Livres
375 227
Comms
1 303 313
Membres
256 529

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Autopsie Tome 1 : White Chapel

15 notes | 14 commentaires | 4 extraits


Description ajoutée par ambre96 2017-05-21T21:10:19+02:00

Résumé

J'étudie le corps

Des femmes qu'il assassine

De sang froid.

J'assiste, impuissante,

A la terreur qu'il fait régner

Sur Londres.

Je sens son ombre

Perser sur moi.

Ses sourires malsains.

Je pense connaitre l'éventreur ...

Afficher en entier

Classement en biblio - 39 lecteurs

Or
13 lecteurs
PAL
19 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Ravine 2017-05-07T15:48:44+02:00

"- Franchement, je ne vois pas pourquoi vous avez insité pour venir avec cet animal, râlai-je en direction de Thomas quand, pour la troisième fois, la laisse faillit me faire tomber. Il est déjà assez délicat de marcher avec ces maudits talons, inutile d'y ajouter le risque de trébucher à cause d'un chien myope.

Thomas étudia les boutons d'argent alignés le long de ma veste d'amazone noire, ce qui me fit râler encore plus. Par son attitude, il sous-entendait que ma tenue - complétée par une culotte de cheval - me permettait de marcher facilement.

- Je voudrais bien vous voir affublé d'un corset qui vous serre jusqu'à l'os, lui dis-je. Et d'une jupe assez longue pour couvrir votre culotte, mais assez flottante pour vous fouetter les cuisses quand il y a du vent.

- Si vous voulez me voir sans culotte, il suffit de me le demander, Wadsworth. Je serais plus qu'heureux de vous obéir, sur ce point.

- Goujat !"

Extrait Chapitre 10

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par Sheo 2017-06-25T17:50:07+02:00
Diamant

«Pretending a monster wasn't there didn't make it go away.»

L'histoire nous a offert quelques fascinants mystères. Et je vous donne trois indices pour que vous deviniez de quel mystère je vais parler aujourd'hui; 1. Whitechapel 2. 1888 3. Tueur en série. Qu'est-ce que ça vous évoque? Jack l'Éventreur.

Ce tueur en série est l'un des plus grands mystères de l'histoire puisque encore aujourd'hui personne ne connaît sa véritable identité. Dommage que les morts ne parlent pas, les victimes de ce tueur nous auraient été d'une grande aide! «the dead speak to those who listen.» Ah, désolée tonton Jonathan, autant pour moi. ;)

(Il y a eu un bon nombre de suspects mais il y a plus de chances pour que Jack Jack ait tranquillement fait ses petits meurtres en se foutant de la gueule de Scotland Yard qu'autre chose. Les chances qu'il fasse seulement partie de la liste des suspects sont minces, si vous voulez mon humble avis.)

Entre 1888 et 1891 ont lieu onze meurtres dans le quartier londonien de Whitechapel mais seuls cinq de ces meurtres sont officiellement attribués au tueur en série Jack the Ripper (parce que ça a clairement plus de gueule que Jack l'Éventreur même si ça veut dire la même chose). Donc techniquement si on oublie les six meurtres dont on n'est absolument pas sûr qu'il soit l'auteur, Jack the Ripper a agit de Août 1888 à Novembre de la même année. D'ailleurs, étant du genre à farfouiller un peu partout dès qu'un sujet m'intéresse, j'ai quelques théories sur ce fameux tueur (et elles tiennent bien la route) et j'en ai tellement parler à ma mère un matin qu'elle s'est endormie sur mon lit. (C'était pourtant très intéressant.) En tout cas, Jack aurait fait un carton au Cluedo.

Bref, pour en revenir aux faits, officiellement Jack the Ripper a pour mode opératoire de trancher la gorge de ses victimes et de leur ouvrir l'abdomen. Cependant, il a aussi mutilé ses victimes de manière de plus en plus barbare, sa dernière victime (canonique aka la dernière victime dont on est aussi sûr que possible qu'il l'a tué -cette phrase est difficilement française-) ayant été amputée de son cœur qui n'a jamais été retrouvé. (C'est le moment où vous me remercier pour ce joli détail et où vous réalisez que s'ennuyer à trois heures du matin peut mener loin.)

Honnêtement, il y a un tas de théories sur qui était véritablement Jack the Ripper (même la reine Victoria avait sa théorie), il y en a qui tiennent la route et d'autres qui sont tout bonnement farfelues. Et il y en aura encore bien d'autres qui vont probablement me maintenir éveillée durant plusieurs nuits. En tout cas, à la base, je n'étais pas là pour vous faire un cours d'histoire macabre mais plutôt pour vous parler du roman Stalking Jack the Ripper de Kerri Maniscalco. Si, ceci est une review, qui l'eut cru? ^^

Stalking Jack the Ripper est donc le roman qui m'a fascinée ces quelques dernières heures. Et c'est une fiction. Je répète, c'est une fiction. (Même Assassin's Creed a sa version de Jack the Ripper, please.) Ça me semble important de le préciser avant que des personnes connaissant le sujet viennent crier "Oh mon dieu! Quelle insulte, Jack l'Éventreur n'est pas cet homme!". Non, tout le monde sait que l'homme qui se révèlera être Jack the Ripper dans l'histoire n'est pas véritablement le tueur légendaire puisqu'il n'a jamais été démasqué, et l'auteure ne prétend pas avoir soulevé le mystère. Elle s'est contentée d'emprunter cet homme et sa macabre histoire pour l'intégrer à une œuvre de fiction dans laquelle le personnage de Audrey Rose Wadsworth, une jeune fille de dix-sept ans à l'époque des faits, décide de mener l'enquête. Et avant d'entrer dans le vif du sujet, laissez-moi vous dire à quel point cette fiction est intelligemment écrite!

J'ai eu mes propres petites théories sur le personnage qu'a choisi l'auteure pour incarner Jack the Ripper. Et il faut que je vous dise, je le savais! Non, très honnêtement, j'avais soupçonné le personnage en question au début mais je l'ai vite mis de côté alors quand il s'est avéré que ma première intuition avait été la bonne, j'ai reçu une véritable claque dans la gueule. Pardonnez mon vocabulaire mais même si je l'avais suspecté au premier coup d’œil, ça ne m'a pas empêché de tomber sur le cul quand la vérité a éclaté. Jack the Ripper a une tête d'innocent et en même temps, ça saute tellement aux yeux qu'on se demande comment on a pu passer à côté.

Kerri Maniscalco a choisi l'une des théories les plus populaires (et réalistes) pour sa fiction et cette théorie, bien que n'étant pas ma préférée, a très bien servi son roman. (Et je ne préciserais pas de quelle théorie il s'agit au risque de vous spoiler. On ne sait jamais que des petits malins passent par là!) L'auteure a su lui donner du sens et mon âme de fan d'histoire et trucs morbides a adoré!

En tout cas, il est clair que Kerri Maniscalco connaît son sujet. Et chaque liberté prise dans le but de la rendre cette fiction cohérente et réaliste vaut sincèrement le détour puisque l'auteur change certains faits de manière intelligente.

OK, que serait une histoire sur Jack the Ripper sans "Dear Boss" et "From Hell"? Ce que je vais dire est horrible, mais je pourrais lire la lettre "Dear Boss" chaque soir avant d'aller me coucher tellement elle me fascine. Et j'étais bien heureuse de découvrir que Kerri Maniscalco n'avait pas oublié ces fameuses lettres (supposément) écrient par Jack the Ripper, lui-même. OMG, mon âme de fan est carrément aux anges.

Bref, vous l'aurez compris au niveau de l'histoire, je suis carrément satisfaite. J'ai passé un excellent moment, plongée dans les sombres affaires de Whitechapel et dans une sinistre version de Londres.

Maintenant, au niveau des personnages... JE LES AI ADORÉ!!! Je veux dire, ça ne me dérange pas de travailler sur n'importe quel horrible meurtre si ça signifie que j'aurais mon propre Thomas Cresswell. ^^

Les personnages sont intelligents et intelligemment écrits. Ils ont leur part de complexité, ils sont complets, ils sont cohérents et réalistes, ils sont tout bonnement parfaits. Et mieux encore, ils collent parfaitement à l'atmosphère du roman! *soupir admiratif*

En plus, ils font des autopsies! omg. Si je n'avais pas envie de vomir chaque fois que je vois du sang, j'aurais fait des études pour devenir médecin légiste. Malheureusement, mon estomac ne le supporterait pas et je suis bien plus attirée par les stylos que les scalpels.

Bref, j'ai adoré les personnages. Tous ceux qu'on a l'occasion de rencontrer dans ce roman possédait quelque chose qui me plaisait. J'ai adoré Nathaniel (mon frère est passé à un cheveux de s'appeler comme ça, jusqu'à ce que mes parents décident de juste l'appeler Nathan). J'ai adoré tonton Jonathan. J'ai adoré Audrey Rose. Et j'ai, bien-sûr, adoré Thomas.

Oh! et bien-sûr, la romance. Bien que j'ai tendance à avoir un problème avec la romance depuis le début de l'année, Kerri Maniscalco m'a conquise. Je suis tombée sous le charme de la relation entre Thomas et Audrey Rose. Sérieusement. Ces deux-là forment un duo d'enfer et leurs interactions sont géniales! #inlove

“Dear Wadsworth. Your association with me is growing more beneficial by the hour. Your intelligence is quite… attractive,” Thomas said, raising his brows suggestively and taking in my newly plaited hair. “Let’s have some wine and dance inappropriately. You’ve already dressed the part for me—let’s take advantage.” Vous comprenez?

Au final, autant dire que tout m'a plu. Stalking Jack the Ripper est un énorme coup de cœur! Donc, forcément, c'est un roman que je recommande pleinement. En plus, avec tel un objet livre, comment résister? À certains débuts de chapitre vous retrouverez des photographies qui vous permettront de vraiment vous mettre dans le bain. (Enfin, ça c'est pour la version vo, je ne sais pas pour la version vf, vous m'excuserez.) Et si vous voulez tout savoir, j'adooooooooooore les instruments médicaux au dos du bouquin. Ça réveille tout mon enthousiasme! ;)

En conclusion, Stalking Jack the Ripper est une lecture addictive, un voyage dans le temps vous ramenant à l'époque où le célèbre Jack l'Éventreur terrorisait Whitechapel. Un roman qu'il vous sera difficile d'oublier tant vous aimerez chaque page. Un grand bravo à Kerri Maniscalco que j'ai hâte de retrouver sur les traces de Dracula. Ça promet de saigner! (Je ne sais pas d'où je la sors celle-là.)

«There’s nothing better than a little danger dashed with some romance.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/06/25/stalking-jack-the-ripper-kerri-maniscalco/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LSGI 2017-06-10T19:11:27+02:00
Or

J'ai au départ trouvé les personnages très agaçants. Mais au fil du livre on s'habitue au caractère de chacun et les petites chamailleries entre Audrey Rose et Thomas étaient vraiment marrantes à lire.

Notamment, j'ai adoré le fait qu'une fille s'intéresse à la science et surtout ne se laisse pas dissuader de suivre les cours de son oncle malgré le fait que la société pense que ce ne soit pas sa place.

Après pour ce qui est de l'intrigue je l'ai trouvé très intéressante (étant donné qu'elle est tirée de faits réels). Et la découverte du tueur ! Le suspens était très bien tenu et quand à la fin Audrey Rose se rappelle des détails l’illumination se fait.

En bref un très bon livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par boutchoune 2017-06-06T07:24:49+02:00
Or

Rien qu'en voyant la couverture, j'ai su que j'allais adorer ce livre! Le résumé me l'a confirmé également après sa lecture. Pour une fois, je n'avais nullement besoin de me renseigner pour voir si l'histoire était vraiment bien, etc car je n'ai eu aucun doute.

Du début à la fin, j'ai adoré Audrey Rose, sa façon d'être "marginale" pour son époque, ses envies d'être et de faire..... Ses relations avec Thomas aussi, qui a un caractère diamétralement opposé au sien (en un sens) et qui m'a fait sourire quelques fois. Le fait qu'on parle de dissections et autres manœuvres scientifiques, de corps en "mauvais état" (dit ainsi pour ne pas effrayer les plus sensibles), la recherche de Jack L’Éventreur.... Ça a toujours été une histoire fascinante pour moi, et voir l'histoire qui a été créée sur ça m'a ravi au plus haut point. Le seul petit bémol que je ferais, c'est que le coupable était plus que prévisible, assez tôt dans les pages, même si ce n'est pas trop dérangeant. Tout le livre je me suis demandé pourquoi Audrey-Rose ne le voyait pas mais.... de son point de vue à elle, je peux comprendre qu'elle n'y ait absolument pas pensé. Et le final, la raison pour laquelle Jack L'Éventreur a agi ainsi.... en un sens, c'est assez touchant (même si ça n'enlève rien de la noirceur et de l'atrocité de ses actes).

Apparemment il y aura un tome 2.... j'ai hâte de l'avoir entre mes mains, car il est évident que je continuerai à lire leurs aventures. Quant à ceux qui hésiteraient à lire ce livre, n'ayez aucune crainte, ce livre a tout ce qu'il faut pour vous faire passer un bon moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sarahmasashi 2017-06-05T17:05:20+02:00
Or

https://aliceneverland.com/2017/05/15/autopsie-tome-1-whitechapel-kerri-maniscalco/

Audrey Rose Wadsworth vit à Londres, peut-être pas à la bonne époque ni dans la bonne famille, car elle est tout à fait unique en son genre. Cette jeune aristocrate souhaite étudier la médecine légale et utiliser sa cervelle (peu importe qu’elle soit une femme) pour découvrir qui se cache derrière le serial killer qui apparemment tue et mutile uniquement des prostituées.

Si je ne l’avais pas reçu, je me serais ruée dans le magasin le plus proche pour me le procurer dès sa sortie. Si vous aimez l’époque victorienne, les enquêtes glauques, les dissections, les psychopathes et les femmes fortes, ce livre est aussi pour vous ! Je ne vous l’ai pas encore dit, mais au cas où vous ne l’auriez pas encore compris, je parle bien entendu du tristement célèbre Jack l’éventreur et de ses meurtres atroces.

Le récit va donc tourner autour de ce personnage complètement déséquilibré et de ses nombreuses victimes. Celles-ci vont être autopsiées par l’oncle de notre héroïne, par elle-même, mais aussi par un personnage tout à fait énigmatique aux capacités intellectuelles très développées qui va changer la vie de notre protégée à tout jamais. En effet, une relation très spéciale va naitre entre eux pour notre plus grand plaisir, ils vont s’aider mutuellement tout en devenant très complices et vont tout tenter, quitte à prendre de gros risques afin de découvrir l’identité du tueur de Whitehapel.

Ce qui nous donne envie de poursuivre la lecture, page après page, c’est justement cette proximité entre Thomas et Audrey Rose, mais par-dessus tout ce sont leurs caractères respectifs. L’aristocrate a des convictions modernistes qui ne plaisent pas à tout le monde, elle est plutôt têtue et rebelle, mais c’est peut-être ça aussi qui fait son charme. Thomas, lui, est un homme mystérieux, raisonnable et clairvoyant. Leur jeu de séduction très spécial et surtout très subtil est un réel point positif, un petit rayon de soleil dans cet univers extrêmement sombre et oppressant. La famille d’Audrey Rose, composée de son frère Nathaniel et de son père, Lord Edmunt, est assez protectrice et conventionnelle. Difficile donc d’imaginer que la jeune fille aura le champ libre pour mener sa petite enquête, mais elle a plus d’un tour dans son sac et c’est cette force, cette débrouillardise et ce côté fonceur que l’on adore chez elle. Bref, elle est carrément badass (géniale).

J’ai trouvé ce premier tome un peu long, mais hyper addictif (oh, yes, ça ne se termine pas ici) ! Tout est bien amené, les situations, les lieux ainsi que les interactions entre les personnages. J’ai beaucoup apprécié le côté humain que l’auteure s’est efforcée de donner aux victimes malgré leur piètre statut, avant comme après leur mort d’ailleurs. La note de l’auteure est tout à fait enrichissante, car elle nous détaille les libertés qu’elle s’est permis de prendre par rapport aux faits historiques.

J’ai eu un coup de cœur pour ma lecture, j’ai été transportée dans les rues de Londres en un clin d’œil et le duo de choc Audrey Rose et Thomas restera gravé dans ma mémoire, car ce sont des protagonistes inoubliables. Ce tome-ci pourrait tout à fait se suffire à lui-même, mais je ne peux que me réjouir de retrouver « mes chouchous » prochainement dans un second tome.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par equitbook 2017-05-22T10:59:47+02:00
Pas apprécié

Je suis désolé mais j' ai franchement pas apprécier ce livre .

Les personnages ne m ont pas du tout touché je les ai trouvé sans intéret de plus j'ai compris la fin au bout de même pas 80 pages .

Désolé mais pour moi ça n a pas fonctionné

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TheoNott 2017-05-21T00:33:53+02:00
Or

Ce retrouver dans l’époque victorienne ne pouvait pas plus me ravir, c'est une très belle surprise.

Le suspense est bon et pour une fois j'ai été soufflé en apprenant l'identité du tueur, tout comme audrey- rose, les infos collectés et le courage de s'affirmer en temps que femme nous mènent sur la résolution de l'enquete.

Le charisme des antagonistes principaux est satisfaisant au possible, Thomas est un très bon compagnon de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ravine 2017-05-14T18:56:56+02:00
Diamant

Une histoire originale qui nous plonge dans l'atmosphère peu reluisante de la capitale anglaise du XIXème siècle. Le personnage d'Audrey-Rose est de ceux que j'affectionne : une personne qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, qui ose dire ce qu'elle pense et qui tente au mieux, compte tenues des restrictions sociales pesant sur sa condition féminine, à s'affranchir de ses entraves, ce fameux "plafond de verre" qui interdit à toutes femmes de développer leur potentiel intellectuel.

De noble lignée, Audrey-Rose est encore plus conditionnée aux restrictions qui s'attachent à la tenue des jeunes femmes de bonne famille. Ce n'est que par sa volonté de s'affirmer et de s'affranchir de cette condition dévalorisante de la femme, qu'elle parviendra à convaincre son oncle de l'initier à l'art de la médecine légale. Son intelligence et sa persévérance lui permettent alors de devenir une apprentie qualifiée pouvant égaler n'importe quel homme.

Or, il ne s'agit pas uniquement de disséquer des morts mais bien de déterminer la cause de la mort, ce qui dote l'histoire de l'apanage d'un véritable polar.

Le cadre semble parfait à cet égard : sombre et froid. On côtoie autant les cadavres dans la salle d'autopsie que les vivants. Audrey-Rose, accompagnée de cet intraitable et clairvoyant Thomas, se devra de résoudre l'enquête ouverte contre ce mystérieux serial killer de White Chapel aux méthodes plus que troublantes.

Sa relation tumultueuse avec Thomas nous livre des scènes comiques marquées par des réparties bien placées qui allègent l'atmosphère et nous éloignent, le temps d'un instant, de leur sombre enquête. Par ailleurs, le don de déduction incroyable de Thomas, fort utile pour faire avancer l'enquête, est aussi employé sans vergogne par celui-ci pour mettre mal à l'aise Audrey-Rose, ce qui n'est pas sans rappeler un certain Sherlock Holmes qui employait de même son talent aussi bien à des fins professionnelles que pour embarrasser les gens.

La fin est absolument inattendue et renverse complètement le devenir d'Audrey-Rose qui voit soudain s'ouvrir devant elle une existence qu'elle croyait ne jamais pouvoir mener. J'ai trouvé cette conclusion assez brusque et trop inattendue pour être réaliste. Cependant, je comprends son intérêt dans la perspective d'une suite qui ne peut que s'avérer intéressante au vue de la tournure du T1.

La situation d'Audrey-Rose évoluant subitement sur tous les plans, je ne peux qu'en redemander, encore et encore ! Je recommande vivement ce premier tome pour ceux qui n'ontt pas peur de s'immerger dans un cadre aussi étranger qu'est celui de la médecine légale, des meurtres professionnels à répétition et d'une femme douée d'une force de caractère remarquable !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Avalon 2017-04-26T13:37:15+02:00
Or

Gros coup de coeur pour ce roman.

Je suis très agréablement surprise par cette lecture.

Déjà la couverture est absolument sublime mais en plus, l'intrigue est passionnante. Quant aux personnages, ils sont charismatiques et très attachants. J'ai hâte de lire la suite.

Le seul bémol est que le dénouement est trop facile à deviner. Dès les premiers chapitres, j'avais ma petite idée quant à la fin de l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Unbrindelecture 2017-04-18T08:03:43+02:00

http://www.unbrindelecture.com/2017/04/autopsie-1-whitechapel-de-kerri.html

Un récit certes young audlt mais qui n'épargnera pas les coeurs sensibles par les détails sanglants des meurtres et des autopsies. C'est fascinant de découvrir cette nouvelle interprétation du "mythe" de Jack l'éventreur qui donne des frissons au lecteur et qui plonge ce dernier au sein du célèbre brouillard londonien...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne-Charlotte 2017-03-28T21:59:17+02:00
Or

Autopsie est un très bon premier tome ! Si vous aimez les romans dans le passé, une enquête bien morbide, une héroïne forte et une pointe de romance... Vous serez servis !

Ce livre s'est fait une petite entrée très discrète dans les sorties françaises et c'est bien dommage puisque ce roman est presqu'un coup de coeur !

Ce qui m'a d'abord attiré, c'est le fait que l'histoire se passe vers la fin du 19e siècle avec une héroïne (Audrey-Rose) pleine de caractère, intelligente et très moderne par rapport aux personnes qui l'entourent. En effet, Audrey-Rose vit dans un monde régit par les hommes à l'esprit étroit concernant les femmes. Seul son oncle et Thomas, l'apprenti de ce dernier, la poussent et l'encouragent à utiliser son temps libre dans la médecine légale. J'ai donc adoré cette héroïne qui penche vers le féminisme.

Concernant l'enquête, elle est très prenante et permet à l'auteur de faire une hypothèse concernant l'identité de Jack L'Éventreur. Au fil des pages, nous assistons à la découverte de plusieurs corps très bien décrite, parfois bien morbide et détaillée. L'auteure arrive à créer une atmosphère sombre et noire.

Le seul problème reste l'identité du tueur qui est trop facile à deviner mais rassurez-vous, cela ne m'a pas gâché le plaisir.

Toute cette enquête est aussi accompagnée d'une romance qui n'est pas trop envahissante et qui apporte une petite note de légèreté au milieu de tous ces meurtres.

En effet, Thomas apporte une touche d'humour lors de ces différents échanges avec Audrey-Rose.

Autopsie est donc un premier livre qui frôle le coup de coeur. J'ai vraiment hâte de lire la suite !

Ma note : 5/5 http://annecharlotteinbookworld.blogspot.fr

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Autopsie Tome 1 : White Chapel" est sorti 2017-01-18T00:00:00+01:00 en version poche
background Layer 1 18 Janvier

Date de sortie

  • France : 2017-01-18 - Poche (Français)

Activité récente

LSGI le place en liste or
2017-06-10T11:58:32+02:00

Les chiffres

Lecteurs 39
Commentaires 14
Extraits 4
Evaluations 15
Note globale 7.87 / 10

Évaluations