Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de autofic : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
FireBird FireBird
La Marquise De Carabas   
Ivan va encore plus mal que d’habitude. Passer la nuit sur les traces de son enfance le ronge et il aimerait pouvoir faire face à son père pour une fois. Hélas, il ne s’en sent ni la force ni le courage. Pourtant, c’est bien à la faveur de cette nuit, à l’orée de ses souvenirs, qu’il va vivre l’impossible et en sortir enfin grandi.



La Marquise de Carabas a décidé de mêler un classique des contes russes à une ambiance « Space Opera », un brin rétro. Juste un petit bonbon au goût acidulé, qui se savoure sans y penser.

par autofic
Je suis ton père, Épisode I : La Besace Fantôme Je suis ton père, Épisode I : La Besace Fantôme
Alexandre Jarry   
Source : Kobo

RÉSUMÉ

La série
Tu peux raccrocher le sabrelaser et troquer la Batmobile contre un monospace : ta femme est enceinte.
Quand un geek débute son apprentissage de la paternité, ça donne la série JE SUIS TON PÈRE. Bercé à la science-fiction, au cinéma de Spielberg et Lucas, et visiteur littéraire assidu de la Terre du Milieu, l'homme voit ses repères chamboulés du jour au lendemain. Au fil de la grossesse, sa vie se transforme en un véritable parcours initiatique. Sera-t-il prêt à encaisser le résultat du test de grossesse ? Sera-t-il capable de décrypter les images de l'échographie ? Saura-t-il trancher au moment de choisir entre une poussette à trois roues ou à quatre ? Devra-t-il laisser le lait en poudre s'imposer dans sa vie en lieu et place des pizzas et de la bière ? Autant d'épreuves dont il faudra sortir victorieux...
Et si le véritable super-héros dont il rêve depuis qu'il est ado n'était ni Superman ni James Bond ? Et s'il s'agissait tout simplement de lui, le futur père ?

Pendant ces 9 mois étonnants et hilarants racontés en 9 épisodes, vivez la plus belle aventure de la vie passée au filtre d'une multitude d'univers chers à la 'Geek génération'.
Jamais grossesse n'aura été aussi légère !

Episode I - La Besace Fantôme
"(...) L’œil flasque et bovin, la paupière gonflée comme un brassard de piscine, l’homme tente un regard en direction de sa femme. La nuque roide, la moustache froide, il peine à survoler la ligne d’horizon du petit déjeuner. Il abandonne, se saisit de son couteau souillé de margarine jusqu’à la garde, le passe pour la cinquième fois sur sa biscotte éco + qui, sous la pression de ses doigts engourdis, se brise. Les restes de la biscotte perdent dramatiquement de l'altitude et amerrissent, floc, dans le café... L'attention du commandant de bord, distrait par sa femme l'instant d'avant, est immédiatement captée par l'avarie qu'il vient d'essuyer. L’heure est grave… Il grommèle à nouveau une flopée d'ourseries dans lesquelles l'on distingue vaguement le mot merde. Il n’y a pas de survivant, la mission Biscotte est un échec cuisant.
"Dis, tu m'écoutes, là ?" (...)"

par Velandra
La Fille de l'Hiver La Fille de l'Hiver
Eowyn Ivey   
Quel univers féérique!
On est transporté dans les contrés sauvages de l'Alaska, froides, glacées même, et pleines de magies!
Eh oui, pour celles et ceux qui cherchent des trappeurs traqués par des carcajous ou des lynx tapis derrières les fourrés, des attaques de loups affamés, des rencontres dangereuses avec des ours ou des grizzlis, eh bien passer votre chemin!
Ici, on ne suit que le quotidien simple d'un vieux couple qui tente de refaire sa vie dans une nouvelle contré, en tentant de laisser derrière eux un passé douloureux...
C'est paisible, il n'y a pas beaucoup d'action, voir pas du tout, mais les personnages nous happent par leurs douleurs tellement fortes qu'on ne peut les abandonner sans savoir s'ils vont s'en sortir, que se soit en Alaska ou dans leurs souffrances...
Mabel et Jack, détruit par la perte d'un enfant, refont leur vie en Alaska...tous les deux sont tellement malheureux, et pourtant, ils font comme si tout allais bien...chacun gardant sa douleur pour soi, ils ne communiquent presque plus ensemble...
Et puis un soir, lors des premières neiges, ils sculptent un bonhomme de neige...le lendemain, ils découvrent à la place une petite fille, sauvage et farouche!
Lentement, ils parviennent à l'apprivoiser, et tentent tous comme nous de percer ses mystères : où vit-elle? Où disparait-elle chaque nuit? Comment survit-elle dans ce froid mortel?
Tout au long du roman, comme Mabel et Jack, nous nous posons des questions sur cette mystérieuse petite fille, et dès lors que nous découvrons un indice qui nous prouvent qu'elle pourrait être réelle, Jack ou Mabel, les seuls à pouvoir la voir, se rendent compte qu'ils sont peut-être fous, que la petite fille n'est peut-être qu'une illusion...
Tout est fait pour nous laisser ce coté mystérieux, un moment on croit à l'existence de la petite, l'instant d'après on doute...
Cependant Mabel et Jack se sentent revivre au contact de cette petite fille, et cela nous rend heureux de les savoir de nouveau plus proche...mais l'angoisse de voir disparaître la petite fille les tenaille et nous tenaille également...
Pour ce qui est de la vie en Alaska, évidement, elle est difficile, mais lentement, avec l'aide de voisins et la présence de la petite fille, Jack et Mabel revivent...
Comme dis plus haut, il n'y a pas beaucoup d'action, et ce qui nous transporte se sont surtout les descriptions des lieux, des montagnes, des forêts enneigées, d'une blancheur immaculée, presque magique, mais surtout féérique!
On tourne les pages rien que pour se dire que l'on va découvrir un autre paysage incroyablement beau et sauvage!
Pour ce qui est de la fin, elle est comme je l'imaginai...
Certains diront qu'elle est triste, mais moi je pense que c'est plutôt une fin naturellement dans l'ordre des choses...
En effet, dès le début, j'ai considéré la petite fille un peu comme son renard, c'est à dire sauvage, mais surtout indomptable! Et elle l'est resté tout au long des années qui passaient...Même si Mabel et Jack l'ont entouré de tout leur amour, il n'est pas possible d'enfermer ni de contraindre un petit être sauvage à être cantonné dans une maison...Dès lors, la fin ne pouvait pas être autrement...et je me dis que, de toute manière, la petite fille a apporter à Mabel et Jack bien plus qu'un enfant...à vous de découvrir comment... ;-)
La Passe-miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune La Passe-miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune
Christelle Dabos   
Les livres de Christelle Dabos méritent plus que le Diamant.
Que dire de ce livre à part que je regrette de l'avoir refermer aussi vite, que j'attend la suite avec impatience et que je vais très certainement me relire ces deux tomes de nombreuses fois d'ici la sortit du prochain, comment ne pas parcourir cet univers incroyable encore et encore et dire qu'on va avoir le droit à deux autres perles de ce genre (peut être plus).
Il se passe tellement de chose pour notre chère Ophélie dans ce tome, impossible d'en faire un résumé ou de dire ce que j'ai préféré (en même temps j'ai tout aimé donc...).
Gros coup de cœur pour Thorn.

Le troisième est en cours de rédaction et même si je suis impatiente, Christelle peut et doit prendre son temps, mais son imagination est tellement magique qu'on ne risque pas d'être déçu.
Le Puits des mémoires, Tome 2 : Le Fils de la lune Le Puits des mémoires, Tome 2 : Le Fils de la lune
Gabriel Katz   
Autant dire que le tome 3 est attendu avec impatience dans ma bibliothèque !

Lors du premier tome, j'ai aimé aux premières pages l'histoire, la construction du scénario, et bien sûr les personnages.
Dans la suite du premier, nos héros se retrouvent en terre ennemie, qui est toujours à leurs recherches, et qui souhaite avant tout, les empêcher de retrouver la mémoire de leurs passées !

Le rythme est très soutenu, l'histoire nous emmène à voir nos héros devenir soldats, mercenaire, pour enfin se retrouver face à leurs identités perdues !!

Cela ne les empêche pas à prendre leurs rôles, sans avoir le moindre souvenir de qui ils sont.
Que de suspense, d'intrigue, qui cherche à les faire disparaitre, et pourquoi !!???

Très bon livre ! vivement la suite !!

par Nicolas
Alors voilà : Les 1001 vies des urgences Alors voilà : Les 1001 vies des urgences
Baptiste Beaulieu   
Alors voilà, je suis étudiante en première année médecine. Parfois, c'est dur, c'est trop difficile et on n'en veut plus... Et puis, je tombe sur le nouvel article du blog de Baptiste Beaulieu. Là, je pleure, je ris, j'esquisse un sourire mais surtout quoiqu'il y ait raconté, que ce soit drôle ou même triste, j'en ressort toujours complètement remotivée. Ses mots résonnent tellement en moi qu'ils me remettent d'aplomb et au boulot. Grâce à lui, l'envie de continuer est là. C'est tout simple mais c'est un style qui me plait, fluide et toujours tellement enjoué qu'on aimerait bien le lui piquer. On ne peut trouver de livre plus vivant et qui donne une telle envie de vivre.
Alors voilà, je veux tout simplement dire que ce livre est génial et que son blog l'est tout autant, qu'il n'y raconte pas des histoires sombres d'hôpitaux mais des histoires pleines d'espérance et de bonne humeur qui donnent envie de sourire et de nous dire que, oui, la vie est belle...
Pierres de lune et autres nouvelles Pierres de lune et autres nouvelles
Isabelle Reyjal   
Lien de la chronique: http://les-lectures-de-ice-queen.blogspot.fi/2017/11/pierres-de-lunes-et-autres-nouvelles.html

Je suis toujours méfiante vis-à-vis des recueils de nouvelles, car j’ai plus souvent eu de mauvaises surprises que de bonnes. J’ai cependant décidé de laisser sa chance à celui-ci, car il m’intriguait avec sa couverture sobre et mystérieuse, ainsi que sa quatrième de couverture convaincante.
Ce recueil nous offre six nouvelles très différentes les unes des autres, mais axées sur le même thème : les personnes disparues. Je ne vais pas proposer un résumé de chaque nouvelle, puisque raconter chaque histoire en détail supprimerait l’effet de surprise et ce serait dommage. Elles méritent vraiment d’être découvertes ! Cependant, j’ai écrit une petite phrase sur chacune d’entre elles, pour vous donner une idée des histoires proposées.

1 – Mounette
Une histoire de quelques pages qui parle d’une vieille dame qui a perdu son chat…

2 – Pierres de lune
Un petit garçon différent des autres demande à sa mère si son collier de pierres bleues est fait de véritables pierres de lune. Une question innocente qui amène finalement à la révélation d’un lourd secret familial…

3 – Les Pissenlits (ma nouvelle préférée de ce recueil)
Une histoire de pierre tombale, de religion et d’amour interdit…

4 – Le troisième ange
Une expertise de bijou qui mène à des découvertes inattendues…

5 – La chambre du fils
Une photographie intrigante, au-dessus de la cheminée, à l’intérieur d’une vieille maison sur la côte bretonne…

6 – Le perroquet
L’histoire d’un perroquet peint sur un pichet en bois…

Ce que je peux vous dire, c’est que j’ai vraiment adoré la lecture de ces histoires ! Vraiment, je suis passée à un cheveu du coup de cœur. J’ai eu l’impression de me plonger dans l’un de ces recueils d’auteurs britanniques, que je lisais en cours d’anglais au lycée. Il y a cette ambiance à la fois angoissante et addictive et chaque histoire a vraiment un dénouement inattendu. Il n’y a pas à dire, l’auteur excelle dans l’art de l’écriture des nouvelles.

La plume d’Isabelle Reyjal est vraiment très belle : poétique et mélancolique, juste et fluide. J’ai d’ailleurs fait quelques recherches à propos de l’auteur, car j’ai vraiment apprécié son style d’écriture et j’ai été surprise de constater que Pierres de lune et autres nouvelles n’est en réalité que son deuxième ouvrage. Je pensais avoir affaire à un « auteur confirmé » si je puis dire. Comme quoi on arrive encore à découvrir de belles plumes par le biais de petites maisons d’édition.

J’ai appris également que l’auteur était gemmologue. Cela ne m’étonne d’ailleurs pas du tout, car les bijoux ont une place importante dans ces histoires. Cela tombe bien, car c’est également un thème qui me fascine. Les bijoux de valeur sont très souvent liés à des histoires de famille plus ou moins ancienne et c’est le cas dans deux des nouvelles proposées ici.


Pour conclure, je dirais que Pierres de lune et autres nouvelles est un très bon recueil accessible à tous, même aux personnes qui ne lisent pas beaucoup. Ces histoires courtes, mais passionnantes sont idéales à lire lors d’un petit moment de détente dans la journée ou bien le soir avant de se coucher. Ayant grandement apprécié la plume d’Isabelle Reyjal, je suivrai avec attention ses autres publications, en espérant qu’elles seront nombreuses !

par Ice-Queen
La Bibliothèque, Tome 1 : Grandir La Bibliothèque, Tome 1 : Grandir
Pauline Deysson   
Pendant des années, je dois bien avouer que j’étais particulièrement réfractaire à la lecture d’autoédités. J’entendais parler de romans bourrés de fautes, sans queue ni tête, aux incohérences plus grosses les unes que les autres … Rien de très rassurant ! Et voilà que La Bibliothèque arrive dans ma vie, et que tous ces aprioris négatifs sur l’autoédition s’effacent : ce premier tome est la preuve en pages et en encres qu’autoédité peut parfaitement rimer avec qualité. En effet, je ne vais même pas attendre le cœur de la chronique pour l’annoncer : ce roman a été plus qu’un coup de cœur. Il a été une révélation, un voyage, une rencontre. Une très belle rencontre, un merveilleux voyage et une extraordinaire découverte.

Comme tous les enfants du technomonde, à l’âge de 10 ans, Emilie va passer le Test d’Aptitude pour ainsi recevoir son Revery, une machine qui lui sera personnellement accordée et qui veillera à son bien-être quotidien en la guidant et la conseillant. Mais Emilie s’interroge de plus en plus sur le monde qui l’entoure et refuse de prendre le Revery qui lui est attribué. Placée dans un Centre d’Apprentissage de l’Aptitude pour palier à cette résistance, Emilie va longuement hésiter sur la conduite à tenir … jusqu’à ce qu’une fleur de lys rentre dans sa chambre et la transporte dans la Bibliothèque. Un lieu où les livres sont des rêves, des songes à faire lire aux âmes endormies qui viennent chaque nuit s’échapper d’un quotidien peut-être pas aussi joyeux qu’on ne veut le leur faire croire. Devenue Apprentie Bibliothécaire, Emilie va ouvrir un premier livre …

Ce livre fera le régal de tous ceux qui, comme moi, aiment les récits qui ne se cantonnent pas à un genre mais qui au contraire empruntent allégrement à plusieurs genres. Le lecteur se retrouve tout d’abord plongé dans un univers dystopique merveilleusement bien construit : au sein du technomonde, sous couvert de permettre aux technocitoyens d’être heureux en réalisant le moindre de leur désir, le système enferme ces derniers dans une vie monotone de loisirs incessants où le libre-arbitre n’a pas sa place. Abrutis par les jeux vidéo qui constituent leur quotidien, les technocitoyens suivent aveuglément la masse sans même se rendre compte de ce formatage. Arrive ensuite une bonne dose de fantasy, avec l’histoire épique de la naissance de la Bibliothèque, ce lieu où sont créés et distribués les rêves en fonction des besoins de chaque âme. Et puis, dans l’aventure que vit Emilie lorsqu’elle ouvre son premier livre, de bonnes doses de fantastiques font leur apparition : les sirènes, les fées, les nymphes et autres créatures légendaires lui viennent en aide. Et ce fabuleux mélange fait de ce livre un roman unique en son genre, une histoire d’une richesse incroyable.

D’autant plus que cet ouvrage possède également de nombreux éléments le rapprochant du conte philosophique ou du récit initiatique. L’histoire que nous compte ce joli pavé de presque 500 pages, finalement, ce n’est pas uniquement l’histoire que déroule le premier livre des rêves ouvert par notre jeune Apprentie Bibliothécaire. Il est bien plus question de l’épanouissement intérieur d’Emilie, de l’évolution de sa psyché. Au début du récit, Emilie n’est encore qu’une petite fille : rebelle et curieuse, insouciante et à la pensée très manichéenne - les choses sont soit parfaitement bonnes, soit irrémédiablement mauvaises - et optimiste - le Bien, la bonté, la gentillesse, la joie, triompheront forcément. A la fin du récit, Emilie est une adolescente qui a non seulement saisi la complexité du monde et de la nature humaine, mais qui a également pris conscience de la contingence de la vie tout en ayant ouvert les yeux sur la question du bien, de la liberté, de l’éthique … De nombreuses pistes de réflexion s’ouvrent alors au lecteur. Suis-je libre lorsque je réalise mes propres désirs égoïstes ? Dois-je sacrifier le bonheur des autres pour augmenter le mien ? Quel est le sens de mon existence ? J’en passe et des meilleures.

J’avoue être particulièrement impressionnée par l’auteur. En premier lieu, elle a d’excellentes idées : qu’il s’agisse qu’il s’agisse de ce monde futuriste dominé par la satisfaction éphémère de désirs passagers jamais réellement assouvis, de cet univers hors du temps et de l’espace qu’est la Bibliothèque des rêves, ou encore des demeures féériques des Sirènes, des Fées et des habitants d’Avalon, tout est vraiment très original. Mais plus spectaculaire encore, elle a réussi à combiner toutes ces idées apparemment disparates pour former un tout cohérent et harmonieux : le risque, lorsqu’on a autant d’éléments en tête et qu’on souhaite les réunir en un seul récit, c’est de ne pas parvenir à les unifier correctement, et que cela deviennent inintelligible pour le lecteur. Pauline Deysson a su éviter ce piège : pas une seule fois je ne me suis sentie perdue ou submergée par les informations distillées progressivement. Il y a des histoires dans les histoires, des intrigues dans les sous-intrigues, et pourtant, tout s’accorde parfaitement. C’est vraiment époustouflant !

En bref, l’auteur nous propose avec ce premier tome un ouvrage merveilleusement bien construit et admirablement bien écrit (quelle plume ! c’est un vrai plaisir que de lire une narration aussi belle, aussi fluide, aussi riche !) qui happe le lecteur sans le laisser reprendre son souffle. De l’action, de l’émotion, de la réflexion, il y a vraiment de tout dans ce roman qui peut s’avérer un peu compliqué au premier abord mais dont l’intrigue coule finalement de source. C’est un vrai déchirement que de quitter tous les personnages rencontrés durant ce premier Livre, mais la fin est une véritable promesse qui permet au lecteur de surmonter cette douleur. Depuis que la dernière page s’est tournée, je n’ai plus qu’une seule hâte : avoir le second tome entre les mains pour marcher aux côtés d’Emilie dans une nouvelle aventure. Vivement …

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2017/09/la-bibliotheque-tome-1-grandir-pauline.html

par Aryia
Quand on est mort, c'est pour toute la vie Quand on est mort, c'est pour toute la vie
Azouz Begag   
Un roman sur l'intégration, idéalisée d'un cote et le choc de s'en rendre compte

par barzoi
Les Foulards Rouges, Saison 1 : Bagne Les Foulards Rouges, Saison 1 : Bagne
Cécile Duquenne   
un véritable coup de coeur pour cette histoire originale ou je me suis retrouvée vivre la chaleur et les pluies acides sur la planète bagne en même temp que lara , une heroïne au caractère de fer qui cache une belle fragilité sans oublier le beau renaud énigmatique et protecteur à souhait .
une belle découverte
  • aller en page :
  • 1
  • 2