit pas qui on aime, et Tanner va devoir vivre avec ce sentiment et essayer de le cacher, car Sebastian ne pourra jamais l'aimer en retour.... Mais est-ce si simple ?

"Autoboyographie" est une déclaration d'amour d'un jeune homme à un autre, c'est un roman sur l'acceptation de soi, de ses sentiments, sur la confrontation, la confiance et surtout des sentiments si forts qu'ils ne peuvent être réprimandés.

Un roman magnifique et envoûtant qu'il faut lire absolument.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Floreen 2018-04-14T12:18:31+02:00
Argent

Une jolie histoire new adult sur le thème des difficultés de l’homosexualité/bisexualité dans le milieu religieux. Le tout est bien traité, j’ai trouvé les personnages attachants, aussi bien Tanner, Sebastian que Autumn. Le ressenti de Tanner est justement décrit, avec toutes les questions que l’on peut se poser dans sa situation. Oui, la religion mormone en prend pour son grade, sans toutefois la discréditer. J’ai justement apprécié le travail des auteurs, leurs recherches qui amènent à des dialogues très intéressants entre les personnages sur ce que peut apporter la religion mais aussi certains dégâts que cela peut causer. Et cette envie de comprendre Sebastian qui pousse Tanner à se questionner, à le questionner ainsi que ça famille et accepter de partager des moments dans sa communauté. Au milieu de cela, il y a la romance naissante entre ces deux personnages, avec leurs doutes, ceux aussi de leurs proches. Le tout mené avec beaucoup de justesse.

J’aurais peut-être aimé une fin un peu moins rapide, avoir quelques éléments de plus sur le passé de la mère de Tanner, une ancienne mormone, et sa tante mais le tout reste une très agréable lecture avec un beau message d’espoir, de tolérance et d’amour.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Autoboyography" est sorti 2018-04-12T00:00:00+02:00
background Layer 1 12 Avril

Date de sortie

Autoboyography

  • France : 2018-04-12 (Français)

Activité récente

xLilyy le place en liste or
2018-05-21T16:59:48+02:00
Kylith l'ajoute dans sa biblio or
2018-05-20T19:06:44+02:00

Les chiffres

Lecteurs 71
Commentaires 13
Extraits 14
Evaluations 32
Note globale 8.91 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode